En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'édition 2005 de la journée de protection de la couche d'ozone est axée sur la santé.

La journée internationale pour la protection de la couche d'ozone est commémorée aujourd'hui et comme chaque année le jour anniversaire de la signature du Protocole de Montréal. L'édition 2005 s'oriente plus particulièrement sur l'aspect sanitaire.

Risques  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
Le Protocole de Montréal est un accord international visant à réduire de moitié des substances qui appauvrissent la couche d'ozone. Il a été signé par 24 pays et par la Communauté économique européenne le 16 septembre 1987. Il impose la suppression* de l'utilisation de CFC (chlorofluorocarbones), de halons et de tout autre ODC synthétique. Il est établi sur les principes de la Convention de Vienne, signée et ratifiée en 1985 suite au constat dans les années 1970-80 de l'appauvrissement de la couche d'ozone stratosphérique, qui protège la surface de la terre du rayonnement ultra-violet B, et à la mise en évidence progressive du rôle des émissions des chlorofluorocarbures (CFC), des hydrofluorocarbures (HCFC) et des halons dans cet appauvrissement.

Célébrée chaque année à la date de la signature du protocole, la journée internationale pour la protection de la couche d'ozone, est commémorée aujourd'hui dans le monde entier. Le thème de cette année est « Ménager la couche d'ozone – Se protéger du soleil ». La couche d'ozone agit en effet comme une barrière protectrice qui retient la plupart des rayons ultraviolets émis par le soleil. Cette protection est donc absolument indispensable au maintien de la vie sur terre. À l'inverse, l'exposition aux U.V mutagènes, c'est-à-dire qui interagisse avec l'ADN des cellules vivantes, peut provoquer chez l'homme l'apparition de cancer notamment de la peau. Le risque de cancer lors des expositions au soleil est donc d'autant plus élevé que la couche d'ozone se dégrade localement.

Comme de nombreuse journée internationale, ces événements anniversaire constituent des dates clés pour communiquer et sensibiliser le plus grand nombre.

En Chine, la célébration se déroulant à Shenzen mettra l'accent sur la sensibilisation des citadins à la nécessité de protection de la couche d'ozone.
Aux Etats-Unis les célébrations cette année sont organisées sur le thème : « Sommet pour la protection contre le soleil et la prévention du cancer de la peau » co-organisé par l'Agence américaine pour la protection de l'environnement, le Centre pour la prévention des maladies et le Conseil national pour la prévention du cancer de la peau.
L'Indonésie organise une journée régionale de l'ozone pour l'Asie du Sud-est et le Pacifique.
En France, le Ministère de l'écologie et du développement durable, organise une conférence, à Paris, sur les thèmes plus généraux de « La couche d'ozone, le changement climatique et la mobilité ».
Plus ironiquement, on constatera que des compagnies aériennes, dont les avions volent près de la stratosphère, ont été encouragés à projeter une vidéo de sensibilisation à la protection de la couche d'ozone nommée « Ozzy ozone » dans leur programme de divertissement en vol.
Plus concrètement, le Mexique organise un événement pour marquer la fermeture des installations de production de CFC les plus importantes en Amérique Latine à Quimobasicos. Cette fermeture permettra l'élimination complète de la production de CFC dans ce pays, réduisant la production de CFC en Amérique Latine de 60%, représentant une baisse de 12 à 13% de la production mondiale.
Klaus Toepfer, Directeur exécutif du PNUE a tenu a rappelé que jusqu'à ce que les émissions des CFCs et autres substances appauvrissant la couche d'ozone soient réduites à zéro, la protection de la couche d'ozone reste un travail encore inachevé.

*Le calendrier d'élimination progressive et initialement prévu pour les pays développés est le suivant (sous réserve utilisations essentielles autorisées) :

* halons : élimination complète d'ici le 1er janvier 1994;
* chlorofluorocarbones (CFC), HBFC, méthyle chloroforme, tétrachlorure de carbone : élimination complète d'ici le 1er janvier 1996;
* hydrochlorofluorocarbones (HCFC) : Gel de la consommation d'ici le 1er janvier 1996; gel de la production d'ici 2004; élimination complète d'ici le 1er janvier 2030;
* bromure de méthyle : gel d'ici le 1er janvier 1995; élimination complète d'ici le 1er janvier 2005 et rapport sur la consommation annuelle;
* interdiction de la production et de la consommation de bromochlorométhane à compter du 1er janvier 2002. (Les pays en développement ont, en moyenne, un délai de grâce de 10 à 15 ans pour se conformer à ces objectifs.)

Les Parties ont l'obligation d'interdire l'importation et l'exportation des substances réglementées et des produits utilisant ces substances, en provenance et à destination d'États non Parties au Protocole;
* Les Parties doivent mettre en œuvre un système de permis pour l'importation et l'exportation de substances réglementés neuves, usagées, recyclées ou récupérées, en provenance et à destination d'États non Parties au Protocole;
* Les Parties doivent mettre en œuvre des mesures pour contrôler l'importation et l'exportation de produits et d'équipement utilisant des substances réglementées, en provenance et à destination d'États non Parties au Protocole;
* Les Parties interdisent l'importation de HCFC d'États non Partie à compter du 1er janvier 2004;
* Les Parties interdisent le commerce de bromochlorométhane avec des États non Partie à compter du 1er janvier 2001.

Les Parties doivent déposer un rapport statistique annuel au Secrétariat du Protocole sur leur production et leur consommation de substances réglementées, ainsi que sur leurs importations et exportations de ces substances.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager