En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Travaux d'économie d'énergie : la frilosité des Français

Energies  |    |  Dorothée LapercheActu-Environnement.com

61% des Français n'envisagent pas de faire des travaux d'économie d'énergie dans les deux prochaines années, selon un sondage publié par 60 millions de consommateurs – Mediaprism  le 24 octobre 2013.

Pour ceux ayant effectués des investissements, le changement des fenêtres ou l'isolation des parois vitrés sont les travaux les plus réalisés (81% des répondants).

Arrivent ensuite le changement des appareils de chauffage ou l'isolation thermique du toit, des façades (6 répondants sur 10 ont procédé à ces travaux). La motivation est principalement d'ordre financière et dans un second temps environnementale.

"Malgré une sensibilité à leur facture d'énergie, les Français semblent insuffisamment informés sur les aides financières destinées aux travaux d'économie d'énergie", pointe le sondage. 56% le seraient.

Pour réduire leur facture, les sondés adopteraient des mesures basiques comme éteindre les pièces quand ils les quittent (94%), acheter des ampoules basses consommation (les trois quarts) ou priviligier les douches aux bains.

Néanmoins, pour disposer d'un appareil électroménager moins énergivores, 9 personnes sur 10 seraient prêtes à faire des efforts financiers.

"Même si, depuis 2007, les Français ont possibilité de changer de fournisseur d'énergie, seuls 6% ont franchi le pas", note le document.

Réactions4 réactions à cet article

 

C'est tout a fait cohérent avec la réalité du marché.
Pour les appareils electroménager, c'est facile, on va chez le marchand et on regarde les A et les +.
Pour les fenêtre, on reçoit un coup de téléphone tous les soirs. Le résultat n'est pas toujours à la hauteur, le montage plus mal fait qu'avant fait qu'on a une passoire, mais une passoire bien isolée à coté des trous. Mais on ne gagne que 10% car les plancher et les mur restent des passoires thermiques.
L'isolation thermique des toits et comble, c'est enfantin et tout le monde sait faire.
Par contre, pour le reste, si on n'est pas dans le neuf, à 300€ le m² ça calme (un calcul montre rapidement que ce ne sera jamais rentabilisé dans les 20 ans et il faut avoir les sous car les aides, seuls peuvent en profiter ceux qui ne peuvent de toute façon pas le faire) et la compétence laisse plus qu'à désirer.

Tant qu'on aura des entreprises

zaravis | 25 octobre 2013 à 14h30
 
 

On en est ou avec l’escrologie du Diagnostic de Performance Energétique (DPE) ! Encore une belle arnaque !

Voir Actu-Environnement du 04 avril 2013 : DPE : nouveau report de l'entrée en vigueur des textes techniques !

Eau Pure | 26 octobre 2013 à 20h53
 
 

L'isolation et les ponts thermiques..Beaucoup proposent des huisseries aluminium avec double (voire triple) vitrage super isolant et font l'impasse sur le pont thermique que représente le cadre tout aluminium. Au bout du compte on a dépensé de l'argent sans rien gagner en isolation thermique. Donc veillez a demander des système avec "rupture de pont thermique". La perte d'isolation avec l'aluminium est sinon catastrophique.

ami9327 | 27 octobre 2013 à 23h03
 
 

On nous vend de la réduction d'impôt, des kilos d'isolants et pas de l'isolation performante.


Qui et que croire ?

audaces | 18 novembre 2013 à 19h53
 
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]