Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

La Communauté Urbaine de Dunkerque souhaite relancer sa politique déchets par la rédaction d'une charte

Face à une gestion des déchets «maîtrisée mais pas satisfaisante» la Communauté Urbaine de Dunkerque relance sa politique en regroupant tous les acteurs autour de la rédaction d'une charte visant à mieux trier et à valoriser plus de déchets.

Déchets  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com
   
La Communauté Urbaine de Dunkerque souhaite relancer sa politique déchets par la rédaction d'une charte
   
Depuis plus de 15 ans, la Communauté Urbaine de Dunkerque fait preuve d'innovation en matière de gestion des déchets. Ce fût notamment la première ville française à mettre en place, en 1989, le tri sélectif des déchets dans les habitations pavillonnaires et leur ramassage au porte-à-porte. Les journaux/magazines ont été les premiers à bénéficier d'une poubelle attitrée puis ce fût le tour des déchets fermentescibles. La collecte à été petit à petit élargie aux habitations collectives et au centre-ville avec parallèlement la création d'un centre de tri, de plusieurs déchèteries et la promotion du compostage individuel.

Si à ce jour l'ensemble des mesures semble porter ces fruits pour les ordures ménagères avec une diminution de 2,5% entre 1998 et 2004, malgré une tendance nationale à la hausse, ce n'est pas le cas de tous les déchets. Les déchets encombrants par exemple sont de plus en plus nombreux avec une augmentation de 60% sur la même période. D'autre part, le tri sélectif s'essouffle entraînant une perte d'efficacité des filières de recyclage.
En ce qui concerne ses installations, la Communauté Urbaine a dû faire face à la fermeture d'un incinérateur, trop vétuste, et à la fin d'exploitation d'un Centre d'enfouissement Technique (CET). Face à cette situation elle à été amenée à repenser l'organisation de ses filières de traitement.

Les élus ont donc décidé de relancer la politique déchet en se basant sur la réduction à la source, le réemploi de certains encombrants, la valorisation organique des déchets fermentescibles, la valorisation énergétique des déchets classiques et une sensibilisation accrue de tous les acteurs.

L'élaboration de cette charte va débuter par une concertation de tous les acteurs, organisés en plusieurs groupes créés à partir des différents modes de vie : les artisans et commerçants, l'habitat collectif, l'habitat individuel rural…Tous ces groupes vont se rencontrer plusieurs fois et rédiger des propositions qui seront regroupées dans un Livre Ouvert. Ce document sera ensuite présenté à la Communauté Urbaine en décembre 2005 qui aura à sa charge la rédaction de la charte pour mars 2006.

Parallèlement à la rédaction de cette charte plusieurs actions ont déjà été réalisées ou sont en cours. En 2005 la Communauté Urbaine de Dunkerque s'est doté d'un Centre de Valorisation Organique pour accueillir tous les déchets fermentescibles ayant une capacité de 24.000 tonnes par an. De nouvelles collectes sélectives vont être mises en place notamment pour les déchets dangereux. Une campagne de sensibilisation et d'information va débuter afin d'amélioration le tri sélectif et d'augmenter le rendement des filières. Enfin, l'installation d'un Centre de Valorisation Energétique est en projet pour 2007. Il permettra d'incinérer 86.000 tonnes de déchets combustibles.
Lors de la présentation du projet, certaines associations avaient fait part de leur inquiétude face à la grande capacité du Centre de Valorisation Energétique et craignaient un retour à l'incinération systématique. Selon la Communauté Urbaine de Dunkerque, ce centre est situé à la fin de la chaîne de traitement et devrait recevoir uniquement les déchets qui ne peuvent pas être traités par les autres filières. D'autre part il devrait permettre de produire de l'électricité pour 30.000 habitants.

Réactions4 réactions à cet article

 
Chartre

Je serais intéressé à suivre l'élaboration de cette chartre et connaître son contenu en Mars 2006. J'espère que votre site pourra nous le communiquer. Toutes villes ou communautés d'agglo ne peut être que concernés et s'impliquer dans cette "bataille" du déchets.

Maroc | 20 octobre 2005 à 12h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 
valorisation energetique

Je préconise qu'à partir de 2005 les termes valorisation energétique ne soient plus employés lorsqu'il s'agit de brûler les déchets dans un incinérateur. En fait ce processus s'apparente plus à la fabrication de cendres (les machefers), et à une dispersion de divers composés chimiques obtenus à chaud dans l'atmosthère. pour chaque tonne incinérée, 5500 m3 d'air sont nécessaires et rejetés ensuite dans l'environnement.

jean françois | 20 octobre 2005 à 13h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 
suivi du projet de charte

je serais aussi intéressé à connaître l'évolution du projet

add | 20 octobre 2005 à 14h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 
mieux trier

je travail actuellement a Triselec Petite-Synthe et je trouve que les Dunkerquois ont un gros soucis avec le tri, en pleine crises du réchauffement climatique je trouve cela dommage d'autant plus qu'il faut beaucoup de courage pour trier nos poubelle car elle sont vraiment salle la cud devrait plus ce pencher sur ceux qui ne respecte pas notre travail j'ai vu un reportage résament a wasquehal les éboueurs ne prenne pas les poubelles non trier a quand cette méthode sur le Dunkerquois...

l'om | 14 septembre 2008 à 16h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager