En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La nouvelle loi sur les parcs nationaux fait grincer les dents les assos de défense de l'environnement

Serge Lepeltier vient de présenter une loi visant à réformer et à décentraliser la gestion des parcs nationaux. Plusieurs associations s'inquiètent d'un texte qui, malgré une reconnaissance des zones périphériques, peut mener à des dérives.

Gouvernance  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
Le ministre de l'Ecologie, Serge Lepeltier, a présenté ce matin, en conseil des ministres, un projet de loi relatif aux parcs nationaux et aux parcs naturels marins visant à accroître les espaces naturels protégés en France.
Le texte permet aux élus locaux, dans le cadre de la décentralisation, de créer de nouveaux parcs nationaux en plus des sept parcs existants (Vanoise, Port-Cros, Pyrénées Occidentales, Cévennes, Écrins, Mercantour, Guadeloupe).
Dans le cadre de la décentralisation, ce texte vise à accroître le rôle des élus locaux dans la création et la gestion de ces espaces naturels remarquables.
Il doit ainsi permettre la création de deux nouveaux parcs, à la Réunion et en Guyane, que le président Jacques Chirac a promis d'ici 2006.

En grande partie inspirée du rapport rédigé par Jean-Pierre GIRAN, député du Var, le projet de loi crée un outil nouveau : le parc naturel marin. Ce projet de loi prévoit de consolider la protection dont bénéficient les espaces protégés d'un parc national, maintenant ainsi le rang international de cette protection (catégorie II de l'UICN - Union mondiale pour la nature), et de renforcer le droit pénal applicable dans ces espaces.

Avec cette nouvelle loi, la zone périphérique du parc ne serait plus délimitée par l'État, mais résulterait de la libre adhésion des communes au plan de préservation et d'aménagement du parc national.
Un Plan de préservation et d'aménagement encadrera le développement économique de la zone périphérique et les mesures de protection applicables aux espaces protégés. Une dotation forfaitaire spécifique est prévue en faveur de ces communes pour les dépendances qui résultent du régime de protection.
Les parcs nationaux demeureront des établissements publics à caractère administratif, mais leur conseil d'administration sera majoritairement composé d'élus locaux, d'usagers et de personnalités qualifiées.
Le président du conseil d'administration aura des pouvoirs accrus et les présidents des conseils régional et général y siègeront de droit.
En ce qui concerne le problème des travaux dans les espaces protégés, la loi prévoit des autorisations spéciales de l'Etat pour les résidents permanents.

Selon le ministre Serge Lepeltier, ce projet permettra aux porteurs des projets de parcs nationaux des Hauts de la Réunion, de la Guyane et des Calanques, ainsi qu'aux porteurs du projet de parc naturel marin de la mer d'Iroise, d'atteindre plus facilement leurs objectifs.
Le groupement d'intérêt public (GIP) gérant le massif des Calanques dans les Bouches-du-Rhône a exprimé dès lundi son souhait que les Calanques deviennent d'ici à 2008 le premier parc national péri-urbain.

Pourtant plusieurs organisations de défense de l'environnement craignent une remise en cause du statut des parcs nationaux et redoutent notamment des dérogations qui permettraient des exploitations à caractère économique.
Les Parcs nationaux ne sont pas à vendre. Ils constituent un patrimoine universel et sont sous la protection de la collectivité nationale, indique la FRAPNA qui organise d'ailleurs une pétition par le biais de son site Internet.
Les associations dénoncent une réforme qui, sous couvert d'une reconnaissance des zones périphériques des Parcs nationaux tout à fait louable, aurait deux dérives possibles :
- Transformer la mission des Parcs nationaux en permettant aménagements et développement en zone centrale et mettant fin à la sanctuarisation des Parcs nationaux ;
- Réduire la place de la société civile, notamment des protecteurs de la nature et des scientifiques, au sein des Conseils d'administration, au bénéfice exclusif des pouvoirs locaux.

La nouvelle loi, dont la première lecture est prévue du 14 au 16 juin à l'Assemblée nationale devrait être votée avant fin 2005.

Réactions6 réactions à cet article

 
Re:loi sur parcs nationaux

cette réforme est un véritable scandale.
Donner des autorisations aux aillants droits en zone centrale
permettra toutes les dérives.
Je sais de quoi je parle je suis résident en zone centrale du Pdes cevennes
SIGNEZ la pétition sur MOUNTAIN WILDERNESS

cvévenol
 
Signaler un contenu inapproprié
 
loi sur parcs nationaux

Bonjour, j'aimerai savoir où est il possible de se procurer ce texte de loi?

Il serait dommage qu'une telle loi passe alors que dans le même temps, le président promet de nouveaux parcs.
Ne serait ce pas encore une compensation ou manipulation pour lesquelles notre gouvernement est trés fort?

guicay | 26 mai 2005 à 16h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:loi sur parcs nationaux

Bonjour,
On peut le trouver sur le site du ministère de l'écologie et de DD à cette adresse :
http://www.ecologie.gouv.fr/article.php3?id_article=4170
Betty

Betty | 26 mai 2005 à 17h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 
que faire??

Concrètement, quels sont nos moyens d'action contre ce type de projet???

Merci

cecile | 27 mai 2005 à 16h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:que faire??

Bonjour,

Que faire? Je suis loin d'avoir une solution, mais il faut à tout prix en parler. Ca me semble très grave, on va nous faire un petit dans le dos.

Je ne connais que le cas des Calanques, mais au vu des statuts du futur "Parc national", on va tout droit vers une forme d'association d'économie mixte, avec les prérogatives du secteur public dans les mains d'intérêts privés ( je ne dis pas qu'il vont tout bousiller, mais en tirer tout les bénéfices possibles, oui). Les initiateurs du projet sont en train de faire un grand coup de bleuf, en l'appelent "Parc national de deuxième génération" ( et non pas parc d'attraction...), et ils sont à deux doigts de réussir.

david | 10 juin 2005 à 19h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:loi sur parcs nationaux

le réforme des PN vise uniquement à réglementer une situation déjà existante. tu es résident duPNC donc tu dois savoir que des dérogations st déjà possibles pour les résidents permanents, tant en matière de constructions, qu'en matière de chasse par exemple. or ces dérogations déjà établies de fait, doivent être réglementées par la loi, pour éviter justement tte dérive, face à la pression actuelle de l'urbanisation. par ailleurs, l'actuelle législation date de 1960 et depuis,de l'eau a coulé sous les ponts, notamment la décentralisation.

sg | 11 juillet 2005 à 17h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…