En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Bernard Guidez élu président du Forum de l'Agriculture Raisonnée Respectueuse de l'Environnement (FARRE)

Le Conseil d'administration du Forum de l'Agriculture Raisonnée Respectueuse de l'Environnement a élu son nouveau président : Bernard Guidez. Avec l'agriculture raisonnée, cet homme de terrain souhaite réconcilier l'agriculture avec son image.

Nomination  |  Agroécologie  |    |  Actu-Environnement.com
À l'issue de son assemblée générale du 30 juin 2005, le Conseil d'administration de Farre (Forum de l'agriculture raisonnée respectueuse de l'environnement) a élu son nouveau président. Agriculteur dans le Tarn ou son exploitation est qualifiée au titre de l'agriculture raisonnée, Bernard Guidez, ancien secrétaire général de l'association succède à Christiane Lambert, ambassadrice de Farre depuis 5 ans, qui a été le maître d'œuvre de la mise en place de la qualification agriculture raisonnée.

Mode d'agriculture fondée sur un principe de raisonnement global prenant en considération les finalités économiques, qualitatives, environnementales et sociales, l'agriculture raisonnée a pour objectif d'adapter les apports en éléments fertilisants aux besoins réels des cultures en tenant compte des éléments présents dans le sol et du rendement potentiel de la plante.

Avec 800 exploitations qualifiées en 11 mois, les efforts réalisés par les agriculteurs qui s'engagent dans l'agriculture raisonnée doivent en effet être mieux reconnus et valorisés, estime Bernard Guidez.

C'est dans ce contexte qu'il s'est fixé trois priorités :
- Utiliser davantage les actions et valeurs du réseau pour faire connaître la contribution des agriculteurs au développement durable ;
- Renforcer la communication autour des produits issus de l'agriculture raisonnée qui correspondent aux demandes des consommateurs en termes de produits éthiques et respectueux de l'environnement ;
- Convaincre les organisations économiques et de développement pour qu'elles s'impliquent davantage dans une dynamique de qualification collective afin de capitaliser les bénéfices environnementaux, économiques et citoyens de la démarche.

Pour Bernard Guidez, la réalité de l'agriculture est meilleure que son image. A nous de travailler tous ensemble pour les mettre en adéquation, a t'il conclu lors de sa nomination.

Réactions2 réactions à cet article

 
Ca veut dire quoi ?

Ca veut dire EXACTEMENT quoi
par rapport à l'agriculture bio ?

Merci.

Il était vraiment nécessaire de redorer le blason de la majorité des exploitants de notre terre à tous (exploités par le Crédit agricoles) ?

Sans blaaaaaaaaaaaaaaague !!!!

Il n'y a que les mauvaises langues et quelques écolos ringards et archaïques pour croire que la majorité d'entre eux - moins dans la confédération paysanne ? - nous ont bousillé l'héritage de nos enfants avec des productions bourrés de pesticides



JMG

Sophophile | 07 juillet 2005 à 17h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Sans sujet

Pas de message

Anonyme | 19 mai 2006 à 02h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager