En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement
Retour aux archives de l'agenda

Les RESPIRATIONS & Les OXYGEN AWARDS,

Événement grand public
Du 11 novembre 2006 au 12 novembre 2006 à Enghien Les Bains - France
Les RESPIRATIONS & Les OXYGEN AWARDS,
Deux événements pour sensibiliser l’opinion publique et les décideurs aux problèmes liés à la qualité de l’air.

L’ambition des « Respirations » est de devenir le rendez-vous annuel international référent sur les problèmes liés à la qualité de l’air.

Développement durable, réchauffement de la planète, partage de l’eau, l’après Pétrole….
De plus en plus la gestion de notre patrimoine écologique est au coeur des préoccupations.
Il est impossible de traiter à fond ce sujet, c’est pourquoi les « Respirations » se limitent volontairement au problème de l’air sous toutes ses formes. Celui que nous respirons, mais aussi l’air comme milieu dans lequel nous évoluons.

Oxygen Awards
Le problème de la qualité de l’air et ses répercussions sur l’écosystème, la santé de l’homme et l’économie de la planète est déterminant pour l’avenir de l’humanité. C’est pour récompenser ceux qui dores et déjà se préoccupent de cet enjeu majeur, que chaque année, nous décernerons les « Oxygen Awards ». Cette soirée est également une occasion légère et festive de braquer, une fois par an, les feux de l’actualité sur l’AIR !

Les RESPIRATIONS
Pré–programme scientifique

En parallèle des communications scientifiques, des ateliers thématiques et des tables rondes seront organisés afin de donner aux Respirations, une ouverture dépassant largement le cadre scientifique.

SAMEDI 11 NOVEMBRE 2006
Session Pleinière N° 1 - (11h 00 – 12h 30)
Modérateurs : Pr Alain Grimfeld, Hôpital Armand Trousseau, Paris.
Jacques Pradel - Journaliste.
La pollution aérienne est un enjeu de santé majeur. Elle peut prendre de nombreuses formes : pollution atmosphérique intérieure (solvants, peintures, plomb, tabac) ou extérieure (pollens, radioactivité, émissions polluantes des véhicules à moteur, des usines. Les maladies allergiques, les pathologies broncho-pulmonaires (asthme, toux, broncho- pneumopathie chronique obstructive) et ORL (rhinites, laryngites, trachéites, sinusites) sont en pleine expansion.
De multiples facteurs en sont responsables, peut-être en sensibilisant notre organisme: une pollution accrue, le confinement de l’habitat, l’introduction de nouveaux allergènes au domicile des patients, dans le domaine de l’alimentation ou de l’allergie professionnelle. La recrudescence de ces pathologies pourrait présenter un échappement aux processus de tolérance vis à vis de notre environnement.
11 h 00 – 11 h 10 : Ouverture du Colloque :
Dr Claude-Alexandre Timsit, Directeur Scientifique du Colloque,
Vice-Président d’ ORL 75
Dr Daniel Normand, Président d’ORL 95
Pr Alain Grimfeld, Chef du service Pédiatrie Pneumologie-Allergologie,
Hôpital d’Enfants Armand Trousseau, Paris.
11 h 10 – 11 h 30 : Pathologie ORL et Pollution Aérienne.
Pr Valérie Lund, Children’s Hospital, London.
11 h 30 – 11 h 50 : Pathologie Pneumo-Allergique et Pollution Aérienne chez l’Enfant
Pr Jocelyne Just, Hôpital Armand Trousseau, Paris.
11 h 50 – 12 h 10 : Pathologie Pneumo-Allergique et Pollution Aérienne chez l’Adulte.
Pr Michel Aubier, Hôpital Bichat-Claude Bernard, Paris.
12 h 10 – 12 h 30 : Pathologie liée à la Pollution de l’Air Intérieur.
Pr Frédéric de Blay, Hôpital Lyautey, Strasbourg.
12 h 30 – 14 h 00 : Déjeuner

Session Pleinière N° 2 - (14 h 00 – 15 h 20 :
Modérateurs : Dr Dominique Château-Waquet
Jacques Pradel - Journaliste.
Les moisissures, bien que connues depuis fort longtemps par les allergologues pour leur rôle dans les pathologies allergiques et respiratoires, ont été un peu négligées au cours de ces dernières années. Outre la présence d’allergènes, les moisissures libèrent des mycotoxines et des composés organiques volatils responsables par eux mêmes de pathologies respiratoires. La présence de moisissures dans les habitations dépend de facteurs extérieurs, mais aussi de l’humidité intérieure.En Europe,20% des rhinites chroniques et 15% des asthmes de l’adulte seraient associés à une sensibilité à une moisissures.
Dans un environnement de pathologies liées à la pollution atmosphérique, le rôle des ingénieurs, des hygiénistes, des architectes, des urbanistes, des constructeurs, et des législateurs est capital. Ils peuvent en effet fournir de précieuses indications quand aux matériaux utilisés, et surtout ils peuvent nous permettre de disposer d’outils établissant un lien de cause à effet entre les pathologies observées et la présence dans l’air atmosphérique d’un taux anormalement élevé de substances polluantes ou irritantes.
Le tabagisme passif est un fléau : les problèmes respiratoires rencontrés chez les nourrissons sont extraordinairement plus fréquents dans un habitat où un ou deux parents fument. De récentes campagnes ont abouti à l’interdiction de fumer dans les avions, les trains, les transports en commun, les endroits publics (cinémas, cafés, restaurants, gares). Les trottoirs sont ainsi devenus l’endroit où l’on fume, et tant pis pour les piétons qui jusque là se contentaient de la pollution atmosphérique liée aux véhicules à moteurs.
14 h 00 – 14 h 20 : Santé Respiratoire et Moisissures.
Dr Denis Caillaud, Président de la Société Française d’Aérobiologie,
14 h 20 – 14 h 40 : « Sick Building Syndrome » ou Syndrome des Bâtiments Malsains.
Dr Fabien Squinazi, Laboratoire d’Hygiène de la Ville de Paris.
14 h 40 – 15 h 00 : L’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur.
Mme Séverine Kirchner, Centre Scientifique et technique du Bâtiment.
15 h 00 – 15 h 20 : Le Tabagisme Passif : Réalité, Prévention et Conséquences.
Pr Bertrand Dautzenberg, Hôpital de la Pitié-Salpétrière, Paris
15 h 20 – 15 h 40 : Pause – Visite de l’Exposition + Ateliers Thématiques

Session Pleinière N° 3 - (15 h 40 – 17 h 00)
Modérateur : Dr Michel Thibaudon, Directeur du RNSA.
Jacques Pradel - Journaliste
D’après l’Organisation Mondiale de la Santé, il y aurait mille décès dans Paris tous les ans, directement liés à la pollution liée à la circulation automobile. La météorologie joue un rôle considérable dans le taux de pollution. La chaleur, le vent, la couverture nuageuse ont un effet important sur le niveau de pollution. La dispersion de la pollution atmosphérique par le vent ou le maintien de la pollution sur place lors des grandes chaleurs en l’absence de vent multiplie la pollution d’un facteur de 1 à 5.
Un premier pas a été franchi avec la publication des chiffres de pollution mesurés à Paris. Mais au fait, quels sont les polluants mesurés, et sont-ils représentatifs des milliers de produits polluants contenus dans l’air que nous respirons au quotidien ?
Lorsqu’AirParif craint un dépassement des taux recommandés pour le dioxyde d’azote et l’ozone, il recommande aux Franciliens de préférer le déplacement en transports en commun et demande aux automobilistes de réduire leur vitesse de 20 km/h, d’adopter une conduite souple, économique et sans à-coups..
Deux millions de voitures circulent chaque jour dans Paris. Elles sont responsables de 50% des émissions de principaux polluants et trois millions de personnes respirent un air de mauvaise qualité. Des polluants comme le benzène sont hautement cancérigènes. Ils sont émis par les moteurs froids (petites courses, école, livraisons dans un même quartier). D’autres particules cancérigènes proviennent des moteurs diesels et des poids lourds. Le CO2 et le NO2 proviennent des deux roues motorisées. Une moto pollue comme trois voitures, cinq si elle roule vite.
15 h 40 – 16 h 00 : Météorologie et Pollution.
M. Emmanuel Bocrie, Météo France.
16 h 00 – 16 h 20 : Surveillance et évolution de la qualité de l’air en Ile-de-France.
M. Philippe Lameloise, directeur de AirParif.
16 h 20 – 16 h 40 : Pollution Aérienne liée aux Véhicules à Moteur.
M. Jean-Claude Oppeneau, Société Ecrin.
16 h 40 – 17 h 00 : Environnement et allergies polliniques. Rôle du RNSA.
Dr Michel Thibaudon, directeur du RNSA.
17 h 00 – 17 h 20 : Pause – Visite de l’Exposition.

Séance Pleinière N° 4 - (17 h 20 – 18 h 40)
Modérateur : Pr Denis Caillaud, Président de la Société Française d’Aérobiologie.
Jacques Pradel - Journaliste.
Même si médecins et utilisateurs connaissent mal ou pas les effets sur la santé des ondes électromagnétiques non ionisantes (antennes de téléphone ou de télévision, téléphones portables, lignes à haute tension), beaucoup s’interrogent sur le lien qui pourrait exister entre certaines pathologies (acouphènes, sensation de réchauffement de l’oreille, troubles de la mémoire) et les champs d’ondes électromagnétiques que nous provoquons ou traversons lors de nos déplacements quotidiens ou de nos communications téléphoniques.
Le cancer de la thyroïde est un cancer rare (1% des cancers) et sa mortalité est faible car il se soigne bien. Le nombre de nouveaux cas apparaissant chaque année est de 1 par million d’enfants et de 45 par million d’adultes. L’incidence annuelle de ces cancers augmente en France depuis vingt ans. Il semble que cette augmentation ne soit pas imputable à l’accident de Tchernobyl, mais à un diagnostic plus précoce des lésions de la thyroïde. Néanmoins, la décision a été prise de renforcer la surveillance des cancers de la thyroïde en France.
Une étude des risques broncho-pulmonaires de l’exposition professionnelle à l’amiante a été mise en place suite à la conférence de consensus de 1999. Cette étude portant sur des sujets volontaires âgés et antérieurement exposés à l’amiante a permis de détecter sur scanners dans cette population 7,1% de syndromes interstitiels et/ou 18% de plaques pleurales souvent méconnues sur les radiographies simples du thorax. Ce programme doit permettre de mieux cerner les conséquences de l’exposition à long terme à l’amiante. La récente mésaventure du « Clemenceau » obligé de faire des ronds dans l’eau a montré la terreur qu’inspirait l’amiante. Quid des centaines de milliers de travailleurs qui ont manipulé pendant des années de l’amiante ? Pourquoi et comment en est-on arrivés là ? Ignorance ? Négligence ? Intérêts économiques ? Inconscience ?
Le radon est un gaz rare, inodore, incolore et sans saveur, seul gaz à être naturellement radioactif. Il provient de la chaîne de désintégration de l’uranium 238 présent à l’état normal dans l’écorce terrestre. Il émane du sol et sa concentration dans les espaces peu ou mal aérés représente un risque direct sur la santé. L’inhalation de radon et de ses descendants radioactifs provoque des lésions pulmonaires, favorisant l’apparition de cancers du poumon. Le risque augmenta avec la concentration et la durée d’exposition. Le radon serait la deuxième cause de mort par cancer du poumon après le tabac.
17 h 20 – 17 h 40 : Les nuisances électromagnétiques non ionisantes.
M. Jean-Pierre Lentin.
17 h 40 – 18 h 00 : Etat de la pathologie thyroïdienne en France après Tchernobyl.
Dr Laurence Chérié-Challine, Institut National de Veille Sanitaire.
18 h 00 – 18 h 20 : Pathologie Pulmonaire liée à l’Amiante.
Dr Jean-Claude Pairon, Hôpital Intercommunal de Créteil.
18 h 20 – 18 h 40 : Pathologie liée à l’émission de Radon en France.
Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire – Intervenant à préciser.

Table Ronde (18 h 40 – 19 h 30)
Table ronde animée par Jacques Pradel, qui recevra le Philosophe Yves Pacalet, auteur de « L’humanité doit disparaître, bon débarras ! », ainsi que des personnalités et des hommes politiques.

DIMANCHE 12 NOVEMBRE 2006 :
Séance Plénière N° 5 (09 h 30 – 10 h 50)
Modérateur : Pr Michel Aubier.
L’inflammation des voies aériennes supérieures joue un rôle important dans la physiopathologie des maladies respiratoires allergiques comme l’asthme ou la rhinite allergique. L’évaluation directe de ses caractéristiques et de son intensité dans les voies aériennes a longtemps été limitée par le caractère invasif des explorations à réaliser.
Depuis quelques années, des techniques non invasives d’exploration de l’inflammation se sont développées, permettant une meilleure évaluation des conséquences de la pollution aérienne sur ces pathologies. Dans l’asthme de l’enfant, le VEMS, évalué par spirométrie et la RSVA, mesurée par pléthysmographie corporelle, couplés à un test à la métacholine, permettent de détecter un bronchospasme infra-clinique.
Les deux tiers des patients atteints de BPCO ne sont pas diagnostiqués, et ceux qui consultent le font à un stade relativement sévère. Pourtant, la proportion de femmes et de jeunes atteints par la maladie ne cesse d’augmenter, ce qui montre bien que la BPCO n’est pas seulement l’apanage des vieux fumeurs. Grand coupable, le tabagisme justifie systématiquement lors d’une consultation une mesure du souffle, indispensable à un dépistage précoce, car il existe des solutions thérapeutiques efficaces qui permettent d’en améliorer le pronostic.
La prévalence de l’asthme augmente significativement avec la sévérité et la durée de la rhinite. L’absence de traitement de la rhinite allergique chez un asthmatique aggrave l’asthme. Il faut rechercher systématiquement un asthme chez un patient consultant pour une rhinite allergique persistante et sévère, et, chez un asthmatique connu, rechercher une rhinite allergique même bénigne, dont le traitement améliorera l’évolution de l’asthme.
09 h 30 – 09 h 50 : Peut-on freiner la pandémie de BPCO ?
Pr Jean-François Muir , Bois Guillaume, Rouen
09 h 50 – 10 h 10 : Traitement de l'asthme et de la rhinite de la femme enceinte.
Dr Elisabeth Elefant, C.R.A.T, Hopital Trousseau
10 h 10 – 10 h 30 : Pathologie Pneumo-Allergique de l’Enfant en Milieu Intérieur
Pr Christophe Marguet, Service de Pneumologie du CHU de Rouen
Président de la Société Pédiatrique de Pneumologie et d’Allergologie
10 H 30 – 10 h 50 : Asthme Sévère et Rhinite Allergique
Pr Michel Aubier, Chef de Service de Pneumologie de l’hôpital Bichat
10 h 50 – 11 h 10 : Pause – Visite de l’Exposition.

Séance Plénière N° 6 (11 h 10 – 12 h 30)
Modérateur : Dr Alexandre-Claude Timsit
Les modifications de la composition de l’air que nous respirons, en particulier lorsque cet air véhicule toutes sortes de molécules polluantes, peuvent provoquer des irritations des voies respiratoires supérieures (fosses nasales, sinus, cavum et larynx).
Elles se traduisent par des irritations chroniques fréquemment évoquées par nos patients, avec le plus souvent des tests allergiques négatifs. L’étude des pathologies des voies respiratoires hautes observées chez les sujets ayant inhalé le nuage de poussière particulièrement toxique consécutif à l’effondrement des deux tours du World Trade Center a permis de mieux appréhender les conséquences d’une telle pollution aérienne.
La conjonctivite aussi peut être un symptôme d’alerte d’une exposition aux polluants atmosphériques. Même si les polluants sont incapables de provoquer des allergies par eux-mêmes, ils augmentent l’inflammation des muqueuses, facilitant le passage des allergènes. Mais les polluants peuvent aussi augmenter la puissance de certains allergènes (pollens, chats). Devant une conjonctivite chronique rebelle au traitement habituel, il faut penser à une pollution intérieure (composés organiques volatiles, fumée de tabac).
Le thermalisme peut être une solution alternative aux thérapeutiques habituelles, souvent agressives et non dénuées d’effets secondaires, qui sont proposées dans le cadre de ces atteintes inflammatoires chroniques et handicapantes de l’appareil respiratoire supérieur.
11 h 10 – 11 h 30 : Un Exemple de Pathologies ORL liées à une Pollution Aérienne :
L’Effondrement des deux tours du World Trade Center.
Dr Alexandre-Claude Timsit
11 h 30 – 11 h 45 : OEil, Pollution Intérieure et Environnement urbain
Dr Thierry Bury, Ophtalmologiste, Paris.
11 h 45 – 12 h 00 : Le nouvel établissement thermal d’Enghien
Dr Claude Gaborit
12 h 00 – 12 h 15 : Indications thérapeutiques des eaux d’Enghien
Dr Jacques Barkatz
12 h 15 – 12 h 30 : Quand, comment et pourquoi prescrire une cure thermale ?
Dr Patrick Ribatet
Visite des Nouveaux Thermes d’Enghien.

Les Oxygen Awards

Le problème de la qualité de l’air et ses répercussions sur l’écosystème, la santé de l’homme et l’économie de la planète sont déterminants pour l’avenir de l’humanité. C’est pour récompenser ceux qui d'ores et déjà se préoccupent de cet enjeu majeur, que chaque année, nous décernerons les « Oxygen Awards ».

Conception & Organisation :
Leave Your Mark
1, rue Véron - BP 114
94140 Alfortville

Renseignements

Nov
11
Ajouter à votre agenda

Lieu de l'événement
Enghien Les Bains - France

Contacts
 • Contact
 • Obtenir plus d'infos et/ou s'inscrire

Partager