En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le système de motorisation électrique Cleanova® a deux ans pour convaincre

Dans le cadre du Programme de recherche (PREDIT), le système de motorisation 100% électrique Cleanova® a deux ans (2005-2007) pour convaincre les professionnels et espérer être commercialisé en 2007 pour les entreprises et les collectivités.

Energie  |    |  Florence RousselActu-Environnement.com
Le secteur des transports est au cœur de nombreuses problématiques environnementales et énergétiques : pollution atmosphérique, bruit, émissions de gaz à effet de serre, augmentation du prix du pétrole. C'est pourquoi de nombreuses recherches sont menées sur l'amélioration des motorisations classiques et surtout sur les nouveaux modes de motorisation : électrique, hydrogène ou moteurs hybrides, combinant plusieurs modes de motorisation.

Après cinq ans de recherche la Société de Véhicules Electriques (SVE)* propose aujourd'hui un système de motorisation électrique baptisé Cleanova®, système de traction électrique conçu pour être adaptable à divers type de véhicule de série. Ce dispositif est décliné en deux versions : une version tout électrique et une version hybride rechargeable.

La version tout électrique puise l'intégralité de son énergie dans une batterie rechargée sur le secteur et permet de rouler environ 200 km en ville, soit environ 8 heures.
La version hybride rechargeable intègre un groupe électrogène qui peut prendre le relais du moteur électrique en cas de besoin et ainsi permettre la recharge de la batterie électrique pendant que le véhicule roule, poussant ainsi l'autonomie à près de 500 km.
Dans les systèmes hybrides à dominante thermique commercialisés à l'heure actuelle, deux moteurs de traction (l'un électrique, l'autre thermique) fonctionnent alternativement, mais l'essentiel de la traction du véhicule est assurée par le moteur thermique. Dans le système Cleanova® l'intégralité de la traction est assurée par le moteur électrique et dans le cas de la version rechargeable le moteur thermique d'appoint n'est utilisé que de façon occasionnelle pour recharger la batterie en cas de besoin.
Le système Cleanova® tout comme les hybrides à dominante thermique, récupèrent une partie de l'énergie du freinage afin de recharger la batterie. Néanmoins, cette récupération d'énergie n'est que partielle et nécessite des modes de recharge complémentaires : la batterie serait principalement rechargée sur le secteur électrique.

Les avantages des véhicules électriques sur le plan économique sont liés aux coûts du carburant. Les dépenses de fonctionnement seraient réduites au minimum : le «plein» d'électricité reviendrait à moins de 1 euro pour 100 kilomètres, ce qui en ferait un «carburant» près de 10 fois moins cher que l'essence.
Sur le plan environnemental, les véhicules électriques sont silencieux et n'émettent aucun gaz à effet de serre ou autres polluants atmosphériques.
En revanche leur développement est principalement freiné par la faible autonomie, l'entretien voire le recyclage des batteries et les réticences des conducteurs en termes de performances de conduite.

Le système Cleanova® tente de limiter ses inconvénients. Sa principale avancée réside dans son autonomie puisqu'elle est le double de celle des véhicules électriques de première génération et semble désormais compatible avec une utilisation urbaine ou périurbaine du véhicule. Peu de particuliers connaissent le nombre de kilomètres qu'ils parcourent quotidiennement avec leur voiture, et beaucoup pensent qu'ils ont besoin en ville de l'autonomie d'environ 500 km offerte par beaucoup de véhicules thermiques. Pourtant, la plupart des automobilistes font largement moins de 150 km quotidiennement en usage urbain ou périurbain.

Concernant les performances et le confort de conduite, il est difficile de juger et seul le fait de l'essayer permettra de convaincre. Cependant cette caractéristique a été étudiée dans la conception du système. SVE a procédé à une sélection rigoureuse des technologies de batteries les mieux adaptées au transport automobile. Son choix s'est porté sur la technologie « lithium ion », car celle-ci offre une grande puissance nécessaire pour obtenir de bonnes accélérations, et une grande capacité de stockage de l'électricité. Selon la société, cette technologie a ainsi permis de concevoir des véhicules performants en termes d'accélération, d'autonomie et de longévité (durée de vie comparable ou supérieure à celle du véhicule).

La société SVE avance également l'avantage des coûts de maintenance du véhicule inférieur à celui d'une motorisation thermique. Ceci est notamment dû à la grande simplicité du système de motorisation : absence d'embrayage, de boîte de vitesse, ou de circuit d'huile. De plus, l'efficacité du frein moteur électrique permettrait de réduire significativement l'usure des plaquettes de frein.

Afin de faire valoir tous les avantages de cette motorisation, le système Cleanova® fait actuellement l'objet d'un programme national d'expérimentation-client. Trente véhicules Cleanova II (véhicules Kangoo équipés du système Cleanova®) seront progressivement mis à disposition d'entreprises et d'établissements publics et privés. Ces véhicules seront utilisés dans le cadre des missions habituelles de ces flottes automobiles professionnelles. Ce programme a été labellisé par le Programme de recherche et d'innovation dans les transports terrestres (PREDIT) dans le cadre du Plan Véhicules Propres et Economes du gouvernement.
Parmi les trente véhicules expérimentés huit Cleanova II tout électrique seront utilisées par la Poste : quatre à Paris, quatre à Bordeaux. Quatre de ces véhicules ont déjà été livrés. La distribution du courrier est une application intéressante pour ses véhicules, car particulièrement exigeante : utilisation urbaine intensive et alternance permanente des départs et arrêts. Leur consommation de carburant est ainsi couramment le double de celle d'un véhicule utilisé « normalement ». La Poste exploite aujourd'hui un parc automobile de plus de 50 000 véhicules. L'utilisation à grande échelle de véhicules électriques lui permettrait de réduire significativement son impact environnemental. Le silence et l'absence de boîte de vitesse en font également un véhicule très apprécié des postiers.
Huit autres véhicules seront exploités par EDF. Disposant déjà d'un parc de 1500 véhicules électriques de la première génération, EDF essaiera différentes configurations du système Cleanova® : tout électrique et hybride rechargeable, différents types de batteries, pour des utilisations variées (urbaines, périurbaines, rurales, montagnardes).
D'autres conventions d'expérimentation sont en cours de finalisation, et concerneront des profils d'utilisation variés : collectivités locales, location longue durée, etc.

L'un des objectifs de cette expérimentation consiste à démontrer la pertinence de l'utilisation de Cleanova II pour un usage professionnel principalement urbain, et de valider l'avantage économique du système. SVE souhaite ainsi sensibiliser les utilisateurs aux économies réalisées en termes de prix de revient par kilomètre. Le surcoût lié à la batterie serait largement compensé par les économies de carburant et de maintenance et un véhicule équipé du système Cleanova® est plus économique qu'un véhicule thermique à partir de 10 000 kilomètres par an.

Cette expérimentation client permettra aussi de faire connaître la technologie aux constructeurs automobiles et aux industriels du secteur. A moyen terme, il s'agit d'offrir au client la possibilité, lors de l'achat de son véhicule, de s'équiper d'un système thermique ou électrique quelque soit le modèle ou la marque.

Cette phase transitoire est également mise à profit pour mettre en place un réseau de services après vente et organiser l'extension de l'infrastructure de recharge électrique. Pour que le véhicule électrique puisse être utilisé et rechargé par un maximum d'utilisateurs particuliers, la Société de Véhicules Electriques travaille actuellement au développement du réseau de recharge urbain. La situation est différente en zone rurale où la plupart des particuliers disposent d'un stationnement individuel.

Durant cette période, SVE prépare également l'industrialisation du système Cleanova®, en coordination avec ses partenaires technologiques et industriels. Le choix de concevoir Cleanova® comme un système adaptable à divers types de véhicules de série permet de proposer rapidement des véhicules propres à un prix abordable. En mutualisant avec les constructeurs automobiles les coûts de production des véhicules de base produits en grande série (carrosserie, châssis, accessoires intérieurs), les délais de conception, d'industrialisation et de mise sur le marché sont raccourcis, ce qui permettra de proposer rapidement une nouvelle génération de véhicules électriques à des prix attractifs. D'après SVE, le prix d'un véhicule électrique équipé du système Cleanova® (hors batterie) sera équivalent à celui du véhicule thermique de même catégorie, le coût de la batterie s'amortissant sur les économies réalisées sur le carburant.

SVE a pour objectif de commercialiser le système Cleanova® à partir de 2007, à travers la mise sur le marché de la Cleanova II. Elle sera ainsi proposée aux grandes flottes d'entreprises et aux collectivités locales, qui constituent le marché prioritaire de la société. Mais SVE compte sur l'adoption de ces véhicules au niveau professionnel pour faire évoluer les mentalités et lever les freins chez les particuliers. Elle a déjà réalisé la Cleanova III basée sur un Scénic.

SVE semble très largement soutenu par les autorités françaises, ce qui se comprend dans un contexte économique tendu, mais rappelons qu'il existe d'ores et déjà des systèmes de motorisation fonctionnels et développés par des constructeurs étrangers…

*Société créée par les groupes Dassault et Heuliez. Le Groupe Dassault apporte sa maîtrise des systèmes informatiques de commande et de gestion de l'énergie de bord alors que le Groupe Heuliez a une expérience de plus de 15 ans dans la construction de véhicules électriques et la fabrication de petites séries d'automobiles dérivées de modèles existants.

Réactions30 réactions à cet article

 
C'est bien d'en parler mais .......

Convaincre les usagés à utiliser des véhicules moins polluants ne serait pas difficile si ces véhicules étaient disponibles sur le marché à des prix compétitifs. Il faut arrêter cette hypocrisie à dénoncer le manque de motivation des consommateurs. Le gouvernement et les constructeurs ont un rôle important à jouer. Des inventions existent déjà, le moteur système air comprimé, le Pentone, l'électrique, l'hydrogène, et on en parle même pas au salon de l'auto !!! par contre les nouveaux SUV là oui .... A moins que tout ceci ne soit motivés que par de bas intérêts financiers ??? Il faut arrêter cette politique de répression à taxer les dits pollueurs !! Alors à quand pour moins de 15000 € une énergie propre et une France afin avant-gardiste sur l'application des méthodes environnementales ?
N'est-il pas terrible et totalement affligeant de lire sur le net qu'un moteur fonctionnant à air comprimé non polluant inventé par un Français - Guy Nègre - sera vendu au Mexique ?

ddlh | 10 décembre 2005 à 12h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Le système de motorisation électrique

Cela reste du business mais autant opter pour un business propre et intelligent ce qui manifestement est une solution
séduisante.
Continuez comme çà

A+

paxmundia | 11 décembre 2005 à 14h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Batterie plus performante

Très bien, cela va dans le bon sens, mais pourquoi ne pas coupler cette voiture avec la nouvelle batterie Batscap de Bolloré ( au Lithium Métal Polymères ) encore plus performante qu' une batterie Lithium Ion?

Siaraud | 11 décembre 2005 à 15h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 
economie d'energie

Beaucoup de travail est fait sur les nouvelles énergies (pile à combustible, batteries,... ) mais en fin de parcours on se retrouve avec une voiture "classique" actuelle . Or ces voitures , pour transporter une personne ( bien souvent seule à bord ) pésent environ 1000 kg ou plus(sans parler des 4X4).Ne faut- il pas penser nouvelle motorisation + nouveaux matériaux afin de gagner en poids et en autonomie.
Salutations
Philippe

pipo | 12 décembre 2005 à 11h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Ca suffit!

Encore un peu de communication sur le sujet, cela sent bon les bonnes résolutions politiques et économiques, redore le blason des constructeurs pollueurs et definitivement incapables. L'ennui de la motorisation électrique c'est de remettre en cause toute une économie juteuse liée au seul moteur thermique et qui emploie directement ou indirectement pres d'1 personne sur 10 en France:L'électrique c'est renoncer au principe même des carburants et taxes,huiles et lubrifiants divers, caoutchoucs et élastomères techniques, pieces de fonderies, et toute la ribambelle d'accessoires périphériques: filtres, échappement, radiateurs, alternateur, bougies diverses,turbos, etc... etc...etc...
Voila le noeud du problème, et bien sur je ne parle pas des dépenses d'énergie considérables à produire l'ensemble de ces composants! Le pretexte de l'autonomie réduite (dont beaucoup se contenteraient)est une gageure, l'arbre qui cache la forêt depuis des dizaines d'années! Cela devient agaçant de lire toujours la meme chose, il n'y en à pas un pour relever l'autre:politique, constructeur ou média .
Cordialement.
Luc Moreau.

kiva | 12 décembre 2005 à 12h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Sans sujet

Pas de message

Anonyme | 12 décembre 2005 à 19h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Sans sujet

Pas de message

Anonyme | 12 décembre 2005 à 23h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:C'est bien d'en parler mais .......

Je suis plutôt d'accord avec le concept de véhicule électrique, mais je n'entend jamais parler, ou sinon de manière très évasive, des problème de recyclage des batteries contenant des métaux lourds. Ca demande de l'investissement (donc de l'énergie) et surtout en amont une réflexion au moment de la conception.
Si la solution consiste à se dire qu'on verra bien plus tard, on retombe dans la même fuite en avant qu'avec les produits pétroliers en espérant que le problème se règlera tout seul ou en laissant un joli cadeau aux prochains locataires de la planète.
Ceci dit, vivement que des solutions comme celle-là soient mises en oeuvre à une échelle suffisamment grande, on pourra ainsi les comparer.

--
BF13

BF13 | 13 décembre 2005 à 20h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:C'est bien d'en parler mais .......

Tout à fait d'accord. Mais dans la philisophie même du concept y'a un truc que je ne comprend pas : dans le bâtiment, on proscrit l'électrique pour le chauffage et pour le transport on s'émerveille des voitures électriques. L'électricité ne serait elle pas la même pour le chauffage et le transport ??? Si quelqu'un peut m'expliquer...

Pla | 15 décembre 2005 à 09h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Electricité pour chauffage / pour traction

Pour le chauffage en bâtiment, l'électricité est un gâchis phénoménal : dans les centrales de production l'électricité est issue du chauffage de l'eau, et si on utilise cette électricité produite pour chauffer sa maison on obtient un rendement lamentable et surtout un gâchis énorme de l'énergie noble qu'est l'électricité (qui peut servir à alimenter tous types d'appareils). Le chauffage de sa maison est préférable par la combustion (gaz, ou mieux : avec le bois, car on est en cycle fermé avec le replantage des arbres utilisés et donc pas de contribution à l'effet de serre).

Par contre, pour ce qui est de l'alimentation des véhicules, l'utilisation de batteries n'a rien de stupide car cela permettrait sur le long terme d'éviter la pollution et le rejet colossal de CO2 dûs aux véhicules (par contre, en rechargeant les batteries avec de l'électricité produite de façon écologique).
Mais il ya mieux que ça : le moteur à hydrogène dont le réservoir serait rechargé en H2 à partir de stocks réalisés par l'électrolyse de l'eau avec l'électricité des éoliennes (les éoliennes sont une source d'énergie trop fluctuante pour le réseau électrique, mais idéale pour le stockage sous forme de H2).

BigBlueBen | 15 décembre 2005 à 19h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:C'est bien d'en parler mais .......

mauvaise idée l'H2 ex-éoliennes : le potentiel de production éolienne est plus que réduit et l'electrolyse de l'eau a un rendement minable ; pourquoi gacher l'électricité pour en faire de l'H2 ? autant l'utiliser directement via les batteries !

humf | 17 décembre 2005 à 23h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Batterie plus performante

Surement parce que personne n'a vu de batterie Batscap et n'a pu tester ses performances...

Athalus | 21 décembre 2005 à 11h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Sans sujet

Pas de message

Anonyme | 19 mai 2006 à 14h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Electricité pour chauffage / pour traction

Dire que le chauffage par bois, ou par combustion de gaz, de fuel,...etc ... ne contribue pas à l'effet de serre est FAUX.
La combustion libère du C0² qui est l'un des causes de l'effet de serre.

Inversement l'électricité quand elle est nucléaire ne contribue pas à l'effet de serre.

Hors...on a un vrai problème avec cet effet de serre...et il faut arrêter tout de suite d'émettre.

Neimad | 08 décembre 2006 à 12h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Electricité pour chauffage / pour traction

Fabriquer de l'hydrogène nécessite un énergie...qui libère du C0²...aujourd'hui ce n'est pas la solution.

Neimad | 08 décembre 2006 à 12h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Batterie plus performante Bolloré / cleanova

J'ai discuter sur le salon de Genève avec la personne qui tenait le stand Bolloré. En fait si Bolloré s'incrit comme fournisseur de SVE, ils craignent de subir les contraintes qu'endurent les équipementiers automobile. Ils ne veulent donc pas se lancer dans cette course. Ceci dit Bolloré a essayé la cleanova (information SVE sur le stand de Genève) mais SVE n'a pas essayé la Bluecar, et SVE semble le regretter. En somme ils se scrutent alors pourquoi pas une association ? On peut toujours rêver !

SNiF | 21 mars 2007 à 16h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 
J'achète

J'achète le premier véhicule électrique qui ne soit pas un utilitaire.
Je viens d'acquérir une Prius et je dois changer le 2ème véhicule.
Messieurs les commerciaux, je vous attend (et pas dans 2 ans ...).
Si c'est un véhicule expérimental cela me convient aussi.
Le 3 avril 2007.

adalid | 04 avril 2007 à 22h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:J'achète

j 'en suis arrivé la
et donc je prend du temps pour dire que je vous soutient et que je suis heureux
de savoir que nous sommes au moins deux
à nous passionner pour le sujet !
salutations

Anonyme | 06 avril 2007 à 16h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Electricité pour chauffage / pour traction

Pour info, le bois degage le CO2 qu'il a capté pendant sa VIE d'arbre, et donc son bilan CO2 est NUL, c'est donc une energie renouvelable et durable ;)

Par contre qd on brule des energies fossiles, on brule le co2 des arbres d'il y a des millions d'années et on surcharge donc l'atmosphere actuelle
CQFD
Faites passer l'info, car je lis svt des commentaires de gens pensant que le bois pollue aussi sans penser a ceci.

Dreamer

Dreamer | 13 avril 2007 à 15h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Pourquoi ne commercialiser au public maintenant??

Je ne comprends pas pourquoi cleanova tout électrique n'est pas commercialiser au grand public. il serait intéressant de tester le marché.

befercoq | 17 avril 2007 à 13h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 
pour les «viroyages» quotidiens

Beaucoup de foyer possèdent 2 véhicules dont un pour dépanner, l'épicerie, les «viroyages». Alors pourquoi les compagnies s'acharnent-elles à vouloir faire un véhicule à grande autonomie et très chère à l'achat alors que ce que les gens veulent, c'est du pas cher, autonomie restreinte, pour «viroyer» à peu de frais sans polluer. La compagnie Torontoise Feel Good Cars fabrique la Zenn (Zero Emission, No Noise) une mini-voiture électrique fabriquée depuis cet été, à St-Jérôme et vendue ...aux États-Unis!

Anonyme | 16 mai 2007 à 14h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:J'achète

Effectivement, on ne peu pas dire que ça s'affole du coté des possibilités d'achat. Personnellement, j'ai une Saxo élec depuis 6 ans et 40000km et j'attends désespérément sa remplaçante qui aurait plus d'autonomnie, plus de pêche, pas d'effet mémoire sur les batteries et finanacièrement d'un coût raisonnable. Par contre, attention aux réparations qui demandent des spécipficités propres à ce genre de voiture. Un exemple, Citroen facture le prix de 1 litre d'eau déminéralisée 7€ HT! Si si et il n'y a rien d'autre que ce que l'on trouve à 1,5€ les 5 litres en grande surface! Il faut oser surtout qu'ils savent très bien que l'on ne peu pas y mettre les mains à cause des calculateurs. Alors je dis méfiance pour la suite. Sinon c'est le top et on apprend vite à conduire cool, mais je crois les doigts pour que mes 30 batteries tiennent encore le coup car je n'ai pas d'option location. Un risque suppléméntaire, c'est pourquoi, il est impératif de faire des décharges et recharges complètes. J'ai quand même quelques doutes sur les effets mémoires nuls.

Anonyme | 07 octobre 2007 à 23h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:C'est bien d'en parler mais .......

Il faut dire que l'ami Guy, ancien de chez Renault n'était pas très pote avec l'ancien big boss, SW, celui avant Carlos G et que lui et son fils n'ont pas eu la tâche facile.

Anonyme | 07 octobre 2007 à 23h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Convaincre

Convaincre est le maître mot.
Convaincre que la CLEANOVA est une invention qui tient la route suffisamment pour que les particuliers puissent se lancer dans l'aventure sans subir de revers financier.

Pour convaincre, il faut que les constructeurs et les pouvoirs publics s'engagent en répondant à ces questions:

N'annonçez plus de baisse des prix des véhicules censés être fonction de la quantité de véhicules vendus. Donnez les prix que les particuliers devrons débourser au mieu du marché.

Quel coût de la maintenance, aussi minime soient-elle?
Quelle évolution de prix de l'électricité prévoir pour les dix ans à venir?
Quelle technologie plus avantageuse nous sera proposée par le marché dans deux ans?Dans cinq ans?

Si les réponses sont convainquantes, vous aurez des clients. Sinon vous n'aurez que des septiques.

SaintTHOMAS | 13 novembre 2007 à 14h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Le système de motorisation électrique

serait-il possible de m'adresser par mail, la partie qui concerne la conception de la motorisation de ce vehicule ?

merci pour l'attention que vous accorderez à ma demande.

titif | 15 février 2008 à 14h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pourquoi ne commercialiser au public maintenan

Pour être commercialement viable : cout 20000€ autonomie 250km rechargeable en 4h00 et pratique style 207, modus
J'habite une grande ville et travaille en banlieu. résidence secondaire à 150km.
banco pour essayer

angel | 13 mars 2008 à 20h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
cherche partenaire pour Fuel Cell de 100kw

Bonjour,
je cherche des partenaires financiers et autres pour équipé des voitures avec piles a combustible de 75kw a 100kw carburant hydrogéne ou méthanol, possible
equipements pour Poids lourd de 100kw a 350Kw
et Transformation de la propulsion pour bateau en propulsion électrique de 100Kw a 250kw méthanol,
port fluvial de Saint gilles du gard - 2 écluses sur le rhône.
date de poste - le 16 mai 2008

turbo-power | 17 mai 2008 à 19h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 
motorisation d'une roulotte

Cela fait longtemps que je cherche un système pour motoriser une roulotte qui serai attelé à un cheval.Pourquoi me direz vous? Tout simplement pour soulager le cheval lors des ascension de cols et routes de montagnes. le but est d'allez dans des endroit ou l'on pense ne pas pouvoir se rendre avec un attelage tiré par un cheval. Les moteur électrique devrons se touver sur les roue arrières, la vitesse dans une fourchette de 0 à 8km/h pour un poids de 1 tonne environ. Les moteur devrons servir de frein avec possibilité de recharger les batteries. Bref le tout reste à développer car je souhaite faire le tour de notre belle FRANCE.j'attends vos remarque et mieux encore du concrèt. Merci d'avance. Mario et sa famille

mario | 11 juillet 2008 à 23h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 
camping car

pourquoi ne pas réaliser des fourgons avec carrosserie en cellule photovoltaique préformé alimentant les batteries du moteur électrique
serait disposé a tester le véhicule

georgesmercuri | 08 avril 2009 à 17h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 
camping car

a quand la fabrication des camping cars a moteur electrique

jean pierre | 06 juillet 2009 à 18h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…