En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Rhinites allergiques

Ceux qui ont le nez bouché ou qui coule en permanence savent que la rhinite est une maladie très gênante. De plus, plusieurs études ont montré qu'une rhinite allergique mal soignée évoluait souvent vers l'asthme.

Risques  |    |  Actu-Environnement.com
On appelle ''rhinite'' l'inflammation de la muqueuse nasale, se traduisant par l'hypersécrétion de mucus et en général par l'obstruction du nez. Il existe deux formes de rhinite: la rhinite aiguë, communément appelée rhume de cerveau ou coryza, d'origine infectieuse, et la rhinite chronique, qui comprend la rhinite non allergique et la rhinite allergique.

La rhinite chronique non allergique, qui n'a pas de cause bien définie, est favorisée par divers facteurs : fragilisation de la muqueuse par des rhinites aiguës à répétition, tabagisme, exposition à la pollution, abus de médicaments locaux vasoconstricteurs, etc.

En ce qui concerne la ou plutôt les rhinites allergiques, on distingue :
-la rhinite saisonnière ou pollinose, plus connue sous le terme de rhume des foins, dont l'apparition est liée au calendrier pollinique.
-la rhinite apériodique ou perannuelle, qui se manifeste toute l'année et est due aux acariens, à la poussière des maisons et/ou aux phanères (poils, plumes) des animaux domestiques.

Ceux qui ont le nez bouché ou qui coule en permanence savent que la rhinite est une maladie très gênante. De plus, plusieurs études ont montré qu'une rhinite allergique mal soignée évoluait souvent vers l'asthme. Quand aux sinusites, même si ce terme est régulièrement employé à tort, elles sont souvent source de désagréments multiples.

L'incidence de la maladie allergique augmente de 50 à 100 % tous les dix ans. Un constat inquiétant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a mis en place un programme proposant une nouvelle classification des rhinites allergiques pour en améliorer diagnostic et traitement. Ces rhinites (RA) occupent une place prépondérante au sein du groupe des pathologies allergiques et peuvent se compliquer de manifestations respiratoires plus sérieuses, comme un asthme, en l'absence de prise en charge adéquate. Différents moyens pourraient permettre de limiter l'émergence des allergies, en particulier chez le nourrisson.

Réactions3 réactions à cet article

 
allergie à l'humidité et au froid ?

J'ai des problèmes O.R.L très importants depuis très longtemps, liés à une hyper-sensibilité à l'humidité et au froid, je me demande si cela est d'origine allergique ou pas, qu'en pensez-vous ? est-ce possible ?

Par avance, je vous remercie de vos réponses.

ninie | 31 mai 2004 à 22h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:allergie à l'humidité et au froid ?

J'ai le même problème je ne sais pas si vous avez trouver une solution.

Janet | 02 novembre 2007 à 10h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 
rhume ou rhinite allergique

bonjour depuis quelque jours j ai une sensation de nez bouché etant fumeuse j ai une perte de gout de la cigarette sa passe et sa reviens au bout de quelque jours pouvez vous me dire ce que sa pourrait etre je pense plutot a une rhinite allergique car j ai des eternuments et le nez qui me chatouille si quelqu un a eu le meme probleme merci de me repondre

vero380 | 15 mai 2008 à 17h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager