En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La ville durable à l'heure de la société numérique

La ville durable Actu-Environnement.com - Publié le 14/11/2011
La ville durable  |    |  Chapitre 5 / 5
Tout professionnel de l'urbanisme le sait, une ville n'est durable que par le bien vivre qu'y trouvent les individus.

1. Le citoyen, un usager dans la ville numérique

Depuis peu, quiconque ayant au préalable obtenu un permis de construire ou d'aménager peut informer les autorités publiques de l'avancée des travaux et/ou des aménagements autorisés en se rendant sur le site « service-public.fr » pour y faire une télé-déclaration.

Et depuis fin septembre, il peut même accéder à ce portail internet depuis son smart-phone « m.service-public.fr ». Dans un contexte où l'empreinte carbone de l'usage des téléphones mobiles est négligeable selon le rapport du CGEDD « TIC et développement durable », l'usager mobile émerge !

Bientôt venu le temps, peut être, de systèmes déclaratifs sur l'origine de la production d'électricité pour donner à l'usager de la lisibilité sur la nature de l'électricité consommée, pour pouvoir dire « ne roule pas au nucléaire »...

2. La modernisation de l'Etat

Un rapport de la Direction générale de la modernisation de l’Etat sur l'amélioration de la relation numérique à l'usager a été remis fin septembre à la ministre en charge du Budget. Histoire de décider ensemble de la modernisation de l'Etat, l'usager est d'ailleurs invité à participer à la consultation publique sur le dernier rapport Riester en se rendant sur le site « Ensemble-simplifions » les procédures administratives. Cette procédure ouvre la discussion sur quinze propositions, parmi lesquelles celle de : « permettre à l’usager de présenter à l’administration ses pièces justificatives via son mobile avec un flashcode (avis d’imposition, factures d’électricité et télécoms) ».
Le flashcode, c'est quoi ?! « La marque grand public de codes barres 2D promue par l'AFMM et les opérateurs mobiles en France », indique l'Association française des acteurs du multimedia mobile dans son guide du marketing mobile.

Pour accéder à un transport en commun sans poinçonner de ticket (compatible avec tout téléphone équipés de stickers Think & Go), pour suivre un parcours touristique virtuel dans la ville sans porter d'audio-guide (pilote sur le Chemin d'histoire et du patrimoine de la Communauté d'agglomération de la Riviera Française dans les Alpes-Maritimes en 2009), pour circuler dans un centre commercial et suivre les promotions au passage devant les magasins,... L'une des applications géolocalisées d'informations locales Play Adz serait même intégrée au service « Proxima Mobile » du ministère de l’Industrie pour alerter en cas de situation d'urgence.

3. La signature électronique, bientôt inscrite dans la loi

Ces technologies de « mobile sans contact » sont au point pour pouvoir effectuer des transactions monétaires, et donc ouvrir le vaste champ de la billeterie, du paiement de factures de consommation d'eau, d'électricité, etc. Et la circulation des données d'ordre privé est imminente, étant donnée la proposition de loi relative à la protection de l'identité adoptée au Sénat en deuxième lecture le 3 novembre 2011. La direction de l'information légale et administrative du Premier ministre précise : « L’objectif affirmé du texte est de faciliter la lutte contre l’usurpation et la falsification d’identité. A cette fin il prévoit la mise en place d’un nouveau type de carte d’identité pouvant intégrer deux types de puces électroniques. Une première puce obligatoire, appelée "puce régalienne", contiendrait les données d’identité et les données biométriques (…). Une deuxième puce, facultative, sera destinée à faciliter l’usage des services en ligne. Elle permettra notamment la mise en œuvre de la signature électronique dans le cadre des relations avec une entreprise privée aussi bien qu’avec une administration. Elle pourra donc être utilisée dans les démarches administratives, les échanges bancaires ou les transactions commerciales. »

4. Et selon l'AFNOR, le mouvement est lancé

La nouvelle stratégie française quinquennale de normalisation vient tout juste d'être publiée par l'AFNOR « pour répondre aux besoins des TPE-PME, des artisans, des ONG, des grandes entreprises et des consommateurs. » Définit pour 2011-2015 un cadre concerté définissant les enjeux et les actions prioritaires à mettre en œuvre, elle fixe là deux orientations, la deuxième étant axé sur : « Société numérique, transactions financières, mobilité du futur, accessibilité, réseaux intelligents, ville de demain ou captage et stockage de Co2… »

5. Affaire à suivre !

Certes, le principe de transmission des données « sans contact » ne date pas d'aujourd'hui. Dans le secteur de la mesure par transmission radio, la jeune société française Diaxys lance un nouveau système d'enregistrement bidirectionnel, capable de relever à plusieurs dizaines de kilomètres de distance des données de surveillance de conditions environnementales, d'instrumentation d'équipements industriels isolés pour monitoring à distance, etc.
Un procédé qui rappelle la tendance actuelle au déploiement de la télérelève des compteurs d'électricité, et à la rareté sur le marché, de machines à laver capables de se déclencher durant les heures creuses...
Ou encore le conflit actuel entre le maire de Paris et les opérateurs de téléphonie mobile.
Tout ceci amène à interroger la question de la vie privée jusque dans l'intimité du mouvement...
A moins qu'il ne faille considérer ces données sur le plan financier, ce que suggère les discussions actuelles autour de la tarification pour le transfert de données entre l'URSSAF et les Autorités Organisatrices des Transports dans le cadre de la réforme du Versement Transport.

Camille Saïsset

© Tous droits réservés Actu-Environnement
Reproduction interdite sauf accord de l'Éditeur.

Retour au sommaire

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez à cet article ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager