Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement
Retour à l'agenda

10 décembre 2022
Forêts, Biens Communs 4 - Faire renaître une forêt primaire en Europe de l'Ouest

Conférence grand public / Gratuit
Format : présentiel
Lieu : Paris - France

Session coordonnée et animée par Indira Bonvini et Yovan Gilles

Bien que de nombreuses forets sur la planète soient déclarées patrimoine mondial de l’Humanité par l’ONU, cela ne va pas de pair avec une reconnaissance juridique globale contraignante concernant leur protection. Quand ce n’est pas l’industrie rentière du bois qui prédate les forêts primaires, ce sont les braconniers d’essences précieuses ou encore l’agriculture monoculturale qui continuent d’entamer leur intégrité. (Par contre, le Congo, quant à lui, s’est doté d’un corps armé de 1000 gardes forestiers pour protéger ses forêts primaires !)      

Cette rencontre sera l’occasion de faire un état des lieux de ces forêts primaires* sur la planète et d’explorer leurs spécificités et caractéristiques. Comme nous dit Francis Hallé : « Une forêt primaire est une forêt qui n’a été ni défrichée, ni exploitée, ni modifiée de façon quelconque par l’homme. C’est un joyau de la nature, un véritable sommet de biodiversité et d’esthétisme. Captation du CO2, régulation du climat, réserve de biodiversité, reconstitution des ressources hydriques… ses bénéfices sont inestimables (…) Une forêt primaire est beaucoup plus belle et beaucoup plus riche en formes de vie qu’une forêt secondaire, dégradée, appauvrie. En Europe de l’Ouest, ces forêts « gérées » ont progressivement remplacé les forêts primaires »,

À l’initiative du botaniste, l’association Francis Hallé pour la forêt primaire agit pour la création d’un vaste espace de dimension européenne et de grande superficie – environ 70 000 hectares – « dans lequel une forêt intacte évoluera de façon autonome, renouvelant et développant sa faune et sa flore sans aucune intervention humaine, et cela sur une période de plusieurs siècles ». Cette rencontre nous permettra de découvrir les modalités de mise en œuvre de ce projet inédit à destination des générations futures.

*« Les dernières forêts primaires équatoriales sont situées en Amazonie, dans le bassin du Congo et en Indonésie. Toutes subissent un déclin alarmant. En Europe elles ont quasiment disparu depuis 1850 et l’admirable forêt primaire de Bia?owie?a en Pologne est la seule qui subsiste encore. Malheureusement elle est, elle aussi, en grand danger. » (op.cité Association Francis Hallé pour la forêt primaire)

Francis Hallé est botaniste, auteur de nombreux ouvrages et d’études scientifiques à propos de l’écologie des forêts tropicales et l’architecture de leurs arbres, en particulier celles des forêts humides des basses altitudes. A partir de 1964, il se spécialise dans l’étude de l’architecture des plantes vasculaires ; une première formalisation a été atteinte en 1970 avec le concept de « modèle architectural ». Il travaille actuellement à une confrontation des données architecturales avec les systématiques issues de la phylogénèse moléculaire. Eric Fabre est cofondateur, administrateur et Secrétaire Général de l’association Francis Hallé pour la forêt primaire.

Entrée gratuite mais inscription indispensable.

Renseignements

Déc
10
Ajouter à votre agenda

Lieu de l'événement
Académie du climat - (Salle des fêtes), 2 place Baudoyer, 75004

Contacts

 • Lien vers le site de l'événement
 • Lien vers la page d'inscription