Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Le Programme des pesticides obsolètes de la FAO en appelle aux bailleurs de fonds

Alors que les quantités de pesticides toxiques en Amérique latine sont plus importantes que ne l'indiquaient les estimations, le Programme des pesticides obsolètes de la FAO déclare ne plus disposer des moyens financiers nécessaires pour faire face.

Agroécologie  |    |  Carine Seghier  |  Actu-Environnement.com
Des chiffres inquiétants continuent à émerger : selon les estimations les plus récentes, les stocks de pesticides inutilisés ou obsolètes seraient compris entre 30 000 et 50 000 tonnes, indique Mark Davis, coordonnateur du Programme des pesticides obsolètes à la FAO. Selon les chiffres fournis par les pays, ces estimations faisaient état de quelque 10 000 tonnes, précise t'il.

Les pesticides obsolètes sont, en général, des pesticides abandonnés lors des campagnes de lutte contre les ennemis des plantes, notamment ceux qui attaquent le coton et autres cultures de rente. L'accumulation de stocks de pesticides dangereux est due au fait que certains produits, interdits d'utilisation pour des raisons de santé publique et environnementales, ne furent jamais retirés ou détruits. Les stocks périmés contaminent souvent l'environnement et posent des problèmes de santé.

Dans le nord de la Colombie, environ 200 tonnes de pesticides extrêmement toxiques ont été découvertes sur un seul site à El Copey, dans la région de César. Quelque 170 000 litres de méthyl parathion et 10 000 litres de toxaphène (polluant organique persistant) ont été également découverts. En outre, les autorités colombiennes ont découvert, sur un autre site de construction de logements pour familles déplacées, environ 5 000 tonnes de pesticides qui avaient été enterrées.

Au Paraguay, de gros efforts sont déployés en urgence à Asunción, la capitale, pour enlever 125 tonnes de pesticides et de matériel hautement contaminé qui avaient été endommagés par un incendie en juillet 2003. Lors de la lutte contre le feu, le fleuve Paraguay, qui traverse ensuite l'Argentine, avait été fortement contaminé ainsi qu'un village situé le long de ce fleuve et dont les habitants se plaignent de symptômes d'intoxication chronique.

Des investissements de l'ordre de 3 millions de dollars seront nécessaires pour retirer et détruire ces stocks avant qu'ils ne provoquent des problèmes aux populations et à l'environnement, indique la FAO qui aide le pays à quantifier ses stocks de pesticides obsolètes à travers le pays.

En Bolivie, de vieux stocks de pesticides à base d'arsenic et des cocktails de fumigènes volatils ont été découverts dans des zones résidentielles et à proximité de grands bassins d'eau, notamment le lac Titicaca.
La Bolivie a déployé des efforts, avec l'aide de la FAO, pour restocker ces produits dans de bonnes conditions et dans des lieux sûrs. Mais ce pays a encore besoin de 3 millions de dollars pour mener à bien l'opération et renforcer les mesures de surveillance et de contrôle.

Le Programme des pesticides obsolètes de la FAO n'a plus de fonds pour aider l'Amérique latine, indique M. Davis. Aussi, l'Organisation lance-t-elle un appel aux bailleurs de fonds afin de financer des opérations de formation qui permettraient à la région de s'aligner sur les meilleurs standards internationaux en la matière.

Réactions1 réaction à cet article

 
Sauvegardons la creation de Dieu

Moi et mon organisation encourageons le Programme des pesticides obsoletes de la FAO .Ces instruments de la mort aux quel s se greffent dangereusement les OGM exposent la creation de Dieu a la destruction pendant que la communaute internationale fourni des gros efforts pour lutter contre la pauvrete par la creation des empois decents,par le renforcement des normes en matiere de sante et de la securite au travail.Paradoxe?
Nous encorageons les bailleurs de fonds asecuriser leurs fonds en investissant dans la lutte pour la sauvegarde de la creation,particulierement dans les projets en rapport avec le programme de la FAO.
Merci pour m'avoir lu et compris mon message.
JCEY

jcey | 02 juin 2005 à 11h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager