En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Très en retard, la France commence à se préoccuper du développement de la filière GNV

Alors que plus de 4 millions de véhicules roulent au GNV dans le monde, seulement 3.000 circulent en France. Avec un pétrole cher et les objectifs fixés par le protocole de Kyoto, la France s'est récemment fixé l'objectif de 100.000 véhicule en 2010.

Energie  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
Dans un contexte où le transport représente 30% de la consommation énergétique d'un Français et 27% de ses émissions de gaz à effet de serre, le Livre Vert de la Commission européenne souligne l'importance de promouvoir une croissance progressive par d'autres sources énergétique et fixe comme objectif le remplacement, d'ici à 2020, de 20% des carburants classiques par des carburants alternatifs.

Une voiture au gaz naturel est un véhicule essence standard, modifié d'origine par le constructeur, équipé simplement d'un ou de plusieurs réservoirs, d'une jauge et d'un circuit d'alimentation moteur supplémentaire pour le gaz naturel. Les voitures actuellement disponibles sur le marché sont appelées véhicules à bicarburation gaz/essence, puisque fonctionnant avec les deux énergies. Grâce à son réservoir au gaz naturel, un véhicule bi-carburation peut parcourir en moyenne 300 km de plus qu'un véhicule classique. En effet, à l'autonomie gaz naturel (de 200 à 500 km selon les modèles) vient s'ajouter celle liée au contenu du réservoir essence qui demeure généralement inchangé. Le véhicule roule en priorité au gaz naturel et le passage à l'essence se fait automatiquement dès que le réservoir de gaz naturel est vide.

Le gaz naturel est composé essentiellement de méthane, le plus simple des hydrocarbures. La faible teneur en carbone du méthane en fait un carburant propre qui présente des avantages pour l'environnement, tant sur les émissions de polluants réglementés, que sur les émissions de polluants non encore réglementés : CO2, composés organiques volatils (toluène, benzène, xylène...).
La chaîne du gaz naturel utilisé comme carburant émet aujourd'hui 15% de moins de gaz à effet de serre que la chaîne de l'essence et obtient des résultats comparables aux meilleurs diesels.
Le gaz naturel permet en outre de réduire les émissions de polluants locaux à la sortie du pot d'échappement et contribue ainsi à la diminution des émissions de polluants primaires critiques tels que les particules (à la limite du mesurable avec le gaz naturel), les oxydes d'azote (réduction jusqu'à 90% par rapport au diesel), les hydrocarbures non méthaniques. La diminution de ces polluants primaires permet de réduire la production de polluants secondaires comme l'ozone.
Il répond aussi à l'une des préoccupations des populations urbaines : les nuisances sonores et olfactives.
Le gaz naturel est disponible dans de grandes quantités. Plus de 60 ans de consommation mondiale au rythme actuel sont d'ores et déjà comptabilisés. Et 200 ans de consommation sont prévus selon les estimations*. Mais cette énergie de substitution est non renouvelable et elle émet tout de même des gaz à effet de serre.

Plus de 4 millions de véhicules roulent au gaz naturel à travers le monde, dont 500 000 véhicules en Europe. En Europe, l'Italie est aujourd'hui le leader en matière de gaz naturel, avec plus de 400 000 véhicules équipés, grâce à la mise en place de tarifs attractifs et d'une taxation favorable. L'Allemagne est un marché en forte expansion avec près de 20 000 véhicules en circulation. Le gaz naturel rencontre également un fort succès dans les pays en voie de développement, le carburant étant moins coûteux que l'essence ou le gazole, et n'imposant pas de construire des installations de raffinage. L' Inde et l'Egypte enregistrent des fortes progressions en ce sens. Sur le continent américain, les principaux marchés sont l'Argentine, avec 1 200 000 véhicules, le Brésil, avec 600 000 véhicules, et le Vénézuéla avec 50 000 véhicules. Aux Etats-Unis, qui comptent déjà 130 000 véhicules, le développement du gaz naturel comme carburant est impulsé par les grandes villes américaines comme New York ou Los Angeles, qui renouvellent actuellement leurs flottes municipales par des bus au gaz naturel. En Asie, les leaders sont le Pakistan avec 540 000 véhicules, et le Japon avec plus de 18 000 véhicules.

En juin 2005, François Loos, Ministre délégué à l'Industrie avait réuni à Bercy, l'Association Française du Gaz Naturel pour Véhicules (AFGNV) et ses principaux membres énergéticiens, constructeurs automobiles et distributeurs de carburant : Gaz de France, Total, Carrefour, Renault Trucks, Renault et PSA Peugeot Citroën, en vue de signer un protocole pour le développement de la filière du Gaz Naturel pour Véhicules (GNV).

Le Ministre avait déclaré que si le pétrole continuera très longtemps d'y jouer un rôle essentiel, […] il y a une place pour des énergies alternatives. Reconnaissant qu'à plus long terme, l'hydrogène pourrait émerger comme un vecteur énergétique important, le GNV constituait déjà une véritable alternative aux carburants traditionnels, s'en distinguant par un pouvoir calorifique élevé, des émissions réduites de polluants atmosphériques et de gaz à effet de serre ainsi que le faible bruit émis lors de sa combustion.

La ministre de l'écologie a récemment confirmé l'augmentation du crédit d'impôt pour les véhicules propres, qui passera de 1525 € à 2000 € l'an prochain. Ces aides s'appliquent actuellement aux voitures hybrides ou électriques ou roulant au GPL ou au GNV.

Fin 2004, près de 1 600 bus (environ 10 % de la flotte française) et plus de 300 véhicules de propreté (Bennes à Ordures Ménagères) roulaient au gaz naturel dans plus de la moitié des grandes villes de France.
L'objectif de la France est d'atteindre 100.000 véhicules en circulation en 2010 mais la distribution de ce carburant devra être démocratisée, notamment sous deux formes : appareil de remplissage à domicile et bornes GNV dans des stations-service classiques (300 en 2010) pour pouvoir décoller.

Récemment, GDF et Peugeot-Citroën ont lancé une initiative pilote en Haute-Garonne ayant pour objectif la commercialisation auprès des particuliers d'une Citroën C3 roulant au gaz naturel (GNV).


*Sources : Direction Générale de l'Energie et des Matières Premières.

Réactions9 réactions à cet article

 
Re:GNV pas une solution miracle

Oui, tu as certainement bien raison.
A part les sédentaires et les Parisiens qui de nous (tout écolos que nous sommes) peuvent se passer des transports, voitures, etc..J'avais un dentiste, il y a 25 ans qui avais déja inveté la voiture à eau. Il n'a malheureusement pas eu de concepteur à son écoute! Que nous reste t'il comme solution à part la prévention à laquelle je crois et un changement de mentalité auquel je ne crois pas vue l' état des Français et des autres du point de vue de la consommation et de la frime. Je pense mais c' est un défaitisme que nous sommes bloqués!!!!!!
Notre siécle reste sacrifié aux gros capitaliste inconscients.

Patou
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Le GPL / GNV sur voitures neuves ???

Bonsoir,
essayez donc d'acheter une voiture neuve équipée d'origine en GPL (ou en GNV)
Ca existe, le concessionnaire connait quelqu'un qui connait un garage qui connait un concessionnaire ... qui en a vue une !
Seules quelques marques ont ce genre de voiture : chevrolet, volvo et renault (twingo et clio uniquement, les autres ne sont pas disponibles avant plusieurs mois)
J'ai contacté la plupart des fabricants de voitures, je suis, systèmatiquement orienté sur du diesel (plus propre, moins poluant sont les termes entendus ... ) Je me suis décidé pour un partner ou berlingo gpl c'est impossible, il existe bien un modèle GNV mais j'habite lille, donc je n'ai pas de possibilité de remplir le réservoir, même si les bus roulent au GNV, et qu'une plateforme de méthanisation des déchets est en cours de construction !
De plus si j'achète une peugeot neuve et que je fais installer un GPL je perds la garantie constructeur !!! (idem pour la plupart des autres constructeurs contactés)
et d'après Peugeot, c'est le diesel qui est écologique, pas le GPL !!
En résumé : des discours, des discours,pour les actes on verra plus tard
en attendant je vais acheter une occasion et j'irais faire mon plein en belgique, le gpl, détaxé, est à 40ct le litre.

Emmanuel
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Le GPL / GNV sur voitures neuves ???

Si on fait installer le GPL par un réseau sérieux, la garantie constructeur est préservée. Renault faisait aussi la Scenic en GPL (1.6l 16s. 110 ch.) je pense qu'elle est toujours au catalogue dans la nouvelle version. J'en ai une de 4 ans 100000 kms et pas de problèmes. Pour les voitures d'occasion, attention aux modèles à moteurs 8 soupapes, sans rattrapage de jeu automatique : il faut refaire le réglage tous les 30000kms (à cause de la température de combustion plus élevée les soupapes se dilatent plus et le jeu se dérègle), et les garagistes font payer le prix fort...

olivier
 
Signaler un contenu inapproprié
 
transformation véhicule existant

Est-il possible de transformer un véhicule existant (essence) pour qu'il fonctionne aussi au gnv ? (peugeot 406 bk)
Et qu'en est-il de la longévité d'un moteur mixte essence/gnv ?(comparativement à un moteur Diesel par exemple).
Remerciements

redgreengnv | 24 novembre 2005 à 21h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 
info

je suis interesse pour l'achat d'un vehicule gnv c3 et etre vehicule temoin travail actellement sur dispenser gnv . merci adresse pour contact

Anonyme | 27 novembre 2005 à 11h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:transformation véhicule existant

Bonjour cher Ami.
Toutes mes félicitations pour envisager de mettre votre 406 bk au GPL!
Je ne saurais que vous conseiller de le faire.
Un grand nombre d'avantages viennent damer le pion à (malheureusement) quelques inconvénients.
Personnellement j'ai une voiture allemande de 3 litres de cylindrées à 6 cylindres de 1988.
Et bien elle roule au GPL!!!
Si!
Il faut aller à la pompe plus souvent, mais avec un fond musical et un bon chewing-gum ça va tout seul.
Le système d'injection ressemble à un "brûleur" à gaz, tout simplement
Parmi les inconvénients les voici: mes soupapes ne devraient tenir qu'environ 70000 kms car ils ne sont pas en titane (je les ferai changer à ce moment, voilà tout).
N'oublions pas qu'elle date de 1988!
Pour votre véhicule, il est sûrement mieux adapté pour celà car forcément plus récent.
Autre inconvénient: la place dans le coffre sachant qu'un réservoir c'est gros.
J'ai trouvé une parade en enlevant carrément la roue de secours pour la remplacer par...une bombe anti crevaison!
C'est discret, c'est léger, je compense donc un peu le poids de celui-ci par celui-là.
Et enfin dernier inconvénient le changement des bougies tous les 25000 kms au lieu du double (il en existe à simple électrode tout à fait performantes et peu chères).
Mais tous comptes faits (soupapes comprises) le prix de revient est tout de même positif!
N'oubliez pas que votre voiture est plus récente que la mienne est qu'elle est sûrement plus performante.
Il faut faire une vidange sur deux seulement car l'huile reste meilleure plus longtemps.
Le moteur est plus propre et plus silencieux (c'est vrai!)
Dernière chose: il faut savoir que le taux d'octane du GPL est de 104 (celui des Formule 1 est de 105!) donc je ne saurais trop vous conseiller d'avoir le pied léger, au moins au démarrage.
C'est si bon de se laisser couler...
Ce qui n'empêche pas de rouler à 110 sur l'autoroute en toute quiétude (ou même plus bien sûr).
Un chiffre pour comparer: Ma voiture fait 19 Ch. fiscaux, consommation moyenne à 110-115 kms/h sur autoroute au GPL pour près de 2 tonnes toutes charges comprises: environ 11 litres aux 100 kms (car au GPL la conso est d'à peu près 20 à 30% supérieure à celle d'essence mais ô combien moins chère!).
Evidemment ma voiture est très bien entretenue (condition sine qua non).
Comparez par rapport à la votre.
Foncez sur le GPL, vous avez tout à gagner et vous contribuerez à limiter vos rejets dans l'atmosphère!
Bienvenue au Club.
Bonne route en bonne conscience.
Très amicalement votre.
Terrien

Terrien | 01 décembre 2005 à 12h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
GNV pas une solution miracle

j'apporterai un petit bémol.
Le GNV est, comme rappelé dans l'article, tout sauf une énergie renouvelable. En effet c'est un produit pétrolier (mêmes origines, même formation) et que tout le méthane qu'on brule c'est autant de carbone qu'on relargue dans l'atmosphère.
De plus établir une filière et un réseau GNV c'est d'autant plus de risques de fuites dans l'atmosphère de méthane, qui il faut le rappler est un gaz à effet de serre 30 fois plus fort que le carbone.
Alors certe le GNV limite les émissions de polluants dans les véhicules, mais il ne résout pas tout.

Vincent | 01 décembre 2005 à 20h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Le GPL / GNV sur voitures neuves ???

Citroen normalement sort sa C3 bicarburation essence/GNV.

à voir

paul | 04 décembre 2005 à 21h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Le GPL / GNV sur voitures neuves ???

Bonjour,

C'est bien une voiture au GNV, mais à part quelques entreprises, pour rouler au GNV il faut habiter un pavillon, avec garage incorporé, dans la banlieue de Toulouse, le plein se fera en 8 heures et 300 km plus loin le réservoir sera vide, et ceci à partir de 2006 ?
Question : j'habite Lille, dans une maison de ville, sans garage, et je fais régulièrement de longs trajets de quelques centaines de km sur la journée.
Comment fais je pour rouler au GNV ?

Il existe un autre carburant qui peut être considéré comme écologique : l'huile végétale brute, fabricable par tout agriculteur, ou issue du rétraitement des déchets de friture des restaurants. Mais c'est interdit en France (en contradiction avec les directives Européennes)

ensuite, en particulièrement propre il y a le GPL, mais il devient de plus en plus difficile de trouver un véhicule neuf équipé par le constructeur (à part Volvo, Saab et Chevrolet/Hyundai il n'y a pas vraiment de choix).

Alors c'est bien les discours sur le GNV, mais si, auparavant, on utilisait ce qui existe ?

Cordialement

Em

Emmanuel | 04 décembre 2005 à 23h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…