En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le Plan de Déplacement d'Entreprise donne des résultats encourageants

Outils de management des transports, le Plan de Déplacement d'Entreprise, déployé depuis 2000, séduit certaines entreprises en s'intégrant dans leurs politiques économiques, sociales et environnementales.

Gouvernance  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com
Aujourd'hui, les conséquences du développement de l'usage de la voiture sont bien connues : pollutions atmosphériques, émissions de gaz à effet de serre (GES) liées aux consommations d'énergie, dégradation du cadre de vie, embouteillages... En France, les transports représentent 66% de la consommation totale de produits pétroliers et sont responsables de 28% des émissions de GES. Au sein des transports urbains, les déplacements professionnels comptent pour la moitié de tous les trajets effectués.
Pour les entreprises, les impacts peuvent être économiques (augmentation du coût du stationnement et des remboursements de frais kilométriques), sociaux pour les employés (temps de trajet, stress, risque routier) et environnementaux (pollution, risques, bruit).

La Loi d'orientation des transports intérieurs et la Loi sur l'air et l'utilisation rationnelle de l'énergie posent les bases des politiques publiques en matière de transport et instaurent notamment les Plans de Déplacements Urbains (PDU). Ce dispositif est complété par la Loi sur la Solidarité et le Renouvellement Urbain (loi SRU) du 13 décembre 2000 qui impose aux agglomérations de plus de 100 000 habitants d'encourager les établissements à mettre en œuvre un plan de mobilité, aussi appelé Plan de Déplacements Entreprise (PDE).
Le PDE est une démarche globale d'analyse et d'optimisation des déplacements au sein d'une entreprise qui a pour objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Il permet également de maîtriser les coûts liés au transport et d'anticiper la réglementation qui ne peut aller qu'en se durcissant. Outils de management, le PDE débute par un état des lieux économique et environnemental permettant la définition d'une série d'objectifs chiffrés et de mesures à mettre en place. Ces mesures peuvent consister à sensibiliser le personnel, à financer les transports, à réorganiser les modes de livraisons ou toute autre mesure qui encourage l'utilisation de transports alternatifs.

La loi prévoit des aides financières pour les opérations exemplaires mais la mise en place d'un PDE résulte exclusivement d'une démarche volontaire. Ces aides sont conditionnées par l'importance de l'enjeu environnemental du PDE. Leur montant, qui peut atteindre 20 à 30% pour les premières opérations sur un maximum de 300 000 euros.

Les résultats du PDE, obtenus par exemple sur le site PSA Peugeot Citroën de Sochaux, sont encourageants. Installé depuis 1912, ce site compte 15 000 salariés sur 264 hectares de terrain, 28 km de routes, 30 km de voies ferrées et 1915 voitures produites chaque jour. Situé en plein coeur de l'agglomération, le site reçoit 20 000 personnes chaque jour et les trois flux de transport (salariés, approvisionnements et voitures produites) empruntent les mêmes voies de circulation.
Débuté en 2004, ce PDE s'articule autour de trois axes de travail : réduire la part de «autosolisme», sécuriser les déplacements et en diminuer l'impact environnemental. Quinze mesures ont été déployées : par exemple améliorer les infrastructures pour les cyclistes et les piétons, développer et promouvoir le covoiturage, mettre en place un système de navettes internes, développer une flotte de voitures « propres » à usage interne, offrir des leçons d'éco-conduite, etc. Effectif depuis 2004, ce PDE permettra de diviser par dix les flux entrants et sortants du site.
Le site STMicroelectronics de Grenoble a lui aussi déployé un PDE depuis 2000. Intégré dans un zone économique à très haute densité automobile et peu desservie par les transports en communs, le site a mis en place son PDE dans le cadre de sa politique environnementale. STMicroelecttronics s'est donné cinq ans pour convaincre au moins 50 % de ses salariés de ne plus venir travailler seul en voiture. Pour cela le site a multiplié les initiatives : journée spéciale vélo en 2002, extension des garages à vélos ainsi que l'ouverture de douches, développement de transports en commun, incitations pour équiper les véhicules particuliers au gaz avec le développement de services de proximité, etc. Le covoiturage, lancé en mai 2005, est une des dernières mesures. Pour l'encourager le groupe a prévu une participation financière aux révisions techniques des véhicules. Le covoiturage devrait être étendu dans une seconde phase à différentes sociétés dans la même zone d'activité qui compte environ 7 000 salariés.
En termes d'efficacité énergétique, les résultats obtenus sont de 29,7 % d'économie sur les consommations de carburant (soit 241,6 tep/an) et 29 % de réduction d'émissions de CO2.
On aurait souhaité que cette belle initiative ne soit pas entachée par les problémes sociaux qui touchent actuellement le site de Grenoble...

La France compte environ 250 PDE effectifs à ce jour et 200 sont en préparation. Alors qu'ils sont basés sur le volontariat en France, les PDE sont intégrés dans une politique plus dirigiste dans d'autres pays. C'est le cas des Pays-Bas par exemple, où la construction d'une entreprise ou d'une administration n'est autorisée qu'après examen de la desserte publique nécessaire à son activité.

Réactions3 réactions à cet article

 
Bravo

La réussite d'une baisse de consommation des énergies ne semble plus tenir que dans les initiatives personnelles qui parfois peuvent modifier le comportement de chacun.
Merci à tous ces gens.

Jérôme | 03 novembre 2005 à 13h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 
PDE chèque transport et covoiturage

il semble que le dispositif du chèque transport, qui vise
a) à généraliser l'incitation à prendre les Transports en Commun (pour ceux qui disposent d'une desserte domicie-trvail)
b) à éviter que la hausse du prix des carburants ne pénalise trop ceux qui sont obligés de prendre leur voiture pour aller travailler
.. ait "oublié" de favoriser, parmi le public b) , la pratique du covoiturage.
Quel dommage !

bisson | 04 juin 2007 à 15h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 
PDE à l'étranger

Bonjour,

pourriez-vous détailler ce qu'il se fait à l'étranger en matière de PDE ou alors m'indiquer ou je peux trouver ces informations.

Merci d'avance

Gregoire | 26 mai 2009 à 19h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager