En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Photovoltaïque : une baisse annuelle des tarifs d'achat de plus de 5% en 2014

Les tarifs d'achat pour l'électricité photovoltaïque baisseront de 1,5% pour ce dernier trimestre 2014, selon la délibération publiée par la Commission de régulation de l'énergie (CRE). En un an, les demandes de raccordement ont fortement chuté.

Energies  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com

Pour la période courant du 1er octobre au 31 décembre 2014, les tarifs d'achat photovoltaïque baissent de 1,5%, quel que soit le type d'installation, selon la délibération publiée le 24 octobre par la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

Autrement dit, les projets pour lesquels la demande complète de raccordement est enregistrée au cours du dernier trimestre 2014 bénéficieront d'un tarif d'achat de 26,97 c€/kWh pour les installations intégrées au bâti (IAB). Pour les installations bénéficiant du tarif d'intégration simplifiée au bâti (ISB), celui-ci sera de 13,74 c€/kWh pour les puissances de 0 à 36 kW et de 13,05 c€/kWh pour les puissances de 36 à 100 kW.

Au total, pour l'année 2014, les tarifs d'achat ont baissé de 5,4% pour les installations intégrées au bâti et de 5,5% pour les installations bénéficiant du tarif d'intégration simplifiée au bâti.

Chute des demandes de raccordement

La baisse trimestrielle est fixée en fonction du bilan des demandes de raccordement du trimestre précédent. Ainsi, entre le 1er juillet et le 30 septembre 2014, ces demandes ont représenté une puissance crête cumulée de 28,9 MW pour les installations souhaitant bénéficier du tarif d'intégration au bâti, et de 11,7 MW pour les installations souhaitant bénéficier du tarif d'intégration simplifiée au bâti. Les demandes de raccordement sont en baisse régulière : au cours du dernier trimestre 2013, elles atteignaient 41,8 MW pour les installations intégrées au bâti et 78,9 MW pour les installations avec intégration simplifiée au bâti...

 


Entre le 1er janvier et 31 mars Entre le 1er avril
et le 30 juin
Entre le 1er juillet et le 30 septembre Entre le 1er octobre et le 31 décembre

Baisse annuelle 2014
Intégration au bâti (IAB) [0-9kW]

28,91 c€/kWh

27,94 c€/kWh 27,38 c€/kWh 26,97 c€/kWh -5,4%
Intégration simplifiée au bâti (ISB) [0-36kW]

14,54 c€/kWh

14,16 c€/kWh 13,95 c€/kWh 13,74 c€/kWh - 5,5%
ISB [36-100kW]

13,81 c€/kWh

13,45 c€/kWh 13,25 c€/kWh 13,05 c€/kWh - 5,5%
Tout type d'installations [0-12MW] 7,36 c€/kWh 7,17 c€/kWh 6,98 c€/kWh - -

Réactions4 réactions à cet article

 

Beaucoup de chiffres en effet, mais à combien se monte la part du solaire dans la CSPE et quelles sont les perspectives de financement de cette dette de rachat du PV ?

DD87 | 29 octobre 2014 à 10h33
 
 

Le solaire hybride PV + thermique eau ou air qui tend à capter près de 100% de l'énergie solaire (type Dualsun, Fototherm, Systovi, Tegola, Cogen'air, Ecosunenergy, Tractile Solar etc), fournissant électricité, eau chaude, chauffage, ventilation, couplage pac etc, bénéficie entre autres du crédit d'impôt lié au thermique ainsi que la Prime Energie fournie par les entreprises (voir Calculéo, nr-pro, Ademe) dans le cadre des CEE (qui permet d'isoler sa toiture pour 1 euro !), ce qui devrait en permettre, à très juste titre, le développement car c'est très performant, rapidement amorti et favorable au poste énergie déficitaire de notre balance des paiements. Reste à le faire savoir plus souvent !

Energie+ | 30 octobre 2014 à 04h11
 
 

La question est a 'ce que coute la CSPE' mais Quelle est son évolutions actuelle et qu'est-ce que ca nous rapporte?'. A cela on peut repondre :
1/ des emplois dans le secteur de la pose (de moins en moins) et de la fabrication (encore un peu).
2/ Un kW PV installé competitif a 9-8 c€/kWh, 7 meme dans le sud de la France, donc moins que le kWh EPR.
3/ L'equivalent de la CSPE allemande est en train de baisser, il faut se demander pourquoi.

2 remarques : avec beaucoup de centrales au sol comme celle de Toul (110 MW), le grand gagnant de la CSPE est EDF EN. Les premiers contrats ont commencé en 2007 a 55 c€/kWh, encore pres de 12 ans et ces contrats disparaitront et la CSPE attachee avec.

Steph | 30 octobre 2014 à 07h39
 
 

Quoiqu'il en soit, dans la mesure où installer des panneaux sur son toit, c'est aussi aider la France a respecter ses engagements bruxellois, il n'était pas et n'est toujours pas logique de payer le même prix d'achat à un éco-citoyen du Nord (pour simplifier) qu'à un éco-citoyen du Sud payant - supposons - le même produit pour le même prix total.

Alors qu'il faut être conscient que pendant une dizaine d'années on ne fait qu'amortir son installation.

Jean-Marie | 30 octobre 2014 à 10h44
 
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]