En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Un été ensoleillé pour l'éolien

Entre les 2 parcs éoliens développés par un opérateur espagnol en Bretagne, Lafarge qui en implante un au Maroc, la construction d'éoliennes de 122m de haut sur le plateau d'Ally et la mutualisation d'un parc en Lorraine, l'éolien a passé un bel été.

Energie  |    |  Carine SeghierActu-Environnement.com
Alors que de nombreuses menaces ont plané au début de l'année sur le développement de la filière énergie éolienne en raison d'amendements restrictifs lors des discussions autour du projet de loi sur l'énergie, l'été a véritablement profité aux aérogénérateurs :

Iberdrola, le deuxième opérateur électrique espagnol, qui indique que sa stratégie est de croître dans le secteur des énergies renouvelables et notamment sur le marché européen, a débuté la construction de quatre parcs éoliens en Bretagne.
D'une puissance cumulée de 31,7 MW, les quatre parcs du département Morbihan (Butte de Fraus, Saint-Mérec, Le Roduel et Lérôme) qui devraient entrer en fonctionnement en décembre, font partie d'un accord signé en juin par Iberdrola avec le promoteur allemand P&T Technology et sa filiale de services financiers EECH AG pour lui acheter des droits de développement de parcs éoliens en France et en Italie.

La Mission interministérielle de l'effet de serre (MIES) a indiqué que la France avait autorisé Lafarge à implanter un parc d'éoliennes à Tétouan au Maroc dans le cadre du mécanisme dit de développement propre (MDP) prévu par le protocole de Kyoto. Ce projet de construction devrait générer 38 GWh d'électricité par an et permettre d'éviter chaque année, sur sa durée de comptabilisation de 7 ans, l'émission de 28 700 TEQ CO2.
Ayant déjà obtenu l'agrément des autorités marocaines et devant très prochainement être présenté pour enregistrement auprès du Conseil exécutif du MDP, il devrait être opérationnel dès octobre 2005. Le mécanisme dit de développement propre du protocole de Kyoto autorise une entreprise d'un pays industrialisé à engranger des crédits (en tonnes de CO2) au titre d'un investissement mené à l'étranger. De ce fait, le Maroc bénéficie d'une nouvelle source d'énergie propre, alors que Lafarge engendre des crédits CO2 avec des investissements inférieurs à ceux qui auraient été nécessaires à la construction d'un parc en France par exemple.

À 1.000 mètres d'altitude, le plateau d'Ally au sud de Clermont-Ferrand (Haute-Loire) bénéficie de vent moyen mais constant de près de 6,5 mètres/secondes. C'est la raison pour laquelle le plateau est célèbre pour ses moulins implantés depuis des siècles.
Grâce à ces conditions idéales - le vent modéré permettant de limiter les frais de maintenance et la proximité avec le parc de la montagne ardéchoise entraînant des économies d'échelles - se construisent des éoliennes de 122 mètres qui devraient permettre d'alimenter en électricité 32.000 foyers. Conduit par le bureau d'études SOFIVA Energie en partenariat avec le groupe américain General Electric (GE), le développement du projet a débuté en 2000. Aucun recours n'a été déposé et le permis de construire a été accordé par le préfet de Haute-Loire en 2002, indique le bureau d'étude. Ainsi, le 10 juin dernier, la première des vingt-six éoliennes de 1,5 MW a été bâtie. La livraison de l'électricité à EDF débutera à l'automne. La société française Cegelec est chargée du génie civil et GE de l'assemblage des éoliennes.

À Igney, Foulcrey et Repaix, trois villages des départements de la Meurthe-et-Moselle et de la Moselle dans l'est de la France, 99 particuliers sont actionnaires d'un parc éolien de 32 mégawatts (MW) dont la construction doit bientôt se terminer. Investissant au minimum les 1.000 euros réclamés par action, ils ont apporté 10 % du financement d'un projet de 35 millions d'euros. 80 % sont couverts par un emprunt bancaire et 10 % proviennent du Fonds d'investissements de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Fideme). La société Erelia que dirige François Pélissier, promoteur du projet, devrait fournir au réseau EDF l'électricité nécessaire pour alimenter 40 000 personnes, soit une économie en CO2 de 45 000 tonnes par an et présente en plus le mérite d'impliquer les riverains. Par exemple le propriétaire du terrain sur lequel est installée une éolienne n'est pas seul à bénéficier des dividendes. 70% lui reviennent alors que les 30% restants servent à ''indemniser'' les voisins installés dans un rayon de 80m.
Ce type de parc que l'on pourrait qualifier de ''mutualisé'' est soutenu par le projet WELFI (Wind Energy Local Financing). Organisé autour d'un groupe de travail européen spécialisé, ce projet ALTENER, coordonné par Hespul et soutenu par la Commission Européenne et l'Ademe, s'est fixé pour objectif de promouvoir la participation citoyenne dans le financement des parcs éoliens en Europe, de sensibiliser les acteurs concernés et de leur apporter un soutien efficace. Le projet WELFI est basé sur un constat : le financement local et plus largement l'investissement citoyen dans les projets éoliens constituent un moyen efficace d'améliorer l'acceptabilité sociale des parcs éoliens. En France notamment, il manque généralement des outils financiers pour que les établissements bancaires ou assimilés participent, tant à la collecte des fonds qu'a l'accompagnement du montage et à la réalisation de projets faisant appel à l'investissement citoyen.
Le projet vise ainsi à transférer l'expérience acquise très tôt dans ce domaine en Allemagne et au Danemark vers les pays où ces pratiques sont quasi inexistantes (France, Grèce, Pologne et Espagne).

Réactions3 réactions à cet article

 
éoliennes meurthe et moselle

suis allé voir le parc éolien a igney.Superbe réalialisation, franchement impressionnant, et contrairement a ce qui se dit pas bruyant même par fort vent.
Seul question.....comment z'ont fait pour l'installation.Y a t'il des photos ou des vidéo du chantier ???
Ou peut-on les consulter ???

ducati | 27 octobre 2005 à 20h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Sans sujet

Pas de message

Anonyme | 19 mai 2006 à 12h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:éoliennes meurthe et moselle

actuellement, ils en remonte cinq nouvelles

coyotte | 29 octobre 2007 à 14h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…