En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Toxicité cumulée des pesticides : l'Efsa va lancer ses premières évaluations

Hygiene / Securite / Sante  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com

Confortée par une consultation publique sur sa méthodologie, l'Autorité européenne de sécurité alimentaire (Efsa) va lancer les premières évaluations des risques cumulés des pesticides. Cette méthode consiste à créer des groupes de pesticides en fonction de propriétés toxicologiques équivalentes dans un organe ou un système organique spécifique. Ces pesticides seront alors évalués conjointement. Les travaux démarreront sur les premiers groupes constitués (effets sur la thyroïde et le système nerveux central). L'autorité planchera également à la définition de nouveaux groupes d'évaluation (effets sur l'œil, le foie, les glandes surrénales et les systèmes reproductif et développemental).

L'Efsa se félicite du soutien général à sa méthodologie, souligné par la consultation publique. Elle précise cependant que "des représentants de l'industrie des pesticides ont contesté la fiabilité scientifique d'une démarche qui conduit à établir de grands groupes d'évaluation". Mais selon elle, "il est nécessaire d'adopter une approche prudente pour assurer un niveau élevé de protection des consommateurs".

Cette méthodologie devrait être progressivement intégrée à la réglementation européenne. "Le prochain aspect majeur concerne l'évaluation de l'exposition humaine à de multiples substances chimiques. L'Efsa, aux côtés de la Commission européenne et des Etats membres, travaille à présent à mettre en œuvre l'évaluation des risques cumulés dans le cadre de la législation sur les résidus de pesticides", indique Luc Mohimont, chef adjoint de l'unité Pesticides de l'Efsa.

Réactions5 réactions à cet article

 

L'EFSA rejoindrait elle la cause des "escrologistes"! le complot s'étend Mr Berthod

lio | 07 février 2014 à 12h44
 
 

L'EFSA répond à la pression des « escrologistes », ce qui n'est pas forcément un mal car il faut bien démontrer un jour ce qu'est réellement l'« effet cocktail ».

J'ai jeté un oeil sur les résultats de la consultation publique. C'est étrange – ou, en fait, non : aucune réaction des « escrologistes » n'a été consignée... Ils ne sont bons qu'à aboyer et escroquer l'opinion publique.

Wackes Seppi | 07 février 2014 à 14h44
 
 

Pour etudier les effets cumulés une approche par profession serait sans doute préférable. PAr exemple etudier sur le long terme des groupes de cultivateurs de banane, ou d'un produit bien défini (pommes de terres, blé etc...) ainsi on aurait un aperçu tenant compte des différents produits employés dans cette activité et des possibles effets sur la santé. La méthode de l'EFSA par organe cible n'est pas pareille que par CIBLE BIOLOGIQUE. Depuis des années les cibles biologique et les modes d'actions sont connus. En agissant sur une cible biologique ont peut impacter plusieurs organes. LEs cibles biologiques sont des enzyme ou des hormones dont l'action est perturbée par le phytosanitaire. Quand la cible biologique existe AUSSI chez l'homme on SAIT qu'il y a un effet. Mais le contraire n'est pas vrai.

ami9327 | 07 février 2014 à 17h50
 
 

Grâce au contre-pouvoir des ONG, lanceurs d'alertes, politiciens intègres, les lignes bougent doucement mais surement face aux lobbys (FNSEA, UIPP, COPA-COGECA, l’ILSI Europe.....) ! L'Efsa étant sur la ligne rouge (décrédibilisé aux yeux de l'opinion publique : conflits d'intérêts récurrents, transparence de toutes les données brutes des lobbys pétitionnaires.....), la transparence sur la méthodologie employée et les résultats devra être sans failles au risque d'un nouveau scandale médiatique de trop confirmant de nouveau la règle !!!

Eau Pure | 08 février 2014 à 15h32
 
 

lio vous allez avoir votre réponse bientot

Il auront enfin pris consciense de vos vérité si il les confirmes

ou

il se seront fait acheté par UIPP monsantot et les autres si il ose montrer des résultats qui ne vont pas dans le sens vos "croyances scientifiques".

Toujour aussi enrichissantes vos interventions lio et jamais d'attaque gratuite.
Vous etes un vrai plus constructif à tous les débats.LOL

yannquirigole | 09 février 2014 à 18h48
 
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]