En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le taux de gaz à effet de serre dans l'atmosphère a augmenté de 20% en une quinzaine d'années

Selon un nouvel indice publié mardi par le NOAA, l'administration américaine de la météo et du climat, le taux de gaz à effet de serre dans l'atmosphère a augmenté de 20% entre 1990, date de référence indiquée sur le protocole de Kyoto, et 2004.

Gouvernance  |    |  Carine SeghierActu-Environnement.com
   
Le taux de gaz à effet de serre dans l'atmosphère a augmenté de 20% en une quinzaine d'années
Indice AGGI depuis 1980
   
L'administration américaine de la météo et du climat (NOAA) a publié mardi dernier un indice des gaz à effet de serre (AGGI) observés dans l'atmosphère et sa traduction en forçage radiatif* représentatif de l'effet de serre induit.

Dénommé Annual Greenhouse Gas Index, cet indice détermine l'accumulation du dioxyde de carbone (CO2), des oxydes nitreux (NO2), du méthane (CH4) et des chlorofluorocarbones (CFCs) et leurs remplaçants dans l'atmosphère, provenant de l'activité industrielle, des gaz d'échappements automobiles et de phénomènes naturels.
Ces mesures ont pu être effectuées grâce à un réseau d'observatoires et d'environ une centaine de sites de prises d'échantillons de l'atmosphère entre l'arctique et le pôle sud.
Par convention, et en référence avec les objectifs décrits par le protocole de Kyoto, la valeur de l'indice en 1990 a été fixée à 1.
Désormais publiés tous les deux ans, l'indice s'affichait fin 2004 à 1,20, soit 20 % de plus qu'en 1990. Concrètement, cela indique que le forçage radiatif atteint désormais 2,6 watts par mètre carré, soit environ 1.300 milliards de kilowatts de trop absorbés à l'échelle de la Terre.

En s'accumulant, ces gaz peuvent contribuer à retenir la chaleur solaire et entraîner une élévation progressive de la température à la surface du globe, explique le NOAA qui estime que la température moyenne à la surface de la Terre a augmenté d'un degré Celsius au XXe siècle.

Selon l'administration américaine de la météo et du climat, c'est le dioxyde de carbone qui a été le plus grand responsable de l'augmentation des gaz à effet de serre en représentant environ 62% du total en 2004. Notons qu'avec les très fortes émissions liées à l'éruption du volcan Pinatubo aux Philippines en 1991, la plus faible augmentation de ces gaz a été enregistrée de 1992 à 1993 avec ''seulement'' 0,81% de hausse.

L'AGGI servira de jauge pour mesurer le succès ou l'échec des efforts mis en oeuvre dans l'avenir pour réduire les émissions de CO2 et des autres gaz à effet de serre provenant à la fois des activités humaines et naturelles, estime David Hofmann, directeur du NOAA.

L'effet de serre est le phénomène par lequel le rayonnement infrarouge émis par la surface de la Terre est absorbé par l'atmosphère.
Ces rayons sont interceptés et rabattus vers le sol par certains gaz disponibles à l'état naturel dans l'atmosphère tels que la vapeur d'eau, le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4), le protoxyde d'azote (N2O)…, augmentant ainsi la température. Ce phénomène naturel permet à la Terre de conserver une température moyenne de 15 °C. Le premier gaz à effet de serre est la vapeur d'eau qui est présente à l'état naturel et se trouve en équilibre dans l'atmosphère.
La combustion du charbon, du pétrole et du gaz se traduit par l'émission dans l'atmosphère de molécules à base de carbone (CO2, monoxyde de carbone…) qui participent à l'effet de serre alors qu'elles étaient antérieurement stockées dans le sous-sol. De même, la déforestation se traduit par l'introduction plus ou moins directe dans l'atmosphère du carbone qui était stocké dans les arbres. Les halocarbures,les hexafluorures de soufre (SF6), l'ozone troposphérique (O3) sont de nouveaux gaz produits par l'homme.

Le forçage radiatif dû aux augmentations des gaz à effet de serre entre 1750 et 2000 est estimé à environ 2,5 W/m2 : 1,5 W/m2 dû au CO2 ; 0,5 W/m2 dû au CH4 ; 0,3 W/m2 dû aux gaz halocarbonés ; et 0,2 W/m2 dû au N2O, selon des données du Groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) et de Météo-France. paru dans les Données de l'Environnement n°102 de l'IFEN.

Réactions5 réactions à cet article

 
Sacrés ricains!

Cours magistral pas mal du tout, la suite du cours avec les solutions et les conclusions à quand? Je ne suis qu'un pauvre ignare de français mais je crois savoir que les U.S.A. sont trés fort pour polluer et amplifier l'effet de serre puisqu'ils cherchent des crédits de pollution.

Ghislain | 29 septembre 2005 à 21h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Sacrés ricains!

Bonjour,

C'est toujours plus facile de faire porter le chapeau aux américains, Nous aussi on pollue et nous sommes encore que très peu à faire de réels effort dans la vie quotidienne. Toujours balayer devant sa porte...

Nono | 06 octobre 2005 à 11h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Dans la nature rien ne se perd...!

Bonjour ,
De toutes façons, nous nous fichons pas mal de ces constatations!!!
Il nous suffira tout simplement d'augmenter la taille de nos poumons! C'est fou ce que l'homme a des capacités d'adaptation, il ne faudrait pas l'oublier!
alors allons-y polluons! et n'ayons pas de regret sur les espèces qui ne pourrons pas s'adapter comme nous...
En attendant, j'attend toujours les résultats des scientifiques qui démontrerons que nous avons déjà augmenté notre capacité respiratoire. Ce qui m'embête encore une fois, c'est que cela va nous coùter de l'argent!

Thierry Gabard

Thierry | 06 octobre 2005 à 17h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Sacrés ricains!

Vous avez raison tous les deux, mais au fait, vous meme, faites vous des efforts a votre niveau ? velo, marche a pied, transport en commun, sensibilisation de vos proches, choix de vehicule "propres",...

Il n'a pas que les ricains qui achetent des "bons" a polluer, en Europe aussi cela ce fait, puisqu'une place boursiere a ete mis en place l'annee derniere pour nos industriels !

Quoiqu'il en soit on est bien dans la "m...." et il est anormal que 5% de la population mondiale, rejettant 25% des GHG, :emm...ent" les 95% restants., et que les representants de ces 95 % ne fassent rien !
Money, tu nous detruiras !

Quant a nos bons dirigeants, en avez vous vu un seul penser a moyen terme (15-30ans) et long terme (50- 100- 150 ans)? non ils ne pensent qu'a se faire reelire, donc a "micro"terme. En tant que citoyen, vous vous devez d'y penser avant de glisser votre bulletin.

Je ne sais pas dans quel etat sera notre planete lorsque nos petits enfants ou arrieres petits enfants y seront...si ,ils y arrivent un jour, mais personnellement je ne suis pas reellement optimiste !

Bonne journee a vous qd meme

fabrice | 06 octobre 2005 à 19h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Sacrés ricains!

Bonjour,

Entièrement d'accord avec toi Frabrice. Et pour repondre à la première question, en ce qui me concerne oui je fais des efforts tous les jours au niveau des déplacements, des achats, déchets...

Nono | 07 octobre 2005 à 12h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…