En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Avec sa 21ème édition, Pollutec s'ouvre à de plus nombreuses thématiques environnementales

L'édition de Pollutec Paris semble marquer un tournant. Très axé technique industrielle de dépollution par le passé, le salon laisse plus de place aux ENR par exemple, s'ouvre à de nouveaux domaines comme le BTP et évoque même le commerce équitable.

Bâtiment  |    |  Carine Seghier  |  Actu-Environnement.com
C'est à Paris, cette année, que se tiendra du 29 novembre au 2 décembre, la 21ème édition de Pollutec, le salon international des équipements, des technologies et des services de l'environnement. Selon ses organisateurs, Pollutec 2005 réunira sur une surface de 50 000 m2 quelques 1.400 exposants d'une trentaine de nationalités et plus de 40.000 visiteurs, dont 15% d'étrangers. Il présentera un panorama des solutions disponibles pour la prévention et le traitement des pollutions dans tous les domaines : eau, déchets/recyclage, air, énergies propres ou renouvelables, sites et sols, gestion des risques, analyse/mesure/contrôle, bruit….

Dans le domaine de l'eau, l'organisation souligne que l'importance de la problématique du traitement des boues se confirme cette année, avec la montée en puissance de deux grands types de technologies : celles visant à réduire les boues à la source, souvent par de nouveaux traitements biologiques, et celles optimisant le post-traitement (détoxification, séchage/déshydratation, compostage….).

En ce qui concerne le secteur des déchets, la publication cet été du décret DEEE a incité les industriels à se mobiliser. De nouvelles certifications, des matériels et services de collecte adaptés, des techniques spécifiques de traitement… font leur apparition sur le salon. Autre tendance forte : le développement de l'offre de valorisation énergétique de déchets (nouveaux procédés de valorisation de biogaz de décharge, de gazéification de biomasse… ) avec en corollaire l'apparition de nouveaux combustibles de substitution.

Dans le domaine de l'air, deux problématiques semblent prédominer, précise Pollutec : d'une part le captage des poussières (en témoigne l'apparition de nouveaux systèmes de dépoussiérage et procédés de captage adaptés aux nano-particules, nouveaux médias filtrants…) et d'autre part la lutte contre les COV (Composés Organiques Volatils) et les odeurs. À la veille de l'entrée en vigueur de nouvelles dispositions réglementaires en matière de COV, biofiltres, traitements catalytiques thermiques… prennent leur essor.

Concernant la dépollution des sols, les organisateurs ont observé un net regain d'intérêt pour le traitement in situ, mais aussi le développement des techniques de traitement par désorption thermique et le traitement de surfaces (un pavillon lui est d'ailleurs dédié) avec notamment de nouveaux produits issus des biotechnologies, de nouveaux écosolvants et de nouvelles techniques de régénération de solvants…

Alors que le bâtiment est le plus gros consommateur d'énergie et qu'il génère 31 millions de tonnes de déchets par an, plus de 200 exposants proposant des solutions pour le BTP étaient déjà inscrits à Pollutec au 10 octobre. Parmi eux, les organismes professionnels concernés (ADEME, CSTB, Syntec Ingénierie, UPDS, Uniclima…) bien sûr, mais aussi des bureaux d'étude ou de contrôle, des sociétés d'ingénierie, des spécialistes de la conception et/ou de la réhabilitation d'ouvrages… et de nombreux fabricants d'équipements (isolation/étanchéité, équipements énergétiques...), de contrôle (inspection de canalisations, télégestion de réseaux…), de matériaux de construction (notamment d'éco-matériaux), de matériels de manutention, des sociétés de service (traitement des eaux, des déchets, de l'air, décontamination, désamiantage…)…

Parmi les thèmes en développement cette année, on notera le secteur du recyclage et de la récupération qui a bénéficié d'une croissance du marché en 2004 de + 25%, et le secteur de la dépollution des sites et des sols qui fera l'objet d'un secteur à part entière.

L'environnement et la santé qui sera présent au sein du secteur Risques, abritera un village spécifique dédié à la prévention, la détection et la gestion des risques sanitaires. En effet, les risques sanitaires suscitent de plus en plus l'inquiétude, tant du grand public que des professionnels, industriels ou responsables de collectivités.
Un grand Forum Environnement, Risques et Santé, coordonné et animé par l'INERIS (Institut National de l'Environnement Industriel et des Risques) en partenariat avec l'IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) et le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) fera notamment une large place au programme Reach, au cœur de l'actualité européenne.

Enfin, le village ENR prendra de l'ampleur cette année et s'organisera autour de 4 pôles d'expertise : biomasse, solaire, éolien, petite hydro-électricité/petite géothermie. Il accueillera également de nombreux débats sur des thèmes d'actualité.
Ce grand Pôle, animé par le CLER (Comité de Liaison Energies Renouvelables) avec le soutien de l'ADEME, répondra au besoin croissant d'information des professionnels en leur proposant à la fois des zones d'expertise par énergie (Biomasse, Solaire, Eolien, Micro-électricité et petite géothermie) où des ingénieurs spécialisés seront à leur disposition et des débats quotidiens sur les solutions techniques disponibles.

Pollutec devrait aussi faire une large place aux solutions concrètes en matière de Développement durable/Eco-conception à travers un nouvel Espace présentant une sélection d'éco-produits - produits labellisés, primés ou sélectionnés pour leur démarche d'éco-conception - et de services destinés au marché professionnel.
Les visiteurs pourront y découvrir de nouveaux services : conseil et accompagnement en achats éco-responsables (Achats Concept Eco), service de covoiturage pour entreprises et collectivités (Green Cove Ingénierie) ainsi que des présentations d'initiatives collectives.
Ce nouvel Espace accueillera également six grands débats sur des thèmes d'actualité : commerce équitable, idées reçues sur les éco-produits, incitations réglementaires favorisant les achats éco-responsables, éco-communication, stratégies territoriales.

Le développement durable fera aussi l'objet de quatre Tribunes sur Pollutec TV sur les thèmes : contraintes et opportunités du DD pour les entreprises, nouveaux partenariats entreprises/collectivités, moyens et pouvoirs du responsable DD, point sur la notation sociétale mais aussi de nombreuses conférences, organisées soit par les associations ou organismes partenaires du salon, soit par des exposants présentant des solutions innovantes.

Côté international, on notera notamment une présence renforcée des pays asiatiques (Chine, Corée et Japon). Au 15 septembre, 15 pays avaient annoncé leur participation sous forme de pavillons : l'Allemagne (Rhénanie du Nord Westphalie, Bavière et Bade Wurtemberg), l'Autriche, la Belgique (Bruxelles Capitale et Wallonie), le Brésil, le Canada, la Chine, la Corée, la Grande-Bretagne, la Hongrie, le Japon, le Luxembourg, les Pays-Bas (via leur Ambassade à Paris), la Pologne, la Suisse et les Etats-Unis. Le salon accueillera également de nombreuses rencontres internationales. Au programme notamment :
- Une série d'événements (les 29 et 30 novembre) autour de la Hongrie, Pays invité d'honneur de Pollutec, à l'occasion de l'année de l'économie hongroise en France : accueil du Ministre hongrois de l'environnement et d'une importante délégation officielle, tables rondes sur les besoins et projets d'investissement prioritaires (Eau, Déchets, Réhabilitation des sols), rendez vous d'affaires…
- Les Rencontres Ecoétape 2005 organisées par l'ONUDI (Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel) et UBIFRANCE pour développer les partenariats technologiques entre industriels latino-américains et européens. Ces rencontres - où près de 60 opérateurs latino-américains sont attendus - seront aussi l'occasion pour l'ONUDI de réunir son réseau mondial de Centres de Technologies Propres.
- Un Focus sur le Brésil, qui accueillera une importante délégation d'officiels et d'industriels, coordonnée par la CNI (Confédération Nationale des Industries), en association avec l'ONUDI, l'Institut technologique IEL et la FIRJAN (Fédération des Industriels de Rio de Janeiro) ;
- Plusieurs rencontres autour de la Pologne (30 novembre et 1er décembre) : conférence sur les enjeux et priorités du pays en matière environnementale, présentation d'opportunités de marchés et rendez-vous d'affaires ;
- Deux débats sur les besoins de la Chine (le 1er décembre), qui seront l'occasion d'accueillir des représentants de différentes provinces et des fabricants de matériels, à la recherche de partenaires…

Côté français, les stands collectifs enregistrent, selon les organisateurs, la plus forte progression due à une mobilisation des régions augurant de la présence sur le salon de très nombreuses PMI innovantes.
Une grande convention d'affaires francilienne des éco-activités, organisée par Pollutec, la Région et la DRIRE Ile-de-France en partenariat avec l'Agence Régionale de Développement et la CCI de Versailles Val-d'Oise/Yvelines, se tiendra également pendant les 4 jours du salon. Son but : dynamiser l'ensemble de la filière en favorisant les rencontres entre donneurs d'ordres porteurs de projets d'investissements et éco-industriels franciliens disposant de techniques adaptées.


POLLUTEC 2005 : 29 NOVEMBRE - 2 DECEMBRE - PARIS NORD VILLEPINTE : www.pollutec.com

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager