En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Avec un bilan 2005 jugé positif, la campagne sur les économies d'énergie se poursuivra en 2006

Deux ans après le lancement de la campagne sur les économies d'énergie « faisons vite, çà chauffe », les Français déclarent avoir changé leurs comportements quotidiens. Gageons que les actes soient à la hauteur des mots.

Gouvernance  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
En raison de leurs consommations d'énergie pour le logement et le transport, les ménages sont directement responsables de près de la moitié des émissions de CO2 globales en France. C'est pourquoi l'ADEME a lancé, en mai 2004, la campagne de mobilisation nationale « Economies d'énergie, faisons vite, ça chauffe ! » sur les économies d'énergie et le réchauffement climatique à la demande du gouvernement et avec les ministères de l'Industrie (MINEFI) et de l'Ecologie et du Développement Durable (MEDD).

Alors que la première année de la campagne était consacrée à la sensibilisation sur l'effet de serre, son origine, ses conséquences et son lien avec la consommation d'énergie et les gestes quotidiens, l'année 2005 incitait les Français à passer à l'acte. Appuyés par un contexte favorable avec la flambée des prix des énergies fossiles et des évènements climatiques extrêmes, deux leviers majeurs ont permis de mobiliser les Français autour des économies d'énergie : la poursuite de la campagne d'information dans les média et le crédit d'impôt renforcé début 2005 pour les équipements les plus performants en énergie. Deux ans après le début de la campagne, le bilan est jugé satisfaisant même s'il reste difficile à chiffrer en termes de quantité d'énergie et de réduction d'émission de gaz à effet de serre.

Mobilisation des citoyens

Plusieurs indicateurs ont été utilisés pour évaluer la mobilisation des Français en 2005 : leur réaction aux campagnes de communication sur les gestes et au Plan Soleil, l'évolution de leurs comportements d'achats en équipement économes en énergie et le niveau de consultation et de demande d'information auprès de l'Agence De l'Environnement et la Maitrise de l'Energie (ADEME) sur les économies d'énergie.
Concernant les effets de la diffusion des spots TV et radio, 45 % de ceux qui ont entendu la campagne radio ont affirmé avoir modifié un geste au quotidien. Parmi ceux qui ont vu la campagne télé, 54 % affirment la même intention. Cette proportion passe à 64 % auprès de ceux qui ont mémorisé les campagnes radio et TV. Ces gestes quotidiens concernent plus particulièrement l'éclairage avec par exemple l'extinction de la lumière quand on sort d'une pièce (45% des gestes cités) ou la fermeture des veilles des appareils électriques (35%).
Concernant les résultats de la campagne du Plan Soleil, le marché du chauffe-eau solaire a quasiment doublé en 2005 par rapport à 2004 avec plus de 100.000 m2 de panneaux solaires photovoltaïques installés en métropole.
Du côté des achats économes en énergie, la tendance est à l'augmentation. Alors qu'en 2002, 44,7% des Français possédaient des lampes basse consommation, ils étaient 51,1% en 2004. La proportion des appareils de production de froid de catégorie A et A+ représente 70% des ventes en 2005 contre 43% en 2003.

L'ADEME s'est également basée sur l'évolution des quantités de demandes d'informations que ce soit par téléphone, par le réseau des Espaces INFO ENERGIE (EIE) ou par Internet pour évaluer l'impact de la campagne.
La plate-forme téléphonique mise en place par l'ADEME comporte un téléphone Vert consacré à la promotion des chauffe-eau solaires dans le cadre du Plan Soleil et un téléphone Azur généraliste notifié en fin de spots radio de la campagne ainsi que dans les guides d'information. Résultats : 60.000 appels ont été traités en 2004 et environ 100.000 en 2005.
Dans les cas où les demandes nécessitent des conseils techniques pointus, les appels sont redirigés vers les Espaces INFO ENERGIES. Mis en place en 2001 en partenariat avec les collectivités locales pour apporter un service d'information et de conseils de proximité sur l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables, le réseau INFO ENERGIE s'est développé rapidement entre 2002 et 2004 sur l'ensemble du territoire avec une progression de près de 80 % sur deux années consécutives. Fin 2005, le réseau est ainsi composé de 180 EIE animés par 300 conseillers. La demande d'information émane principalement des ménages (82 % des contacts), des entreprises et des professionnels (10 %) et les conseils se concentrent sur l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables dans l'habitat. Près de 800 000 personnes ont été conseillées en 2004 et un nouvel accroissement de + 50 % est prévu pour 2005 avec près de 1.200.000 personnes conseillées.

Mobilisation des partenaires

Depuis le lancement de la campagne de nombreux partenaires se sont associés autour de plusieurs manifestations. Afin de relayer et de démultiplier la campagne, l'ADEME a rassembler des partenaires (entreprises, collectivités et associations) sous le « Club Planète Gagnante ». Pour leur adhésion, les partenaires doivent démontrer un engagement en matière de développement durable et de lutte contre les changements climatiques pour bénéficier d'aide pour la mise en œuvre de leurs actions. Depuis le lancement officiel de la campagne, plus de cent partenaires, aux niveaux régional et national, se sont rassemblés sous le sceau de la campagne « Economies d'énergies. Faisons vite, ça chauffe ». En 2004, 1425 actions partenariales avaient déjà été réalisées et on recense à ce jour 2500 opérations menées en 2005. 65% de ces actions ont été menées par des partenaires nationaux, les 35% restant ayant un caractère plus local. La majorité des actions concernent la diffusion de brochures d'information (27%) et la sensibilisation de terrain (24%). Près de 54% des opérations sont dédiées au grand public et pas moins de 14% sont destinées aux jeunes publics dont l'essentiel en milieu scolaire.

Le Défi pour la Terre est un autre exemple de mobilisation. Lancé le 24 mai 2005 par la Fondation Nicolas Hulot et l'ADEME, ce défi a pour but de faire passer de la parole à l'acte à travers un engagement de moralité. Des célébrités, des collectivités, des entreprises et des particuliers se sont engagés à mettre en pratique un geste quotidien en faveur de l'environnement que ce soit le tri des déchets, le choix d'appareils économes en énergie ou encore conduire souplement et moins vite. En novembre 2005, cette opération comptait plus de 300.000 personnes engagées représentant théoriquement une réduction de 146.000 tonnes de rejet de CO2 grâce à ces gestes.
Depuis mai, la mobilisation se poursuit avec le lancement de deux concours, l'un scolaire concernant les écoles primaires (plus de 700 classes participantes à mi-novembre 2005) et l'autre dédié aux collectivités locales lancé à l'occasion du Salon des maires et des collectivités locales, le 23 novembre 2005.

Bilan et perspective

À travers cette campagne et toutes les manifestations qui en ont découlé le citoyen français est ainsi confronté à la problématique d'économies d'énergie que ce soit au travail, à l'école ou à la maison. Selon un sondage de l'IFOP réalisé à la demande du ministère de l'industrie, 7 français sur 10 se sentent concernés par les économies d'énergie et la connaissance des actions permettant d'économiser l'énergie progresse sensiblement. Par exemple, en octobre 2005, 61% des personnes interrogées déclaraient bien connaître la réglementation et les recommandations concernant la conduite automobile alors qu'ils n'étaient que 48% en novembre 2002.
Plus globalement, il semblerait que les Français prennent conscience de la dangerosité du phénomène de l'effet de serre et son lien avec les activités humaines même si ils n'en comprennent pas toujours le fonctionnement : la déforestation, l'utilisation personnelle de la voiture et le transport routier de marchandise sont les causes les plus citées devant, entre autre, la production d'électricité dans une centrale nucléaire (ce qui, toute considération mise à part, constitue une erreur), le chauffage au fioul et la production d'électricité à partir du charbon.

Mais bien connaître ne veut pas dire agir et le passage à l'acte est encore principalement dicté par des incitations financières : 75% des personnes interrogées déclarent qu'une aide financière de l'état serait la première mesure qui les inciterait à acheter un véhicule consommant moins de carburant.
Le constat est le même pour l'investissement dans les économies d'énergie. Le crédit d'impôt apparaît comme étant la mesure la plus incitative pour 74% des personnes interrogées.
D'après le ministère de l'industrie, les crédits d'impôt ont représenté en 2004 une dépense fiscale de 300 millions d'euros et il y a de grandes chances pour ce chiffre soit encore plus élevé en 2005 et 2006.
En effet, de nouvelles mesures vont être prises et vont continuer à encourager les économies d'énergie. En 2006, la campagne va s'accélérer et s'orienter de plus en plus vers le concret et le coté pratique a souligné la Ministre de l'écologie, Nelly Olin. Nous souhaitons désormais que les Français poursuivent leurs efforts en investissant davantage dans l'achat d'équipements économes en énergie et en particulier dans les domaines du chauffage et de l'isolation, a précisé Michèle Pappalardo, Présidente de l'ADEME.
C'est pourquoi de nouvelles mesures pratiques entreront en vigueur en 2006 et viendront appuyer celles déjà mises en place. Ces dispositions concernent notamment les taux de crédits d'impôts qui seront augmentés par la loi des finances de 2006 et élargis à de nouveaux achats comme aux équipements de raccordements à un réseau de chaleur renouvelables ou aux véhicules électriques.
D'autres part, la mise en place du système de certificats d'économies d'énergies va permettre d'impliquer les fournisseurs d'énergies et devrait renforcer la rentabilité des économies d'énergies en particulier dans le secteur résidentiel.
La réglementation thermique des bâtiments va également être mise à jour prochainement pour limiter à 80 kWh par m2 et par an, la consommation de chauffage des bâtiments neufs contre 100 aujourd'hui.
La sensibilisation et l'information vont se poursuivre à travers l'instauration des étiquettes énergétiques pour les automobiles et des diagnostics de performance énergétique pour les logements.

Le ministre de l'industrie, François Loos, se veut motivé : nous avons encore pas mal de travail à faire mais je suis optimiste. Il a rappelé que l'objectif principal est de diminuer la dépendance de la France aux énergies fossiles et de réduire sa facture énergétique. Avec un taux de dépendance qui avoisine les 50% en dépit de la place faite aux énergies alternatives, l'énergie nucléaire et les énergies renouvelables, la facture énergétique extérieure française s'élevait en 2004 à 28 milliards d'euros et devrait approcher les 40 milliards d'euros en 2005.

Réactions59 réactions à cet article

 
Pourquoi cette injustice anvers les PAC R/R

Les pompes à chaleurs AIR/AIR dans le chauffage dit thermodynamique...
-ont un COP situé entre 3 et 4
-les plus performantes captent des calories jusqu'à - 20° extèrieurs
-elles font baisser la facture énergétique totale et notamment celles concernant les énérgies fossiles (pétrole, gaz)
-elle garantissent notre indépendance énergétique à cour et long terme (aujourd'hui nucléaire et hydraulique, demain éolien, etc...) et la sécurité des approvisionnements
-il y a zéro combustion donc zéro aggravation de l'effet de serre
-les liquides frigorigènes (type R410A) sont sans danger pour la couche d'ozone et recyclables

Pour l'ensemble de ces raisons qui sont en ligne avec les objectifs des pouvoirs publics, pourquoi les PAC AIR/AIR sont-elles les seules à ne pas pouvoir bénéficier du crédit d'impôt ?

C'est seulement une question.

cricri38
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Application des textes pour le crédit d'impôt !Ai.

Je regarde (depuis quelques mois) un système de chauffage (et clim) pour remplacer ma chaudière à fuel.
Dans mon cas et ma région :
PAC air/eau sur PC ou Mutisplit .
Pour ce qui est du crédit d'impôt pour les PAC air/eau il n'y a pas de soucis .
Par contre pour ce qui est des multisplit , si les impôts appliquent les textes de loi à la lettre j'ai peur que beaucoup aient une énorme surprise pour ce qui est du crédit d'impôt :
Outre les conditions de puissance et de COP
Il faut que l'insatllation soit vérifiée par un organisme agrée ( ca il suffit de le payer! combien?).
Par contre sur le site d'Hitachi Clim ils ont fait un petit topo sur le crédit d'impôt ,qui ,pour résumé dit en PLUS:
le système multisplit doit diffuser dans toutes les pieces à vivre ( salon , séjour, cuisines, toutes les chambres et toutes les pièces de plus de 10 m2) =>bouche dsn le cas du gainable ou une unité intérieure dans chacune de ces pièces ??? .
Qu'en pensez vous , ai je bien interprété ?
Merci

ric
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Pourquoi cette injustice envers les PAC R/R

Bonsoir,
Merci de toutes vos lignes qui sont particulièrement intéressantes.
Je peux confirmer que les PAC R/R ne fonctionnent pas dès que les températures baissent de façon significative : pour nous, en Haut-Vivarais, l'hiver est très long, j'entends des températures négatives (jusqu'à -20°C) pendant plus de 4 mois par an.
Le système que j'ai fait installer en septembre semble correct jusqu'à 7°C quoi que la consommation électrique soit démentielle 6000 kwH en 4 mois 1/2.
Ceci étant, j'ai un problème fondamental puisque le compresseur extérieur est en permanence pris en glace et je n'ai donc pas de chauffage : l'installateur me propose l'installation d'un groupe extérieur supplémentaire et une console intérieure... à ses frais ! (soit 7800 euros); plutôt que de reprendre son matériel qui n'atteint pas les promesses mirifiques initiales.
Voilà donc rapidement ma "petite expérience" - très chère et pas efficace du tout. J'avais pourtant fait un geste pour améliorer l'état de notre planète. Que tous ceux qui veulent se lancer dans l'aventure soient très prudents : le système n'est pas compatible avec des températures négatives ! vous aurez froid, même très froid et vous enrichirez l'installateur et EDF ! Le jeu n'en vaut pas la chandelle !
Au plaisir de vous lire !

verveine07
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pourquoi cette injustice anvers les PAC R/R

J ADHERE TOTALEMENT A VOTRE QUESTIONNEMENT ....
IL FAUT MOBILISER LES MEDIAS SUR LE SUJET ET COMMUNIQUER ENCORE ET ENCORE..

BRAVO POUR VOTRE INTERVENTION


MARTINE REBOURS


ERT

REBOURS | 18 décembre 2005 à 19h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pourquoi cette injustice envers les PAC R/R ?

Deux fois honte sur moi car :

1- Il y a deux fautes d'orthographe dans un texte de dix lignes, dont une dans le titre.

2- J'apprends aujourd'hui sur le site DAIKIN PRO que Jean François COPÉ a signé le décret NOR BUDF0520356A le 12 décembre 2005. Ce décret qui est paru au JO le 17 décembre dernier réinstaure le crédit d'impôt pour les PAC R/R (multisplits, DRV et gainable).

Conclusion : les actions de lobbying menées par la profession ont porté leurs fruits.
('');

cricri38 | 19 décembre 2005 à 22h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pourquoi cette injustice anvers les PAC R/R

Je ne suis pas un grand expert dans tous les types de pompes à chaleur existants, et je commence me renseigner pour la construction dans quelques années d'une maison, alimentée en énergie de la manière la plus écologique possible.... J'ai entendu pas mal déchos négatifs sur les pompes à chaleur, et principalement sur les gaz frigorifiques nocifs pour l'environnement, et couteux a traités, et qui sont donc dégazés sauvagement par leurs propriétaires.. vous m'apprenez donc que certaines pompes à chaleurs fonctionnent avec des gaz "écologiques"?? maintenant est ce aussi rentable financièrement et énergétiquement que des installations solaires??
il est difficile d'avoir des informations claires, précises et complètes sur ce sujet!

greendays | 21 décembre 2005 à 13h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pourquoi cette injustice envers les PAC R/R

En fait la dernière génération de fluide frigorifique (R410A) est sans danger pour la couche d'ozone car exempte de chlore et dérivés.
Ceux ci sont d'ailleurs interdits en Europe et en France depuis 1992.

De plus les progrés accomplis dans les formules de ces gaz ont permis de réduire la taille des compresseurs tout en améliorant leur
rendement, ainsi que les performances des échangeurs.

Si vous faites appel à un fabricant certifié à la norme environnementale ISO 14 001, alors vous aurez la garantie du plus faible impact sur l'environnement pendant la durée de vie du produit, allant jusqu'au recyclage en fin de parcours.

Pour ce qui est de la rentabilité financière et énergétique des PAC versus le solaire, cela peut se discuter. Les PAC réversibles bénéficient aujourd'hui d'un crédit d'impôt de 50%, elles puisent les calories dans l'air (renouvelable, inépuisable), et font du chaud ou du froid à la demande. Il faut compter en moyenne 5 ans pour trouver le point d'amortissement (avec le crédit d'impôt).

Un chauffage solaire devra lui, être relayé par un autre système et entrainera donc de nouveaux investissement, pesants sur le bilan final. Et comment allez vous rafraîchir votre logement avec un chauffage solaire ?

Quelles sont les concessions que vous avez l'intention de faire par rapport au confort ? Par exemple : Une climatisation "écologique", volets fermés l'été, fenètres ouvertes la nuit, murs en pisé ou pierres de 60cm d'épaisseur a forte inertie vous convient elle ?

Ou préférez vous plutôt d'une simple pression sur la télécommande, programmer la température idéale dans chaque pièce, et laisser l'électronique travailler à votre confort ?

cricri38 | 21 décembre 2005 à 15h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pourquoi cette injustice anvers les PAC R/R

Pour ce qui est de l'ISO 14001, je ne suis pas d'accord! cette norme juge simplement ed la mise en oeuvre d'un système de management environnemental (prise en compte des impacts sur l'environnement des activités de le l'entreprise). Ellle ne juge ni la performance environnementale de l'entreprise, ni des produitq qu'elle commercialise!! A la limite, ce qui pourrait me dire que j'achete un produit écologique, c'est qu'il a été éco-concu (c'est là la prise en compte de tous les aspects environnementaux liés à la fabrication, à l'utilisation et à la destruction du produit).IL s'agit la de la norme ISO 14062.
Pour ce qui est d'avoir un apport énergétique complémentaire, de toute facon, meme la pompe à chaluer demandera un appaort d'énergie traditionnelle (et principalement en hiver) non??
pour ce qui est de refroidir la maison, je pense que l'objectif principale est de construire la maison dans les meilleurs conditions pour capter la chaleur en hiver et en capter moins en été (orientation, matériaux isolants nouveaux et performants (et pas forcément un mur d'1 mètre de large))
Et il est clair que pour moi l'énergie solaire est beaucoup plus écologique que l'énergie d'une pompe à chaleur individuelle. Maintenant il est clair que sur le moment, mon budget disponible aura également sa part a jouer dans la décision! Mreci pour ces précisions en tout cas.

greendays | 21 décembre 2005 à 16h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pourquoi cette injustice envers les PAC R/R

J'enregistre avec intérêt vos précisions sur les normes environnementales ISO 14 001 et 14 062 et vous en remercie.

Cependant je suis désolé de m'inscrire en faux sur votre deuxième paragraphe. En effet, je suis chargé de commercialiser des installations de chauffage réversibles, basées sur la technologies des PAC Air/Air depuis plus de 3 ans en Isère. Nos pompes à chaleur assurent la chauffage (et le rafraîchissement ) intégral de l'habitation de nos clients, sans aucun recours à appoint d'aucune sorte même au plus fort de l'hiver.

Ce sont donc des systèmes autonomes, contrairement au solaire.

Merci d'avoir pris quelques minutes pour me répondre.

cricri38 | 21 décembre 2005 à 16h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pourquoi cette injustice anvers les PAC R/R

Tan mieux si il ne faut pas d'énergie supplémentaire alors.. je noterai tout de même que votre avis n'est pas objectif puisque vous en vendez! lol
en tout cas, j'espere que cessystèmes continueront à se développer, et que pour l'énergie qu'il restera à prendre à l'extérieur (notamment pour faire fonctionner la pompe à chaleur) j'espere que nous pourrons compter dans une ou deux décénnies sur une électricité verte (éolien ou autres..) et non de centrales thermiques ou nucléaires!!

greendays | 21 décembre 2005 à 17h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pourquoi cette injustice envers les PAC R/R

Cher GreenDays

Je suis peut être un peu plus susceptible que la moyenne, mais votre jugement de valeur sur mon objectivité, m'impressionne nettement moins que votre mauvaise foi utopique.

Dam ! Dans 20 ans une France sans nucléaire avec seulement de grands parcs d'éoliennes et de trés jolis barrages, ce serait merveilleux.

Mais pourquoi ne pas être encore plus radical et se passer carrément d'électricité ? Allez ! On vote là-dessus ?

cricri38 | 21 décembre 2005 à 18h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pourquoi cette injustice anvers les PAC R/R

Bonjour à tous,

la bonne foi de cricri38 n'est pas à remettre en cause : pour preuve E*F sponsorise les pompes à chaleur R/R ??? ;-)

Bon, pour parler sérieusement peut-être aurait il judicieux que vous vous documentiez un peu avant de vouloir faire la promo d'une technologie dépassée et inefficace. Tous les professionnels du secteur (hormis le fournisseur d'énergie électrique national et les fabricants ou revendeurs de pompes à chaleur R/R, dont on apprend que vous faîtes partit) vous le diront, en dessous de 7°C votre PAC se transforme en grille pain : ce n'est QUE l'appoint électrique qui fait tourner cette dernière.
Dans les différentes pages, vous lirez que le COP est supérieur à 3 (ouvrant donc au crédit d'impot tel que définit par la loi de finances 2005) lorsque vous chauffez votre maison avec un air extérieur compris entre 7° et 45° ;-)

Quel beau paradoxe , puisqu'au moment où vous auriez besoin d'énergie gratuite pour vous chauffer, c'est l'électrique qui vous le fournit !

Autant investir dans des convecteurs pour chauffer sa maison, ce sera moins cher !!

Et pour ce qui concerne le crédit d'impôt, à moins que nous ne vivions pas dans le même pays il est de 40% pour l'année 2005 et non 50 % (je pinaille, mais ça fait une différence, surtout quand ça ne marche pas) !


Ma conclusion :

Si vous cherchez un moyen efficace de vous chauffer en hiver (ou de vous refroidir en été), pensez à la PAC géothermale. Si vous recherchez l'inverse , optez pour de la R/R

M.G | 22 décembre 2005 à 12h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pourquoi cette injustice anvers les PAC R/R

voila l'exemple typique qui fait que je suis perdu entre ceux qui disent que tel procédé est bien, d'autre dise que non....
c'est clair que le fait qu'EDF promeuve ces technologies me laisse fortement penser qu'ils ont toujours a y gagner!!! et donc que c'est pas avec ca qu'on pourra lacher EDF...

greendays | 22 décembre 2005 à 13h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pourquoi cette injustice envers les PAC R/R

En france le COP nominal des appareils de chauffage doit être exprimé aux conditions suivantes :
température extérieure : +7°
température du local : +20°

Quelques COP :
convecteur électique (grille-pain) = 0,9
Pac R/R milieu de gamme chez le LEADER = 3,51

et la même lorsque la température extèrieure est de -20° = 2,00 (deux fois plus qu'un convecteur)

Il n'est donc pas exact de dire que les convecteurs sont plus économiques, car justement une PAC de milieu de gamme divise la facture d'électricité d'un facteur 3 en assurant le rafraîchissement en plus du chauffage.

Sur les forums concernant les PAC R/R avez vous fait le distinguo entre les performances des splits et du gainable (encombrement murs et fenêtres, courants d'air, niveau sonore) ?

Bonnes fêtes de fin d'année à tous...

cricri38 | 22 décembre 2005 à 18h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pourquoi cette injustice anvers les PAC R/R

Vous avez raison pour le COP de 3, mais vous ne donnez pas toute l'information.
Puisqu'en réalité celui-ci est atteint quand la température extérieure est de 7° ou plus.

Ces températures sont atteintes en mi-saison, lorsque l'on à besoin de moins de chauffage. Qu'en est-il lorsque la température atteint 2° voire 0°.

Le COP s'éffondre. Cette solution de chauffage est donc inadaptée aux conditions hivernales.

Je vous souhaite également de bonnes fêtes .

G.M | 22 décembre 2005 à 19h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pourquoi cette injustice envers les PAC R/R

Rédaction encore plus claire :

Au hasard PAC DAIKIN RZQ 125B
COP = 3,51 pour 7° à l'extèrieur
COP = 2,00 pour -20° à l'extèrieur

Que nous le voulions ou non... il est normal que le COP se dégrade au fur et à mesure que la température extérieure diminue. Donc je dépenserai dans ces moments là (peu fréquents) un peu plus d'électricité.

J'imagine aisément qu'il en va de même, et ce, quel que soit le mode de chauffage utilisé. Par conséquent lorsqu'il fait -20% au dehors je consommerai donc :

-plus de fioul
-plus de gaz
-plus de granules de bois
-plus de buches
-plus de charbon
et toutes ces sortes de combustibles qui crachent du CO2 à jet continu dans notre beau ciel bleu.

Joyeux Noël

cricri38 | 22 décembre 2005 à 19h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pourquoi cette injustice anvers les PAC R/R

Avec ou systéme de préchauffage de l'air inclus dans le calcul du COP ?

Sinon, je comprends aisément qu'en prenant de l'air pré-chauffé par une résistance thermique on retire un meilleur rendement. Mais il faudra inclure ce préchauffage dans le calcul du COP.

Et puis il est une chose non mentionné : le dégivrage.

Extrait choisi, rapport CSTB (Petit guide des pompes à chaleur géothermales, mars 2004 )

"Contrairement à la température du sol qui reste stable tout au long de l'année entre 10 et 15 °C, celle de l'air extérieur fluctue et peut devenir très basse.
Or la performance d'une PAC est directement proportionnelle à la différence entre la température du milieu où l'on prélève la chaleur et la température de consigne du chauffage. Plus cet écart est important, moins bonne est la performance C'est pourquoi les PAC sur air sont moins performantes que les PAC géothermiques. Il est plutôt conseillé de les installer dans des zones à climat doux, comme les zones côtières par exemple.
De plus, quand il fait froid, l'évaporateur situé en contact avec l'air extérieur peut givrer, ce qui diminue aussi l'efficacité de la PAC. C'est pourquoi ces pompes sont assorties d'une régulation qui inverse périodiquement et pour un court moment leur fonctionnement : ceci assure le dégivrage de l'évaporateur.
Dans la plupart des régions, il est nécessaire de prévoir un chauffage d'appoint qui prenne le relais de la PAC lorsque la température extérieure devient trop basse."

Traduisez : Les PAC R/R fonctionnent mais surtout dans les régions où le froid n'est pas intense (T° >5°C).
Il est donc un grand nombre de régions françaises, voire toutes, où le COP est de l'ordre 1,2 soit 20% d'énergie gratuite et non 75% comme supposé par un COP de 3.

De ce fait le surcoût à l'achat est-il justifié ?
Peut on parler de durable ou d'économies d'énergies quand l'acheteur doit, en plus de son achat, ajouter une autre source de chaleur ?

Pour moi ces technologies ont démontré qu'elles n'étaient pas tournées vers les particuliers et si vous voulez faire un choix dans les ENR, optez pour du solaire, le bois ou la pompe à chaleur géothermale. Au moins pas de surprise sur son confort ou sa facture électrique

Vous le disiez en introduction "les actions de lobbying menées par la profession ont porté leurs fruits.". Si ces technologies ont besoin de lobbying pour percer peut-être y a t-il un probléme ?

Les lecteurs comprendront où est leur intérêt

G.M | 22 décembre 2005 à 21h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pourquoi cette injustice anvers les PAC R/R

Mon cher Gunter le Magique,

Vous êtes trop fort pour moi, je jette donc l'éponge, vous avez gagné.

Je déménage vers des régions côtières où je vais faire fortune en vendant des PAC sur air.

Je vous laisse donc le soin de conseiller ce que bon vous semble aux lecteurs à l'aide des textes trés orientés de l'ADEME, et vous souhaite à nouveau un joyeux noêl.

cricri38 | 23 décembre 2005 à 11h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pourquoi cette injustice anvers les PAC R/R

Merci à vous, vous êtes fair-play !

Ceci dit, ça évitera que mes impôts servent à rembourser une technologie qui ne satisfait pas totalement au confort des usagers, ou alors à mi-saison. De ce fait, je me souviens maintenant pourquoi ça n'ouvrait pas au crédit d'impôts.

Au cas où cela vous aurait échappé, le texte que j'ai cité ne provient pas de l'ADEME mais du CSTB.

Et pour ce qui est de l'ADEME, j'avoue que pour cela, je vous rejoins. Elle est beaucoup trop orientée, et particuliérement tournée vers les lobbying.

Peut-on regretter l'existence d'organismes dont le but est de vérifier la véracité des annonces commerciales ?

Cordialement

G.M | 23 décembre 2005 à 12h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pourquoi cette injustice anvers les PAC R/R

Bonjour,

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec G.M

J'ai chez moi ce systeme de PAC R/R, j'ai une maison pas très bien isolée, vieille de 200 ans avec des murs de 60cm d'épaisseur et le système fonctionne bien chez moi...

G.M parlait de système inefficace en dessous de 5°C, moi je dirais au contraire qu'il est très efficace autour de 5°C...

par contre, c'est vrai que quand la température passe en dessous de 0°C, le compresseur se met en dégivrage assez souvent limitant alors son utilisation, mais il ne faut pas exagerer quand même...

Avec -3°C cette nuit par exemple, j'avais quand même 19,5° dans mon salon(40m²)chauffé exclusivement avec un split...


C'est vrai qu'à -10/15 °C je n'aurais surement pas 19°C mais là où j'habite c'est très rare les jours où il fait ces températures...

Autre chose avant j'avais un chauffage central au fioul et chaque année je consommais 3500/4000 litres et quand il faisait froid dehors je n'avais pas beaucoup plus chaud qu'avec le chauffage PAC R/R..

Je ne crois pas qu'il faille être si radical en disant que ça ne marche pas quand il fait moins de 5°C!!!

Et je vous rassure je ne suis pas vendeur de clim reversible:))

Si vous avez des questions sur ce procédé de chauffage n'hesitez pas..

OLIVIER

olivier | 05 janvier 2006 à 17h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 
hypocrisie des beaux parleurs

Citoyens vache à lait, BONJOUR.
Vous, qui souhaitez construire une maison, avez à faire face à l'envolée des prix du foncier et des matériaux. Triste constat mais dans l'absolu, vous conservez ce que vous avez ou allez acheter.
A l'heure des belles paroles concernant le logement sain, les matériaux écolo, les économies d'énergie....et les subventions qui en découlent, il y manifestement de l'ARNAQUE dans l'air.
A coups de multiples révisions de la réglementation thermique (RT2000, RT 2005...), nous sommes amenés à DEVOIR isoler de plus en plus afin de limiter les déperditions thermiques. SEUL PROBLEME, aucun isolant sur le marché français n'a d'obligation de pérennité de performance. C'est-à-dire que la performance thermique affichée sur le produit n'est que le reflet de mesures faites, en amont, par des organismes. Le constat est que l'on nous OBLIGE à investir dans des isolations de plus en plus coûteuses et que l'on ne conserve pas le pouvoir isolant chèrement acquis...
Accepteriez-vous d'acheter une voiture qui est vendue pour aller à 180km/h maxi et que cette même voiture perde, par exemple, 5/10/15% de puissance chaque année?
N'oublions pas que cette évolution (bien intentionnée) de la réglementation thermique nous fait investir de plus en plus dans l'isolation et que celle-ci, défaillante avec le temps, affecte sérieusement notre facture de chauffage...
Que l'année va être bonne pour les fabricants d'isolant...

sabodia | 06 janvier 2006 à 12h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pourquoi cette injustice anvers les PAC R/R

Je tenais à vous informer que depuis le 12 décembre 2005 (JO du 17 décembre 2005) les PAC Air/Air avaient été réintroduites dans le crédit d'impôt sur les énergies renouvelables, de manière rétroactive pour l'année 2005.

Le b du 3 de l'article 18 bis de l'annexe IV au code général des impôts est remplacé par les dispositions suivantes :

« b) de pompes à chaleur spécifiques telles que :

1° Les pompes à chaleur géothermiques à capteur fluide ayant un coefficient de performance supérieur ou égal à 3 pour une température d'évaporation de - 5 °C ;

2° Les autres pompes à chaleur géothermiques et les pompes à chaleur air/eau ayant un coefficient de performance supérieur ou égal à 3 pour une température d'évaporation de + 7 °C selon la norme d'essai 14511-2 ;

3° Les pompes à chaleur air/air de type multisplit (y compris DRV) ou gainable, ayant un coefficient de performance supérieur ou égal à 3 pour une température extérieure de + 7 °C selon la norme d'essai 14511-2 et remplissant les critères suivants :

- l'appareil est centralisé sur une unité extérieure ;

- son fonctionnement est garanti par le fabricant jusqu'à une température de - 15 °C ;

- sa puissance calorifique thermodynamique restituée est supérieure ou égale à 5 kW à une température extérieure de + 7 °C ;

- l'installation finale a été contrôlée par un organisme d'inspection accrédité selon la norme NF EN 45004. »

https://www.actu-environnement.com/ae/reglementation/texte_reglementaire.php4?id=3472

Anonyme | 10 janvier 2006 à 19h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pourquoi cette injustice anvers les PAC R/R

J'ai fait installer en avril 2005 un PAC Thermosème air/air, mais aucun technicien n'est venu contrôler et j'ai bien peur de ne pas bénéficier du crédit d'impôts. Le commercial nous avait certifié que leurs appareils entraient dans le cadre.de ce crédit d'impôts. Etant donné le prix de ces appareils, je ne suis pas prête d'amortir le coût. Je n'arrive pas a avoir de réponse catégorique de la part de l'installateur. Autrement cet hiver nous n'avons pas eu froid, malgré une température de -10-12°.L'inconvénient c'est la soufflerie.

lolo | 18 mai 2006 à 21h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pourquoi cette injustice anvers les PAC R/R

J'ai fait installer en avril 2005 un chauffage air/air marque thermosème.Je vien de recevoir des impôts un crédit de 40% du montant des fournitures. J'étais un peu septique pour cette période 2005, mais la réalité est là et je suis satisfaite

lolo | 11 août 2006 à 22h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Pourquoi cette injustice anvers les PAC R/R

J' ai fait installer un chauffage air/air en avril 2005, et je viens de recevoir une notification des impôts me créditant de 40% sur le montant de l'installation

lolo | 11 août 2006 à 22h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Pourquoi cette injustice anvers les PAC R/R

J'ai fait installer en avril 2005 un chauffage R/R la température cet hiver est descendue jusqu'à -12° nous n'avons pas eu froid. Le seul reproche c'est un bruit de soufflerie. Pour la consommation, tout compris abonnement EDF et consommation des différents appareils la dépense c'est élevée à 900 euros pour chauffer 120 m2. J'étais un peu septique au départ, mais je viens de recevoir l'avis des impôts me créditant de 40% sur le montant des fournitures.

lolo | 11 août 2006 à 22h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Pourquoi cette injustice anvers les PAC R/R

Le jour où ces PAC auront un COP de 3 à -5°C, je trouverai cette technologie intéressante. C'est sur qu'elle est meilleure qu'un bon grille pain, mais ne croyez pas faire des économies ailleurs que sur les côtes.

Connaissez-vous les EIE de l'ADEME ? En tant que particuliers je vous invite à les contacter. Les conseils sont gratuits et vous éclaireront plus certainement que les commerciaux...

https://www.actu-environnement.com/ae/news/37.php4

Fred | 13 août 2006 à 12h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Pourquoi cette injustice anvers les PAC R/R

40% du montant des fournitures. Qu'entendez vous par "fournitures" ? (Actuellement CI = 50 % du matériel si j'ai bien compris ...)
Dans quelle région êtes vous ? Quel est votre type d'installation et à combien vous est-elle revenue ? Quels en sont les points positifs ou négatifs ? Quelles économies réelles avez vous réalisées en terme de consommation ? Etes vous satisfait de thermoseme (Pose, sav, suvi etc ...) ?

orion | 21 août 2006 à 16h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Pourquoi cette injustice anvers les PAC R

J'habite l'Aube, l'intallation a été réalisée par Thermosème de l'yonne. Le coût était de 15.500.00 euros, avec pose gratuite, donc 6.200.00 euros de la part des impôts. Il s'agit de splits air/air. Avec l'installation au fuel il aurait fallu compter le double, soit 1800.00 euros. Il y a une maintenance de 180.00 euros par an. Au point de vue pose pas de problème mais cela peut varier d'un installateur à un autre. Il faut aussi voir la conception de la maison pour la disposition des blocs, ainsi que son isolation. Au point de vue chauffage cela fonctionne, rafraîchisseur également, le seul inconvénient est une soufflerie presque continue, plus ou moins forte suivant le réglage. La nuit on peut fermer les portes des chambres alors il faut ce servir des convecteurs qui sont automatiquement installés.
J'espère avoir répondu à vos questions

lolo | 22 août 2006 à 10h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Pourquoi cette injustice anvers les PA

Merci de votre réponse.
Encore quelques éléments:
Quel surface ou volume de chauffe ? Quelle est votre conso électrique sur 1 an ?
Sur les éléments installés, 1 ou 2 unités ext ? Combien unités intérieures et quel type (split / console ?) ? Apparemment pas 1 par "pièce à vivre" comme exigés dorénavant pour le CI ...

J'ai vu (et entendu) des consoles / splits Hitachi de ThermoSeme qui semblent silencieux et peu dérangeant mais peut-être est-ce différent à plein régime: est-ce réellement gênant ? Les utilisateurs que j'ai contactés avaient effectivement une température moyenne de 22° y compris cet hiver assez long sans être très rigoureux (- 10 au pire). Quid pour des températures de - 15 ?

Vous aviez l'air assez inquiète pour le suivi de votre installation: qu'en est-il aujourd'hui ?

orion | 22 août 2006 à 19h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Pourquoi cette injustice anvers les

Bon commençons par le début. Au fait dans quelle région êtes vous ? La surface a chauffer est de 120 m2. Il y a 3 unités extérieures et à l'intérieur 2 consoles basses et 1 console haute. Il n'y en a pas 1 par pièce, 1 dans salle de séjour (40m2) qui chauffe également la cuisine (il fait moins chaud dans la cuisine) 1 haute dans 1 chambre de 20m2) 1 à l'étage qui chauffe le couloir en haut et le bas (nous avons une mezzanine) salle de bain séche serviettes, 1 convecteur dans les 2 autres chambres. Cet hiver nous avons enregistré du - 12°. Pour la consommatrio avec l'abonnement (9 Kwa)nous avons dépensé 900 euros.

lolo | 22 août 2006 à 20h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Pourquoi cette injustice anvers

900 €, c'est nettement plus que les consos sur lesquelles s'engagent actuellement thermoseme pour une surface équivalente ! La raison peut-être la présence de convecteurs classiques dans deux de vos chambres ? A titre de comparaison, pour une surface de 140 m2 équipée mutisplits nouvelle réglementation, la conso annoncée (sur le sous compteur ...) est de 450 € !

orion | 23 août 2006 à 16h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Pourquoi cette injustice anve

J'avais bien mentionné que dans les 900 euros, il y avait l'abonnement soit 193.00 euros plus tous les autres appareils électriques four, frigo, télé, etc, la consommation annoncée de 450 euros est uniquement celle des appareils thermosème. Les convecteurs dans les chambres ont peu servi, si on laisse la porte de la chambre ouverte cela chauffe.
Quelle région habitez vous et quelle température avez vous?

lolo | 23 août 2006 à 22h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Pourquoi cette injustice a

Merci pour les précisions, je n'avais pas lu votre message initial sur les consos. Il s'agit pour vous d'une première installation ou aviez vous autre mode de chauffage auparavant ? Et si oui pour quelle conso annuelle à titre de comparaison ?
Perso, région Bourgogne donc mêmes conditions climatiques à peu de choses près, 180 m2 à chauffer. Dispose déjà chauffage central fioul classique (conso annuelle 3000 l) + insert bois.

orion | 24 août 2006 à 12h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Pourquoi cette injustic

Nous avions un chauffage central au fioul consommation environ 3000 L pour 120m2 mais sans insert. La bêtise que nous avons fait c'est d'avoir tout fait démonter afin de pouvoir installer des convecteurs dans les chambre. Par contre nous avons vu à la foire de Champagne à Troyes les pompes à chaleur Air/eau, si j'ai bien compris elle se branche sur le circuit d'eau et remplace la chaudière. Elle fonctionne donc à l'électricité et ne font pas de soufflerie puisque se sont vos radiateurs qui chauffent. C'est à étudier pour nous c'est trop tard.
Bon courage

lolo | 24 août 2006 à 21h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Pourquoi cette injus

Effectivement je n'envisage pas pour ma part de démonter quoi que ce soit: par les temps qui courent, il est bon d'avoir plusieurs modes de chauffage à dispo. Celà dit, ne regrettez par trop vite votre choix: dans le contexte présent, et à moins de disposer d'un plancher chauffant ou de la géothermie, les pompes à chaleur Air/eau ne remplacent absolument pas la chaudière, mais ne font que la compléter. Même les PACR R/E dites haute température ne savent actuellement le faire. La solution R/R me semble plus rentable de ce point de vue, car je vois mal le prix de fioul ne pas continuer d'augmenter ...

orion | 25 août 2006 à 12h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Pourquoi cette in

Le fournisseur de pompes Air/Eau s'appelle GLC DIFFUSION il m'avait certifié que la pompe a chaleur remplaçait la chaudière?
Maintenant je n'ai pas creusé plus le problème puisque nous étions déjà équipé.
Il faut vraiment explorer toutes les pistes, et encore on a toujours quelques chances de ce faire avoir.

lolo | 25 août 2006 à 15h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Pourquoi cette

Ce type de PAC R/eau HT ne semble pour le moment exister qu'à titre expérimental. À suivre donc.
Je viens de signer avec **** ! Vous donnerai de mes nouvelles ...

orion | 08 septembre 2006 à 14h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Pourquoi ce

OK, quelle marque avez vous pris, combien d'appareils et pour quel prix si cela n'est pas indiscret.

lolo | 08 septembre 2006 à 16h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Pourquoi

Pas de pbmaus en MP. avez vous adresse email ?

ORION | 11 septembre 2006 à 11h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Pourq

Pas pigé tout le message.
abréviation MP ? l'adresse e.mail de qui ?

lolo | 12 septembre 2006 à 19h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Po

Erreur oups !
Donc Hitachi 2 unit ext + 6 unit int + 2 sech serviettes + 2 convect. Coût 22000 €. Voilà

orion | 13 septembre 2006 à 11h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re

Le prix n'est pas meilleur que le mien, les convec teurs et sèches serviettes sont du bas de gamme et ne valent pas grand chose. Maintenant il faudra voir l'installateur, moi le travail a été bien fait et en peu de temps. Par contre vous seriez sympa de ma dire ce que vous pensez du niveau sonore, en automatique ça pulse fort, puis ralenti, en soufflerie minimum c'est moins bruyant mais ne s'arrête pratiquement pas. Il parait qu'en automatique la consommation est moindre, car le bloc extérieur s'arrête.
Autre conseil aux internautes si vous prenez un crédit évitez de passer par SOFEMO, filiale CREDIT MUTUEL. Si vous ne le demandez pas vous ne recevez pas d'échéancier, et à la réception, vous vous apercevez que vous ne remboursez pratiquement que des intérêts pendans 1 an. Des petits malins.
A +

lolo | 22 septembre 2006 à 09h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re

Et bien installation réalisée il y a 15 jours. Installation soigneuse, bonne finition, aspect esthétique quasi irréprochable. Sur le plan du bruit par contre aie aie, mêmes remarques que les vôtres ! Toutefois, en marche manuelle + soufflerie minimum, tout fait acceptable, on finit par s'habituer même dans la chambre. Côté température, 20 ° en permanence sans problème et avec une excellent diffusion. Unités extérieures très peu bruyantes (moins que les unités intérieures !) Donc aucun problème de ce coté. Petit désagrément, écoulement permanent des condensats qu'il va falloir penser à canaliser à terme
Voilà, donc globalement plutôt positif. Reste à tester par grands froids ...

orion | 02 décembre 2006 à 15h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re

Je crois que nous sommes d'accord sur beaucoup de points, les unités bases sont plus bruyantes que les hautes. L'année dernière par -10° nous n'avons pas eu froid, mais les unités tournent en continue. Par grand froid, les unités extérieurs sont pleines de glace. L'écoulement de la condensation n'est pas trop importante.
Vous verrez pour la consommation sur 6 mois.
A +

lolo | 05 décembre 2006 à 17h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 
PAC

Bonjour a tous.
En ce qui me concerne, j'ai une maison dauphinoise de 140 m², toute en longueur. J'ai jugé l'installation d'une pac r/r sur la totalité de la maison trop aléatoire.
J'ai donc opté pour 1 unité ext et 4 intérieure, pour les couloirs et pieces de vie.
Chambre et salle de bains ont étés aménagées avec des convecteurs electriques a fluide. 4 plus un seche serviette, pour être précis. Le tout, pour 14000 euro.

Je rebondis sur le message précédent, parceque l'accumulation de glace sur l'unité extérieure m'a causé une sérieuse baisse rendement, a l'intérieur. Une semaine de brouillard givrant a fait que l'unité n'arrivait plus a éliminer elle meme la quantité de glace.

Armé d'un arrosoir et de mon courage, j'ai donc aspergé l'unité d'eau chaude jusqu'à disparition totale de la glace.
J'ai retrouvé depuis un rendement correct.

grom | 28 décembre 2006 à 12h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re

Bonjour a tous.
En ce qui me concerne, j'ai une maison dauphinoise de 140 m², toute en longueur. J'ai jugé l'installation d'une pac r/r sur la totalité de la maison trop aléatoire.
J'ai donc opté pour 1 unité ext et 4 intérieure, pour les couloirs et pieces de vie.
Chambre et salle de bains ont étés aménagées avec des convecteurs electriques a fluide. 4 plus un seche serviette, pour être précis. Le tout, pour 14000 euro.

Je rebondis sur le message précédent, parceque l'accumulation de glace sur l'unité extérieure m'a causé une sérieuse baisse rendement, a l'intérieur. Une semaine de brouillard givrant a fait que l'unité n'arrivait plus a éliminer elle meme la quantité de glace.

Armé d'un arrosoir et de mon courage, j'ai donc aspergé l'unité d'eau chaude jusqu'à disparition totale de la glace.
J'ai retrouvé depuis un rendement correct.

grom | 28 décembre 2006 à 12h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 
PAC & brouillards givrants

Effectivement, nous avons connu dernièrement une semaine de brouillard givrant avec des températures négatives sans plus. Or c'est précisément par ce type de temps givrant que le rendement des PAC est le plus mauvais, du fait de l'accumulation de glace sur les unités extérieures, pouvant même bloquer les pales du ventilo (ce qui semble être arrivé à l'un de nos voisins). Sans en arriver là, nous avons effectivement connu une nette baisse de rendement en fin de cette période. Le technicien de Thermosème est donc repassé pour allonger la durée des périodes de dégivrage, ce genre de réglage se faisant selon lui à posteriori et suivant la réactivité de chaque installation (dixit). Dans certains cas, c'est l'emplacement même des unités extérieures et leur exposition aux brouillards givrants qui doivent être revus, parait-il, quitte à les protéger au moins partiellement par des paravents auvents ou autres contrevents adaptés. Je crois savoir que ce sujet a été évoqué ailleurs. Quid de ce problème ?
Sinon tout va bien. On finit même par s'habituer au bruit (tout relatif) des splits. Celui des unités extérieures est quant à lui étonnamment faible (juste une soufflerie en fait, et en tout cas moins bruyant que certaines VMC ou ventouses de chaudières murales ...) et ne pose aucun problème.

orion | 09 janvier 2007 à 18h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:PAC & brouillards givrants

Bonjour a tous !
J'ai fait installé une clim air/air daikin monosplit, depuis 3 mois aucun problème (j'en suis très satisfait, je chauffe un appartement de 50 m2 ) jusqu'a ces jours-ci.
L'unité extérieure ne dégivre plus depuis deux jours
Est-ce normal ? avant elle dégivrais regulierement meme avec un temps plus froid qu'actuellement (-2, -3).

Mon installateur me dit que l'éléctronique gère tout ça !

peut-etre que quelqu'un sait d'ou vient le problème (gaz ou electronique )

Merci

christ.32 | 30 janvier 2007 à 21h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:PAC & brouillards givrants

bonjour,
j'ai installé le système thermosème il y a un mois, cela a bien fonctionné pendant 15 jours. Nous venons de connaître une semaine à - 10° et avons difficilement obtenu 13° dans la maison (avons supprimé les radiateurs gaz et avec 3 enfants, je vous laisse imaginer...) premier jours 2 techniciens (plutôt des "rigolos) ils ont juste jeté de l'eau chaude sur le groupe extérieur. 2ème jour technicien très compétent, il pense que lors de l'installation ils auraient forcé un "coude" (les même techniciens rigolos qui étaient venus quelques jours avant ont eux même fait l'installation).
Aujourd'hui : température extérieure Entre 5 et 10 ° et dans la maison difficilement 14°.
Aucune réponse de Thermosème...
après renseignements auprès d'un service proche de l'ADEME, ce type de chauffage AIR / AIR ne peut fonctionner dans les régions froides (haute loire à 1100 mètres d'altitude). De plus le COP à -5 est nul donc autant de consommation électrique...
Je pense réellement intenter une action... si d'autres personnes sont dans le même cas, n'hésitez pas à me contacter.

Annick43 | 31 janvier 2007 à 15h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:PAC & brouillards givrants

bonjour,
j'ai eu le meme probleme que vous,et le technicien a fait changer la centrale,ce qui n'a rien change,ils m'ont rajoute une console et une petite centrale, car je n'arrivai pas a chauffer une piece je suis resté pendant les fetes de noel avec une temperature de 17° dans cette piece de vie ,qui il est vrai est grande et haute,50m² sur 3 m50 de haut sur un cote mais c'est eux qui se sont plantes sur le bilan thermiqe,et nous sommes ds une region temperee,poitou charente .enfin tout est rentre ds l'ordre,sauf que j'ai eue une visite pour le contrat entretien,quiq coute plus cher que la consomation annuelle d'electricite,que faire?

skander79 | 25 avril 2007 à 23h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pourquoi cette injustice anvers les PAC R/R

J ai commande une installation chez thermoseme à la foire de PARIS? le principe m' avait emballé, j'ai payé un accompte de 750 euros j'ai eu la prévisite, je devais être installé en juin, silence radio, le standard est au courant de rien, la lettre AR n'a même pas été recupéré à la poste, on pense toujours que l'on a à faire à des entreprises sérieuses. surtout quand les devis sont important,on a plus confiance

Anonyme | 16 août 2007 à 15h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Pourquoi cette injustice anvers les PAC R/R

A la foire de Paris OK, mais l'installateur était de quelle région? nous il était à Auxerre. Pour chaque région il y a un installateur thermosème, certains sont sérieux d'autres peut être moins.
C'est ennuyeux si vous avez versé un acompte, normalement on ne verse rien à la commande, juste à la livraison des appareils.

lolo | 16 août 2007 à 16h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Pourquoi cette injustice anvers les PA

pourqui utiliser les convecterus dans la nuit? pour 15000€ vos chambres sont pas equipé de ce systeme ?

gavaskar | 03 novembre 2007 à 23h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Pourquoi cette injustice anvers les PAC R

j'ai une installation THERMOSEME depuis 09 2005. J'habite à 1000m d'altitude. je Chauffe ou plutot voudrait chauffer 230m2 c'est une catastrophe comme vous je déplore : le bruit mème à vitesse réduite, les courants d'air la prise en glace des app ext j'ai été obligé de poser des cordons chauffants dans les tubes d'évacuation des condensats on m'a installé des appareils trop faibles par rapport à mes besoins on m'a remis le bilan thermique de ma maison 18 mois après la pose des app. bref soyez très méfiants et sachez qu'en tout état de cause une PAC R/R n'est pas une solution de chauffage à une altitude de plus de 600M celui qui vous dit le contraire est un menteur ou un escroc.
existe-t-il un groupement de défense des proprios de telles
cochonneries car je vais partir au tribunal. un vrai scandale et tout le monde laisse faire. merci de vos réponses A plus

Raymond | 07 décembre 2007 à 22h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re

bonsoir, pouvez vous me dire quelle société est intervenue pour votre installation.Merci

swanheart | 14 février 2008 à 18h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re

Bonjour,
il s'agit de la sté THERMOSÉME à Auxerre, mais il y en a à Troyes, Dijon, etc. C'est également la marque des appareils.

lolo | 15 février 2008 à 08h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Pourquoi cette injustice anvers les PAC R/R

Bonjour

si j'ai bien compris votre systeme thermoseme est un monosplit (1 groupe extérieur pour un groupe interieur )? Est-ce que j'ai bien compris. Aujourd'hui, est-ce que le crédit d'impots vous est toujours accordé ?

merci de me répondre car j'ai de gros souci avec Thermoseme et les impots .
cordialement

helenebaptiste | 30 octobre 2008 à 13h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:PAC & brouillards givrants

Je viens de lire votre message et je suis très impatiente de savoir si votre action en justice est en route ou si vous avez abandonné cette possibilité. Mon frère à exactement le même problème et Thermoseme, malgré les mises en demeure, s'en fiche comme de l'an 40.Il habite en Alsace ou il fait froid pendant 6 mois de l'année ,il vient d'installer un fourneau à bois car il ne dépasse pas 14 degrés de chaleur quand il fait -1°.Avez vous eue connaissance d'autres cas similaires et si oui comment ont-ils réagi?
MERCI
Titine

titine | 24 janvier 2009 à 21h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager