En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Éliminer le problème de pollution des sacs plastiques

12 industriels et des financeurs se sont récemment réunis pour lancer un sac plastique à durée de vie maîtrisée. Stockable pendant 1 an à l'abri de la lumière, il se dégrade en 3 mois dans le milieu naturel contre 400 ans pour un sac traditionnel.

Déchets  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
Chaque année, plus quinze milliards de sacs plastiques sont distribués dans les supermarchés. Le sac de caisse suscite qinsi de nombreuses critiques au regard de l'environnement puisqu'il met plus de 400 ans pour disparaître complètement et qu'il représente alors une source considérable de pollution de l'eau et de la terre. 122 millions de sacs pollueraient actuellement le littoral français.

C'est dans ce contexte que 12 industriels et des financeurs se sont réunis le 4 avril dernier en mairie de Sainte-Sigolène en Haute-Loire (département représentant 40% de la production française de film plastique par extrusion de polyéthylène) pour le lancement d'un sac plastique à durée de vie maîtrisée baptisé ''NEOSAC''.

La composition de ce sac réuni le polyéthylène (PE) à un additif qui permet de transformer le PE en matière dégradable, puis bio assimilable.

Labellisé avec le concours du Centre National d'Evaluation et de Photoprotection (CNEP), il est utilisable et stockable pendant un an et recyclable, compostable et biodégrable après usage. En cas de mauvais usage, il se dégrade en 3 mois dans le milieu naturel.

En effet, obéissant à un processus photochimique de dégradation qui ne produit que de l'eau, du CO2 et de la biomasse, ce sac se fragmente totalement en trois mois sous l'effet de la lumière, de l'oxygène et de la chaleur lorsqu'il est dispersé accidentellement dans la nature, a assuré Jacques Lemaire du CNEP de Clermont-Ferrand. Il mettra par contre, suivant le type d'exposition, entre une et trois années à se fragmenter lorsqu'il est conservé à l'abri de la lumière naturelle.

Neosac a été élaboré avec le concours scientifique du centre national d'évaluation de photoprotection (CNEP) et l'aide financière de l'État et des collectivités territoriales pour un montant global de 420 000€.

Réactions31 réactions à cet article

 
Il est temps

Cf. mon message du 6 mai, qui expliquait clairement le caractère de Neosac. L'article de Libération le confirme.
J'invite la rédaction à me relire...

M.Loyal
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:la symbolique comportementale

Globalement, seul le dernier message est pertinent!
- Le Neosac, fait de PE, n'est pas biodégradable mais biofragmentable. Ainsi, comme les autres polymères (polyamides, nylons) extraits du pétrole, source non-renouvelable, le polyéthylène se divise, ruisselle, et se retrouve fatalement dans les sédiments marins. Ces derniers sont, dans la Manche et la mer du Nord, contaminés à un tiers en masse (étude anglaise). C'est donc une pollution moins visible (3 mois) mais autant néfaste.
- Les sacs en papier et à base d'amidon de maïs sont compostables et valorisables, par récupération du méthane produit.
- Les sacs consignés et recyclables, ainsi que les divers paniers sont les plus durables.
- Petite note : les piles jetables, que l'ont ne voit pas mais qui polluent bien plus que les sacs plastiques, demandent beaucoup plus d'énergie et de ressources pour la production.
Il s'en jette des tonnes par an et, malgré l'effort de recyclage, qui demande également beaucoup d'énergie, peu de mouvement pour le rechargeable.

M. Loyal
 
Signaler un contenu inapproprié
 
la symbolique comportementale

En espérant que cette innovation technologique ne mine pas le travail de fond sur les changement comportementaux de consommation des sacs plastiques (et autres produits d'ailleurs). Car il ne faut pas oublier que le risque d'abandon des sacs plastiques dans l'environnement est d'autant plus multiplié par notre demande et consommation. Plus il en circule, plus la probabilité miminum de dispersion gagne en importance.
Une fois de plus, la réponse de fond ou "durable" (pour être à la mode) à notre défi écologique est dans le comportement, pas dans la rupture technologique.
Merci donc à ceux que ont compris que des tout petits gestes quotidens (consommer local, partager la voiture, acheter des rpoduits qui dure...) sont des gestes importants pour l'avenir de nos enfants...

jamiroquai | 04 mai 2005 à 15h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:la symbolique comportementale

Tout a fait d'accord ave ce commentira.
Il faut savoir que la préoccupation majeur des entreprises du secteur n'est pas l'environnement mais bien leurs Parts de marché et éventuellement les emplois à préserver.

Ce qui n'est pas dit non plus, c'est la quantité de CO2 que produira la dégradation de ces sacs,...car il s'agit du GES le plus répandu, et il faudrait donc mesurer quel est l'impact sur les émissions de ces sacs...

gweill | 04 mai 2005 à 18h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:la symbolique comportementale

Certe, nos amies tortues peuvent se réjouir!

En revanche, la planète n'y perdrait-elle pas au change? entre un sac plastique qui relargue son CO2 progressivement sur 400 ans (sachant qu'une fois libéré une molécule de CO2 a une durée de vie de près de 120ans) n'est-il pas "moins pire" qu'un sac qui relargue tout son CO2 en 3mois d'exposition au soleil????

Voilà une initiative pensée! Il fallait au moins être 12 grosse boites pour pondre un truc aussi réfléchi

un citoyen qui s'interroge | 05 mai 2005 à 16h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:la symbolique comportementale

Bonjour à tous,

Je viens de lire l'article puis vos réactions... Désolé de le dire, mais les propos rapportés par gweill me navrent... As tu réfléchi avant de critiquer ?

Je te rappelle que même un sac en papier dégage du CO2 en se dégradant. Tu dégages aussi du CO2 en respirant...

Alors de deux chose l'une : soit ta conviction est de nous faire revenir à l'age de pierre (pas de sac - on porte tout à la main -, pas de vêtement - on vit nu car même les peaux de bête dégage du CO2 en se dégradant etc…) soit tu préconnise que toute forme de vie humaines (et animale ???) disparaissent de la surface de la terre....

Daaaavid

Daaaavid | 05 mai 2005 à 16h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Pollution par les sacs plastiques

Fabriquer des sacs plastiques se dégradant rapidement ne peut qu'aller dans le bon sens. Mais ce bon sens voudrait que les consommateurs que nous sommes, prenions consciense que, dans ce domaine comme dans beaucoup d'autres, notre avenir et celle de notre environnement (élargi à la planète)
est en nos mains et que chaque geste aussi minime soit-il (comme réutiliser un sac plastique) contribue à améliorer
notre quotidien.

mcjmfauq | 05 mai 2005 à 16h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 
l'économique tellement local...

En Irlande, depuis plus d'un an, si on veut un sac de caisse on paie 15 cents d'impôt sur le sac gratuit. Le résultat n'est pas difficile à imaginer : disparition quasi totale des sacs en question. Sur une autre île plus proche de nos rivages métropolitains (en Corse), les sacs ont aussi disparu après décision assez bien concertée entre autorités régionales, citoyens et distributeurs.
Néosac a (évidemment, puisque c'est pour cela qu'il est créé) l'avantage de préserver l'activité économique locale dans ce domaine. Le bénéfice environnemental est plus mitigé : ressources non renouvelables toujours consommées, comportements consuméristes peu infléchis, et risques d'accidents (étouffements d'animaux ou d'enfants) diminués statistiquement mais pas éliminés.
Au total, la démarche semble plus "penser local (production & emplois), agir global (diffuser plus de sacs)" que l'inverse.
Le développement durable, ou RESPONSABLE, enjoindrait plutôt à redécouvrir les cabas et filets de nos grand-mères. Quitte à imaginer une autre activité - à vraie valeur environnementale ajoutée - pour cet outil de production (de toutes façons menacé par la concurrence asiatique?).

P.H.

Patrick Hubert, FinÆnviro | 05 mai 2005 à 18h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:la symbolique comportementale

Et pourquoi ne pas généraliser les sacs en amidon de maïs, les sacs en fibres végétales?
Encore mieux, pourquoi les supermarchés n'offriraient pas des paniers en osiers aux clients? C'est mieux que les sacs colorés africains.

3 ans ou 3 mois c'est trop pour les sacs dans la nature, le chevreuil comme la tortue ont le temps de se faire une inclusion intestinale.

Bien à vous
arbresvenerables

arbresvenerables | 05 mai 2005 à 20h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 
contribution solidaire utile

Un certain nombre de supermarchés "vendent" leurs sacs plastiques. Je suis pour ma part de celles qui pensent que ces sacs nouvelles générations ainsi que les anciens, ceux qui sévissent actuellement en perdition dans une nature dégradée par l'homme, doivent être frappés d'une taxe : cette taxe devrait servir uniquement et essentiellement à payer des emplois de "ramasseurs" : que ceux qui dégradent payent ... je suis obligée de me rendre compte que malheureusement passer son temps à faire la leçon aux adultes pêcheurs, chasseurs ainsi que les autres bien sûr, ne sert à rien, touche ce qui touche au porte-monnaie en revanche devient crucial. Alors si l'on paye ses sacs on sera peut être plus tenté de ne pas jeter et au contraire de réutiliser. Joignons l'utile à la solidarité et à la protection de la nature "développement durable"....!!

solidarité | 06 mai 2005 à 10h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:la symbolique comportementale

Ces échanges montrent bien qu'il y a un vrai sujet. Je tente de résumer à ma façon:
1. Le NEOSAC présente 2 avantages (il reste moins longtemps dans l'environnement et il permet de maintenir une industrie existante) ... qui sont très relatifs (il ne diminue pas vraiment le nombre de sacs qui se retrouvent dans l'environnement et l'industrie en question est de toute façon très susceptible d'être délocalisée à court terme)
2. Le NEOSAC présente l'inconvénient de libérer plus vite du CO2, ce qui est très mauvais en terme de réchauffement climatique (sur ce point, on ne nous dit pas si sa masse est plus faible ou plus élevée que le sac plastique classique)
3. La solution est clairement de diminuer l'usage des sacs jetables qu'ils soient en papier, en dérivés du maïs ou en plastique (les 2 premiers ont un meilleur bilan du fait de leur matière première renouvelable, mais il n'est pas nul, surtout si on intêgre les pesticides!)
4. Sans revenir à l'âge de pierre, on peut être raisonnable ... et efficace, la preuve en Corse et en Irlande. C'est la page de l'âge du gaspillage et du laisser-aller qui doit être tournée au contraire: on doit pouvoir utiliser moins de sacs jetables tout simplement!

H. MOLLERON | 06 mai 2005 à 11h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 
C'est bien "joli" tout ça !!!

C'est bien joli tout ça, du progrès et encore du progrès! Mais ne devrions nous pas réservé ces millions d'euros à la sensibilisation et à l' Education à l'Environnement des enfants et des adultes, pour changer les comportements ? ça, ça serait vraiment "DURABLE" au moins... N'avez vous pas peur qu'en mettant sur le marché de tels sacs, cela inciterait encore + les gens à laisser leurs déchets dans la nature ??? "Bah, c'est pas très grave, dans 3 mois, il n'y aura plus rien..." 3 mois, c'est déjà beaucoup trop, moi je tiens pas vraiment à aller me ballader dans une nature pleine de sacs plastiques, biodégradables, ou pas ! Je pense qu'il faut régler les problèmes à la base en privilégiant la sensibilisation et la communication...

Niglo | 06 mai 2005 à 11h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Attention, mensonges !

D'une manière générale, notre civilisation télévisuelle met l'accent sur ce qui se voit et non sur l'essentiel.
Les plastiques(toutes applications confondues) consomment 4% du pétrole et nos automobiles 25 %. Alors au lieu de supprimer les sacs plastiques on devrait supprimer les voitures !!!
Les sacs plastiques ne sont qu'une petite partie des plastiques. Alors non, ils ne sont pas "une source importante de consommation et de pollution."
Il est faux de prétendre que les sacs photodégradables seront une solution. D'abord leur temps de dégradation sera très hétérogène et pendant ce temps ils continueront à polluer visuellement ! Ensuite les sous -produits seront potentiellement dangereux (en dehors du polymère, il y aura des additifs, des colorants etc)
Enfin, l'idée qu'ils se dégradent conduira à les jeter sans réserve dans la nature ce qui représente un grand gâchis par rapport à un recyclage rendu impossible !
Proposer cette solution c'est se conduire comme la ménagère qui pour faire disparaître la poussière, la jette sous le tapis.

Marc Vauld | 08 mai 2005 à 14h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:la symbolique comportementale

Bonjour à tous,

perso, je vous trouve plutôt diffcile. Ce sac me parait déjà mieux que ce qui existe. A ce titre, je pesne qu'il c'est plus à prendre qu'à laisser. Quant-au sac à base d'amidon de maïs, avant de s'emballer pour ce genre de truc "écolo", une petite analyse de cycle de vie ne serait pas inutile.

La France est un gros pays producteur de maïs et pourtant, vous remarquerez sur vos boîte de conserve qu'il vient souvent des USA... Pourquoi ? À cause de pressions commerciales. Et qu'est-ce qui pointe son nez derrrière la production agricole américaine ? Les OGM... Bon ok, y'en a beaucoup qui doivent ce demander où je vais... alors je vais revenir sur mon ACV.

Oubliez pas les resources en eau (et en combustible fossile) nécessaire à faire pousser le maïs... A la fin, le problème est similaire au biocarburant : les ACV qui ont été faites dessus ne sont pas à coup sûr en leur faveur : loin s'en faut !

Donc pour être un bon environementaliste, il faut avant tout être guider par une volonté de découverte de la vérité et des faits (adopter une démarche scientifique) et non pas se laisser aller à de la démago et à croire que la vérité que l'on s'est à priori fixée est la bonne.

Aussi je penne personnellement qu'il faudrait réalsier des vrais ACV sur les sacs en amidon de maïs avant de crier victoire et de ch... sur ce nouveau sac.

@+

Daaaaaaaaavid

Daaaavid@wanadoo.fr | 08 mai 2005 à 15h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:la symbolique comportementale

Bonjour,
juste pour répondre a Daaavid que j'ai trouvé un tantinet agressif, mon propos en évoquant le CO2 n'était pas de critiquer des efforts louables a priori, mais bien de faire avancer le débat.
En effet, bien souvent, on nous présente des procédés soit-disant écolos qui ont des 'effets secondaires' aussi nocifs que ce a quoi ils se substituent.
Je ne sais pas si c'est le cas du NEOSAC, d'où mon interrogation....

Ceci étant le projet à largement été soutenu par les élus locaux de Haute-Loire, a peu près tous UMP, et notamment Laurent Wauquiez, successeur à l'assemblée de Jacques Barrot. Permettez moi de douter de la sincérité écologique de ces élus.

Ceci étant dit, la meilleure solution reste à mon avis la diminution forte (voire la suppression a terme) de ce type de sac de caisses, en renonçant à la gratuité, ce qui devrait avoir déja un effet assez fort.
Personnellement, quand je vais en hyper, j'ai 2 très gros sacs plastiques/tissés (type sac IKEA sans faire de pub) c'est très pratique, notamment pour charger et décharger le coffre....
De plus, je passe à la caisse 'verte' qui ne distribue pas de sacs, et à laquelle il n'y a pour l'instant jamais personne...ou presque (j'ai interrogé les caissières, elles trouvent souvent le temps long à cette caisse).
C'est heureux pour moi car je ne fais pas de queue, mais pas très encourageant...

gweill | 09 mai 2005 à 12h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Pour de vrais effets : changeons de comportement !

L'info sur ces neosacs a en fait bondit plus d'un, à juste titre ! il faut être clair, on parle de déchets et de problèmes engendrés car globalement c'est de propreté et de tonnes de plastiques difficilement voire pas recyclables dont il est question avec les sacs plastiques !

Le fragmentable est une catastrophe et un mensonge, les gens croiraient que l'abandon est anodin ! Mais ça tout le monde est d'accord...simplement ça vaut pour les "ce n'est pas si mal..." : SI C'EST MAL ET ABERRANT!

La piste de solution a été évoquéé : déjà du biodégradable, compostable, GARANTI SANS OGM; iédalement de l'amidon de maïs peut tout à fait répondre à ces exigences
ET SURTOUT CHANGER NOS HABITUDES DE CONSOMMATION, il faut arrêter de consommer autant de produits jetables, qui ne dure que quelques secondes....
Effectivement même l’amidon de maïs ne doit être perçu que comme du « moins pire » et l’utilisation de ces sacs et / ou des sacs réutilisables (gros et payants dans nos chères grandes surfaces…) doit être restreinte au maximum…A quoi bon acheter, utiliser, jeter, acheter….sans cesse sans jamais se poser la question des impacts de ce mode de vie ?

Le plastique, avec ou sans additif "trompeur" est issu de ressource dont nous devons quoiqu'il arrive utiliser avec parcimonie ...Alors pourquoi encore attendre et foncer la tête baissée !?!?

Certes la voiture pose plus de problème environnementaux que les sacs plastiques,
oui les pesticides sont une catastrophe mais en faisant un peu attention, en s'informant ( "avoir une démarche scientifique" disait qqu'un...); et en orientant nos choix et décisions de tous les jours , nous pourrons apporter des solutions, à notre niveau!
Car bien sûr, les industriels doivent concevoir et produire différemment,
les pouvoirs publics pourraient s'inspirer de démarches concertées et fortes en faveur de la suppression pure et simple...mais en attendant agissons !

Anonyme | 09 mai 2005 à 12h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:la symbolique comportementale

Hello,

Désolé que tu l'ai mal prit ! ce n'était pas spécialement agressif. En tout cas, il ne fallait rien n'y voir de personnel (promis la prochaine fois, je ferais un effort :eye::)

Je passe en fait pas mal de temps à bourlinguer sur le site, le forum, les réactions et c'est vrai que je remarque souvent que les gens ont beaucoup d'idées préconçues et cèdent facilement à la critique, parfois avec - à mon sens :o) - un manque de dicernement, voire de réflexion préalable... C'est la raison de ma réaction sur le coup du Co2.

Cela étant, je rassures tout le monde, je suis pas un suppo des industriels voire de l'industrialisation à tout prit : au contraire !

Je dis vive la réutilisation et le réemploi qui nous permettra vraiment de diminuer durablement notre consommation et surtout éviter du gâcher !.

Daaaaaaaaaaaavid

Daaaavid | 09 mai 2005 à 12h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:la symbolique comportementale

Bon, mis à part les fautes d'orthographe foisonnantes, le débat semble constructif.
A noter l'intervention de David sur les préjugés, qui reste subjectif et peu pertinent.
Continuons la lutte !

M. Loyal | 09 mai 2005 à 13h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:la symbolique comportementale

Wow ! on peut dire que le sujet passionne les foules effectivement.

Je suis assez dac sur les points suivants :

- il faudrait faire payer les sacs plastiques (cf L.MERLIN) ou ne plus en distribuer et vive les sacs IKEA ou sacs à dos ou cartons etc... et arrêtons les sacs à tout va !!! pas obligé de se promener sans peau d'ours pour autant...

- l'éducation à l'école n'est pas suffisamment orientée développement durable; certes il faudrait que ça change ! en attendant, c'est aussi à vous parents d'éduquer et sensibiliser vos enfants. PS : les sacs plastiques n'arrivent pas dans la nature par hasard !

- un PE biodégradable...ben voyons !

Merci à tous d'avoir réagi. Je suis sur que les avis de chacuns vous ont permis de conforter ou faire avancer vos idées. Super ! Soyons constructifs !!!

A+

Mat | 09 mai 2005 à 21h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Retour aux origines

En Algérie jadis, chez le boucher on trouve deux types d'emballage: le papier spécialement conçu pour pour les différentes viandes et le papier d'emballage externe.
De meme que pour les fruits et légumes les gens faisaient leurs courses dans les couffins en osier ou en alfa.
Aujourd'hui il n'y a que du plastique éternel.
Ce n'est qu'à partir du mois de juillet qu'il sera strictement interdit d'utliser le plastique pour les produits alimentaires.
Donc il faut pas se leurrer ,car ce n'est pas pour aujourd'hui qu'on va éradiquer ces sacs.

lamri | 09 mai 2005 à 22h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pollution par les sacs plastiques

le mieux est de ne plus du tout utiliser de sac plastique, ce n'est pas compliqué, juste avoir le reflexe de prendre un sac (osier, tissus...) pour aller faire ses courses. Au début c'est peut être difficile mais ensuite, cela devient un reflexe comme celui de prendre de l'argent pour aller faire ses courses.
J'ai tjs des doutes sur les solutions dites biodégradables... Il ne faudrait pas que ce sac se segmente en une infinité de petites particules PE se propageant ensuite ds la chaine alimentaire...

mv Perros Guirec | 09 mai 2005 à 23h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:la symbolique comportementale

Quel débat ! Dire que tout est parti de la 1 235 981 réflexions sur les sacs !!!!! Bon courage pour la suite...

ASNL | 10 mai 2005 à 12h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 
MERCI ASNL

Alors ça c'est de l'intervention !

Anonyme | 10 mai 2005 à 18h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
et pour les DOM/ TOM?

Bonjour, Bonjour!!
c'est une bien bonne nouvelle ça, mais ces sacs résistent à la chaleur et à l'humidité??
la Guyane est un département trés humide mais également trés consommatrice de sac plastique (même pour emballer les baguettes de pain!!).
si quelqu'un souhaiterait importer ces sacs dans les dom/tom: merci à vous !

marjo | 13 mai 2005 à 04h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Néosac : du bidon ???

Nous étions plusieurs sur ce forum a avoir quelques doutes sur Néosac lancé avec grand bruit....

les dernières informations ne sont pas folichonnes, je cite Libé :

"Le Centre d'information indépendante sur les déchets, le Cniid, a contesté hier le caractère biodégradable du Néosac, un nouveau sac plastique dont le lancement a été annoncé récemment par des industriels et soutenu par des députés UMP. Selon le Cniid, le matériau majoritaire dans le Néosac, le polyéthylène, disparaît de la vue, mais les déchets restent disséminés dans la nature."

dans l'attente de vos réactions

gweill | 13 mai 2005 à 18h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:la symbolique comportementale

Bonjour,

Nous accusons réception de votre réaction. Nous allons nous procurer plus d'information du côté du CNIID et publieront un "correctif" le cas échéant.

Bien cordialement

David Ascher

Ascher David | 13 mai 2005 à 19h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:et pour les DOM/ TOM?

Bonjour,
nous ne sommes pas importateur mais une simple association environnement et nous avons fait fabriquer 5000 sacs (en pôlypropylène certes) mais plus solides, plus grands,...
Tous les commerces de l'île vont les distribuer pour notre compte (ils économisent sur leurs sacs habituels et améliorent leur image de marque) et nous comptons réduire nettement (j'espère des 2/3 si ce n'est plus) la consommation de sacs habituels (qui se retrouvent illico dans la mer et les arbustes)
N'hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur les résultats (on commence en octobre)

benoit | 24 septembre 2005 à 17h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Pollution par les sacs plastiques

BRAVO ! C'est la meilleure réponse pour un problème qui nous concerne tous. Chacun devrait prendre ses responsabilites. Je suis caissière et j'essaie de séduire les clients à nepas utiliser des sacs plastiques. Mais malheureusement il y en a beaucoup qui se plaignent à la direction et on m'appelle tout de suite sur mon poste pour me tirer les oreilles. D'autres sont partants et me soutiennent quand un autre client m'agresse en raison de ma position écologiste. Merci à tous d'essayer de développer un sens critique sur l'utilisation des sacs. Je voudrais du soutient en m'envoyant des documents scientifiques à ce sujet pour être plus eficacedans la communication. A bientôt !

Aube | 08 avril 2008 à 00h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 

wé c bien tous ca mais mais il faut faire quoi pour les millions de sac déjà jeter

bey.m | 15 décembre 2010 à 22h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

je veux des informations sur les impacts des sacs en plastique sur la faune et la flore,leur compostions chimique et aussi les proprietés physiques et chimiques.

YOUCEF | 11 avril 2011 à 01h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C'est incroyable comme le plastique est dangereux !!!!!

TI03 | 29 janvier 2014 à 08h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager