En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le développement des biocarburants s'accélère avec le prix élevé du baril de pétrole

Dominique de VILLEPIN a souhaité accélérer le développement des biocarburants : l'objectif national de 5,75% d'incorporation dans les carburants devra être atteint dès 2008 soit 2 ans plus tôt que la programmation initiale.

Energie  |    |  Carine Seghier  |  Actu-Environnement.com
Les biocarburants sont des carburants d'origine agricole. Ils sont obtenus à partir de matières organiques végétales ou animales. Il existe classiquement trois grandes filières de biocarburant.
- Les biocarburants issus des plantes oléagineuses (contenant de l'huile) comme le colza ou le tournesol : les huiles brutes obtenues par pressage des graines et les esters méthyliques d'huile végétale (EMHV) appelés aussi Diester, issus de la transformation chimique de ces huiles.
- Les biocarburants obtenus à partir d'alcool produit avec des plantes contenant du sucre (betterave, canne à sucre) ou de l'amidon (blé par exemple) : le bioéthanol ou son dérivé l'ETBE (éther).
- Les biocarburants produits par fermentation sans oxygène de toute matière organique (déchets alimentaires, déchets végétaux, culture…) : ce biogaz (méthane) peut s'utiliser directement une fois purifié, comme le gaz naturel véhicule (GNV).

En France, seules, l'ETBE et les EMHV sont utilisés dans tous les véhicules puisqu'ils sont incorporés à hauteur de 0,8 % dans les carburants issus du pétrole.

Dans un climat marqué par l'envolée du prix du pétrole, le Premier ministre a annoncé, le 1er septembre dernier plusieurs décisions concernant les économies d'énergie. L'une d'entre elles concerne les biocarburants : l'objectif consiste désormais à atteindre 5,75 % en 2008, 7 % en 2010 et 10 % en 2015, soit une anticipation de deux ans pour la première de ces échéances.

Un appel d'offres de 1.800.000 tonnes de biocarburants sera lancé avant la fin de cette année : soit un doublement du volume de biocarburants par rapport à l'appel d'offres initialement prévu, a indiqué le Premier ministre lors d'une allocution le 13 septembre dernier au Salon des productions animales Carrefour européen (SPACE).
En 2008, la production de biocarburant sera multipliée par six par rapport à son niveau actuel, a déclaré le ministre de l'Agriculture, à Bordeaux, au 56e congrès annuel de l'Association générale des Producteurs de maïs (AGPM). Pour le Premier ministre Dominique de Villepin, cela représenterait au moins trois millions d'hectares cultivés à l'horizon 2010 et huit usines nouvelles qui représentent chacune un investissement de l'ordre de 100 millions d'euros.

D'autres soutiens seront mis en œuvre comme l'agrément fiscal de capacités de production existantes et nouvelles et l'optimisation du dispositif fiscal de soutien au développement des biocarburants à la suite des travaux de la mission d'expertise interministérielle. Pour sécuriser la filière et pérenniser les contrats d'approvisionnement qui seront signés entre les agriculteurs et les usines, l'état s'engage sur des révisions de la fiscalité, a indiqué le Premier ministre.
Tout en tenant compte de l'évolution du prix du pétrole et des gains de productivité, nous devons conserver un avantage incitatif à la filière biocarburants et garantir la continuité des investissements dans ce domaine, a t'il ajouté.

Mais à l'heure actuelle, leur production coûte cher : selon Michèle Pappalardo, présidente de l'ADEME, certains biocarburants comme le diester seraient ''compétitifs'' à 65 dollars le baril.

Les biocarburants ont des atouts : ce sont des énergies renouvelables qui contribuent à diminuer certains impacts globaux, comme l'effet de serre et ils représentent un élément de réponse à l'augmentation du coût des carburants et à la baisse des réserves pétrolières. C'est aussi des perspectives qui s'ouvrent à l'agriculture française sur des terres aujourd'hui en friche ou qui peinent à trouver des débouchés pour leur production, a souligné le Ministre.
Mais pour certains, ils peuvent avoir un impact négatif sur l'environnement car les biocarburants sont généralement issus de cultures intensives, consommatrices d'engrais et de pesticides.
Selon une étude anglo-américaine réalisée par les universités de Cornell et Berkeley, et publiée par Nature Ressources Research, le processus de fabrication de l'éthanol à partir de maïs nécessite 29 % d'énergie de plus que celle que l'éthanol libère comme carburant...

En 2003, l'Allemagne est devenue le principal fabricant européen de biocarburant, mais l'Europe (10% du marché mondial) reste très en retard par rapport aux leaders que sont le Brésil (43%) ou les Etats-Unis (34%). Le Brésil produit déjà 10 millions de tonnes de biocarburants et les Etats-Unis 8 millions, alors que la France produit actuellement 500.000 tonnes de biodiesel et 200.000 tonnes de bioéthanol.

Pour, l'Association Générale des Producteurs de Blé (AGPB) citée par l'agence Reuters, cet objectif ne pourra être atteint que si l'on permet l'incorporation directe des biocarburants dans les carburants, comme cela est le cas aux Etats-Unis et au Brésil. Or, l'huile brute n'est actuellement pas autorisée en droit français pour être utilisée comme carburant. L'utilisation d'huile en mélange ou en substitution du gazole routier est en effet interdite. Un projet de loi d'orientation agricole qui va être soumis au Parlement prévoit la possibilité d'utiliser les huiles végétales brutes en autoconsommation comme carburant agricole dans les exploitations sur lesquelles elle aura été produite, à titre expérimental jusqu'au 31 décembre 2007. Ces autorisations étaient jusque-là distribuées au compte-gouttes par les DRIRE.
Sur 2 millions de tep [Tonne équivalent pétrole] consommées chaque année par les engins agricoles, environ 400 000 tep pourraient être substituées par des huiles brutes, selon l'ADEME.

Réactions19 réactions à cet article

 
Re:biocarburant à base de chanvre ?

Je suis tout a fait d'accord, la bioversité se fait lors de décoposition des feuilles et des épines pour le résineux, je suis un homme de "terrain" et quand je voie les tonnes de bois que l'on laisse lors de l'exploitation mécanique du bois je me dit que c'est du gachi d'autant plus que le bois, en se décoposant, rejette du co2, c'est un gachi énorme pour notre pays, mais aussi pour la planéte et pour toute l'humanité.

stall974
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:biocarburant à base de chanvre ?

Oh,oui!!!!
Je suis tous a fait d'accord et je ne vais pas changer de sujets!!
LE CHANVRE EST NOTRE MESSIE

Il faut le developper,cette plante à un potentiel énorme!!
On peut faire un carburant avec de l'huile de chenevis, on peut faire du papier avec les fibres du chanvre, des textiles,des cosmétiques,des matériaux de construction, des médiacaments et plein d'autres choses que j'ai oublié!!
en + , cette plante n'a pas besoin de terre trés fertile, ni de supplément d'engraie, ni d'être arroser comme le mais.... enfin bref, il faut se réveiller!!!!

tafari88
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Biocarburants

On peut se demander pourquoi, en France, on interdit d'utiliser des huiles végétales pures dans les moteurs diesel des particuliers.
La fabrication de ces huiles est tres simple et ne demande que peu d'investissements. A-t-on oublié que M. Diesel avait conçu son moteur pour fonctionner à l'huile végétale ?
J'ai entendu aux informations que l'on allait produire le diester à partir du maïs. Etonnant lorsque l'on sait que cette plante a un tres grand besoin d'eau pour pousser !
Je crois que parfois le simple citoyen que je suis n'y comprend pas grand chose à moins que les interêts économiques ne prévalent.

oxbo | 21 septembre 2005 à 16h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
HVB illégalement illégales en France!!!

Depuis le 1er Janvier 2005, la France aurait dû retranscrire dans son droit national la législation européenne (directive 2003-30CE) concernant les bio-carburants, y compris les huiles végétales brutes (HVB).

En n'appliquant pas cette directive, et en interdisant tout autre carburant (dont l'HVB) que ceux cités dans le Code des Douanes, la France se met hors-la-loi vis-à-vis de l'Europe et s'expose à des sanctions pécuniaires.

Hélas, les amendes sortiront de la poche du contribuable et non de celle des membres du gouvernement en place ou des lobbies pétroliers!!!

MakeLoveNotWar | 21 septembre 2005 à 18h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Méconnaissance

Une fois de + un article sur la biomasse ressource des biocarburants qui oublie la lignocellulose de la forêt!!
On commence pourtant à se poser des "bonnes" questions quant au bilan catastrophique de la filière agricole (éthano & diester) en terme de nitrates,d'eau,d'énergie etc...
Allez donc un fois sur le site du CEA: Nouvelles Technologies de l'Energie pour vous "cultiver"! et aussi 'l'Inra .; Congrés Mondial en France cette année sur la biomasse mi-octobre.

DRUX | 22 septembre 2005 à 14h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Biocarburants

Il est intéressant de savoir que la France a subventionné la recherche et production d'un biocarburant produit à partir de la betterave. L’ancien ELF a reçu une grande somme du gouvernement précédent pour la construction de deux usines de production de biocarburant. Celles-ci sont toujours en activité.......

Il m'est assez clair que les lois douanières concernant les taxes sur les produits pétrolifères se montrent dépassés par le situation.

La compétitivité des biocarburants est, dés lors, plus un question à se poser. Avec les technologies déjà disponibles à l'échelle industriel on peut produire un carburant de qualité égale. Il reste à investir pour augmenter l'échelle de la production.

