En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Un label écologique européen pour des lubrifiants respectueux de l'environnement

Les entreprises européennes qui commercialisent des lubrifiants – à l'exception des huiles moteurs 4 temps - peuvent désormais demander l'attribution du label écologique européen pour leurs produits à faibles incidences sur l'environnement.

Gouvernance  |    |  Actu-Environnement.com
Les entreprises européennes qui commercialisent des lubrifiants peuvent désormais demander l'attribution du label écologique européen pour leurs produits à faibles incidences sur l'environnement. Les huiles hydrauliques, les huiles pour scies à chaîne et les huiles et graisses pour moteurs à deux temps font partie des produits qui pourront porter «la fleur» symbole du label écologique européen à condition de respecter des critères écologiques rigoureux. Les huiles moteurs 4 temps sont pour l'instant exclues de ce label en raison des différences dans les procédés de fabrication.

Les consommateurs européens pouvaient déjà se référer au symbole de «la fleur» pour les guider à dans leur choix des produits et des services plus respectueux de l'environnement, notamment dans les domaines des détergents, de l'électroménager, de l'hébergement touristique, des peintures et vernis, des textiles et des produits de jardinage.

L'impact environnemental des lubrifiants suscite de plus en plus d'inquiétudes, et l'intérêt de disposer de critères valables dans toute l'Union européenne pour développer un marché de produits lubrifiants moins nocifs pour l'environnement n'est donc plus à démontrer, a souligné M. Stavros Dimas, Commissaire européen chargé de l'environnement. Avec «la fleur», tout le monde est gagnant : le label écologique européen apporte un avantage commercial non négligeable à l'industrie tout en fournissant des informations environnementales fiables aux consommateurs».

Les principaux aspects environnementaux pris en compte pour la fixation des critères auxquels les lubrifiants devront répondre pour obtenir le label écologique sont :
• leur toxicité pour le milieu aquatique, notamment les rivières et les lacs,
• leur biodégradabilité, leur faculté de s'accumuler dans les organismes vivants, y compris ceux qui font partie de la chaîne alimentaire,
• le recours à des sources d'énergie renouvelables pour leur production.

Le label écologique européen a été mis en place en 1992 pour promouvoir des produits et services ayant moins d'incidences sur l'environnement. Les fabricants qui respectent les critères écologiques définis pour un groupe de produits peuvent obtenir le label et apposer le logo à la fleur sur leurs produits. Chaque État membre de l'UE dispose d'une autorité compétente qui aide les entreprises souhaitant obtenir le label, les renseigne sur les formalités à remplir pour présenter leur demande et vérifie la conformité des produits. Les demandeurs doivent fournir un dossier détaillé permettant de vérifier que les critères techniques sont respectés.
Il couvre actuellement 25 groupes de produits dont les appareils ménagers, le papier, les services d'hébergement touristique et bien d'autres encore. Des travaux sont en cours sur d'autres groupes de produits comme les savons et shampoings, le papier imprimé, les pompes à chaleur et le mobilier.
235 licences ont été décernées jusqu'à présent. Ces deux dernières années, les ventes de produits portant le label écologique européen ont augmenté de plus de 200 %. Les plus fortes augmentations ont été enregistrées en Italie, au Danemark, en France et en Espagne, selon les chiffres de la commission.

Réactions10 réactions à cet article

 
Certification Bidon ... d'huile

Certifications collabo et de complaisance pour permettre au lobby industriels de se refaire une virginité...
Et vive l'europe !

Anonyme | 26 mai 2005 à 11h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Certification Bidon ... d'huile

Il faut surtout arrêter de tout conster!!! quand rien est fait, ca va pas, et quand certaines choses avancent dans le bon sens, c'est bidon.. la contestation c'est bien, mais c'est pas ce qui fait avancer!!!

greendays | 26 mai 2005 à 15h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 
label ecologique

c'est une bonne chose d'en avoir un .J'éspère voir pareil chose pour l'UMA.
MERCI

batboutte | 26 mai 2005 à 16h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Certification Bidon ... d'huile

merci mon Dieu !

Grâce à la réaction de Greenday, je viens enfin de lire une réaction constructive !

Bien cordialement

Daaaavid

Daaaavid | 26 mai 2005 à 22h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Réponse aux réponses

Détrompez-vous! Plein de choses se font... des démarches , des produits, des
solutions techniques fiables, valables, validée par l'expérience et le
temps, authentiquement philanthropique, dans une véritable démarche pour et
par l'environnement... Mais ça échappe au pouvoir économique et politique en
place... qui produit alors des auto-certifications pour des simulacres de
solutions aux problèmes d'environnement dont ils ont une grande part de
responsabilité. Non seulement les pollueurs ne paient pas mais on les
félicite de continuer à le faire...
Je ne suis pas un râleur primaire. Je suis juste assez lucide (y compris de
mes contradictions et mes limites) parce que naturaliste et militant de
l'écologie pratique depuis longtemps, et également professionnel dans le
domaine des éco-procédés. Alors désolé de ne pas me satisfaire dans ce
consensus mou, complaisant et hypocrite dominant. Ma fille est en droit
d'aspirer à autre chose pour la planète que je lui ai emprunté...
Cordialement

Anonyme | 27 mai 2005 à 11h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Réponse aux réponses

Bonjour,
je pense être dans le même "camp" que vous.. et j'ai aussi un peu peur de l'avenir que pourrons avoir les enfants que j'aurais....et je suis entièrement pour l'engagement professionnel que vous menez au sein d'une éco-entreprise, qui développe deplus, des produits permettant d'éviter les pollutions plutot que de les traiter..
Je me suis également engagé dans une voie professionnel pour ajouter des forces au combat contre les dérives qu'apportent les systèmes économiques actuels... mais la ou nos points de vue divergerons, c'est que moi je travaille chez les "méchants"... Je m'efforce de développer des systèmes et surtout une culture sécurité et environnement dans les industries... mais la ou je ne suis pas d'accord avec vous, c'est que la réalité des PME (qui constitue + de 80% des entreprises francaises), c'est la réalité économique... c'est clair qu'il n'y a pas une semaine ou je suis frustrer de ne pas pouvoir faire avancer plus les chose dans l'entreprise, qd les dirigeants sortent cette expression qu'ils aiment tant "trop cher"!!
Et la ou je ne suis pas d'accord avec les écolo qui pronent la décroissance, c'est que c'est utopique! nous sommes dans un monde mené aujourd'hui par les Etats Unis, la Chine, bientot l'Inde... et il faut faire avec!!! alors pour faire avancer les choses, il faut proposer des solutions en concensus dans les deux camps! le camps des pollueurs et l'autre... d'ou pour moi l'intéret de ce label vert, qui incite quand meme a réfléchir sur les produits qu'ils utilisent, et pourquoi pas en prendre des un peu meilleurs (meme si je suis d'accord sur le fait qu'il faut toujours continuer a améliorer ces produits pour qu'ils soient encore meilleurs pour l'environnement et la santé!)..
Mais pour moi, c'est petit à petit qu'on avancera... des maintenant! je sais que ce ne sera peut etre pas suffisant pour empecher tous les dégats qui arrivent, mais si l'on veut TROP tout de suite, et bien c'est RIEN qu'on aura!!
c'est la vision de milliards de personnes qu'il faut changer dans le monde... et je peux pour dire qu'en entreprise, aujourd'hui, ce qui intéresse la plupart des personnes qui y travaillent, c'est quel salaire ils auront a la fin du mois... et ils s'en "tapent" de l'environnement... les mentalités changent petit à petit.. mais ce n'est pas facile!! et c'est encore moins facile de changer la mentalité du chef d'entreprise.... meme si il sait que ce serait qd meme bien d'etre plus respectueux de l'environnement.. mais ce n'est que l'action qui permet d'avancer!
et c'est pourquoi, pour clore mon texte, je ferai un long détour vers un autre sujet d'actualité, mais en plein coeur de ce sujet : il faut votre OUI au traité établissant une constitution européenne, car elle donnera bcp plus de force à ses engagements pour l'environnement! L'union Européenne est aujourd'hui dans le monde le moteur du respect de l'environnement.. et ca, il ne faut pas l'oublier!

greendays | 27 mai 2005 à 11h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Réponse aux réponses

Bonjour a vous 2!
je suis tres interessee par vos reactions qui, sans leche bottes, me semblent ttes 2 realistes. cependant, je ne vois comment croissance et environnement pourront un jour s'accorder. comment peut on avancer techniquement, dans la miniaturisation par exemple, sans polluer plus...et meme en polluant a l'identique. je crois qu'il y a une choses importante qu'un grand nombre de personnes semble amnesier : nous manquons de temps! combien de temps nous aura-t-il fallu pour pourrir notre atmosphere? un siecle? peut etre deux? en sachant que la pollution augmente, avec l'immergence des pays en voie de developpement, quelle solution avons nous reellement? ce n'est pas une raison pour ne rien faire certes, mais avons nous une autre possibilite que celle d'une veritable revolution des moeurs dans nos pays plus riches, pour anticiper et influencer le developpement de ces autres pays? je finirai en disant que c'est une reelle question que je me pose, et non de la provocation gratuite...si quelqu'un a une ebauche de reponse ou de reflexion a m'apporte, je suis preneur.

reveur | 27 mai 2005 à 12h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Réponse aux réponses

Je suis plutôt d'accord sur les principes!! mais croissance ne signifie pas forcément plus de pollution!!!!! pour moi nous aussi obligé de continuer dans la croissance (la population mondiale continuera toujours à croitre!! alors peut etre n'y aura t'il plus de pollution, mais il n'y aura plus rien non plus pour satisfaire la vie de l'Homme! et pour moi l'écologisme ne doit pas tomber dans l'extremisme de sacrifier l'Homme pour l'avenir de la planète!).
Il existe des solutions pour fonctionner autrement, et selon moi, c'est vers ca qu'il faut tendre!! = écologie industrielle (parcs industriels fonctionnant comme un écosystème naturel, les rejets des uns devenant les matières premières des autres), écoconception, management environnemental......
Dites vous que la Terre ce n'est pas seulement les Francais et les Européens, et la réalité elle est la aujourd'hui : les Américains et Australiens entre autres, représentant une grande part des pollutions mondiales, refusent de diminuer leur émisisons de CO2 de quelques %!!! et vous voudriez leur proposer la décroissance??
UTOPIE ! L'action sera efficace si elle est réaliste! Mais oui effectivement, il faudra que l'action soit de plus en plus forte...car le temps presse!

greendays | 27 mai 2005 à 15h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
bio lubrifiant

Pourriez vous me donner des coordonnées d'industriels du graissage européens fabriquant, j'insiste, fabriquant et non revendeur de bio lubrifiant. Il n'y en a pas en France à ce que je sache. Merci de me soutenir dans mon projet.

Anonyme | 30 décembre 2005 à 12h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Sans sujet

Pas de message

Anonyme | 19 mai 2006 à 16h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…