Actu-Environnement
 
 

Le végétal à la conquête de la ville

Gestion des eaux de pluie, réduction des îlots de chaleur, biodiversité, isolation thermique... le végétal en ville présente un potentiel majeur pour améliorer le cadre de vie des urbains même si le soutien politique fait encore défaut.

Reportage vidéo  |  Amenagement  |    |  Actu-Environnement.com
Le végétal à la conquête de la ville

Le gris du béton et du bitume n'a qu'à bien se tenir. L'heure est au vert dans les villes. Toits, façades...toutes les surfaces ont un potentiel. Résultat, la végétalisation a depuis quelques années passé le cap de l'expérimentation. Plusieurs technologies brevetées ont émergé sur le marché. Le principe étant de proposer à des plantes adaptées au climat et à l'exposition un substrat pour leur développement. Les coûts d'installation et de maintenance peuvent varier du simple au double suivant la technologie choisie mais les bénéfices ne sont pas négligeables : réduction du bruit, isolation thermique, gestion des eaux pluviales...

De nombreuses recherches cherchent d'ailleurs à quantifer ses bénéfices. Toutes concluent à l'amélioration de la notion du bien-être en ville. Pourtant, les politiques publiques sont loin d'encourager ces techniques. A Paris, 40 ha de surface ont été végétalisées et 80 ha pourraient l'être à l'avenir. Reste à convaincre les copropriétaires d'immeubles, les règles actuelles de décision pour ce type de projet ne simplifient pas les réflexions.

Réactions2 réactions à cet article

 

En cultivant des plantes au pied des murs, on sera obligé d'ouvrir un carré de terre qui infiltrera in-situ des eaux de pluies qui n'encombreront plus les collecteurs ! Fini le betonnage hermétique, la vie reprendra ses droits, même sous terre ! On pourra ainsi trouver des rosiers, glycines ou vignes vierges au pied des murs !

Max84300 | 01 octobre 2013 à 20h53
 
 

Les toits verts fleurissent dans les écoquartiers et dans les nouveaux bâtiments publics d'envergure. Avec des inconvénients insoupçonnés : la recrudescence de moustiques en été ! Pas toujours bien apprécié par les habitants...
Source : toitureverte.com

Chris | 05 mars 2014 à 19h13
 
 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]