La plupart des analystes économiques prévoient un hausse continue du prix de pétrole, et donc, les prix de transport du matière première ainsi que les produits raffinés.

Il n'y as pas de photo.....

rufus | 22 septembre 2005 à 14h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Méconnaissance

Bonjour,

Voilà qui est donc précisé !

C'est tout l'intérêt de proposer un espace de réaction : proposer, compléter...

Cordialement

David Ascher

David Ascher | 22 septembre 2005 à 14h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 
gazéification

La meilleur façon de produire un biocarburant issu de la biomasse ligneuse est à travers la gazéification...... EDF ont fait pas mal de recherche là dessus, mais, pour eux, il est toujours un question de rentabilité....... et puis le 'syngaz' produit dans cette façon est beaucoup plus utile pour des autres usages grâce à sa pureté.

Le frein actuel est les catalyseurs, et leurs compatibilités avec les espèces ligneuse.....il faut un contenu très faible en soufre dans la matière première - il empoisonne d’une manière permanente la plupart des catalyseurs qui sont apte à être utilisés. Cette besoin limite les espèces utilisable ainsi que d'augmenter les coûts de production - car il faut des grands installations de nettoyage "scrubbers" qui coûtent super cher et consomme beaucoup d'énergie.

Un bon candidat est le peuplier - mais ceci à toujours très soif.......

Pas évident.

rufus | 22 septembre 2005 à 14h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Biocarburants

Mais moi je suis POUR que le pétrole passe à 10 euros le litre ; comme ça on passe à autre chose.
Ca fait plus de 100 ans que notre société de conso est basée sur le pétrole , y'en a partout ! et vu les pbs de santé engendrés , il faut absolument s'en débarasser.

HVB ! HVB ! HVB !!!

bonbeef | 22 septembre 2005 à 15h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Dire n'importe quoi permet d'exister!

Bientôt 2007 et les présidentielles àlors une petite caresse aux agriculteurs, un gros mamour aux écolos, un petit clin d'oeil aux scientifiques, les gays dans tout ça? Un gros foutage de gueule pour qui s'y connaît une petit peu en agriculture (je suis technicien agricole de formation et titulaire d'un C.S. environnement). Les O.G.M. ont et auront donc une nouvelle raison d'être n'est ce pas ? Personnellement je suis à fond pour l'énergie solaire et les batteries solaire, l'éolienne, l'énergie marée motrice, l'énergie productible à partir du retraitement des déchets..., pas trés électoral tout cela me direz vous, je m'en fiche je suis pour la terre et sa survie, un rêveur un peu fou!!!! L'appauvrissement des sols existe et l'affaiblissement de la faune et la flore aussi. SOS JE MEURE DE VILLEPIN ME TUE!

Ghislain | 22 septembre 2005 à 17h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 
biocarburant à base de chanvre ?

A l'heure où on parle tellement de fabriquer du biocarburant à base de plante qui produise de l'huile, pourquoi n'a-t-on jamais essayé encore d'en fabriquer à partir du chanvre alors que cette plante est nettement plus intéressante au point de vue environnementale car n'exigeant pratiquement pas d'engrais et pas de pesticides ?

cyrilla | 22 septembre 2005 à 17h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 
l'agriculture pour la faim

Je ne suis bien évidemment pas pour le développement du pétrole.
Je m'interroge simplement sur l'utilité initiale de l'agriculture.
Trois millions d'hectares cultivés (que pour la France, attention au Brésil) pour l'indépendance énergétique avec ce que ça engendre comme coût en politique agricole, en exploitation (eau...), en transformation, en impact sur les paysages.
Alors que 1/5 de la population mondiale meurt de faim, est ce la bonne utilisation de cette nourriture pour pallier à notre utilisation maladroite ou en excès, de notre énergie?

aquabiophoto | 22 septembre 2005 à 17h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 
TReize :Biocarburants

YO à toutes & tous

Biocarburants ? Huile végétale pure, huile de friture, alcool de betterave, cire et gome distilées. De quoi parle-t-on ? Le seul vrai biocarburant est celui que l'on ne consomme pas (principe NEGAWATT)

D'autres part, il ne sert à rien de se glosser avec, il existe une liste impressionnante d'autres alternatives aux moteurs à combustion.
Qui nous parle des piles à combustible et de l'hydrogène, de l'electricité, des moteurs stirling, des bimotricité, des scooters électriques, etc... qui reste en veilleuse !

Lhuile et alcool issues de végétaux sont des solutions locales, de production et d'application simple, c'est juste pour cela qu'ils accélèrent le mouvement, pour ne pas etre dépasser par les citoyens et maitriser la situation (de quelle manière : autoritaire ou libérale ?)

Ces effets d'annonce sont faits pour redonner la foi aux productivistes, mais c'est déjà en route dans le petit monde rural, qui lui ne survit que par son courage, sa ténacité, sa solidarité et sa qualité de production : le gout et la saveur contre le bruit et l'odeur ! !! !

C'est finit, le Pic de HUBERT est déjà derrière nous et nous en ressentons déjà les premiers effets.
Pourquoi tout ce cinéma hollywoodien du 11 septembre, qui ne tua que des victimes (hélas, encore et malheureusement, nous sommes de la chair à canons pour eux, quelqu'en soit la manière)

C'est déjà la guerre de l'énergie et bientot de l'environnement dans le meme temps. Les USA payent déjà leur insolence vis-à-vis de la Terre, notre maison à tous...

PRENONS GARDE, car notre maison respire, tout comme nous
Salute

feelbio | 22 septembre 2005 à 23h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Biocarburants

Bonjour à tous,

Plusieurs points vis à vis des messages précédents :
- d'abord, parlons d'HVP huiles végétales Pures et non pas Brutes car les pures sont obtenues par pression à froid d'où par de cires (phospholipides). Les Brutes sont le plus souvent obtenues par pression à chaud avec ajout de solvant type hexane (augmentation du rendement de pressage)

- les HVP fonctionnent dans tous les moteurs Diesel, en mélange (30-70)! Au dessus, il faut des modifications du moteur (viscosité)

- développer les HVP seulement en milieu agricole comme le souhaite la loi d'orientation agricole est une abérration : et les flottes captives de nos collectivités? et les transports en communs??

Pour conclure, développer TOUS les biocarburants, pour une réelle diversification énergétique est une nécessité, tant au niveau de la consommation que de l'environnement!

scientist thinking | 23 septembre 2005 à 10h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:biocarburant à base de chanvre ?

Même question pour le bois qui est laissé dans nos forets lors des coupes ??
Encore une autre ...
Même question lors de l'utilisation du charbon au lieu du bois ?!?

seb | 23 septembre 2005 à 21h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:biocarburant à base de chanvre ?

Pour le bois laissé lors de coupes, comme pour les déchets de bois, non contaminés, déposés dans les déchetteries, la solution est en bonne voie puisque se développe actuellement une filière de transformation de ces bois en granulés de bois.
Ces granulés servent à alimenter des chaudières pour particuliers ou collectivités.
Les chaudières sont alimentées au moyen de vis sans fin.
Il faut seulement pas mal de place pour stocker les granulés en vrac.
Il n'y a pas encore beaucoup de recul pour évaluer ce type de chauffage.

cyrilla | 25 septembre 2005 à 23h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:biocarburant à base de chanvre ?

un minimum de bois coupé est laissé en forêt pour permettre le maintien de la biocénose saproxylique et notamment celui d'une multitude de charmants insectes... la biodiversité est importante également!

d'où une critique qu'on peut émettre sur les biocarburants, produit de manière intensive!

8668 | 26 septembre 2005 à 20h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Biocarburants

Il semble évident que des intérêts économiques couplés à une volonté de garder le public dépendant de la force étatique prévalent à l'état d'urgence écologique auquel nous avons à faire face. La loi européenne étant au dessus de la loi française, l'état ignorant l'intérêt général, l'utilisation des HBV comme biocarburant semble être un parfait domaine d'application de la désobéissance civile.
Il est criminel denous obliger à rouler au diesel quand des solutions peu couteuse et peu polluante sont à la portée d'un grand nombre. Pour une fois qu'une démarche salutaire au plus grand nombre ne demande au gens que de faire des économie.
L'huile de colza est accesssible à 79 cts d'euro en grande surface et à seulement 55 cts d'euro chez le producteur. Quel soulagement économique pour les ménages à petit revenu, quel gain de liberté !!! A l'heure où la flambée immobilière pousse les personnes à maigres revenus à déserter les villes, les obligeant quasiment à investir dans un véhicule. Une bonne chose pour les campagnes - où la qualité de vie est bien meilleure - si elles ne deviennent pas ghettos.

Il serait tant que la France honore sa devise et ses textes fondateurs.

meryblue | 27 septembre 2005 à 11h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Méconnaissance

La gazéification du charbon (de terre) permet de produire des carburants de synthèse avec des teneurs en soufre qui sont bien plus importantes dans le charbon que dans la biomasse.

Le problème est ailleurs. Pour voir émerger une filière alternative aux énergies fossiles, il faut une volonté politique (des politiques couillus qui fassent entendre raison aux pétroliers et aux corpsards des mines), une contrainte (le prix du pétrole), une recherche motivée pour apporter des solutions industrialisables et la pression d'une opinion bien informée.

Malheureusement, on n'a rien de tout çà.

Bon courage malgré tout ...continuer à ramer Drux, je vois le bout du tunnel!

marco | 11 avril 2006 à 20h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager