En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les enjeux de la gestion des matières organiques

Le traitement biologique des déchets par compostage et méthanisation Actu-Environnement.com - Publié le 23/11/2009
Le traitement biologique des déchets...  |    |  Chapitre 1 / 9
Enjeux énergétiques et climatiques

La gestion globale des déchets est à la croisée de plusieurs problématiques énergétiques et environnementales. En 2005, les émissions de gaz à effet de serre provenant de la gestion des déchets représentaient environ 2% des émissions totales dans l'Union européenne. Ce secteur est donc concerné par les politiques de lutte contre le changement climatique.

La réduction de la production de déchets à la source est le premier levier d'action. Selon l'Agence Européenne de l'Environnement (AEE), le fait de limiter ou d'éviter l'augmentation du volume des déchets permettrait de réduire les émissions de gaz à effet de serre du secteur tout en présentant d'autres avantages pour la société et l'environnement.

En aval, le choix des modes de traitement des déchets est également un moyen d'action. Les émissions de méthane, un des six gaz à effet de serre contrôlés par le Protocole de Kyoto, sont surtout liées à l'agriculture mais également à l'exploitation des décharges. Les déchets organiques s'y décomposent et produisent du méthane en absence d'oxygène. Pour limiter les émissions dans l'atmosphère, ce méthane peut être capté et valorisé sur le plan énergétique.
Mais le plus efficace reste encore de limiter les quantités de déchets biodégradables stockés dans ces décharges. C'est d'ailleurs l'objectif principal de la directive européenne ''Mise en décharge des déchets'' qui prescrit que le volume de déchets biodégradables mis en décharge soit réduit de 35 % en 2016 par rapport au volume mesuré en 1995. La nouvelle directive adoptée en novembre 2008 va un peu plus loin et demande aux Etats membre d'encourager la collecte séparée des déchets organiques des ménages et leur traitement approprié.

Enjeux agricoles

La gestion des déchets organiques est également concernée par des enjeux agricoles. En effet, la qualité des sols se dégrade de plus en plus rapidement dans de nombreuses régions du territoire de l'UE. La commission européenne estime que 45 % des sols européens, essentiellement de l'Europe du Sud possèdent une teneur réduite en matières organiques, ce qui influe directement sur la fonction de captage de gaz à effets de serre du sol et sur les autres services rendus par les sols. Produire les aliments, réguler le cycle et la qualité de l'eau, recycler les matières organiques, entretenir la biodiversité, fournir des matières premières…les fonctions du milieu sol sont multiples et essentielles à la vie végétale, animale et anthropique. Encourager le retour au sol de la matière organique contenue dans les déchets via un traitement biologique constitue donc une voie à privilégier.
Selon le livre vert de la Commission européenne sur les biodéchets, l'utilisation du compost et du digestat en tant qu'amendements pour sols ou engrais présente des avantages agronomiques tels que l'amélioration de la structure des sols, de l'infiltration de l'eau, de la capacité de rétention de l'eau, des micro-organismes du sol et de l'apport de nutriments.

© Tous droits réservés Actu-Environnement
Reproduction interdite sauf accord de l'Éditeur.

Retour au sommaire

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez à cet article ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…