En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement
Retour aux archives de l'agenda

Biodiversité, le chef-d'oeuvre en péril

Conférence grand public / Tarif : Gratuit - inscription souhaitée - 17 décembre 2008
Bagnols sur cèze (30) - France
A 18h

Par Henri- Pierre Aberlenc, entomologiste au Cirad, Umr CBGP

La biodiversité est très mal connue, non seulement de l'opinion publique et des décideurs, mais encore des scientifiques, biologistes inclus.
La biodiversité, c'est:
la diversité des plans d'organisations,
la diversité des espèces,
la diversité génétique et
la diversité des écosystèmes.
Les sciences de la biodiversité sont d’abord la systématique, ensuite l'écologie, l’éthologie et la génétique.
Les différentes formes de vie, seront présentées, en insistant sur le groupe le plus riche en espèces, les insectes. On compare ce qui est connu à ce qu'on estime exister.
Des photos montrent quelques splendeurs méconnues du monde vivant.
Au cours de l'évolution, des espèces apparaissent et d'autres disparaissent en permanence, la longévité d'une espèce étant en général comprise entre un et dix millions d'années. La biodiversité a connu au cours des temps géologiques cinq extinctions majeures et des dizaines d'extinctions mineures.
Nous sommes entrés dans la 6e extinction, du fait de l’impact de notre espèce sur la nature. Quels enseignements tirer des extinctions du passé ? Comment mesurer l'extinction de ce que l'on ne connaît que très partiellement ? Certains scientifiques contestent cette réalité, mais tout génocide, et la 6e extinction en est un, a ses négationnistes et il faut comprendre les ressorts psychologiques et culturels de cette attitude.
La biodiversité, notre trésor, notre précieux héritage, est le fruit d'un processus historique créatif unique dans l'univers, non reproductible, que nous pouvons abolir sans réparation possible en quelques décennies. La sauver est une urgence absolue - on ne sauvera pas tout, une partie est déjà perdue, mais il faut en sauver le maximum.
Les réels progrès récents des attitudes collectives sont encore très insuffisants et ne compensent pas l'inertie des comportements ni l'ampleur croissante des destructions.

Renseignements

Déc
17
Ajouter à votre agenda

Lieu de l'événement
Lycée Georges Brassens
Avenue Vigan Braquet - Bagnols sur cèze (30) - France

Contacts
 • Blachère Jean
 • Téléphone : 04 66 89 54 27

Partager