En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Energie renouvelable : le Danemark montre l'exemple

Aujourd'hui, plus de 20 % de l'énergie consommée par les 5,3 millions de Danois proviennent de sources renouvelables. Le secret ? Une politique fondée sur la diversité des énergies et l'assurance des approvisionnements.

Energie  |    |  Françoise AscherActu-Environnement.com
Aujourd'hui plus de 20 % de l'énergie consommée par les 5,3 millions de Danois proviennent de sources renouvelables contre 2 % seulement avant la première crise du pétrole de 1973 ! Le secret ? Une politique fondée sur la diversité des énergies et l'assurance des approvisionnements.

Organisé par Danish Trade Council France à la Maison du Danemark en avril dernier à Paris, le Colloque sur ''Energie-L'exemple danois'' a convaincu les quelque 200 participants réunis. Avec 20 % de la puissance totale installée en 2005 et une perspective de 29 % en 2010, ce pays occupe en effet la première place en matière de consommation d'énergie renouvelable. La méthode ? Une réduction de la dépendance vis-à-vis des importations en pétrole, la sécurité d'approvisionnement par la diversification des carburants et des accumulateurs de chaleur, la réduction des émissions de C02 grâce aux énergies renouvelables (ENR) et l'épuration des rejets industriels. ''Le principe consiste à jouer sur la flexibilité des différents combustibles et à utiliser les énergies les plus rentables du moment dans un contexte de bonne concurrence, résume Lars Gullev, Président de Danish Board of District Heating. Cette approche composite interconnectée aux réseaux de distribution permet d'augmenter la sécurité et l'efficacité de la fourniture, tout en réduisant les coûts.''
Résultat ? En 1984, le Danemark importait 100 % de son pétrole, alors que cette énergie ne représente plus que 5 % à l'heure actuelle ! C'est aussi le premier exportateur mondial d'éoliennes, fournissant près de la moitié de la puissance totale installée dans le monde. Au Danemark, cette capacité de production est d'environ 3 100 mégawatts, dont 420 MW en mer. Elle permet de couvrir environ 20 % de la demande en électricité et génère quelque 20000 emplois. Ainsi, les coûts ont été réduits de 75 %, passant de 16€/par KWh à 4 centimes d'Euro entre 1973 et 2003. Outre le vent, les autres sources d'ENR les plus utilisées sont l'incinération des déchets, le bois, la paille et le biogaz, dont 24 % sont utilisées dans l'alimentation en électricité et 13 % pour le chauffage.

Pierre angulaire de la politique danoise, le chauffage urbain fournit pratiquement 60 % de la surface totale des habitations chauffées sur la base d'une production en cogénération. En effet, la majeure partie de l'énergie provient simultanément d'usines combinées de chauffage et d'électricité, fonctionnant au charbon, au pétrole, au gaz naturel, aux déchets, à la biomasse, voire à partir de pompes à chaleur (PAC). Efficacement surveillée et contrôlée, la consommation garantit aux usagers à la fois un maximum de confort et une économie maximale. ''Il est évident que ces objectifs de maîtrise de l'énergie ne peuvent être atteints que si une majorité des villes à population dense est pourvue en installations de ce type, souligne le président. En outre, la réduction de 25 %/m2 des consommations dans les logements tient aussi à une bonne isolation du bâti, à l'efficacité des équipements et au comportement des usagers !''.
Dans tous les cas, la production combinée de chauffage s'avère inférieure en coût à celle des systèmes individuels.

Pour soutenir le développement du chauffage urbain, les pouvoirs publics ont adopté un certain nombre de mesures. Notamment : la mise en œuvre de mesures juridiques obligeant les propriétaires d'immeubles à se raccorder au chauffage urbain ; l'interdiction du chauffage électrique dans les constructions neuves ; une forte taxation des combustibles fossiles utilisés pour le chauffage ; une campagne d'isolation des réseaux enterrés ; des subventions d'investissement pour les services publics qui rénovent et complètent leurs réseaux, ainsi que des subventions d'investissement aux consommateurs qui optent pour ce système, etc. En outre, presque toutes les sociétés de chauffage urbain sont détenues par les consommateurs, soit directement sous forme de coopératives, soit indirectement en tant que sociétés municipales. Ainsi, tous les budgets et prix sont transparents. Une motivation supplémentaire pour proposer aux clients les meilleurs services au prix le plus bas possible, et pour les banques, d'offrir des conditions optimales puisque les garanties offertes sont élevées !

S'il n'existe pas de normes ni de standards obligatoires spécifiant des solutions techniques détaillées au niveau des composants ou des critères de conception à respecter (ce sont les fonctions qui sont prescrites), l'évolution technologique se révèle en revanche, très dynamique et d'une grande diversité. En témoignent les systèmes présentés ce jour-là, par les sociétés danoises*. À noter le soutien public pour la recherche, le développement et la démonstration des technologies, ainsi que des aides à l'investissement pour le matériel normalisé relatif aux énergies renouvelables. Le tout avec des tarifs favorables pour l'électricité réintroduite dans le réseau public… sans seuil minimal !

*A2SEA (éolien offshore), Alstom Power FlowSystems (tubes pré-isolés), Antritz (granulation de biomasse), Arcon Solvarme (capteur solaire thermique), Brunata (compteur électronique de mesure des consommations), Danfoss (centrale compacte), Hydro-X (anti-tartre et corrosion), Kamstrup (télé-relevé), OKR Cleaning (décalaminage à air comprimé), Sprout Matador (pellets de bois).

Site de l'Ambassade Royale de Danemark-Danish Trade Council, www.amb-danemark.fr

Réactions5 réactions à cet article

 
Félicitations

La réussite de cet exemple montre bien qu'il est d'indispensable de combiner une volonté politique forte, des mesures très incitatives et une forte pédagogie au niveau du consommateur pour obtenir des résultats.
Est-ce possible de manière généralisée en France ?
Pourquoi pas, restons optimistes.

chen71 | 19 mai 2005 à 20h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 
les Energies renouvables

Je ne suis pas surpris de cette volonté affichée par les Danois ( contrairement aux Français ) étant professionnellement axé sur ce thème je m'élève violamment contre des Ministres de l'Environnement ! français qui l'une cautionnait les OGM et l'autre prônait que l'EPR faisait parti de la catégorie des ER ne propageant pas de gaz à effet de serre !! ( dixit Mme Bachelot )c'est scandaleux voir criminel qu'un Ministre de l'Environnement fasse l'Apologie pour le Nucléaire .( dire que ce sont ces Mickey qui dirigent un pays on n'est pas dans la merde !) pardon pour mes propos mais j'ai trop mal pour digérer ces inepsie !

D'autres part je pose simplement une question à ces soi-diant Politiciens (que l'on voient sur les foires , marchés etc pour nous " serrer la pince " hypocritement nous promettant un "monde merveilleux " ) seulement pour avoir un vote une fois tous les 5 ans
Messieurs les Politiciens voulez vous réellement modifier la tendance actuelle qui est à plus de 80% de NUCLEAIRE ?????

Surtout ne m'objectez pas que l'on n'a pas de solutions de rechange pour contrer le NUCLEAIRE ? JE serai capablede vous traiter d'incompétent ! auquel cas je ne vois pas pourquoi vous êtes encore un représentant du peuple !
le fait de ne pas se battre contre le Nucléaire c'est qu'implicetement vous cautionnez cet état de fait , donc vous êtes co-responsable des morts en relation avec le Nucléaire ! (dommage collatéral , vous connaissez ? );
Que laissez vous à nos enfants comme qualité de Vie ? le saviez vous messieurs les responsables que certains isotopes ( vous savez les petites matières radioactives insidieuses ) dont certains ont une DEMI-VIE de plus de 3.000.000 d' ANNEES ) d'autres c'est pire encore !
Pensez vous que le NUCLEAIRE est la solution pour l'Homme ?
Il est vrai que si vous réfléchissez comme un autre politicien qui disait " après moi le Déluge " je comprendrais mieux votre position
Juste une petite info pour les personnes qui veulent "avancer "
Le prix d'UN réacteur New Génération coute la bagatelle de 3 MILLIARDS D'€uros eh oui ( et je ne vous parle pas du consommable sur 25 années, durée théorique de vie d'un EPR)
Il y a en moyenne 3 réacteurs par Centrale et environ plus de 50 centrales en France faite le calcul !!! et cela en toute impunité et sournoisement voté !! c'est bien la démocratie vive la france terre de Liberté il y en a qui nous font prendre des vessies pour des lanternes )
Nous pouvons vous soumettre une contre proposition beaucoup plus en osmose avec l'Environnement ,ce n'est pas une proposition commerciale, mais il faut arrèter ce massacre ainsi que de spéculer sur les Vies de millions de personnes sur des millénaires .
Nous n'avons nullement la prétention de pouvoir résoudre le problème en 24 H car comme disait mon grand père " ce Problème ne s'est pas installé en 24 H il ne sera pas résolu en 24 H.
MAIS avec notre proposition nous donnerons du travail à bon nombre de personnes ainsi qu'une totale inocuité de ce procédé et beaucoup moins chère que le nucléaire , tout en injectant du courant électrique dans le réseau comme une Centrale et parrallèlement on résoud un autre problème qui nous envahit actuellement

Je fais un appel au secours à tous les Ames de bonne volontés d'arrèter cette prolifération du Nucléaire ainsi que de lobotomiser les Francais concernant ce problème
On nous prend vraiment pour des gogols
A quand viendra le jour où l'on arrètera de dynamiter la Vérité ?
Y-a t-il un Politicien un peu courageux , donc Responsable qui osera me répondre ?

la réponse vous appartient

Patrice

PATRICE | 20 mai 2005 à 13h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:les Energies renouvables

Foutu pour foutu allons vers le nucléaire, les énergies renouvelables ne pourront jamais combler les besoins en hydrocarbures pour les transports

jack | 20 janvier 2006 à 11h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:les Energies renouvables

A Patrice : je suis entièrement d'accord avec toi sur l'importance des décisions politiques. Il est evident que cela prendra du temps, mais il faut commencer le plus tot possible.
A Jack : tu connais les trains ? (energie electrique pouvant provenir aussi bien d'une eolienne que de tout autre source non polluante)
Il existe de nombreux autres moyens pouvant inverser la tendance du "tout pétrole" mais il s'agit là de décisions polotique certes impopulaires mais uniques pour nous sortir de ce cercle vicieux.

Leo | 05 juin 2009 à 09h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Félicitations

Merci de montrer l'exemple au monde entié

bianka | 02 octobre 2009 à 19h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…