En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le Parlement européen souhaite doper l'éco conception

Le parlement vient d'adopter une directive ayant pour objet d'améliorer les performances environnementales des produits par une prise en compte systématique des aspects environnementaux dès leur conception.

Déchets  |    |  Carine Seghier  |  Actu-Environnement.com
Le Parlement européen a adopté, mercredi, une directive encourageant l'éco-conception. Cette directive a pour objet d'améliorer les performances environnementales des produits tout au long de leur cycle de vie par une prise en compte systématique des aspects environnementaux dès leur conception.
Elle énonce des conditions et des critères pour la définition d'exigences relatives aux caractéristiques environnementales des produits, comme la consommation d'énergie et d'eau, la production de déchets, la prolongation de la durée de vie, afin qu'ils puissent être améliorés rapidement et efficacement sans pour autant introduire de dispositions directement contraignantes.

Toutefois, la Commission pourra énoncer des exigences en matière d'éco-conception pour des produits particuliers utilisant de l'énergie pour leur fonctionnement et ayant un impact non négligeable sur l'environnement.

Pour le cas d'une machine à laver, par exemple, l'analyse de la consommation d'énergie, d'eau, de détergent, du bruit et de l'aptitude au recyclage détermineront la manière de parvenir à un niveau élevé de performance environnementale tout au long de leur cycle de vie, tout en évitant le transfert d'impact négatif comme l'utilisation de certaines substances nocives dans les détergents.

Les solutions présentant le meilleur rapport coût/efficacité en vue d'améliorer la performance environnementale globale des produits seront évaluées grâce à des études effectuées par la Commission et avec la participation d entreprises, d'ONG actives dans les domaines de la protection de l'environnement.

D'après cette nouvelle réglementation, les produits qui satisfont à ces exigences bénéficieront d'une plus grande facilitée à circuler au sein de l'UE.

La directive permettra des économies d'énergie durables et croissantes, dont profiteront les consommateurs et qui contribueront en outre à renforcer la sécurité de l'approvisionnement en énergie de l'UE, explique M. Andris Piebalgs, membre de la Commission européenne responsable de l'énergie.

Pour le vice-président de la Commission, M. Verheugen, elle devrait préparer l'industrie européenne à faire face aux défis mondiaux liés à l'amélioration de ses produits sur le plan environnemental.

Réactions10 réactions à cet article

 
peut encore mieux faire !

Une ACV sur tout nouveau produit par exemple : ordinateur, téléphone portable ... et surtout penser à l'uniformisation des fonctions (ex: ampoules, pneus, jantes, ...). Pourquoi un jour ne pas posseder chacun la même voiture éco-conçue puisque l'utilité 1ere est le déplacement ?
Penser à la fin de vie d'un produit avant de le concevoir permettra d'économiser des planètes
Faîtes chauffer les neurones ! la voie du sauvetage de notre planète a un début de tracé

Remifasol
 
Signaler un contenu inapproprié
 
encore moi

je voudrai savoir si elle a enfin été publié au JOCE sinon me donner la date du vote de cette directive!Merci

nora
 
Signaler un contenu inapproprié
 
bien bien

C'est une bonne nouvelle pour ceux qui luttent pour la préservation de notre environnement. C'est une directive qui doit amorcer une politique d'éco-efficacité!
Une question: va-t-elle s'appliquer aussi pour la conception des emballages??

romain | 20 avril 2005 à 11h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Une AMM

Pourquoi pas carrément une AMM comme pour les médcaments. Cest peut-être la solution.

Une autorisation de mise sur le marché d'un nouvel emballage en particulier.


"La maison brûle" : il faut prendre les grands moyens.

Et s'interroger sur le vrai bonheur.

Qui ne passe par , par exemple, par avoir le choix entre plus de 50 biscuits apéritifs.

JMG

Eco-constructif | 20 avril 2005 à 22h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:bien bien

Je suis d'accord avec vous, c'est une tres bonne voie qu'ils prennent aevc ces directives.. mais arrêtez de toujours partir dans les extrêmismes!!! Pourquoi vouloir la même voiture pour tout le monde?? La richesse de l'être humain est aussi sa créativité et la diversité de notre monde! D'une part si il n'existait plus qu'un seul modèle de voiture, il n'y aurait plus de compétitivité sur ce marché, donc plus d'innovation, donc un modèle qui pourrait être encore plus écologique ne serait alors jamais inventé! D'autre part, je suis aussi contre l'uniformité et l'uniformisation! il faut fixer des règles c'est clair à notre développement économique pour protéger l'environnement, mais il ne faut pas tomber dans l'excès inverse! Un monde ou tout le monde vivrait de la meme facon, achetant les meme choses, n'ayant plus de libre arbitre, est un monde voué à la dépression et à d'autres conséquences! voyons développement durable! continuons à nous développer, nous et notre esprit dans le respect de notre planète! C'est possible!

greendays | 21 avril 2005 à 11h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:bien bien

La notion de développement durable est vraiment très peu claire. Elle fait appel à la notion de besoin.
Or nos besoins sont loin d'être bien définis et tandis que l'un ne voit dans la voiture qu'un moyen de transport, l'autre pense exprimer sa différence en ayant une voiture différente !!!!
De tous temps, il a fallu encadrer la notion de besoin (en général par la coercition des plus pauvres)
Quant à la notion de besoins des générations futures, elle est encore plus fumeuse. Imaginons nos arrières grands parents imaginant nos besoins d'aujourd'hui !
Par contre, la croissance foudroyante de la population, l'entrée dans le"développement" de pays qui n'y accédaient pas jusqu'à maintenant, la limitation des ressources(même renouvelables) posent de réels problèmes que le "développement" ne saurait résoudre. Une réflexion sur la décroissance soutenable est donc tout à fait à l'ordre du jour.

Hervé Vauld | 21 avril 2005 à 14h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:bien bien

Un "Oui" bien forte de mon côté, mais attention. Des ACVs, J'en ai faites........et les normes ISO qui les gouvernent sont plus qu'un peu décalés ! JE vais aller lentement:

Sans l'obeissance au série des normes "ISO 14040" (sans laquelle un AVC n'est pas 'normalisé' et donc, pas entièrement comparable avec d'autres ACVs) une ACV risque de ne pas être officiellement réconnu.

Le Jury qui fixe les normes doit s'y connaitre. En effet, puisqu'ils sont, pour la vaste majorité, de l'industrie. L'industrie ne veulle pas qu'on nuise à la compétition. Pour la raison "non atteint à la compétition", Les normes proscritent:
-La prise en compte des differentes sources d'énergie utilisés,
-Les vrais distances parcorru par des transports,
-La prise en compte des téchnologies innovateurs ou moins polluants de production de substances
ETC

Donc, les ACVs, c'est bien, mais s'il ils sont aux normes, ca n'aide presque personne.

Rufus | 21 avril 2005 à 17h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:bien bien

Même en respectant scrupuleusement la série des normes ISO 14 040 sur les ACV, il est totalement illusoire de vouloir comparer deux ACV.

Etant donné la complexité des systèmes de modélisation et des produits analysé, le taux d'erreur est et demeurera conséquent.
Même en réduisant le facteur d'erreur, par exemple, en n'utilisant 1 seul logiciel et 1 seule et même personne pour la modélisation des ACV, la représentativé de l'analyse est complètement synthétique. Le sources de données sont trop conséquentes pour être gérées et représenter la réalité.

Attention je ne dis pas fantaisiste, et ne critique pas le principe.
Mais pratiquant des ACV, je peux vous dire que les résultats sont une base d'amélioration pour une comparaison de proche en proche. C-à-d entre 2 variantes d'un même modèle de produit. Et qu'il ne sera jamais question de comparer deux produits différents a fortiori issus de producteurs différents.
Parce que les modes de conception sont trop dissemblables et que la traçabilité des toutes pièces et matières est impossible !!!

Celà dit, cette directrive constitue un bon début ...

NeumannEmmanuel | 22 avril 2005 à 13h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 
pas mal mais

pas mal votre article mais comme c'est une directive vous pourriez me passer son numéro et la date de publication au journal officiel de l'union européenne!Merci!

nora | 27 mai 2005 à 19h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:pas mal mais

Bonjour,

La directive n'ayant pas encore été publiée au JOCE... elle n'a pas encore de numéro...

Dès qu'elle sera publiée, elle figurera dans la base de données de textes réglementaires de notre site.

Bien cordialement

David Ascher

Ascher David | 30 mai 2005 à 10h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager