En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'Alsace devient région pilote en matière d'énergies renouvelables et d'efficacité énergétique

La Région Alsace devient officiellement région pilote en matière d'énergies renouvelables et des bâtiments à basse consommation, pour la période 2006-2008, grâce à la signature le 18 novembre dernier d'une convention cadre avec l'Etat.

Energie  |    |  Carine Seghier  |  Actu-Environnement.com
Grâce à la signature d'une convention cadre avec l'Etat, signée ce 18 novembre 2005 par Dominique de Villepin, Premier Ministre et Adrien Zeller, Président du Conseil Régional, la Région Alsace devient région pilote en matière d'énergies renouvelables et des bâtiments à basse consommation, pour la période 2006-2008.

Cette convention cadre prend la suite du programme Energivie*, développé par la région pour la promotion des énergies renouvelables (solaire et bois énergie) sur la période 2003 à 2005. Grâce à ce programme, plus de 30.000 m2 de capteurs solaires et 610 chaudières bois à alimentation automatique, individuelles ou collectives ont été installés en Alsace.

Suite à ce succès et mené sous la conduite d'un comité de pilotage, présidé par le Président de la Région Alsace et regroupant tous les partenaires**, trois nouveaux thèmes seront développés :
Un appel à projets pour des solutions innovantes sera lancé en direction des industriels, des groupements et des sociétés de service intéressés par l'énergie, leur proposant de financer des études de projets innovants impliquant des énergies renouvelables (bois énergie et biomasse, géothermie moyenne et haute température, solaire thermique et photovoltaïque, biogaz, biocarburants, etc.).
Parallèlement, le programme prévoit un soutien aux études de faisabilité et aux investissements des collectivités, opérateurs de l'habitat, particuliers, entreprises pour l'installation de systèmes recourant aux énergies renouvelables.
De plus, la mise en œuvre des préconisations des différentes études réalisées grâce au programme énergivie sera développée et notamment le potentiel de ressources renouvelables encore inexplorés comme la géothermie ou la micro hydraulique en Alsace.

L'objectif de ce nouveau programme est aussi de faire de l'Alsace une région pilote pour les bâtiments (ancien et neuf) à basse consommation.
Regroupés dans le « Groupe de travail Energie Alsace », co-présidé par le Conseil régional et la DRIRE et dont l'ADEME assure le secrétariat, la Région et ses partenaires ont lancé une étude prospective sur les besoins énergétiques de l'Alsace à l'horizon 2020 et sur la manière de les maîtriser. Huit chantiers prioritaires ont été retenus et notamment la réhabilitation thermique des bâtiments.
Ce programme « efficacité énergétique dans le bâtiment » prendra pour modèle les programmes suisse Minergie (40 kWh/m2) et allemand Passiv Haus (15 kWh/m2).
A l'origine d'une démarche associative privée qui est maintenant relayée par les pouvoirs publics suisses, Minergie, qui existe depuis 6 ans, est un label de performance énergétique. Pour obtenir le label, une construction d'habitation individuelle ne doit pas consommer plus de 145 mégajoules par m2 de surface de référence et par an, soit 40 kWh/m2/an (surface de référence = surface habitable plus l'épaisseur des murs).
Il s'agira pour la région de mobiliser de nouveaux acteurs, notamment la filière du bâtiment de manière à diviser les consommations énergétiques de la région par quatre à l'horizon 2025.
L'accord prévoit un effort accru de l'Etat pour encourager les économies d'énergie et le développement des énergies renouvelables et permettra de lancer une nouvelle dynamique et d'en tirer tous les enseignements pour nos politiques nationales, a déclaré le Premier ministre lors de la signature de la convention.

Ce programme pilote pour la période 2006-2008 bénéficiera d'un engagement financier de 24 millions d'euros sur trois ans, soit 15 millions provenant de la région et 9 millions financés par l'Etat.


** Le programme Energivie est un programme européen Feder innovation, auquel les Régions comprenant des territoires classés en Objectif 2, ce qui est le cas de l'Alsace pour le Massif Vosgien et le Bassin Potassique, peuvent répondre en présentant des projets innovants. La Région Alsace a présenté un programme centré sur les énergies renouvelables qui a été retenu en 2002.
Les objectifs fixés du programme :
- Promouvoir les énergies renouvelables par des actions de sensibilisation, d'information et par la mise en place de mesures incitatives auprès des maîtres d'ouvrage publics et privés, des entreprises, du grand public et des autres acteurs potentiels du développement des énergies renouvelables.
- Utiliser les énergies renouvelables comme facteur de développement économique, en particulier sur les zones en reconversion économique.
- Développer l'offre en formant les différentes cibles de prescripteurs (maîtres d'ouvrage, maîtres d'oeuvre, installateurs etc.) et en favorisant la création et l'implantation de nouvelles entreprises dans ces secteurs,
- Créer de nouveaux débouchés et donc, de nouveaux emplois, pour les entreprises de la région,
- Associer les lycées professionnels, les universités, les écoles d'ingénieurs et d'architecture, les chercheurs autour d'un projet mobilisateur qui prépare l'économie régionale de demain,
- Rassembler l'ensemble des acteurs du programme au sein d'une communauté virtuelle qui désenclavera les territoires et accélèrera la pénétration des nouvelles technologies de l'information auprès de groupes cibles peu utilisateurs (artisans, PME, équipements touristiques, exploitations agricoles et viticoles),
- Participer à la réduction de l'utilisation des énergies fossiles et fissiles, sources de nuisances et participer aux objectifs européens et nationaux comme la réduction des émissions de gaz à effet de serre, le doublement de la part des énergies renouvelables dans le bilan énergétique et le passage de 15 à 21% d'électricité produite à partir des énergies renouvelables.

**Les partenaires :
Direction Régionale de l'Industrie et de la Recherche, Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie, Direction Régionale de l'Equipement, Caisse des Dépôts et Consignation, Chambres consulaires, Fédération du Bâtiment, Fédération des Entrepreneurs Ferblantiers et des Installateurs et Couvreurs d'Alsace, Collectif « Isolons la terre », Conseil de l'Ordre des Architectes, Association Association Alsace Qualité Environnement, Etablissements d'enseignement (Ecole d'architecture, INSA, Lycées…), AFPA, Organismes de recherche, ANVAR, Agence de Développement de l'Alsace, Agence Basel Agency for Sustenable Energy, Fédération Interprofessionelle du Bois, Alter Alsace Energies, les Agglomérations de Strasbourg, Mulhouse et Colmar, les Parcs Naturels Régionaux…

Réactions2 réactions à cet article

 
maison en bois moins cher

Bonjour à tous.
Pour comprendre que nous devons TOUS économiser l'Energie, nous devons avoir le nez "dessus" pour le comprendre.
Pourquoi ne pas faciliter l'accession à la propriété de maisons en bois qui devraient être moins cher?
Fort de veiller sur nos porte-monnaie, nous n'aurions de cesse de fermer rapidement une porte grande ouverte en plein hiver...
Nous aurions moins de risque en cas de séisme...
Nous pourrions, en fonction de notre investissement personnel faire la part belle à l'économie sous toutes ses formes à partir du moment où nous aurions directement nos factures personnelles (qui auraient un effet dissuasif par rapport à une facture collective qui fait qu'on peut faire porter la faute à son voisin!).
N'est-ce pas?!
Je crois qu'il faut donner au plus grand nombre le pouvoir d'acquérir sa maison individuelle (en bois) avec l'équipement adéquat de manière à nous adapter au NOUVEAU MODE DE VIE que les impératifs climatiques nous imposent!
Merci........

Terrien | 24 novembre 2005 à 10h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:maison en bois moins cher

salut !

juste un petit bemol : les maisons en bois ne st adaptes pour tous les climats (cf feux de plus en plus frequents)...en plein rechauffement climati, dur de faire abstraction des risk d'incendie.

une maison en bois a par contre le merite d'etre bien plus jolie qu'1 en beton

reveur | 30 novembre 2005 à 17h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager