Actu-Environnement
 
 
 
 

La filière éolienne "reprend espoir"

Dans le cadre de l'examen de la loi sur la tarification progressive de l'énergie, plusieurs amendements visant à alléger les dispositifs réglementaires de l'éolien ont été adoptés. Des dispositions qui doivent encore être validées par le Sénat.

Energies  |    |  Actu-Environnement.com

"La transition énergétique vient d'être lancée par les députés, l'éolien reprend espoir". C'est par ces mots que Nicolas Wolff, président de France Energie Eolienne, commente la fin des débats à l'Assemblée nationale sur la proposition de loi pour une tarification progressive de l'énergie. Quel rapport direct entre cette loi et le développement de l'éolien en France ? Aucun. Mais le gouvernement et plusieurs députés ont souhaité profiter de l'examen de ce texte pour mettre en œuvre les annonces issues de la conférence environnementale visant à relancer cette énergie renouvelable. Plusieurs modifications du code de l'énergie et de l'urbanisme ont ainsi été adoptées. Reste à savoir si elles seront maintenues par les sénateurs.

Des dérogations à la loi littoral

 
Un débat houleux sur fond de fronde des députés UMP et UDI Débattus jusque tard dans la nuit de jeudi à vendredi, les "amendements éoliens" ne sont pas du goût des députés de droite (UMP) et du centre (UDI) qui dénoncent "fermement la méthode utilisée" : "Alors que nous débattions en séance publique (…) le Gouvernement a décidé de bouleverser les règles relatives au développement de l'énergie éolienne par voie d'amendements à 2h30 du matin, sans même que la commission des Affaires économiques ait pu se prononcer", expliquent les députés UMP dans un communiqué commun. Ces derniers ont d'ailleurs quitté l'hémicycle pendant le débat pour protester contre l'introduction de mesures assouplissant la règlementation de l'éolien. "Ne transformez pas à 2h du matin en fin de semaine la France en un immense ventilateur. On vous laisse faire seuls cette horreur qui ne passera pas la barre du Sénat", a lancé le député Martial Saddier (UMP) en quittant l'hémicycle.
 
Les députés ont voté un amendement permettant aux installations de raccordement pour les énergies marines de déroger à la loi littoral. Le champ d'application de cette exception pourrait être strictement limité aux canalisations électriques souterraines, ce qui exclut notamment les transformateurs et les interconnexions.

De même, les parcs éoliens terrestres en outre-mer pourraient être exemptés du principe d'urbanisation en continuité. Selon le code de l'urbanisme, "l'extension de l'urbanisation doit se réaliser en continuité avec les agglomérations et villages existants" dans les communes littorales. Mais selon le cadre de l'énergie, les parcs éoliens doivent être situés à "une distance de 500 mètres par rapport aux constructions à usage d'habitation, aux immeubles habités et aux zones destinées à l'habitation définies dans les documents d'urbanisme en vigueur à la date de publication de la même loi". Deux dispositions difficiles à respecter en outre-mer comme l'avait démontré la société Vergnet.

La dérogation au principe d'urbanisation en continuité en zone littorale dans les départements d'outre-mer serait accordée par le préfet, après avis de la commission départementale compétente en matière de nature, de paysages et de sites et des ministres chargés de l'urbanisme, de l'environnement et de l'énergie.

Suppression du seuil des 5 mâts

Les députés ont par ailleurs supprimé l'exigence des 5 mâts instituée suite au Grenelle 2. "Le but de l'introduction d'un tel seuil était d'assurer un regroupement des installations de production afin d'éviter le mitage visuel du territoire. Cette problématique importante est déjà traitée de manière très satisfaisante par le régime des ICPE. La suppression du seuil fixé de manière absolue ne constitue donc pas un recul des outils de planification territoriale, mais vise à permettre au contraire un développement de l'éolien prenant en compte la logique de chaque territoire", explique François Brottes rapporteur du texte et rédacteur de l'un des amendements adoptés portant sur ce sujet.

Des tarifs d'achats en dehors des ZDE

Un amendement du gouvernement supprime l'obligation de développer les parcs éoliens on-shore dans des Zones de Développement de l'Eolien (ZDE) pour bénéficier de l'obligation d'achat. "Initialement pensé comme un instrument de planification subordonnant le bénéfice de l'obligation d'achat à l'implantation des éoliennes en son sein, le dispositif des zones de développement de l'éolien terrestre a révélé une certaine fragilité juridique", a justifié le gouvernement. De nombreux arrêtés préfectoraux de création de ZDE ont en effet été annulés par les tribunaux administratifs. Avec cette modification législative, il ne serait plus nécessaire d'instaurer une ZDE pour monter un projet éolien et bénéficier des tarifs d'achat. Tous les parcs éoliens quelle que soit leur localisation pourront bénéficier du tarif d'achat.

Toutefois, dans ses explications de texte, le gouvernement précise que "la planification sera désormais traitée par le schéma régional éolien (SRE) annexé au schéma régional du climat, de l'air et de l'énergie (SRCAE)." Pourtant rien n'a été modifié dans les codes de lois dans ce sens. Sachant que les SRE ne sont pas, à l'heure actuelle, des documents prescriptifs, le gouvernement va-t-il maintenir son orientation ou se tourner vers les récentes propositions du CGEIET et du CGEDD ? Dans un rapport commun, remis en septembre dernier, les deux comités proposaient la création de "zones d'accueil des éoliennes" au sein des schémas de cohérence territoriale (SCOT) et des plans locaux d'urbanisme (PLU). Ce qui constituerait un renforcement des contraintes d'implantation des parcs.

Cette suppression des ZDE inquiète d'ailleurs l'association Amorce qui regroupe des collectivités et des entreprises. Sachant que la définition des ZDE était portée par les Maires, l'association y voit un recul dans l'implication des communes. "Une telle mesure réduit le rôle des collectivités locales et pourrait fragiliser l'acceptabilité locale des projets", prévient l'association qui donne d'autres pistes pour simplifier les procédures : respect des délais d'instruction, retours de consultations plus rapides et sécurisation du tarif d'achat.

L'avocat Arnaud Gossement spécialiste des questions énergétiques relève pour sa part de nombreuses zones d'ombres juridiques et notamment la question de l'extension des ZDE existantes. Le tarif d'achat s'appliquera-t-il automatiquement ? De même, de nombreuses ZDE font l'objet de recours. Si elles sont annulées, que deviennent les contrats d'achat en cours ? Les amendements prévus pour sécuriser ses questions ont tous été retirés et par conséquent n'ont pas été débattus en séance plénière. Le débat est désormais entre les mains du Sénat.

Réactions61 réactions à cet article

 

Le procédé ,bien connu, du vote à la sauvette, est bien digne du lobby éolien, et de son habituelle élégance .
Il ne surprendra que les naïfs.

sirius | 05 octobre 2012 à 18h46
 
 

l'investissement dans l’éolien est tout simplement un gouffre financier .Je comprend mieux un investissement sur les panneaux voltaïques et hydrauliciennes , beaucoup plus performantes et surement plus rentables (fonctionnent a 90% AU LIEU DE 30%)et je ne parle pas de la beauté des éoliennes sur nos cotes et campagnes.

Martino | 08 octobre 2012 à 10h51
 
 

@ Martino : J'aimerais bien connaître votre fabricant de panneaux photovoltaïques (et pas voltaïques) qui fonctionnent à 90% du temps, donc, même la nuit. J'en veux.

poil à gratter | 08 octobre 2012 à 11h17
 
 

Je me doutais d'un "sale coup",mais là ils ont fait fort,j'espère que le coup de bâton qu'ils méritent sera aussi surprenant ! ! ! Je crois qu'une révolte est en cours chez les "PLOUCS",car ils en ont marre ! ! !

kyrnos43 | 08 octobre 2012 à 11h36
 
 

Les inlassables opposants à tout avec leurs arguments passéistes... Et certains osent même parler d'élégance... c'est une blague ?
Pour rappel, même avec cet assouplissement qui ne consiste qu'à finalement supprimer des redondances, la réglementation en matière d'éolien en France reste la plus contraignante du monde ! Alors arrêtez de faire croire à tout le monde que l'on peut faire (encore) n'importe quoi en matière d'éolien.
En revanche, je trouve dommage que le grand éolien soit réservé aux grands investisseurs privés. A quand l'intégration (massive) des populations et petits investisseurs dans ce type de projet ?
Certes, la priorité est à la réduction de nos besoins énergétiques (isolation,...) mais celle-ci doit se faire en parallèle du développement des EnR et de la modernisation de notre réseau électrique !
Et n'allez pas raconter que les EnR vont faire grimper la facture. La sous-estimation du coût de notre énergie (déchets radioactifs planqués sous le tapis des voisins, sous-estimation des coûts de démantèlement, subventionnement de l'état,...) associée à la nécessaire rénovation de notre réseau de distribution vieillissant pourraient vous le faire croire !

artemis | 08 octobre 2012 à 11h50
 
 

A poil à gratter | Aujourd'hui à 11h17
Exact les photovoltaïques ne produisent pas a 90% mais entre 50 et 60% DÉJÀ MIEUX que les éoliennes (et plus jolie dans les paysages). Quand aux hydrauliciennes, je maintiens les 90%, bien sur on peut jouer sur les pourcentages, mais on ne peut pas cacher que les éoliennes ne sont pas rentables et de plus dénature nos campagnes et nos cotes. De toute façon pour remplacer une centrale il faudrait au minimum 1400 éoliennes, on les ou toutes ces machines.

Martino | 08 octobre 2012 à 12h05
 
 

l'éolien n'a aucun avenir au delà de 4 à 5 ans . d'une car On va s' apercevoir de la faible production irrégulière de cette technologie et surtout de tous ces effet pervers et de deux car les plaines vont vites être saturées ...on va pas quand même mettre ces machines face a nos plages , sur nos crêtes de montagnes , dans le bocages de basse Normandie et partout où c'est beau en France !!!
Il faut trouver autre chose . isoler , géothermie , utilisation de nos infra structures actuelles ...toitures , pylones , auto routes , etc

une véritable nouvelle pollution ces machines | 08 octobre 2012 à 21h36
 
 

Vision réductrice et très personnelle... Encore une personne qui cherche à faire croire que l'on peut mettre des éoliennes n'importe où. Il existe quelques mauvais exemples (largement utilisés par les anti-éoliens) mais je vous rappelle que le classement ICPE implique la réalisation d'une étude d'impact comprenant, entre autre, l'impact paysager (patrimoine, lieux touristiques...) Après c'est sûr que si la vision d'une éolienne à plusieurs km vous donne des boutons...
L'intermittence que vous dénoncez ne sera bientôt plus un problème.
La géothermie a grande échelle générerait d'autres problèmes, c'est souvent le cas quand on mise tout sur le même cheval.
Encore une fois, il n'est pas question de couvrir le territoire d'éoliennes. Il s'agit de construire un mix énergétique avec l'utilisation 'intelligente" des ressources là où elles sont disponibles. Sous réserve que l'on ait une réelle volonté de diminuer la part du nucléaire...

artemis | 09 octobre 2012 à 11h29
 
 

@artemis Bonjour , vous parlez d'une étude d'impact comprenant, entre autre, l'impact paysager !!!!! ça c'est du Bidon et propagande ..tout est trafiqué , minimisé , tout est caché ,contourné , écarté . je peux comprendre qu'on en mette dans les plaines de picardie , de vitry le françois ou saint dizier ...c'est plat ..les paysages n'ont pas vraiment d'interet et les maisons trés peu nombreuses . ..
par contre quand on voit le schema régional éolien de basse Normandie ...90 % de la surface de ce département est éligible !!!! environ 50 % pour du trés grand éolien de 150 m de haut et 40 % pour du petit éolien de 50 soit 70 m en haut de pale ...20 étages + ...!
c'est un département magnifique , les paysages sont beaux partout , les maisons disséminées ....etc ...c'est de la folie, cette région comme bien d'autres, vont perdre tout leur attrait et se banaliser complétement ...produire tjrs plus et si mal ça n'a rien d'écolo et c'est du massacre et de la spoliation pure et simple .
de Plus, contrairement a vous, je trouve cette technologie stupide car aléatoire et irrégulière ...et surtout couplées avec du nouveau thermique ...ça c'est incontournable c'est une question de souplesse dans le mixte . ...vous dites aussi qu'il faut pas en mettre partout ! le probléme c'est que là où il y a le plus de vent c'est là où c'est le plus beau ...souvent !!!! et heureusement que les anti sont actifs sinon bonjour le massacre !!! cordialement

poisson | 09 octobre 2012 à 12h46
 
 

remarque sur l'image ...la jeune femme dans le vent sur fond de dune , champs de blé et coquelicots s'est transformé en moutons ! cette image du marketing éolien symbolise bien le fond de pensée des promoteurs et d'un certain courant politique .

poisson | 09 octobre 2012 à 13h18
 
 

@ Poisson, vous mélangez tout, ce n'est pas parce que 90% des communes d'une région sont jugés favorables dans un schéma régional éolien qu'elles accueilleront forcement des éoliennes un jour. Il y a énormément de contraintes : réglementaires, techniques et paysagères qui sont étudiées dans les fameuses études d'impacts !
Mais en avait vous seulement ouvert une ? ce sont des bureaux d'études indépendants qui les réalisent et ces dossiers sont plus que complets au regard de ce que les services demandes. Avez-vous regardé une étude paysagère ? ou seulement les mensonges de la FED?
Bref, renseignez-vous avant de croire tout ce qu'on vous raconte.
Cordialement

Orphette | 09 octobre 2012 à 14h01
 
 

Marrant comme les arguments pro-éoliens ressemblent à ceux des pro-nucléaires. Même foi, même technophilie... Ils doivent avoirt les mêmes communicants qu'EDF?

