En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Financement de deux nouveaux projets d'énergie éolienne au Québec

L'énergie éolienne au Canada a reçu un coup de pouce aujourd'hui avec l'annonce de la mise en service de deux nouveaux parcs d'éoliennes à Murdochville, au Québec.

Energie  |    |  Actu-Environnement.com
L'énergie éolienne au Canada a reçu un coup de pouce aujourd'hui avec l'annonce de la mise en service de deux nouveaux parcs d'éoliennes à Murdochville, au Québec. Soutenus par le programme du gouvernement du Canada Encouragement à la production d'énergie éolienne, ces deux parcs feront augmenter la capacité éolienne nationale de près de 25 %.

Les 60 turbines des parcs d'éoliennes du mont Miller et du mont Copper fournissent ensemble une capacité d'énergie éolienne de 108 mégawatts, élevant ainsi la capacité de production d'énergie éolienne du Canada de 444 à 552 mégawatts, ce qui représente une augmentation de près de 25 %.

Ces nouveaux parcs d'éoliennes ont été mis au point avec l'appui du programme du gouvernement du Canada Encouragement à la production d'énergie éolienne (EPÉÉ), lequel versera plus de 36,5 millions de dollars aux deux projets au cours des dix prochaines années.

Le financement de l'EPÉÉ, a été porté à plus de 900 millions de dollars par le gouvernement du Canada, dans le but d'augmenter de 4 000 mégawatts la capacité éolienne du Canada d'ici 2010.

Pour aborder les changements climatiques et maintenir une forte économie en pleine croissance, nous avons besoin d'avoir un approvisionnement fiable en énergie écologique et à prix concurrentiel, a affirmé le ministre de l'Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, Jacques Saada.

Dans le cadre de l'EPÉÉ, les bénéficiaires admissibles, tels que les producteurs indépendants d'électricité, les services et les coopératives d'électricité, peuvent recevoir des incitatifs financiers d'environ un cent par kilowatt-heure (kWh) de production d'électricité générée par leurs parcs d'éoliennes. Les paiements aux bénéficiaires admissibles sont répartis sur dix ans et commencent à être versés une fois que le parc d'éoliennes est mis en service et fonctionne. Les turbines éoliennes typiques à grande échelle ont une durée de vie utile prévue de 20 ans environ.

Le programme EPÉÉ a été créé dans le but d'aider les gouvernements provinciaux, les services d'électricité, les producteurs indépendants d'électricité et d'autres intervenants à acquérir de l'expérience avec l'utilisation de l'énergie éolienne comme source d'électricité pour le Canada. Ce programme permet aux producteurs d'explorer le potentiel des parcs d'éoliennes dans différentes régions du pays et dans des conditions climatiques variées. L'EPÉÉ met aussi en valeur les résultats actuels de l'implantation de petites turbines individuelles ainsi que de la construction et de l'exploitation à grande échelle de parcs d'éoliennes. Il aide le Canada à diversifier son utilisation de plusieurs sources d'énergie et à réduire sa dépendance à l'égard des énergies à base de combustibles fossiles comme le gaz naturel et le charbon.

Lors de la mise en place de l'EPÉÉ en 2002, le Canada disposait de quelque 200 mégawatts (MW) de capacité éolienne. La capacité éolienne du Canada s'élèvera certainement à plus de 700 MW d'ici la fin de l'année.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager