En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La sécheresse s'étend en France et l'Espagne connaît la plus grave sécheresse depuis 60 ans

Alors qu'en France, Nelly OLIN, ministre de l'écologie et du développement durable, maintient l'appel à la vigilance sur les consommations en eau dans 22 départements, l'Espagne est confrontée à sa pire sécheresse depuis 60 ans.

Biodiversité  |    |  Actu-Environnement.com
Le mois de mai qui a été globalement sec n'a pas permis d'enrayer la sécheresse qui s'étend en France, où 22 départements sont désormais concernés par des restrictions d'usage de l'eau.

Ainsi, depuis fin mai, 9 nouveaux départements qui se situent essentiellement dans les régions Pays de la Loire et Poitou-Charentes, en périphérie de la région parisienne et dans le sud de la vallée du Rhône, ont pris des mesures de limitation d'usage.

Le cumul pluviométrique des trois derniers mois est inférieur à la normale saisonnière sur la majeure partie de l'hexagone. La hausse des débits des cours d'eau observée au mois d'avril ne s'est pas maintenue au mois de mai, souligne le ministère de l'Ecologie dans son bulletin de situation hydrologique de juin. Du 1er mai au 1er juin, l'indice d'humidité des sols a diminué sur la quasi-totalité du territoire, constate t'il.

Pour Nelly OLIN, la vigilance reste de mise. Nous devons poursuivre notre effort et maintenir une gestion économe et préventive de l'eau pour gérer au mieux cette période de sécheresse et limiter au maximum les contraintes sur l'alimentation en eau », a déclaré la ministre.

Vendredi, la Lyonnaise des Eaux (Groupe Suez) indiquait avoir mis en place un plan de surveillance des points de production d'eau potable ainsi que des mesures de préservation des ressources en eau notamment en région Provence-Côte d'Azur.

L'entreprise possède un dispositif d'alerte national qui permet une surveillance renforcée des points sensibles de production d'eau potable. Les informations locales recueillies sur chacune de ses exploitations sont mises à jour tous les 15 jours. Le déficit pluviométrique accumulé depuis la période hivernale 2004-2005 sur la quasi-totalité du territoire impacte directement le remplissage des réservoirs naturels, le débit des cours d'eau et la recharge des nappes souterraines, a expliqué le groupe.

Parallèlement, aux problèmes Français, une grande partie de l'Espagne est victime de la sécheresse. Dans certaines régions, les réservoirs d'eau ne sont plus remplis qu'à 20% de leur capacité et les rivières ont perdu un tiers de leur volume. Ainsi, le ministère de l'Agriculture prévoit une perte de 25% de la production de céréales pour 2005 au niveau national.

Le Portugal connaît une situation aussi difficile, près de 70% du pays souffrant de la sécheresse et plus de 100.000 habitants du sud de l'Angleterre sont interdits d'arrosage jusqu'à nouvel ordre. Selon l'AFP qui cite l'Office météorologique britannique,les précipitations de novembre à mai ont été les plus basses depuis 1914.

Réactions9 réactions à cet article

 
L'écologie n'a pas de frontière. L'Europe paye ...

Les problèmes environnementaux sont inter-planétaires. Si aujourd'hui un certain nombre de pays d'Europe connaissent une sécheresse sans précédent. La question qu'on serait amenée à se poser est : Quelles sont les causes principales? Les effets induits de la pollution de l'environnement ne sont pas sans conséquence. C'est un problème écologique alors que l'écologie n'a pas de frontière. Tous les pays riches ou pauvres payeront très très cher des effets pervers du rechauffement climatique. Il faut des actions inter-continentales et concertées pour atténuer les syndromes des changements globaux.

Mathieu KIENTGA

mkientga | 16 juin 2005 à 12h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:L'écologie n'a pas de frontière. L'Europe pa...

Tu as raison en ce qui concerne des politiques à mettre en oeuvre, par contre dire que sécheresse soit en rapport avec réchauffement climatique, attention: la fin de l'article donne des chiffres jamais atteint depuis 60 ans, voire début du siècle, or l'impact siginificatif de l'homme n'est pas assez conséquent à cette époque. De plus, l'hiver est censé être plus pluvieux sur l'europe de l'ouest avec le réchauffement.
pour ma part, cette sécheresse doit servir à montrer que l'eau est un bien rare, pas à stigmatiser forcément le réchauffement climatique.
Kenavo.
Loojinh

loojinh | 16 juin 2005 à 13h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:L'écologie n'a pas de frontière. L'Europe pa...

l'écologie est l'affaire des pays riches : nous , européens , on sait ce qu'on va manger la semaine prochaine ; le petit indien ou africain , lui , il sait pas ce qu'il va manger le soir même ! il doit d'abord se nourrir pour survivre , alors l'écologie, ça lui passe à 10 000.

bonbeef | 16 juin 2005 à 15h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:L'écologie n'a pas de frontière. L'Europe pa...

D'accord avec loojinh.
Le problème actuel n'est pas la sécheresse mais la mauvaise gestion de l'eau; il n'y a qu'à voir le nombre d'acteur censé gérer cette ressource, c'est un vrai capharnaüm!. La France est un pays abondant en eau et, tous les jours, cela nous pousse à gacher cette ressource.La secheresse n'est pas la cause de tous nos maux. Par précaution (ah.. ce fameux principe de précaution), les projets de réutilisation des eaux usées sont rares en France; voilà l'avenir de la gestion de l'eau. A noter que dans ce domaine, les Etats-Unis (que l'on pourra toujours traiter de pollueurs à longueur de journée) sont largement en avance sur nous.

dams | 16 juin 2005 à 16h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:L'écologie n'a pas de frontière. L'Europe pa...

Euh excuses moi bondeef, mais tu juges rapidement. J'ai été en Inde, et l'écologie est présente sauf que vu le nombre d'habitants et la mauvaise scolarité, les gens ne pensent pas forcément que leur action individuelle sont catastrophiques à l'échelle d'un pays, voir d'un continent (pour ne pas dire plus).
On voit également beaucoup de pays 'pauvres' par rapport à nous bien sûr, ils le vivent d'ailleurs mieux que nous! donc beaucoup de pays mettre en place des chartes d'écotourisme, et s'orienter vers un développement soutenable. Nous on fait de l'écologie pour se donner bonne conscience, pour eux c'est existanciel.
Par contre le boulot est dur, surtout si nos cheres compagnies continuent d'exploiter les plus démunis et mettent des bâtons dans les roues. Allez, en attendant la pénurie de pétrole!
ciao.

loojinh | 16 juin 2005 à 17h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:L'écologie n'a pas de frontière. L'Europe pa...

Plus qu'un probleme d'ecologie, jepense que la diminution des reserves d'eau et notamment des reserves souterraines (qui fournissent environ 65% de l'eau potable en europe), est due a une mauvaise gestion des ressources en eau, une irrigation et une agriculture intensive (ahh ce bon remembrement qui permet a l'eau de s'ecoule directement dans les cours d'eau sans s'infiltrer tranquilement vers nos nappes phreatiques... sans parler de son effet sur l'erosion des sol...).
Enfin bon, ecologie certe mais rechauffement climatique peut etre pas...

tom | 16 juin 2005 à 18h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:L'écologie n'a pas de frontière. L'Europe pa...

certes l'écologie n'a pas de frontières mais pour le territoire français outre une très mauvaise gestion de l'eau (arrosage intensif, fuites importantes dans les réseaux d'adduction d'eau potable.... et d'autres raisons) il semblerai que les modifications climatiques feraient varier la pluviométrie et les températures augmentant ainsi l'évaporation, n'assiste-t-on pas à un cumul de phénomènes.

gepeto | 07 janvier 2006 à 19h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 
gaspillage de l'eau

La pire façon de gaspiller l'eau est de la laisser couler vers la mer dans les fleuves.
Tant que les nappes souterraines ne sous pas pleines et que l'ensemble du territoire n'est pas irriguer toutes l'année.

jeandb | 22 janvier 2006 à 20h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:L'écologie n'a pas de frontière. L'Europe pa...

bonjour!
oui nous pensons également que les problèmes du réchauffment de la planète et les changements climatiques ne peuvent avoir de frontières
nous avons suggéré aux pays Europeens de réfléchir à la question du reboisement du Sahara comme moyen complémentaire de lutte contre ce réchauffement car les mécanismes mis en place par ce que l'on appel le protocole de Kyoto ne s'est intéressé qu'à un seul volet (capter le co2 ou l'empécher de s'en échapper!) alors que l'on pourrait faire beaucoup avec le système de la photo sunthèse dont le reboisement en constitue le point focal
l'europe subi d'ors et déjà les phénomènes des innodations et les dégradations qui s'en suivent
réfélichisser à la qusetion du reboisement du sahara dont la région se trouve aux portes immédites de cette région
disposé à vous communiquer documentation sur le sujet
bien à vous

DAOUD | 28 octobre 2006 à 20h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager