En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement
Ils l’ont dit le 9 Février 2016
Le groupe Volkswagen ne considère pas que le logiciel incriminé constitue un dispositif d'invalidation interdit par l'UE
Jacques Rivoal - Président du directoire de Volkswagen France
Auditionné par l'Assemblée nationale, le Président du directoire de Volkswagen France, Jacques Rivoal, a précisé aux parlementaires que son groupe ne considère pas que le logiciel mis en cause dans le scandale aux émissions de NOX est interdit en Europe. Le groupe attend donc de la procédure judiciaire un éclaircissement sur l'interprétation du règlement européen qui interdit ce type de dispositif.

Jacques Rivoal a également précisé que la mise à jour des logiciels pour les modèles concernés a commencé en France. 946.000 véhicules sont concernés. Leurs propriétaires seront invités à se rendre dans leur concession.

Recevez gratuitement nos Newsletters

Modifier son abonnement