Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Les auteurs de l'étude sur les rejets de méthane par les plantes reprécisent leurs résultats

Face à un détournement médiatique abusif des conclusions de l'étude sur les émissions de méthane par les plantes, les auteurs de l'étude sont intervenus pour rappeler les véritables conclusions de leurs travaux.

Biodiversité  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com
La semaine dernière, une équipe de chercheurs allemands de l'Institut Max Planck publiait dans la revue Nature n° 439, les résultats d'une étude démontrant que les plantes rejettent du méthane même en présence d'oxygène.

Étonnés de la vague d'intérêt que leurs résultats ont suscité, les auteurs de l'étude se sont récemment exprimés afin de repréciser certains chiffres et d'éviter une interprétation abusive et erronée des conclusions : les émissions de méthane par les plantes ne sont pas responsables du réchauffement global de la planète, ont-ils clairement précisé.
Ce sont les émissions d'origine anthropique, qui sont les véritables responsables de l'augmentation de la concentration en méthane de l'atmosphère depuis l'ère industrielle. Les émissions des plantes contribuent à l'effet de serre naturel et non pas à l'augmentation récente de température connue sous le nom de « réchauffement climatique ».

En effet, ces émissions avaient déjà lieu bien avant que l'influence humaine n'ait commencé à modifier la composition de l'atmosphère. L'augmentation des températures observées au cours des siècles récents est une conséquence de l'effet de serre dit « additionnel » c'est-à-dire la part imputée aux activités humaines qui s'ajoute à l'effet de serre normal et vital pour la planète. En effet, en l'absence d'effet de serre naturel, la température du globe serait de -18°C en moyenne.

Les auteurs confirment que cette découverte risque de remettre en cause les modèles climatiques et les connaissances scientifiques sur l'évolution du climat mais en termes d'estimation des flux naturels. Ils ajoutent que ces résultats ne doivent pas remettre en cause les projets de reboisement développés dans le cadre du protocole de Kyoto, mais doivent être pris en compte dans les calculs du bilan final. Ces résultats pourraient diminuer légèrement les impacts des programmes de reboisement de 1 à 4 %. Mais les avantages climatiques gagnés par la séquestration de carbone dépassent de loin l'effet négatif de l'émission de méthane. Selon ces chercheurs, pour chaque kilogramme de CO2 assimilé par une plante, 0,25 à 1gramme de méthane est libéré.

En conclusion, l'équipe de Franck Keppler signale que d'autres études sont nécessaires pour pour préciser les données et découvrir comment les émissions de méthane évoluent selon les espèces, la température, l'humidité, la lumière du soleil, etc. D'un point de vue scientifique, ceci est fascinant, explique Franck Keppler. Nous avons voulu partager cette découverte ! À ceux qui se demandent s'ils doivent commencer à abattre les arbres, je leur demande d'imaginer un monde sans aucun arbre, que nous restera-t-il à la fin ?

Réactions9 réactions à cet article

 
Oufff !!!

Quel soulagement de lire ces précisions de la part des auteurs de l'article. Vue la vague de réactions passionnelles que son interprétation avait suscité ; certains allant jusqu'à s'imaginer que dans les travaux de ces chercheurs allemands il y avait une forme de complicité avec Exxon Mobile ou l'Administration américaine dans le déni de l'effet de serre et le rechauffement climatique.
Cela devient décidemment dangéreux de faire des découvertes. Surtout si elles sont interprétées ou récupérées ou si elles froissent la vision "correcte" de la réalité qu'a pu se faire le plus grand nombre...

Claudio | 26 janvier 2006 à 10h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Oufff !!!

Comme quoi la vulgarisation médiatique doit être réfléchie !! On ne peut balancer des infos n'importe comment en se disant que ça va faire un super scoop !!
D'autant que cette annonce a fait grand bruit et que son démenti, ou plutôt son recadrage sera sans doute plus silencieux !!

saperlipop | 26 janvier 2006 à 13h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 
ça ne méthane pas !!

Ne donnez rien aux médias ....Ils n'en feront peut etre pas du méthane, mais ce sera puant , a coup sur . Quel dommage que les scientifiques doivent communiquer aux sujets de leurs communications.

Ramina | 26 janvier 2006 à 15h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 
difficile

Les spécialistes des domaines sensibles ( biologie , environnement , santé ...) seront de plus en plus obligés de communiquer prudemment leurs résultats ou découvertes à des médias de trés faible niveau scientifique ( hélas la majorité d'entre eux......)
Cependant cet article montre que le role et l'impact des puits de carbone est encore à préciser. De plus avec le changement climatique ces puits risquent de perdre leur efficacité.
Conclusion: ne comptons pas trop sur les puits et agissons vite sur les sources de carbone c.a.d sur nous et nôtre manière de vivre sur cette planète qui n'en peut plus.

jms | 26 janvier 2006 à 15h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 
comme les gens sont pressés d'abatre les arbres!

Cet article demontre une fois de plus (si necessaire) comme les gens sont promte a détourner l'information a leur profit !!! Lachez vos tronçonneuses on a encore besoin des plantes (même si elles produisent du methane)

tatizulie | 26 janvier 2006 à 15h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Oufff !!! Il faut être précis

Je suis d'accord avec vous, dès que quelqu'un fait une annonce, les médias reproduisent avec des interprétations... les lecteurs interprètent eux aussi... et cela dérive à vitesse grand V.
Les chercheurs, pour être pris au serieux, doivent être précis et complets. Il doivent, de plus, se poser les questions de l'interprétation de leurs annonces!!!
Enfin, les revues scientifiques ne sont pas exemptes d'erreurs! Certains chercheurs publient pour se faire de la pub. Puis, on découvre qu'ils ont tout inventé (exemple, le généticien coréen fin 2005)

tintin35 | 26 janvier 2006 à 19h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Oufff !!! Il faut être précis

Je suis d'accord avec vous, dès que quelqu'un fait une annonce, les médias reproduisent avec des interprétations... les lecteurs interprètent eux aussi... et cela dérive à vitesse grand V.
Les chercheurs, pour être pris au serieux, doivent être précis et complets. Il doivent, de plus, se poser les questions de l'interprétation de leurs annonces!!!
Enfin, les revues scientifiques ne sont pas exemptes d'erreurs! Certains chercheurs publient pour se faire de la pub. Puis, on découvre qu'ils ont tout inventé (exemple, le généticien coréen fin 2005)

tintin35 | 26 janvier 2006 à 19h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 
méchante nature

C'est comme le problème de la grippe du poulet...
C'est la nature la méchante (les oiseaux migrateurs) et surtout pas les Hommes, pauvres victimes innocentes...:

marie | 07 mars 2006 à 18h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 
un monde sans arbres

Je connais un endroit où les hommes ont vécu sans un arbre à l'horizon... Sur la Lune !

Ils se sont très vite ennuyés et sont revenus !

Qui peut imaginer un monde sans arbres doit aussi penser aux singes privés de leurs agrès, aux chiens privés de leurs latrines, aux vieilles chouettes privées de leurs logis... sans parler des humains privés de l'ombre bienfaisante au moment de la sieste !

Mais les fanatiques de la tronçonneuse qui "rasent le bitume" feront demain leur sieste SOUS le bitume !

andrycha | 15 mars 2006 à 18h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager