En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Dictionnaire environnement Retour

Définition
B

Bio-indicateur

Organisme végétal ou animal qui fait l'objet de mesure permettant d'indiquer la présence ou les effets des polluants. Exemple : Lichens, truite, abeille.
Les bioindicateurs sont des outils d'évaluation de la qualité de l'environnement. Ils peuvent être considérés comme complémentaires (notamment pour la répartition spatiale de la pollution, la caractérisation des synergies, la pollution graduelle, ...) des réseaux de mesures physico-chimiques pour les raisons suivantes :
- installation rapide et facile avec une faible infrastructure,
- grande souplesse au niveau de la modification, extension ou déplacement de ces réseaux,
- faible coût, tant au niveau de l'investissement que du suivi,
- réalisation d'études préliminaires permettant ensuite de choisir avec précision les emplacements les mieux adaptés à l'implantation de capteurs physico-chimiques,
- densification à faible coût des réseaux de capteurs physico-chimiques
- détection des polluants nouveaux ou accidentels non pris en compte par les capteurs en place.

Cependant l'utilisation de bio-indicateur présente certaines limites :
- disponibilité non permanente pour certaines espèces végétales,
- possibilités d'interférences par d'autres stress biotiques ou abiotiques dans les réponses,
- fourniture d'informations essentiellement relatives sur les niveaux de pollution atmosphérique (aspect qualitatif),
- pas encore de véritable reconnaissance ni de normalisation des méthodes aussi bien sur la mise en oeuvre que sur l'interprétation des résultats (échelle de correspondance), même si les expériences se multiplient à travers le pays.

Proposer une correction
Rechercher dans le dictionnaire
Rechercher :

Partagez sur…