Albatros | 09 octobre 2012 à 15h18
 
 

Sans vouloir rentrer dans les détails, il est normal que les deux langages ce ressemble dans la mesure où les pro éoliens et les pro nucléaire essayent de s'appuyer sur des raisonnements d'ordre technique et rationnel alors que les anti-éoliens et anti-nucléaire s'appuient essentiellement sur les émotions voire la peur.
Pourtant je ne pense pas que tous pros est la même boite de com ni tous les antis !

Orphette | 09 octobre 2012 à 16h02
 
 

Comme d'habitude, certain me reconnaitrons et je suis partisant favorable aux dévelloppements éoliens..et aux ER
Je remercie vivement les lecteurs ayant une ouverture d'esprit et une vision plus large et plus sereine dans ce forum etq ue je vous soutien je revois toujours les même anti éoliens tel que Poisson et Sirius dans d'autres forum et qui ne trouvent pas de contre argument dans les autres forum sur des remarques totalement justifiés FORUM ACTU-ENVIRONNEMENT DU 23/08/2012 ET DU 01/09/2012 et ceux qui dans ce forum sont anti éoliens je les invite à lire ces 2 newletter et vous verrez que vos fondements sont à revoir ..bien à vous

henri | 09 octobre 2012 à 17h14
 
 

@Orphette je mélange rien du tout ....si 90 % de la surface est elligible ..il y a grand danger . ...Et puis vos études paysagéres , si c'est beau sur 90 % de la surface du département ....elles ont valeur de quoi !!!? du pipo qui donne légitimité aux politiques ..that is all ...les quelques éoliennes surplombant les marais de carantan ...c'est pas scandaleux ça !? d'ailleurs elles ne sont pas présentes sur les photos de l'office de tourisme !!! les projets d'éoliennes offshores a 4 km puis 7 km de la côte ouest entre carteret et les iles ...heureusement mis en echec ...c'est pas scandaleux ça !? l'étude paysagére a dit qu'elles seront comme des alumettes sur l' horizon ...a côut de milliers de tractes publicitaires !
Enfin j'ai peut être pas les même goûts que vous ...mais autant ça me choque pas trop dans les plaines a betteraves autant là pas d'accord et j'éviterais . ....elles me font tourner la tête, elles attirent mon regard ..... je ne vois plus que ça ...fini le rève , le beau et la quiétude .

poisson | 09 octobre 2012 à 17h41
 
 

Bonjour Orphette
je suis tout à fait d'accord avec vous concernant Poisson et ce n'est pas la première fois ...mais vous savez les anti-éoliens..voient toujours la paille dans l'oeil du voisin et ne voient pas la poutre dans la leur même si vous leur donnez des contre arguments c'est eux et rien qu'eux leur petit monde mais ils savent tous profiter du nucléaires, de ses nuages, des déchets radioactifs, des paysages de pylonnes ht et des saignées de foret dans nos montagnes, des barrages hydrauliques qui ont déplacé habitant et détruit village, faune et flore et transformer les montagnes,des autoroutes à travers nos campagnes des TGV,allez j'en met un autre..les klérogenes lachés dans le ciel et laissent une trainée par les avions et retombent quelques part...des incinérateurs de déchets ménagers et qui polluent les patures..par les retomber de fumée..des peches intensives qui raclent les fonds marins détruises toutes vies, les dégazages des navires qui flottent et viennent sur nos cotes font plus de dégats que les éoliennes..ils roulent en voitures et par leur CO2 contribuent à creuser la couche d'ozone..ECT...mais il s'en foutent..ils ont leur petit confort..mais du moment que l'on vient chez eux..oh!!!c'est monstrueux..quelles contradictions...dans leurs consommation de tous les jours...Bien à vous

henri | 09 octobre 2012 à 18h08
 
 

@ Poisson, je suis d'humeur joviale alors je vais vous répondre. Vous confondez Schéma Régional Eolien qui a été réalisé à l'échelle de la région et édicte les grandes lignes du développement éolien et étude paysagère qui est réalisée à l'échelle d'un projet (soit environ une vingtaine de kilomètre autour du projet). Cette étude, réalisée par des spécialistes, étudie les sensibilités du territoire (monuments historiques, unités paysagères, patrimoines locales, cônes de vue etc ...). Des préconisations sont émises à l'état initial permettant de définir des variantes et de choisir ensuite le projet qui s'adaptera le mieux au paysage. Des photomontages sont réalisés lors de cet étape. Ceux-ci sont réalisés de façon très précises et encore une fois par des bureaux spécialisés.
Bien entendu je suppose que vous n'avez jamais ouvert une étude paysagère sinon vous ne pourrions pas la confondre avec le schéma régional éolien réalisé par la DREAL et Conseil Général.
Enfin si vous voulez des photo d'office de tourisme vous pouvez regarder celui de Lévézou, il les met en valeur (section l'eau et l'énergie) !
Cordialement

Orphette | 09 octobre 2012 à 20h38
 
 

Soyez pas trop vache avec les plaines à betteraves quand même! Cela devient très difficile de passer entre les éoliennes avec les tracteurs! Et le bilan carbone de l'agriculture s'en ressent...

Albatros | 09 octobre 2012 à 21h01
 
 

@Orphette Il faut sortit et ouvrir les yeux !!! comment voulez vous faire des études paysagéres sur un territoire plat ou que vallonné...!!! ? elles forcément dominantes et dénaturantes sur 390 °. C'est du bidon votre truc ....Elles changent complétement l'environnement et l'ambiance ...maintenant les écologistes et industriels les trouvent belles ...mais ça c'est autres chose !!!

poisson | 10 octobre 2012 à 09h31
 
 

@ Poisson, je sort et j'ouvre les yeux ne vous inquiétez pas ! mais vous ne m'avez pas répondu, avez-vous ouvert une étude paysagère ou une étude d'impact ou alors préférerez vous rester sur vos a priori ?

Orphette | 10 octobre 2012 à 09h50
 
 

@Orphette oui bien entendu ...regardez la photo sur cette page !!!!
comment voulez vous faire une étude paysagére ? les éoliennes industrielles sont monumentales , sur du plat ou du seulement vallonnées elles sont forcément trés impactantes sur 309° ...etude ou pas !
le pire c'est que dans la réalité c'est pire ...le grand canyon sur photo et sur place c'est pas la même chose . les études c'est du bidon ...on est sur volonté politique de faire de l'éolien , d'uniformiser et dénaturer nos départements .....il faut passer en force disent les écologistes , augmenter le prix de l'énergie , transférer le coût du travail sur l'énergie etc etc ...en ce moment il y qu'eux qui ont raisons ...et puis le co2 a été oublié et économies d'énergie... la même .

poisson | 10 octobre 2012 à 10h56
 
 

Je souligne votre courage à tous de vous lancer dans un pseudo débat avec ce poisson qui semble se noyer dans son aquarium... Les invectives et excès de ponctuation révèlent un état d'esprit bien ancré dans le cliché et peu disposé au dialogue...
C'est donc avec les exceptions que vous avez choisi de retenir la règle, libre à vous de penser ce que vous voulez...
Comme vous y invite Orphette, vous devriez jeter un coup d'oeil ne serait-ce qu'aux noms des BE qui réalisent les différents volets des études d'impact... Vous vous rendrez compte que les opérateurs éoliens sont tellement dans le collimateurs qu'ils doivent apporter un soin tout particulier dans le choix du BE... C'est ainsi que des associations locales de protection de la biodiversité (avifaune, chiroptères) se retrouvent bien souvent à faire les observations de terrain alors que certaines même ont un positionnement clairement affiché anti-éolien. Il en est de même pour les études paysagères. Je vous rappelle que celui qui signe une étude "bidon" engage sa responsabilité et qu'une tricherie avérée est attaquable en justice et peu remettre en question l'exploitation du parc éolien concerné... Croyez-vous que les BE et opérateurs éoliens soient près à prendre le pari et de risquer de renoncer à plusieurs millions d'euros d'investissement ??
Votre regard est attiré par une haine aveugle... Et les pylônes, châteaux d'eaux en béton, enseignes publicitaires, barre d'immeubles HLM... plus jolis ?!

artemis | 10 octobre 2012 à 10h58
 
 

Bonjour Orphette
Poisson ne se base sur que peu d'informations et jamais il répondra à votre réponse sauf s'il y a un miracle..je suis tout a fait d'accord avec vous, travaillant auprès d'un groupe installant des éoliennes..une étude est vraiment approfondi avant tout et qui dure plusieurs années..par ICI dans notre région du PAS de CALAIS et sur la Commune de FRUGES et les autres communes, tous ont une réponse favorable, même les agriculteurs et les chasseurs ont constaté qu'ils n'existent aucun impact sur la faune et la flore..à ce sujet ACTU-ENVIRONNEMENT a publié un très bon article et une vidéo reportage..un exemple à suivre...et pourtant les anti -éoliens non jamais eu d'arguments serieux..sinon que de ce plaindre et acceptent volontier les vapeurs de centrales nucléaires plus visibles que les éoliennes à des kilomètre à la ronde..bien à vous

henri | 10 octobre 2012 à 11h13
 
 

@ henri et artemis .... moi je crois ce que je vois ....75 à 170 de haut ...imposantes sur 360 ° sauf peut être sur de secteurs montagneux ça change les paysages !!!! vous pouvez pas dire le contraire ...non ! maintenant c'est pas plus moche que des LHT c'est vrai . Vous défendez votre business ...ça je vous le reproche pas ça c'est normale . maintenant ce que vous dites est évidemment faux ...les promoteurs font tout pour mettre leurs machines ...peu importe le lieu ou les nuisances ...l'environnement est le cadet de leurs soucis . j'en ai l'expérience et une fois le permis accordé , ce n'est plus de leur responsabilité mais celle des autorités qui ont donnés l'autorisation

poisson | 10 octobre 2012 à 13h08
 
 

Bonjour Artémis,
je suis entièrement d'accord avec vous,Poisson et tant d'autres restent obtus, et manquent de visions et d'informations qui ne démontrent jamais le sérieux de leur écrits qui ne restent vagues dans la plupart des cas..constatez aussi..qu'ils ne répondront jamais ou démontrent le contraire aux arguments justifiés que je soumet ainsi que les votres..vous vous en appercevrez même dans les autres forums sur ce sujet..la pollution qui dégrade le patrimoine paysager que j'ai soumis et attiré leur attention au préalable ci dessous ont des conséquences bien plus graves sur notre santé, sur la population, sur la faune et la flore, et enterres sous nos pieds...et ceci n'est qu'un exemple dramatique..le stockage de déchets radioactives, tchernobyl, et récement le japon,actuellement 13 centrales nucléaires en france ont attiré l'attention du parlement européen en matière de sécurité...Mais poisson est dans sa bulle...

henri | 10 octobre 2012 à 13h25
 
 

Pas trop le temps de participer à tous les Forum... je préfère mes actions sur le terrains pour participer aux Enquêtes Publiques ou à tracter contre le projet éolien sur le banc de Guérande en Baie du Pouliguen face à la Baule et le Croisic, ou ceux qui massacrent le bocage... Il est vrai que lire les "Copier-Coller" de St Henri c'est de plus en plus rasant, et j'aimerai combien ça lui rapporte de re-dire son discours... J'ai donné mon avis suffisemant et suis fier d'être un anti-éolien car ce n'est qu'une fausse solution pour remplacer nos vielles Centrales Nucléaires... il suffit d'observer la production éolienne en France en Septembre 2012... Puissance installée 6852 MW... Puissance produite 1274 MW... soit une efficacité de 16,5%... des chiffres officiels... loin de ce que l'on nous promets sur le Parc offshore des deux îles, Yeux et Noirmoutier, avec une production de 90% du temps...

triton | 10 octobre 2012 à 13h36
 
 

Bonjour Henri et Artemis, merci pour vos messages et je lis vos commentaires régulièrement et je suis souvent d'accord avec vous !
Je ne sais pas pourquoi aujourd'hui j'ai décidé de répondre à Poisson car je sais pertinemment qu'il n'écoute pas les arguments les plus rationnels préférant rester dans l'émotionnel.
Mais pour une fois j'ai voulu répondre tellement les incohérences sont énormes et peut-être pour défendre un peu l'éolien qui s'en prend toujours plein la tête. On écoute toujours ceux qui crient le plus fort et rarement ceux qui ce taisent ...
Voilà bonne journée à tous !

Orphette | 10 octobre 2012 à 14h10
 
 

@henri ...vous avez raison pour les multiples pollutions ...il faut lutter contre bien évidemment ....mais les éoliennes industrielles sont une nouvelle pollution ..paysagére en tous les cas .c'est mon avis et je pense qu'elles ne réduiront pas d'un pouce les centrales nucléaires sauf a multiplier en parallèle les centrales thermiques ce qui n'est pas bon pour le climat !!!
tout l'argent mis dans l'éolien ne pourra aller ailleurs : géothermie , solaire thermique et photovoltaïque , hydrolien , isolation , recherche etc ....
mais enfin c'est votre business alors je comprend . cordialement

poisson | 10 octobre 2012 à 14h33
 
 

Bonjour Triton...vous revoilà cher anti éolien..si je me répète en faisant un copier coler,ce n'est pas pour vous personnellement c'est pour ce forum et cela m'évite de le réecrire et non de réargument et, d'informer dans ce forum ..on voit bien là..votre arogance qui revient au galot comme d'habitude..par contre nous savons tous que vous êtes anti éoliens et que vous vous répetez inlassablement "cela et fier de l'être" , que vous êtes toujours sur le terrain et toujours les même chiffres répétés..cependant je ne peux que constater que vous ne contre argumentez jamais sur les autres pollutions largement plus nocifs et destructeurs...alors continuez à vous plaindre c'est votre choix et comme vous êtes un homme de terrain.. vous n'êtes jamais aller sur les terrains plus nocifs ..allez faire un tour à Tchernobyl et au Japon..faites nous un bon reportage, voyez le désastre humain de la faune et de la flore, et des cotes japonnaises et transmettez le à ACTU ENVIRONNEMENT...et si vous nous annoncez le contraire..je ne serais pas surpris..quittez votre confort et de pas prendre des risques..je vous comprend..c'est trop dure pour vous..c'est votre fierté..je suppose.participez seulement..agir c'est mieux.. quand à Poisson il y a des choses que je partage avec vous et je vous comprend bien sur et dont nous en avons déjà eu l'occasion de nous correspondre dans d'autres forum cependant ce n'est pas l'éolien qui pollue et qui détruit son environnement contrairement à d'autres..bien à vs

Henri | 10 octobre 2012 à 16h33
 
 

Bonjour,

Je tombe sur cet article, et je viens de voir un document très, très significatif.
Poisson, les antis, vous nous serinez que l'éolien nécessite la béquille de centrales thermiques.
Avec le paysage, c'est même le gros argument.

Voici donc : le bilan électrique RTE 2011.

"La quantité estimée de CO2 émis par le parc de production d’électricité français est en baisse de 19,8 % et représente 27,4 millions de tonnes en 2011 (34,2 millions de tonnes en 2010). Cette baisse est bien plus importante que celle de la production en raison d’un mix énergétique différent. En effet, malgré un important déficit de production hydraulique, la hausse de la production nucléaire de 3,2 % entre 2010 et 2011 et l’accroissement des productions éolienne et photovoltaïque ont permis de réduire le recours aux centrales thermiques à combustible fossile. Ainsi l’électricité produite à partir des sources d’énergie non carbonée atteint 90 % en 2011 contre 88 % en 2010."

Donc, une fois pour toute, et pour quiconque à un minimum d'honnêteté intellectuelle, les éoliennes diminuent les émissions des centrales thermiques, et non le contraire.

Haaaa, un peu de clarté, ça fait du bien.

krakatoe | 15 janvier 2013 à 17h52
 
 

@ krakatoe vous avez probablement raison pour ce jour et il en est de même pour le dannemark qui était au gaz et charbon ...mais pour l'avenir votre logique ne tient pas ....plus on mettra d'éoliennes plus il faudra de nouvelles centrales thermiques ...souples d'utilisation ....d'ailleurs plusieurs nouvelles sont en prévisions ...sinon on va vers le blackout .
bon maintenant ce qui me dérange le plus c'est la faiblesse de ces dinamos .....qui ne réduiront pas d'un pouce le nucléaire ...c'est un leurre ( pour les actistes anti nucléaires ) qui détruit ou pour le moins dénature gravement notre environnement . ....les dizaine de milliards que nous allons payer ne seraient ils pas plus efficaces ailleurs ? hydrolien , géothermie , isoation , recherche ......?

poisson | 16 janvier 2013 à 09h18
 
 

Merci pour ces précisions.
Malheureusement, lorsqu'une porte se ferme, c'est souvent une fenêtre qui s'ouvre...
je ne pense pas qu'il soit question d'honnêteté mais plutôt d'une opposition viscérale.
Ce qui est le plus dommageable, c'est qu'il semble impossible de travailler ensemble sur les vrais problèmes à supprimer, atténuer ou compenser.

artemis | 16 janvier 2013 à 09h54
 
 

Merci Adème et rte-france pour cet info = Le 9 janvier 2013 les éoliennes françaises produisaient 407 MW pour une puissance installée de 7061 MW, soit moins de 1 % de la production nationale... Merci à la Centrale Thermique de Cordemais qui a palier à cette non-production en polluant un peu plus l'atmosphère avec ces panaches de fumée... Bonne Année... en attendant le réveil des citoyens pour ne pas se faire imposer cette fausse solution qu 'est l' éolien

triton | 16 janvier 2013 à 11h09
 
 

Mouarf. Restons jovial.

@triton
Je remarque, que face aux faits, vous me sortez un cas particulier.
Je pourrais vous répondre avec un cas particulier de production de pointe, qui n'aurait pas d'ailleurs davantage de sens.

Par ailleurs, Cordemais, n'existait-elle pas avant les éoliennes ? ah oui. Ha mais je suis bête, elle a due être construite en prévision des parcs éoliens qu'on construirait quarante an plus tard !

@poisson : devant la vérité des faits, vous m'opposez une pseudo inéluctale évolution négative, comme si c'était la seule issue. Un peu comme ceux qui, ne voyant pas la fin du monde qu'ils avaient prévue arriver, la remettent à plus tard, en disant que cette fois, ce sera la bonne. Et aussi pour ensuite dire que c'est moche (vous parlez d'environnement, mais le seul réel effet est paysager).

J'en désespèrerais presque d'essayer d'argumenter sur du raisonnable.

krakatoe | 16 janvier 2013 à 23h21
 
 

Bonjour krakatoe
Solidairement votre ..permettez moi de vous apportez un conseil, ne discutez pas avec poisson-triton et tant d'autres..ils sont tellement dans leur bocal malheureusement et des arguments dénués de tous sens..ce sont les cromagnons des temps modernes..d'ailleurs dans les autres forums en 2012 ils ne sont jamais capables de répondre à mes arguments logiques et cela les agaces parce ce sont les faits..laisser les brasser du vent..ca les amusent...comme d'habitude..et ce ne seront pas grace à eux que les générations futures vivront mieux..cependant..il en profite bien de l'énergie éolienne qui arrive dans leur prise de courant ...dans leur frigo, tv ,ordi,lumière, chauffage...ect ..bref tout leur petit confort ..prenons soins d'eux pour que ces cromagons des temps modernes ne prennent pas froid, et s'enrhument..ils seraient capable de dire qu'ils ont attrapé un courrant d'air..du aux éoliennes

henri | 17 janvier 2013 à 12h22
 
 

Marrant ces gens qui veulent un forum surtout pour pas discuter. Il se trouve que les éoliennes ont aussi des impacts et inconvénients qu'il n'est pas indigne de souligner, notamment de la part de riverains. Personnellement, n'étant pas "anti", je m'interroge sur des régions ultra excédentaires en énergie (Haute-Normandie par exemple) et des déserts énergétiques (Bretagne) et sur la cohérence de tout cela. De même, il ne me semble pas choquant que les amoureux du paysage (Mt St Michel ou Veulettes, par exemple) s'inquiètent de le voir défiguré. Voilà, juste pour discussion. On ne négocie qu'avec des contradicteurs ou sinon, on reste bien entre soi, contre tous les autres disqualifiés a priori car classés parmi les méchants.

