En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'association 1001 Fontaines pour demain veut favoriser l'accessibilité à l'eau potable dans les villages des pays en voie de développement

Le projet « 1001 Fontaines pour demain » a pour ambition de permettre à de petites communautés isolées de satisfaire par elles-mêmes et sans infrastructures ni compétences spécifiques, leur besoin en eau potable.

Risques  |    |  Carine Seghier  |  Actu-Environnement.com
   
L'association 1001 Fontaines pour demain veut favoriser l'accessibilité à l'eau potable dans les villages des pays en voie de développement
   
Afin de permettre à de petites communautés isolées de satisfaire, par elles-mêmes et sans infrastructure ni compétences spécifiques, leur besoin en eau de boisson, depuis février 2004, l'association « 1001 fontaines pour demain » installe des stations de production d'eau potable autonomes au Cambodge.

Utilisant un procédé innovant combinant la purification de l'eau par ultraviolet et l'alimentation du dispositif par énergie solaire, les stations sont totalement autonome et relativement simple de fonctionnement. D'un débit de 600 l/heure, elles sont adaptées à des villages de 500 à 2000 personnes, à des foyers d'enfants ou à des hôpitaux de 200 à 500 personnes qui pourront ainsi bénéficier d'environ 2 à 5 litres d'eau de bonne qualité par jour et par personne.

Étant donné que d'autres organisations travaillent sur des techniques généralement axées sur des forages et sur la distribution par canalisations, souvent trop onéreuses pour des petites communautés, l'association a décidé d'exploiter l'eau de surface et créer un procédé qui puisse être maîtrisé par les villageois eux-mêmes.

Ainsi chaque fontaine est gérée par une famille qui a la charge de produire l'eau potable et de la vendre de façon à générer un revenu suffisant pour vivre et entretenir la fontaine. Le mode de gestion mis en œuvre est celui du Petit Opérateur Privé. Grâce à la fontaine, une activité économique est créée, consistant à prélever l'eau dans les douves, la potabiliser, la conditionner et à vendre, à l'intérieur et autour du village, ces bonbonnes à un prix suffisamment bas pour que les villageois les achètent mais néanmoins suffisant pour que l'opérateur et sa famille puissent vivre de cette activité et assurer l'entretien de son outil de production, explique l'association.

Le projet s'appuie sur les circuits de solidarités, via des ONG de terrain, se finançant soit dans le cadre des crédits consacrés à l'accès à l'eau potable, soit dans le cadre de projets soutenus par de grandes entreprises.

Si les stations UV+Solaire sont destinées en priorité aux petites communautés isolées, essentiellement des villages de pays en voie de développement, la qualité du traitement bactéricide des stations UV+Solaire oriente également leur utilisation vers des communautés de population faibles en matière immunitaire, comme des enfants ou des malades dans les hôpitaux.

Le traitement de l'eau par ultraviolet est d'une grande efficacité bactéricide car contrairement au traitement classique à base de chlore, il permet d'inactiver le Chryptosporidium et le Giardia, protozoaires extrêmement nocifs pour les populations immunodéficientes - enfants petits, malades du SIDA. Par contre, ce traitement n'étant pas chimique, il ne possède pas de faculté de rémanence qui permettrait à l'eau traitée (en l'absence d'une chloration faible toujours possible) d'éviter toute recontamination ultérieure. Comme il n'est donc pas adapté à une distribution par canalisation, le mode de distribution utilisé dans les projets « 1001 Fontaines pour demain » est, en général par bonbonne de 20 litres.

D'ores et déjà, des stations de traitement ont été mises en place courant 2005 dans trois villages au Cambodge et notamment le foyer d'enfants « Enfants du Mékong » de Sisophon au Nord Ouest du Cambodge et le village de Bantey Chmar, d'environ 4.000 habitants. Un projet similaire est mené dans le village de Thippaday (dans l'Ouest du Cambodge) en collaboration avec une ONG cambodgienne, DEEP*. D'autres stations sont en train de naître, toujours au Cambodge, et un projet d'expérimentation à Madagascar est en cours d'examen.

Afin de lancer de nouveaux projets, l'association 1001 fontaines pour demain**, développé par un groupe de professionnels, Gérard Duquesne, François Jaquenoud*** et Virginie Legrand, sensibles aux causes humanitaires et Chay Lo, un étudiant cambodgien, boursier à l'Ecole Nationale des Eaux et Forêts en France, recherche des appuis financiers de particuliers ou sous forme d'actions de mécénat d'entreprise. Elle recherche également des partenaires de terrain, ONG implantées en Asie ou à Madagascar. Au-delà des applications « humanitaires », l'équipe « 1001 fontaines pour demain » s'intéresse à des possibilités d'applications « commerciales », par exemple dans le domaine des « bases-vie » (chantiers en environnement isolé) ou celui de l'éco-tourisme.

Aujourd'hui encore plus d'un milliard d'humains ne sont pas ravitaillés en eau potable et 2,6 milliards ne bénéficient pas de systèmes d'assainissement de base (collecte et traitement des eaux usées), soit 42% de la population mondiale. De plus 25.000 personnes décèdent par jour (dont la moitié d'enfants) de maladies liées à l'eau.


*DEEP est une Organisation Non Gouvernementale, initiée par Handicap International, lors du retour des ONG au Cambodge en 1991. Cette organisation, basée à Battambang, est spécialisée dans le développement rural et en particulier dans les problèmes de l'eau.

** Aidé par l'Agence Nationale de Valorisation de la Recherche (ANVAR)***, la Fondation Veolia Environnement, la société DNCA Finance et des donateurs privés.
Le projet ayant été lauréat du Concours 2004 d'Aide à la Création d'Entreprises de Technologies Innovantes.

***Contact : François Jaquenoud, fondateur du projet
e-mail : fr.jaquenoud@free.fr
Tel : 06.12.11.08.23

Réactions2 réactions à cet article

 
Site "1001 fontaines pour demain"

Pour plus d'information, vous pouvez consulter le site de l'association "1001 fontaines pour demain" : http://1001fontaines.com/

Philippe
 
Signaler un contenu inapproprié
 
EAU POTABLE

formidable, les communautés de base du Burkina Faso s'en rejoinront s'ils en étaient bénéficiaires. C'est vraiment innovant d'exploiter les eaux de surface évitant ainsi des coûts excésifs des forages

Tewtu | 25 mars 2006 à 02h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager