En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Aller plus loin dans la végétalisation des bâtiments avec les murs végétalisés

La végétalisation de toiture Actu-Environnement.com - Publié le 24/11/2008
La végétalisation de toiture  |    |  Chapitre 8 / 8
   
Aller plus loin dans la végétalisation des bâtiments avec les murs végétalisés
   
Outre l'intermédiaire de la toiture, le végétal peut également être réintégré en milieu urbain grâce à la végétalisation des murs. Mais contrairement à la végétalisation de toiture, le mur vert n’a pas une fonction étanche mais paysagère et acoustique. De plus, il s’affranchit du poids du substrat ce qui lui vaut de bénéficier de techniques spécifiques.

Plusieurs méthodes ont vu le jour au cours des dernières années. Certaines consistent à mettre en place le long du mur une armature rigide mais légère associée à un feutre horticole sur lequel se fixent les végétaux. Le feutre retient l’eau et permet aux végétaux d’y fixer leurs racines.

D’autres techniques sont basées sur la juxtaposition de modules composés d’une armature métallique renfermant un substrat léger qui accueille plusieurs végétaux. Ces techniques modulaires permettent de mettre les végétaux en culture avant leur pose.
Toitures végétales Sopranature de Soprema
Toitures végétalisées Sopranature : la nature est aussi sur le toit
C’est en 1989 que SOPREMA lançait en France, SOPRANATURE, un nouveau concept de toiture. Aujourd’hui, SOPRANATURE est la référence en matière de végétalisation, transformant vos toitures et vos terrasses jardins traditionnelles en un espace vivant et bénéfique à l’environnement. Un système éprouvé qui se distingue par un domaine d’emploi très étendu.

De même que pour la toiture végétalisée, les végétaux doivent être choisis avec beaucoup d’attention en fonction de leurs besoins (eau, engrais, entretien) et en fonction du climat local : Fougères, ostas, hebe, berberis, menthes, thym, geranium, sedum, cytisus, certaines graminées à faible développement (miscanthus, fétuque, carex …), etc.
Les végétaux choisis vont conditionner la densité de plantation. Dans tous les cas, un système d’arrosage en goutte à goutte automatique est installé en hauteur accompagnée d’une rigole au pied du mur.

Le mur végétal véhicule à heure actuelle une image « déco » du fait qu’il peut être créé aussi bien en extérieur qu’en intérieur. Mais le fait qu’il évite la réverbération acoustique en fait une bonne solution pour verdir les murs anti-bruit notamment.

© Tous droits réservés Actu-Environnement
Reproduction interdite sauf accord de l'Éditeur.

Retour au sommaire

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez à cet article ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…