En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Ouverture d'un nouveau centre de tri ''Qualité Environnementale'' à Paris

Un centre de tri de collectes sélectives multi matériaux d'une capacité minimale de 12 000 tonnes par an va être construit à Paris par SYCTOM. Une Charte de Qualité Environnementale sera mise au point afin d'intégrer le centre à son environnement.

Déchets  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
Un centre de tri de collectes sélectives multi matériaux d'une capacité minimale de 12 000 tonnes par an va être construit à Paris dans le XVe arrondissement par le syndicat intercommunal SYCTOM afin de répondre à l'un des objectifs principaux : le tri et le recyclage des matériaux valorisables, issus des collectes sélectives, des encombrants et des déchets industriels banals.

Le projet d'aménagement de 22,4 millions d'euros d'investissement, dont 16.5 millions pour la construction et les équipements, se situera dans le XVème arrondissement de Paris, rue Henry FARMAN, au nord-ouest de l'héliport et à côté du boulevard périphérique sur un terrain 11 000 m2 appartenant à la ville de paris.

Ce centre, destiné exclusivement au tri des collectes sélectives en vue du recyclage,
sera composé : d'un bâtiment dit halle de tri, de bâtiments annexes (locaux sociaux, entretien des engins, magasins, accueil), d'une salle d'accueil du public ainsi que d'un circuit pédagogique de visite du centre.

Une Charte de Qualité Environnementale sera mise au point. Cette charte s'inscrit résolument dans une logique de participation et de concertation avec les communes d'accueil des centres, indique le syndicat. Le SYCTOM souligne avoir voulu un équipement modèle en termes d'intégration urbaine et de respect de l'environnement.
En effet, l'équipe Girus-Roux, choisie pour ce projet, devrait construire des bâtiments au toit végétalisé. Des capteurs solaires fourniront au moins 50% de l'eau chaude du centre et des matériaux de récupération seront utilisés pour sa construction : isolation acoustique avec de l'ouate de cellulose issue de papier recyclé, trottoirs comportant du verre recyclé.

Le Syndicat qui couvre un périmètre comptant 85 communes correspondant à 2,7 millions de Franciliens produisant près de 3 millions de tonnes de déchets dispose aujourd'hui de 3 centres de valorisation énergétique, 2 centres d'encombrants (à Romainville et à St Denis), et 3 centres de tri.

Un nouveau centre de tri est en cours de construction à Sevran (93) alors que le celui de Paris XVème dont les travaux devraient débuter en août 2006 pour une mise en service en novembre 2007 est le premier parmi quatre déjà prévus dans Paris. En effet, trois autres centres de tri sont prévus dans Paris qui devraient être bâtis dans les quartier des Batignolles (XVIIe), de Bercy (XIIe) et de la gare de l'Evangile (XVIIIe).

À Paris, la collecte sélective est passée de 22.580 tonnes en 2001 à 59.960 tonnes en 2004. Le centre de tri est le passage obligatoire pour les produits provenant des collectes sélectives, qui sont destinés à être recyclés par l'industrie. Les déchets que nous avons pré-triés grâce aux collectes sélectives, ainsi que ceux apportés à la déchetterie, sont pris en charge par un centre de tri.
Dès réception, les matériaux sont passés au crible pour être triés par dimension. Puis ils sont triés par poids. Les déchets les plus lourds, sont séparés des plus légers grâce à un grand tamis.
Les emballages en acier sont récupérés grâce à un overband, qui les attire en fonctionnant comme un gros aimant.
Les emballages plastiques, séparés grâce au crible et au tamis, sont ensuite triés par un système de tri optique, la Pellenc qui permet de récupérer les bouteilles en PET des autres matériaux, ceci au centre de Romainville uniquement. Ce système est à l'étude pour le centre de Nanterre (à Ivry-Paris XIII, ce tri est manuel).
Après ce tri mécanique, le tri manuel intervient :
Les techniciens récupèrent les matériaux séparés et enlèvent les indésirables, par exemple, les bouteilles ayant contenu des matières dangereuses ou les produits pour lesquels le recyclage est impossible.
Un tri manuel est également fait afin de séparer les différents matériaux : papier, carton, journaux/magazines, briques alimentaires, plastiques, aluminium.
Récupérées par les industries du recyclage, les balles de plastiques, de papier, de carton, d'aluminium, d'acier, de briques alimentaires sont régénérées en une deuxième vie et servent à la fabrication de nouveaux produits.

Réactions2 réactions à cet article

 
les citoyens veulent trier

les citoyens demandent aussi des conteners adapatés au tri. Seulement 5 bouteilles en plastique sur 10 passe au tri sélectif.
A quand des conteners à bouteilles en platique ?

isa | 01 août 2007 à 13h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:les citoyens veulent trier

Ils peuvent déjà le faire dans des containers "multimatériaux " ,on ne peut pas fournir des containers pour chaque catégorie de déchets.
De plus il n' y a pas toujours la place dans les locaux VO de ranger ces fameux containers alors en rajouter ...

Anonyme | 30 octobre 2007 à 15h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…