Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

DEEE : une sensibilisation nécessaire pour les 18-24 ans

Déchets  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

Environ un quart des 18-24 ans ne savent pas ce qu'est l'écoparticipation et un tiers ignorent le fonctionnement du système de reprise "un pour un". C'est l'un des résultats du sondage mené par l'association de consommateur CLCV, MV2 Conseil et Maximiles. Cette tranche d'âge apparaît pourtant comme une grande consommatrice de petits appareils électriques et électronique. Depuis novembre 2006, les DEE doivent en effet être collectés séparément pour être recyclés.

D'une façon plus globale, 88 % des personnes interrogées connaissent le rôle de l'écoparticipation et 85 % souhaitent que son montant soit visible. Ils sont également 85 % à connaître le système de reprise. Seulement 24 % des sondés ont en revanche pu bénéficier de la reprise de leur ancien appareil lors de courses en magasin et 15 % lors d'un achat sur Internet. L'enquête montre également que les propositions de reprise s'avèrent plus fréquentes pour des gros appareils (41 %) que pour un petit (13%). Enfin concernant les espaces "Ici je recycle", ils sont identifiés par 47 % des interrogés.

Réactions1 réaction à cet article

 

S'ils le développement durable était un apprentissage classique à l'école comme la vieillissante "éducation civique" du collège (qui change surement de nom assez souvent mais qui a pour but, si je me souvient bien, de rendre citoyen en découvrant les bases du fonctionnement de notre système de démocratie), par exemple d'une heure par mois, par exemple tournée vers la consommation durable (et raisonnée) et les petits gestes quotidiens, ils s'en fouteraient peut-être toujours autant qu'aujourd'hui mais au moins, ce ne serait pas une éducation au DD à coup d'opérations marketing orientées, mono-thématiques et limitées dans le temps mais une véritable acquisition des savoirs de base sur leur impact environnemental et social (en France mais surtout à l'étranger) dans leur vie de tous les jours et dans leurs achats (...ce qui n'est pas du tout dans l'intérêt de certain de "chers" industriels qui préfèrent largement s’adresser à des con-somateurs plutôt qu'à des consom'acteur) ; en plus, cela permettrait l'éducation (lente et indirecte mais efficace à moyen terme) des parents

Lionel | 20 juin 2012 à 16h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Knauf Circular® : solution de recyclage des déchets de polystyrène expansé Knauf Circular