En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement
Retour aux archives de l'agenda

Conférence : Le prix de l’énergie, un nouveau paramètre dans la stratégie des entreprises ?

Conférence grand public et professionnels / Tarif : Particulier 30E; Presse 15E; Asso/Collectivité 71.33E; Entreprise 133.27E (TTC) - 2 octobre 2012
Paris 6 - France
L’industrie est née d’un accès facile à l’énergie. Jusqu’à récemment, les régions les plus industrialisées des pays avancés étaient celles où se trouvaient les ressources énergétiques ; en France, on peut citer le bord des rivières pour l’utilisation de l’énergie hydraulique ou la proximité des mines de charbon dans le Nord, en Lorraine ou en Bourgogne. Plus récemment, des industries particulièrement avides d’électricité comme l’enrichissement de l’uranium ou la production d’aluminium se sont installées près de grands sites nucléaires électrogènes.
Le prix de l’énergie fait donc partie des paramètres que les industriels étudient avant de décider de leur implantation, au même titre que la disponibilité d’une main d’œuvre qualifiée, le coût du travail ou les conditions fiscales.
Une énergie bon marché est donc un facteur d’attractivité et donc génératrice d’emplois. Dans un monde où l’énergie devient rare, les pays abondamment dotés de ressources énergétiques auront naturellement un avantage compétitif.
Mais quel sera l’impact d’un enchérissement de l’énergie sur un tissu industriel préexistant ?
La situation dépend de la compétitivité des entreprises et de la situation dans laquelle se trouvent leurs concurrents. La Chine fait des investissements massifs dans des moyens de production d’électricité, privilégiant les solutions à bas coût, que ce soit dans le charbon, l’hydraulique ou le nucléaire. Grace au gaz non conventionnel, les Etats-Unis maintiennent un niveau bas de prix pour leur production électrique. L’Europe, dans sa diversité, peine à définir une stratégie réaliste, ayant du mal à concilier la volonté de limiter l’émission de gaz à effet de serre et celle de limiter, sinon arrêter le développement du nucléaire.
Au niveau mondial, l’Europe a encore de beaux fleurons dans le domaine des industries énergétivores, métallurgie, ciment ou chimie. Qu’en sera-t-il dans 20 ans ?

Renseignements

Oct
2
Ajouter à votre agenda

Lieu de l'événement
De 8h15 à 9h45
Institut Hongrois – 92 rue Bonaparte
Métro Saint Sulpice / Saint Germain des Prés - Paris 6 - France

Contacts
 • Association ADAPES/ Revue PASSAGES
 • Téléphone : 0143256466

Partager