Albatros | 17 janvier 2013 à 20h35
 
 

Bonjour,

@albatros,

Je vous rejoints dans le souhait d'un débat.
Ce qui peut être regretté cependant, c'est de voir revenir en boucle les mêmes arguments sous la forme de mot valises et de clichés, le tout à la face de faits.
Comme citer un jour sans vent en face de ce que dit RTE sur une tendance de fond. Comme citer l'environnement à toutes les sauces, mot valise par excellence.

Un débat comme ça, je n'appelle pas ça un débat.

Quand à vos remarques sur les déserts énergétiques, je note que les éoliennes en Bretagne tendent à aller dans le sens de vos propos. Une énergie locale.

les centrales nucléaires et les autres sont là où elles sont. Par ailleurs, l'électricité voyage bien en très haute tension, dans le cas d'un région ventée à un moment et qui devrait en alimenter une autre ailleurs.

Et il n'est pas question, d'un point de vue environnemental, de faire n'importe quoi. Regardez la réglementation un peu !

Pour résumer, n'attaquons pas cette énergie parce qu'elle insupporte quelque uns dans leur paysage (les mêmes qui auraient certainement refusé les chemins de fer il y a deux siècles) avec des arguments d'une autre nature, type ça produit du CO2, ça ne sert à rien etc. Parce que c'est faux.

Quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage.

Le choix est in fine politique. Est-ce qu'on aime son chien, ou pas.

Bonne journée

krakatoe | 18 janvier 2013 à 10h18
 
 

bonjour Albatros
Savez vous qu'i existe en bretagne un village a installé une éolienne pour alimenter leur village et pour être automne au mieux
Quand au Mont st Michel que j'ai visité par le passé que fait t'on..on désensable autour pour préserver le site..mais à quel cout..sans compter le tourisme qui augmente et de par cela on créait des aménagements pour les véhicules ,une voie pour le train sur roue et les piétons..n'est ce pas une dégradation de l'environnement cela...et pour revenir à votre expression "il ne me semble pas choquant que les amoureux du paysage (Mt St Michel ou Veulettes, par exemple) s'inquiètent de le voir défiguré " alors je me permettrai de dire que cela à dégrader l'environnement et défiguré le paysage...sans compter la foule qui s'entasse dans les ruelles dont on ne plus rien voir et difficillement d'accés...cordialement

henri | 18 janvier 2013 à 11h12
 
 

La Bretagne sous la neige et le froid et on ne peux rien attendre de l'éolien qui est à l'arrêt... 796 MW hier à midi avec une puissance installée de 7061 MW... mais le débat à sens unique sur ce site ne m 'intéresse pas... je n' ai pas d'éolienne à vendre, donc pas envie de mentir...

triton | 18 janvier 2013 à 11h32
 
 

Bonjour triton
que faites vous sur ce site puisque cela ne vous interresse pas comme vous le dite "mais le débat à sens unique sur ce site ne m 'intéresse pas... je n' ai pas d'éolienne à vendre, donc pas envie de mentir..."
Si ne vous mentez pas...alors que de contradiction sur les autres forum...Ici dans le pas de calais...les éoliennes tournent..même à très faible vent..même quand il neige...à croire que le vent...fait un petit détour pour vous narguer

henri | 18 janvier 2013 à 12h44
 
 

mon pauvre henry vous dites :
" les éoliennes tournent..même à très faible vent "
oui henry mais rappelez vous votre vélo d'enfance ...a petite vitesse ça n'éclaire presque rien ...les éoliennes c'est la même . c'est une picette sur un fleuve de besoins ...surtout en hivers .
Et puis neige et froid c'est pas compatible avec ces machines ...elles sont toutes a l'arrêt ...sinon bonjour les déséquilibles et la casse !!!!!
elles ont beau êtres pharaoniques elles en demeurent pas moins trés fragiles .

poisson | 18 janvier 2013 à 16h15
 
 

Bonjour Poisson
je dirais tout simplement ..votre ignorance vous aveugle pour dire n'importe quoi...apportez des preuves irréfutables pour nos lecteurs de vos dires tel que."..a petite vitesse ça n'éclaire presque rien ...les éoliennes c'est la même . c'est une picette sur un fleuve de besoins ...surtout en hivers .
Et puis neige et froid c'est pas compatible avec ces machines ...elles sont toutes a l'arrêt ...sinon bonjour les déséquilibles et la casse !!!!! "
Avez vous au moins vu techniquement parlant la production,et puis l'energie déployer n'est pas que pour les ampoules....apportez des preuves de la casse de ces machines par le froid comme d'habitude vous brassez du vent...prenez le large ..cela vous fera du bien..la bétise humaine vous honore tout simplement...

henri | 18 janvier 2013 à 17h10
 
 

Pensez-vous Henri qu'il y a des centaines de lecteurs qui lisent cet article du 5 octobre 2012 et vos commentaires... 2013 rime avec fadaises ce qui représente bien vos dires... L' éolien n'est pas une solution économiquement rentable et qui va transformer nos paysages en Zones industrielles et l'avenir des ZI est bien de se transformer en Friches industrielles comme en Amérique où des milliers d'éoliennes pourrissent car le démontage n'est pas financé... Mais cela ne doit pas être dit au public... qui ne doit entendre que ces Prometteurs, ou Promotteurs d'énergie éolienne... il y a des jours sans vent comme j'aime à vous le rappeler, mais il y a des mois avec une production RIDICULE qui ne peut mettre fin aux Centrales nucléaires... Je vous remercie de m'avoir fait connaitre le FED qui parle vrai...

triton | 18 janvier 2013 à 17h47
 
 

pas de preuves a vous fournir car en cas de glace , neige et grand froid il arrêtent les machines donc pas de casse ....ils sont prévoyants ...ça coûte un peu ce gigantisme !
enfin le probléme n'est pas là ... ces machines sont pas foutues de fournir de l'énergie quand il faut !

poisson | 18 janvier 2013 à 18h16
 
 

Je connais le cas de cette commune bretonne, qui est très intéressant quoique pas généralisable.
Consultant ce forum dans le cadre de mon job (queue de veille réglementaire pour une activité de production - je travaille dans un secteur industriel, quelle horreur!), je réagis quand j'en éprouve le besoin... et que j'aime la contradiction. Sur ce forum, un écolo anti tout, une alarmiste à la mode "lanceur d'alerte", et beaucoup d'intolérance de la part de gens qui ne souhaitent discuter qu'avec ceux qui sont déjà d'accord avec eux. Mais on peut en consulter d'autres...

Albatros | 19 janvier 2013 à 08h03
 
 

Bonjour,

Pour tenter un synthèse, je dirais :
Consommation normale : base nucléaire, non recours au thermique (charbon fioul ou gaz) et énergies fatales stockées si excédentaires du fait du nucléaire extrêmement peu réactif (Station de Transfert d’Énergie par Pompage, parc de voiture électriques, recours espéré à l'hydrogène qui traine des pieds en France allez savoir pourquoi...).
Consommation de pointe : base nucléaire, mobilisation des stocks, et appui thermique, et énergies fatales (éolien, barrage au fil de l'eau, usine marémotrice...). Tout ce qui est produit par les énergies fatales correspond à tout ce qui n'aura pas à être produit par le thermique.

C'est logique et cela correspond à ce que dit RTE.
Les ENR contribuent à la réduction des émissions de CO2.

Après, ceux dont l'argumentaire s'en trouve ébranlé pourront toujours retourner leur chapeau pour en faire sortir leur lapin, mais hormis la prestidigitation, les faits sont là.

krakatoe | 19 janvier 2013 à 12h51
 
 

Bonjour triton
je me permet de vous rappelez ceci..nous sommes en france et non en amérique la mise en place de l'éolienne et le financement comprend le démontage mais comme je vois que vous avez la science inffuse et votre intelligence supérieure aux notres..je vous laisse dans votre délire et votre égo démesuré... bien à vous

henri | 21 janvier 2013 à 09h22
 
 

A Poisson et Triton: C'est incroyable ce que vous pouvez sortir comme âneries... Vous énumérez inlassablement des arguments devenus obsolètes depuis bien longtemps. Vous trouvez les éoliennes moches, on aura compris. Pas contre, il va falloir être plus convaincant et pertinent sur les autres postes...
Rassurez-vous, nos vieilles éoliennes ne feront pas tâches dans le paysager. A 50 K€ de provisionnés pour le démantèlement, vous aurez largement de quoi les démonter et même replanter des arbres et des fleurs si ça vous tente !
Je suis prêt à discuter de tout et je pense avoir largement consenti ici et là qu'il y a des inconvénients à réduire ou compenser et qu'il y a des endroits où l'éolien terrestre n'à pas sa place.
Mais là, c'est un débat stérile et sans fin qui s'offre à nous. Bon courage à celles et ceux qui aurons le courage de poursuivre...

artemis | 21 janvier 2013 à 11h17
 
 

@ artemis ...bonjour vous dites " même replanter des arbres et des fleurs si ça vous tente ! " ça c'est peu probable...si les mats seront effectivement enlevés , par contre la féraille et les milliers de tonnes de béton enterrés ou au fond de la mer resteront ...faut pas rèver. ...enfin mousse et lychen s'y intalleront ...puis la végatation reviendra ...la nature y survivra .. mais il ne faut pas compter pouvoir remettre en culture ces lieux ou y planter des arbres sauf des bansaï . . . ...enfin là n'est pas tellement le probléme ...le probléme est actuel ...ces machines sont un non sens technique et économique et en sus nous dénature complétement nos paysages ...

poisson | 21 janvier 2013 à 11h48
 
 

Bonjour artemis
je suis entièrement d'accord avec vous..et puis laissons ces cromagnons des temps modernes dans leurs cavernes

henri | 21 janvier 2013 à 12h00
 
 

bonjour poisson
ce sujet a été déjà discuté dans les forums en 2013..vous avez la mémoire courte....et vous savez que tout est démontable ..votre discution est stérile comme toujours

henri | 21 janvier 2013 à 12h03
 
 

Faux, encore faux et toujours faux. Vive la désinformation !
Le démantèlement des éoliennes prévoit le décapage des fondations sur une profondeur AU MOINS égale à 1m.
Renseignez-vous cher M. Poisson, les terres cultivables présentant des couches de terres végétales supérieures à 1 m de profondeur sont quasiment inexistantes. Ce qui signifie que, dans la très grande majorité des cas, à l'emplacement de l'éolienne, la couche de terre végétale sera plus importante après qu'avant ! Après démantèlement, personne ne sera capable d'identifier la moindre trace, y compris le propriétaire du terrain !
Certes, en fonction de la nature du terrain, les fondations sont plus ou moins profondes. Après démantèlement, il restera effectivement dans certains cas du béton en profondeur. Insinuez-vous que le béton polluerait les sols maintenant ?
Désinformation ou malhonnêteté intellectuelle ???

artemis | 21 janvier 2013 à 12h09
 
 

Bonjour,

Pas un jour sans sa contre vérité il semble.
Bon. Dans l'ordre.

La semaine dernière, la citation d'un article de RTE démontrant que les énergies renouvelables, dont le grand éolien, réduisent les émissions de CO2. Ça, c'est fait.

Aujourd'hui :
http://www.actu-environnement.com/ae/news/investissement-avenir-hydrogene-McPhyEnergy-17558.php4#xtor=ES-6
Qui démontre que le stockage de l'énergie électrique est sur le bon chemin. Pour tous les cas hors réseau (pays en développement, ou endroits isolés), pour lisser la production dans le cadre d'installations raccordées.

L'intermittence, jusqu'à 30%, n'est pas un problème actuellement. Elle est donc de toute façon amenée à se régler définitivement.
Ça aussi, c'est fait.

Quand à l'argument de la remise en état :
Argument fantaisiste du cimetière d'éoliennes
Réponse : les faits prévoient le provisionnement de bien assez pour démanteler, plus autorité du préfet pour être sûr.
Argument anti : oui peut-être mais l'horrible béton, les bonzais...

Donc : je note que le premier argument est directement abandonné, on en voit le caractère fantaisiste initial.
Je constate que la réglementation impose des profondeurs minimales au démantèlement, suffisante pour réaffecter les terres à leur usage d'origine.
Les cultures se font parfois naturellement sur des sols très fins, reposant directement sur la roche mère. Alors un caillou, même artificiel, à un mètre de profondeur au pire (la forme de la fondation descend très vite)...

krakatoe | 21 janvier 2013 à 12h15
 
 

@ artemis ,...j'y crois pas ! businees is business ...quand il s'agit de réparer ...c'est le moins possible au prix le plus élevé possible ...exemple j'ai rompu mon contrat gaz ...pour enlever la cuve ils ont facturés 1000 euros sur une cotion de 1000 ....et pour la terre végétale ...rien ils n'ont pas rebouchés prétextant qu'ils avant laissé la terre sur place il y a 10 ans !!!!
vous croyez au père Noel .... pas moi ... et encore une fois l'essentiel de probléme n'est pas là

poisson | 21 janvier 2013 à 12h38
 
 

c'est un forum où il ne faut pas s'exprimer si on est pas de l' Avis d' Henry et autres qui ne supportent pas notre vérité... JM Ayrault et sa clique ce lundi à St Nazaire pour inaugurer les usines qui vont construire les éoliennes en Baie du Pouliguen face à la Baule et à 12 Km de la côte sauvage du Croisic... Nous sommes toujours en période d'étude de faisabilité pour l'implantation de 8O machines de 176 mètres de haut sur le Banc de Guérande, mais avant les conclusions, on construit les usines et on met en service la centrale thermique à gaz de Montoir pour pallier au manque de vent... le Banc de Guérande est une forêt de laminaires, un lieu de reproduction pour la faune marine... Mais il ne faut pas en parler, la parole est donnée aux Prometteurs de vent ou Promotteurs de machines dans la presse de Loire Atlantique (censure)... et même si cela peux gêner Henry et autres, je donnerai mon avis sur cette invasion... Poisson et triton, même combat...

triton | 21 janvier 2013 à 12h39
 
 

et puis en matière de démentélement ...si je ne me trompe pas c'est des provisions pour démentélement qui sont imposées !!!
Filiales de filiales ...souvent Etrangéres , elles disparaîtront comme sont venue ...se lavant les mains des frais de démentélement ....on connaît bien toutes les ficiles juridiques et comptables pour échapper à ce genre de dépenses ...provisonnées ou pas .
la seule solution qui serait fiable serait que les provisions soient déposées sonnantes et trébuchantes chez un mandataire indépendant type huissier ou notaire .

poisson | 21 janvier 2013 à 12h47
 
 

Apporter des réponses argumentées et preuves tangibles ne constituent pas une traque ou une chasse aux anti-éoliens. L
Relisez encore les post de cet article et des autres articles sur l'éolien terrestre dans lesquels vous (Poisson, Triton, Tireman,...) êtes intervenus. Vous ne vous exprimez que pour accuser et diffamer. Véritables spammeurs professionnels, vous inondez les forums et articles avec des énormités encore plus grosses que vos mensonges.
Personnellement, je manque de temps pour réagir à l'ensemble des sujets qui m'intéressent. Pardonnez-nous d'intervenir à minima pour corriger ou démonter vos mensonges.
Que vous soyez contre l'éolien terrestre est un fait et votre plus grand droit, mais ne comptez pas sur moi pour vous laisser diffuser votre propagande. Je n'arrive même pas à croire une seconde que vous êtes convaincu de la moitié des choses que vous écrivez...
Pour mettre fin à votre fantasme sur le démantèlement des éoliennes, sachez que le montant de 50 K€/éolienne est provisionné en amont du commencement des travaux et que cette somme est bloquée sur un compte pendant toute la durée d'exploitation. Ces comptes sont contrôlés régulièrement ! Etes vous aussi crédule pour penser que l'état se rendrait compte en fin en fin de vie d'un parc éolien que le tôlier est parti avec la caisse ???

artemis | 21 janvier 2013 à 13h46
 
 

@ triton comme quoi henry et ses copains racontent beaucoup de menssonges ..ils doivent être dans le business ...l'environnement, le co2 , les riques nucléaires sont bien le cadet de leurs soucies .
plusieurs nouvelles centrales thermiques sont en prévision dont landivisau dont vous avez pas parlé ...le seul but pallier au manque de vent ...pendant ce temps AREVA va construire de nouvelles centrales nucléaires en grande Bretagne et ailleurs ...et profite parallélement du business éolien chez nous pour revenir forcénent aprés avec de nouvelles centrales Nucléaires en france !!! .... clever statégie !
mais BOn Dieu qu'ils sont avoeugles !!! tant d'argent gaspillé pour des fausses solutions ...qui nous dénature un peu plus l'environnement .....pour rien .
tout cet argent serait beaucoup plus utile dans les économies d'énergie , la recherche surtout...et peut être l'hydrolien ...déja un peu plus intelligent .

poisson | 21 janvier 2013 à 14h29
 
 

revoila les affabulateurs le trio poisson triton, trireman digne d'un westen qui me fait bien sourire
à triton qui est un menteur puisqu'il dit dans ce forum:"mais le débat à sens unique sur ce site ne m 'intéresse pas... je n' ai pas d'éolienne à vendre, donc pas envie de mentir..." la preuve est bien là il revient déjà ...donc il ment et mentira encore...quant à poisson..votre vie personnel que diable ne nous interesse pas déjà en 2012 je vous ai donné des conseils pour vos panneaux solaires..il en est rien et vous n'avez rien fait...et là vous mélangez tout avec votre gaz..ce n'est pas le sujet ici,vous n'avez jamais contre argumenté sur des sujets bien plus graves et réalistes que je vous ai tous soumis en 2012 il en est de même pour triton et tiremant,personnellement, je n'ai rien à vendre...mais je sais de quoi il en est et vous le savez tous très bien.. ce n'est votre cas...à croire que vous tous avez un probleme perso..c'est d'essayer de vous faire remarquer sur ce site et dont vous parlez de tout et de n'importe quoi et sans apportez des preuves réalistes...voire concrete quelle tritesse et l'humilité n'est pas à la hauteur de votre personalité..au fait ce site n'est pas le cirque de vos anneries et d'idioties que formulez à répétition ici et dans les autres forums ni un centre de psy pour vous défoulez...mais un thème bien plus sérieux ...cordialement

henri | 21 janvier 2013 à 15h18
 
 

Cet "homme qui sait" est véritablement terrifiant. J'espère de toute ma force qu'il ne détiendra jamais de pouvoir sur moi et les miens. Le voici qui vante les provisions obligatoires demandées à tout exploitant d'ICPE alors que les promoteurs des éoliennes ont été "vent debout" contre le classement ICPE de ces machines, dont entre nous le sort est scellé: de futures ruines rouillées et abandonnées. Il en faut sans doute, de ces aérogénérateurs, mais pas à n'importe quel prix.

Albatros | 22 janvier 2013 à 21h53
 
 

"futures ruines rouillées et abandonnées" ??? Lisez les explications indiquées ci-dessous et arrêtez de raconter n'importe quoi. Les montants provisionnés seront largement supérieurs aux coûts de démantèlement. A moins que le cours des métaux ne repartent à la baisse ?
Et voilà que l'on repart sur le classement ICPE... Vous noterez que le projet de loi (BROTTES) n'inclue pas de demande de suppression du classement ICPE et aucune demande n'a été faite en ce sens. D'ailleurs, ce qui gênait les acteurs éoliens avant le classement était la lourdeur administrative de l'instruction des dossiers ICPE et SURTOUT que l'on puisse confondre les dangers d'une éolienne avec toutes autres activités dangereuses comprises dans les différentes rubriques ICPE (usines chimiques, installation nucléaire, stockage de produits inflammables,...).
Encore un fantasme de plus...

artemis | 23 janvier 2013 à 10h41
 
 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]