En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

“« Si la consommation d'énergie n'est pas compatible avec un système Terre à l'équilibre, cette consommation ne durera pas »”

Consultant sur le changement climatique et co-auteur du livre « Le Plein s'il vous plait ! » publié en février 2006 aux éditions Le seuil, Jean-Marc Jancovici dresse pour Actu-environnement un panorama des problématiques énergétiques actuelles et futures et conseille sur la conduite à tenir.

Interview  |  Energie  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
   
“« Si la consommation d'énergie n'est pas compatible avec un système Terre à l'équilibre, cette consommation ne durera pas »”

   
AE : Comment le modèle énergétique français se positionne-t-il au sein de l'Europe et par rapport à nos pays voisins ?
J-MJ :
Notre pays présente à la fois des différences importantes et de grandes similitudes. La première différence importante, beaucoup de gens la connaissent : c'est la part occupée par le nucléaire dans la production électrique française : environ 75%, contre à peu près 16% en moyenne mondiale. Si nous raisonnons sur le total de l'énergie primaire, la part du nucléaire en France est de 40% environ, contre 6% pour le monde dans son ensemble. La similitude est moins connue : la part du pétrole dans la consommation d'énergie française est très proche de la moyenne mondiale (36% contre 37% pour le monde). Conclusion logique : le nucléaire ne fait pas économiser de pétrole ! Par contre il fait assurément économiser du gaz (15% en France contre 24% en Europe ou dans le monde) et du charbon (5% en France contre 18% en Europe et 27% dans le monde), et donc des émissions de CO2. Et une autre conclusion logique est que l'économie française est presque aussi vulnérable que les autres à un renchérissement du prix du pétrole. Enfin en France comme ailleurs la consommation d'énergie a très fortement cru au cours des 50 dernières années : elle a été multipliée par plus de 3 !

AE : Quelles conséquences devons-nous attendre de la libéralisation des marchés de l'énergie en termes de consommation d'énergie et d'émissions de gaz à effet de serre ?
J-MJ :
Je tiens tout d'abord à rappeler que le marché des produits pétroliers est déjà « libéralisé » depuis un certain temps, et l'on confond souvent « énergie » et « électricité », ce qui ne facilite pas la compréhension du débat. L'objectif de la « libéralisation » des marchés de l'électricité et du gaz étant d'obtenir une baisse de prix pour le consommateur, nous devrions obtenir, toutes choses égales par ailleurs, une augmentation de la consommation, et donc des ennuis associés à cette consommation croissante « plus tard » comme le changement climatique et/ou troubles sociaux liés à la pénurie. Il faut savoir que les conséquences les plus désagréables de notre consommation croissante d'énergie fossile ne se feront sentir qu'avec quelques décennies à quelques siècles de décalage. Heureusement pour l'environnement, la liberté des prix se traduit pour l'instant par une hausse de ces derniers, ce qui pousse aux économies, et s'avère donc excellent de mon point de vue, mais ce n'était clairement pas le but recherché !

AE : Le transport et l'habitat sont deux problématiques majeures qui concernent en grande partie les particuliers. Que pensez-vous de l'information donnée au grand public par les institutionnels, les politiques ou les médias ? Est-elle suffisante ? qualitative ?
J-MJ :
L'information n'est suffisante ni en quantité ni en qualité. Pour faire court, pour le moment tout ce que les media savent faire est de donner les pièces du puzzle en vrac et en nombre insuffisant - et avec parcimonie - ce qui n'est bien évidemment pas équivalent au fait de présenter tous les jours l'ensemble du puzzle reconstitué. C'est du reste parce que je ne parvenais pas à me faire une idée générale des liens de cause à effet en lisant le journal que j'ai entamé ma propre investigation, qui m'a amenée au métier qui est le mien aujourd'hui !
Et pour continuer dans cette même veine, quand je donne une conférence actuellement il y a deux questions qui viennent immanquablement à la fin. La première est : pourquoi les media parlent-ils aussi peu et aussi mal des sujets que vous venez d'évoquer, vu leur importance capitale pour le devenir de nos sociétés ? La deuxième se rapproche de votre deuxième question : pourquoi les politiques sont-ils aussi timorés sur le sujet ? En fait les deux questions sont intimement liées, dans la mesure où mon expérience m'a amené à la conclusion suivante : en moyenne, les élus ne sont pas mieux informés que leurs électeurs sur ce sujet. Et quand bien même ils le seraient, si nous leur demandons à la fois une maison pour tous et une embranchement autoroutier pour tous, il devient tout sauf évident d'avoir en même temps moins d'émissions liées au transport et au chauffage des maisons. Le problème, nous l'avons donc aussi pour une large partie en nous regardant dans une glace…

AE : La consommation d'énergies est en constante augmentation. Dans votre dernier livre co-écrit avec Alain Grandjean intitulé « Le Plein s'il vous plait !* », vous préconisez la mise en place d'une taxe progressive sur les énergies fossiles ? En quoi fera-t-elle évoluer les choses ?
J-MJ :
Parce qu'un siècle et demi de progrès technique, dans un monde qui a vu le prix de l'énergie rapporté au pouvoir d'achat divisé par 5 à 10 dans le même laps de temps, n'a jamais été affecté à une baisse de la consommation globale, mais bien à sa hausse. Rappelons que le système terre se contrefiche de la consommation par voiture, par maison ou par cafetière, qui elles ont effectivement baissé pour des appareils de performances identiques. Tout ce que « voit » le système Terre, et donc tout ce qui conditionne sa réaction globale, ce sont les consommations tout aussi globales d'énergie et les émissions globales de gaz à effet de serre. Si la consommation globale d'énergie - en particulier fossile - n'est pas compatible, sur le long terme, avec un système Terre à peu près à l'équilibre, cette consommation ne durera pas, que cela nous plaise ou pas. La physique ne fait pas de sentiment : le « droit pour chacun d'avoir une voiture » ne fait pas partie de ses préoccupations, et faute de prendre cette évidence en compte nous nous préparons de douloureux rappels à la réalité, qui risquent d'être bien plus pénibles que de devoir simplement troquer sa voiture contre un vélo. Pour en revenir à la question, il n'y a que deux manières de faire baisser une consommation globale : le rationnement, ou les prix. Lorsque la quantité n'est pas rationnée, et les prix rapportés au pouvoir d'achat baissent, la consommation augmente tant que le marché n'est pas saturé. Et avec l'énergie, comme il ne le serait que le jour où tout le monde pourra aller faire le tour de la Lune pour son anniversaire, on peut raisonnablement dire que la consommation monte jusqu'aux limites physiques du système si nous ne mettons pas en œuvre une hausse des prix plus rapide que le pouvoir d'achat.

AE : Voyez-vous dans les biocarburants une alternative cohérente aux carburants fossiles ?
J-MJ :
En ordre de grandeur, il faut un hectare de terre pour faire une tonne de biocarburants. Nous consommons en France 95 millions de tonnes de pétrole (dont 50 pour les carburants), et nous avons 55 millions d'hectares de surface métropolitaine. Vous avez donc la réponse à la question. Le Brésil dispose d'une surface 15 fois supérieure à celle de la France et d'un parc automobile moitié moindre. Lui peut donc faire des choses significatives, nous pas.

AE : Pensez-vous que le nucléaire préserve la France d'une crise énergétique majeure ?
J-MJ :
Il nous aidera à l'évidence à l'avenir. Contrairement à une idée reçue, le nucléaire n'économise pas de pétrole (la part du pétrole dans la consommation d'énergie primaire en France est très proche de ce que nous avons en Allemagne, en Suède ou en Grande Bretagne), mais par contre il économise du gaz et du charbon (parce que nos voisins qui n'ont pas de nucléaire ont certes quelques éoliennes pour donner le change, mais surtout du gaz et du charbon !), et donc du CO2. Rappelons que pour naturel qu'il soit, le gaz engendre des émissions de CO2 lors de sa combustion, certes 25% de moins que le pétrole, mais pas zéro pour autant ! Vouloir « sortir du changement climatique » en se passant du nucléaire est à mon sens une erreur : ni les déchets nucléaires ni même une centrale qui explose de temps en temps ne représente un danger pour l'humanité à la hauteur de ce qui est en germe dans l'utilisation des combustibles fossiles. Le seul vrai danger du nucléaire est la prolifération des armes, et une investigation un peu approfondie (en tous cas plus approfondie que celle du journaliste de base, désolé de le dire !) montre que de renoncer au nucléaire civil ne change malheureusement pas la donne sur cette question. La quasi-totalité des pays disposant aujourd'hui de l'arme atomique l'ont eue avant d'avoir des centrales électronucléaires, voire sans avoir de centrales du tout.


En savoir plus :
Éditions Le Seuil, sorti en février 2006.
Site internet de JM Jancovici

Réactions160 réactions à cet article

 
Re:La centrale qui pète...

Et dis donc le roi des 1000 et des 100.

Je repensais à ta fixation sur le chauffage et tes centrales nucléaires.

Comme quoi EDF à bien communiqué sur le chauffage électrique.

Donc je reprends,

tu sais que tes super centrales à l'atome fissioné, quand elle te fournissent 1 (et non 1000) kwh d'électricité pour ton convecteur électrique, elle perd aussi 2 en chaleur dans ses tours de refroidissement.

direct envoyé dans l'athosphère, ....perdu dans la nature

Quelle technologie!! à la pointe!! c'est beau le progrès.

ensuite, ton kwh produit, continu de se perdre, en disparaissant peu à peu pendant le transport dans les lignes THT, en raison du malencontreux effet Joule.

à l'arrivé, il reste ce qu'il reste, ça dépend de la distance (mais il reste pas 1000, ça c'est sur)

pour te dire que tes belles centrales, elles ont un COP nul de chez nul. c'est une catastrophe thermique. un rendement à chier.

t'en produit 1, t'en perd environ 2.6 (en moyenne, cf RT 2000)

un rendement de merde quoi.

tout le contraire de toi, car toi, tu as un rendement très performant. on est presque dans l'autoproduction permanente.

sauf que toi, c'est pas en kwh que ça se compte,....

ah!!

0+0= la tete à TOTO.

jojo
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:MERCI JOJO !!!

ah bas ta gagné le roi des 1000 et des 100.

tu t'es senti obligé de rouvrir une news pour qu'on voit plus facilement ta réponse percutente.

Elle était pas bien dans la news de" la centrale qui pète"?

Et ben t'as gagné, je vais reposter ici les 2 réponses que j'avais donné.

Ce sera pas de ma faute si on se moque de toi....

jojo
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:MERCI JOJO !!!

1ere réponse:

Le problème avec les pronucléaire, c'est qu'on a beau leur dire les choses , expliquer par a+b , leur montrer qu'ils sont manipulés, ca ne sert à rien, à rien du tout, ils n'écoutent pas

les oreilles bouchés.

les yeux fermés,

et les oreilles bouchés,

etc, etc,.....

je ferais donc très rapide car j'ai autre chose à foutre que d'aprendre à entendre un sourd qui ne veut pas écouter.

et je ne me repeterai pas. Voir mes autres messages et contredire mes arguments pour ceux qui le souhaitent.

MERCI JOJO !!

de rien

Oui Merci Jojo d'illustrer si bien le propos des gens qui défendent l'utilisation du nucléaire.
Lorsque vous parlez de "millions de mètres cubes de déchets nucléaires"... vous vous trompez d'un facteur 1000 !!

Facteur 1000? pas 2000 ni 3, non, c'est 1000!!

L'ANDRA a publié récemment son inventaire des déchets radioactifs,

ils sont sympa à l'ANDRA!

personnellement, j'en ai pris connaissance via le site du Monde qui relayait l'information, d'ailleurs en cherchant à la dramatiser de mon point de vue en titrant "Un million de mètres cubes de déchets nucléaires". Le fait que ce journal ait publié les chiffres devrait,

devrait ou ne devrait pas, peut être que oui ou peut être que non, qui sait??

du point de vue des anti-nucléaires, les rendre d'autant plus probants : il n'y a qu'à aller voir leur page sur les énergies et voir la personne en photo depuis des lustres pour comprendre leur position sur le sujet (vous me suivez ?).

non

Bref, les déchets HAVL (Haute Activité, Vie Longue),

beau sigle

ceux pour lesquels le débat sur l'avenir des déchets a été organisé, et dont la loi Bataille demande au gouvernement de trancher après 15 ans de travaux

demandait, pas demande

, ces déchets, en cumulé depuis 30 ans d'opération des centrales nucléaires (plus la médecine, la recherche et (je ne suis pas sûr) le militaire)

y'a d'autre chose dont t'es pas sur, rasure moi?

ne représentent que 1854 mètres cubes.

que?!?!?! a ouais, que ça!!! ah bah ca vas alors, tu m'a convaincu!!

Donc si les gens ne mélangeaient pas 1 et 1000, on y verrait plus clair et les gens seraient moins stressés au sujet de cette énergie beaucoup plus propre que le charbon et même le gaz "naturel" (je rappelle au passage que le charbon sale est tout aussi "naturel" !).

ouais le charbon ça laisse des marques. c'est comme ça qu'ils ont inventé le crayon à papier.

Enfin, faire partie du conseil d'administration d'EdF ne me semble absolument pas gênant

non bien sur, c'est évident.....(trop fort!!!!!!, j'halucine)

vu les autres diplômes (ici, certains aiment bien les diplômes)

ouais j'en ai chier à un moment. réviser au lieu d'aller me bourer la geule avec les autres. se défoncer sur ces cours au lieu de se déglinguer la gueule au sky jusqu'a 5h du mat....

et responsabilités.
L'UNSCEAR a été créé par l'ONU et l'OMS pour étudié les effets des rayonnements ionisants il y a plus de 50 ans et ils s'appuient sur l'étude de 10aines de milliers de personnes irradiées :

dis moi, tout le temps que t'as pas répondu, c'est que tu cherchait des infos c'est ca?

les survivants de Nagasaki et d'Hiroshima (si, il y en a eu figurez-vous, et ils sont très bien suivis, et je parie que certains seraient très surpris de voir leur état de santé... je l'ai été moi-même !).

ouais ouais

Il faut reconnaître que l'on se fait tellement bourrer le crâne par les médias et certaines associations

exactement ouais t'en sais quelquechose

que lorsque l'on se penche sur la question,

penche encore un peu, penche, vas y

que l'on prend le temps de trouver les sources et de les étudier,

attends attends,vas y molo. d'hier à aujourd'hui, t'as effectivement cherché les sources. mais t'as pas eu le temps de les étudier encore. soit pas si pressé

on est très surpris par ce qu'on y trouve. C'est le même constat, mais pour le coup dans l'autre sens, sur le réchauffement climatique, là, on est plutôt assomé et très déprimé.

putain grave!!

Enfin, le monde bouge et je ne désespère pas de voir un jour Greenpeace déclarer que si le nucléaire n'est pas la panacée, c'est la seule alternative viable dans le monde d'aujourd'hui,

ouais attends un peu...

sauf à interdire aux gens de se chauffer, entre autre.

putain, mais il est mort depuis 20 ans cet argument!!

Remarquez, bien que je trouve cela irréaliste (on est en démocratie),

je vais te dire un secret: la démocratie ca n'existe pas. ca t'en bouche un coin ca hein!

je ne suis pas contre, mais ce qui me gêne c que ceux qui prônent la lutte contre les émissions de GES et contre le nucléaire mentent en omettant de préciser que le confort actuel (et je ne parle pas des AR en avions pour les vacances de février aux Séchelles) disparaît avec.

faux

Etre contre les deux, pourquoi pas, mais alors dîtes aussi qu'on arrête de se chauffer!

pfff et y se répete en plus!

Que lorsqu'il n'y a plus de vent, et des nuages, les trains s'arrêtent !

n'importe quoi...

Merci pour les réponses et bon week-end,

ouais de rien

Cordialement,

Arthur
NE PAS CONFONDRE 1 et 1000 !!

non non surtout pas.......

1 et 1000 c'est pas pareil

mais 1*0 et 1000*0 et ben ca fait 0

un zero neurone

0

aller vas encore chercher quelques infos, et un conseil, va pas que sur le site d'EDF ou de l'UNSCEAR

jojo
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:MERCI JOJO !!!

2ème réponse:

Et dis donc le roi des 1000 et des 100.

Je repensais à ta fixation sur le chauffage et tes centrales nucléaires.

Comme quoi EDF à bien communiqué sur le chauffage électrique.

Donc je reprends,

tu sais que tes super centrales à l'atome fissioné, quand elle te fournissent 1 (et non 1000) kwh d'électricité pour ton convecteur électrique, elle perd aussi 2 en chaleur dans ses tours de refroidissement.

direct envoyé dans l'athosphère, ....perdu dans la nature

Quelle technologie!! à la pointe!! c'est beau le progrès.

ensuite, ton kwh produit, continu de se perdre, en disparaissant peu à peu pendant le transport dans les lignes THT, en raison du malencontreux effet Joule.

à l'arrivé, il reste ce qu'il reste, ça dépend de la distance (mais il reste pas 1000, ça c'est sur)

pour te dire que tes belles centrales, elles ont un COP nul de chez nul. c'est une catastrophe thermique. un rendement à chier.

t'en produit 1, t'en perd environ 2.6 (en moyenne, cf RT 2000)

un rendement de merde quoi.

tout le contraire de toi, car toi, tu as un rendement très performant. on est presque dans l'autoproduction permanente.

sauf que toi, c'est pas en kwh que ça se compte,....

ah!!

0+0= la tete à TOTO.

jojo
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Bon, je vois que le débat tourne court, je trouve le sujet particulièrement important, mais se faire insulter de la sorte, c passablement agaçant.

Je tiens simplement à souligner une chose : à part insulter et prétendre que j'ai commencé à chercher de l'information avant-hier sans l'avoir lue, personne ne relève l'information importante.
L'information importante c donc que monsieur JOJO confond bien 1 et 1000 (je parle en ordres de grandeur, navré de préciser, mais ça n'a pas semblé clair à tout le monde...).

Donc qq milliers de mètres cubes de déchets, pas qq millions, et pour moi, ça change beaucoup.

Sur ce, bonsoir...

la seule chose qui me rassure, c que monsieur JOJO, dès qu'il se met à écrire , n'est plus du tout, mais plus du tout crédible. Et tout ne se joue pas dans les débats... la seule chose auquelle votre attitude contribue, c de stresser les gens crédules au sujet des vrais dangers de ce siècle....

Amicalement,

Arthur

Ne Pas Confondre 1 et 1000 !!!!

NPC1&1000
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Paris, France — 18/04/2006 - Greenpeace publie aujourd'hui un rapport inédit et réalisé par 60 scientifiques du Bélarus, d’Ukraine et de Russie, qui démontre que l'impact sanitaire de la catastrophe de Tchernobyl a été largement sous-estimé par l'Agence Internationale de l'Energie Atomique (AIEA). Même si des incertitudes subsistent concernant l'ampleur exacte des conséquences de Tchernobyl, le rapport conclut que 200 000 décès dus à la catastrophe ont déjà été constatés ces quinze dernières années en Russie, au Bélarus et en Ukraine. Le rapport indique de plus, qu’à l’avenir plus d'un quart de million de cancers, dont près de 100 000 cancers mortels, découleront de la catastrophe.

Ces chiffres prouvent que le bilan mis en avant par l'AIEA, qui table sur 4.000 décès, représente une minimisation grossière de l'étendue des souffrances provoquées par Tchernobyl. « Vingt ans après la catastrophe, le mensonge nucléaire perdure à l’international comme en France. La volonté de l’industrie nucléaire de cacher ses impacts comme les conséquences de Tchernobyl, ou encore la question des déchets nucléaires en présentant l’enfouissement comme une solution, a pour but de servir ces desseins de renaissance » déclare Frédéric Marillier, chargé de campagne Nucléaire à Greenpeace France. Greenpeace estime qu'il est temps de tourner la page du nucléaire et de construire une autre politique énergétique, axée sur la sobriété, l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables.

Basées sur les statistiques nationales du Bélarus en matière de cancers, les données contenues dans le rapport (1) prévoient environ 270.000 cancers supplémentaires provoqués par Tchernobyl, dont 93.000 cancers mortels (2). Le rapport conclut aussi, sur la base des données démographiques que, durant les 15 dernières années, 60 000 personnes sont mortes en Russie, et estime qu’au total le nombre de morts pourrait atteindre 140 000 victimes supplémentaires en Ukraine et au Belarus (3).

Le rapport se penche également sur les autres impacts sanitaires de Tchernobyl et conclut que la radioactivité relâchée par l’accident a des effets dévastateurs sur les survivants: entre autres, des dommages aux systèmes immunitaires et endocriniens, un vieillissement accéléré, une augmentation des déformations chez les foetus et enfants, des aberrations au niveau des chromosomes, ainsi que des maladies cardio-vasculaires, sanguines et psychologiques. Même si des incertitudes demeurent concernant l'ampleur exacte des conséquences de Tchernobyl, des preuves irréfutables montrent que l'accident a eu un impact important sur la santé de millions de personnes habitant une grande partie de la planète.

Au-delà de l'impact direct des radiations, la santé des habitants de l'Ukraine, du Bélarus et de la Russie a également été affectée par de graves perturbations aux niveaux social et économique, suite à l'augmentation du coût du système de soins de santé, la perte de terres agricoles, le déplacement forcé d'environ 300.000 personnes, une force de travail affaiblie ou encore la crise économique qui a suivi la catastrophe.

Ces conclusions contrastent fortement avec les affirmations de l'AIEA (4). En avançant le chiffre de 4.000 cancers mortels sans spécifier que ce chiffre a trait à un groupe restreint de personnes (les 600.000 'liquidateurs' et les personnes relocalisées suite à l'accident, alors qu'au moins deux milliards de personnes ont été touchées par les retombées radioactives), l'AIEA tente de minimiser le coût humain de la catastrophe de Tchernobyl. L'AIEA a aussi omis de se pencher sur les impact autres que ceux liés aux cancers et a tenté d'expliquer ceux-ci par une « radiophobie » généralisée.

« Il est regrettable que l'impact du plus grave accident nucléaire soit ainsi minimisé par l'AIEA, souligne Ivan Blokov, chargé de campagne Energie du bureau russe de Greenpeace. Un tel déni des implications réelles est non seulement insultant pour les milliers de victimes, mais remet également en question le mandat même de l'AIEA. Comment, en effet, peut elle prétendre au rôle de gendarme nucléaire mondial si elle ne peut même pas admettre que le nucléaire a anéanti la vie de tant de personnes? »

Syrius
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Jojo, si tu pouvais arreter tes petites attaques inutiles qui n'amènent rien au débat et si tu pouvais adopter un ton moins agressif, il serait beaucoup plus agréable de parler avec toi.

Franchement, tu ne donnes pas vraiment envie de se casser le cul à te répondre, vu que très souvent ces réponses sont reçues par des insultes ou par des posts dans lesquels tu te marres en essayant de tourner en ridicule tes interlocuteurs. Ca ne fait pas beaucoup avancer le débat.
Mais bon, jai abandonné depuis longtemps l'objectif de te convaincre sur quoique ce soit, vu que tu réfutes systématiquement n'importe quel chiffre ou argument. C'est un débat inutile. Continue donc à parler avec tes copains du même avis que toi. Comme ça, tu ne les insulteras peut être pas et tu pourras te marrer dans ton coin sans jamais te remettre en cause.

dupaks
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:MANIF Anti EPR Cherbourg le 15 AVRIL

"Dire que le fait que le nucléaire ne représente que 6% de la consommation d'énergie prouve que ces nombreux désavantages ne sont aucunement justifiés."

Veux tu dire que l'on en aurait plus que 6% si ça n'avait que des avantages? La, je suis sans doute d'accord avec toi. D'ailleurs je n'ai pas dit que le nucléaire n'avait que des avantages. Il a aussi des inconvénients (mais qui sont, je trouve, exagérément amplifiés)

"
"Nul doute que dés que la prospection reprendra (c'est déja reparti en Finlande), on étendra rapidement les réserves prouvées"

Si moi j'en doute."

Et bien on ne s'en sortira pas alors, si chacune reste sur ses positions.
Sache donc quand même qu'il y a de l'uranium quasiment partout (y compris dans ton jardin) et en énormes quantités dans l'eau de mer..

"A ce sujet, continuons d'extraire l'uranium tout en irradiant les pauvres mineurs Nigérians. Personne n'en parle de ça, on s'en fou, ça nous concerne pas, les nigérians n'ont qu'a creuver en extrayant gratuitement notre cher uranium."

L'uranium naturel n'est que peu radioactif. On peut trouver que les conditions d'extraction de l'uranium ne sont pas bonnes, comme pour d'autres minerais d'ailleurs, mais je ne connais pas bien ce point, je ne peux donc pas trop dire si ces conditions sont bonnes ou non.
Si tu trouves ça lamentable que l'on extraie des matières premières dans d'autres pays, il faut aussi gueuler contre le fer, le charbon, le gaz, le pétrole, la houille,.. Bref tout ce qui compose les objets que nous achetons tous quotidiennement. Ce n'est pas un problème spécifique au nucléaire, comme tu le laisses supposer.


"La fin du raisonnement de dupaks c'est le plus halucinant:

La propagande pronucléaire est bien plus importante que l'information anti nucléaire. C'est évident et dire le contraire démontre sa bétise.

Le citoyen de base ne s'intéresse pas aux problèmes du nucléaire. A cause entre autre d' EDF, le nucléaire est banalisé dans l'esprit des gens et représente une solution "évidente". C'est la propagande et la désinformation depuis 50 ans qui ont créé ça."

Merci de dire que je suis bête. Je ne pense pas que mon raisonnement soit vraiment idiot et, à ton habitude, au lie de présenter des arguments valvbles tu insultes les gens. Pour ma part, j'ai l'impression d'être beaucoup plus soumis aux arguments anti-nucléaires que pro-nucléaires. J'ai fait un test sur Google en tapant nucléaire, tu trouves:
1. Sortir du nucléaire (anti)
2. La SFEN (pro)
3. EDF (pro)
4. ASN (ni pro ni anti à priori)
5. Un site perso wanadoo (anti)
6. IRSN (ni pro ni anti)
7. IN2P3 (ni pro ni anti, c une école)
8.dissident-media (anti)

Sur ces 8, 3 sont anti et 2 pro. Ca semble confirmer que les anti-nucléaires ont quand même largement leur place dans le débat. De plus, le fait qu'ils exagèrent et font peur leur donnent une place prépondérante dans les médias (qui s'intéressent tout de meme surtout à tout ce qui est sensationnel).

Si tu en connais, merci de m'indiquer des sites qui font de la propagande pro-nucléaire aussi ouverte que les anti. Je ne connais pas un seul média qui mette en gros titres: "Le nucléaire est la panacée, il faut mettre des centrales partout". Alors que les anti ne se gènent pas pour diaboliser à mort le nucléaire.

"Les seules personne po ur le nucléaire sont celles qui se laissent manipuler par la propagande.

Et les occasions d'entendre un antinucléaire s'éxprimer sont très rare en comparaison avec la désinformation omniprésente des pronucléaire."

cf ce que j'ai déja dit ci-dessus.

jojo, dans ta réponse, si tu pouvais mettre des arguments valables autres que "tu es manipulé, j'ai raison, les autres sont des cons", je veux bien continuer à discuter avec toi. Dans le cas contraire, j'arrêterais parce que la conversation est trop inintéressante pour le moment. Tu n'as, jusque là apporté aucun argument scientifique ni même intéressant.

dupaks
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Bonjour jojo.

Il est indéniable que la passion vous dévore et que vous êtes prêt à consacrer beaucoup d'énergie pour votre combat. Le mien n'étant pas là, vous m'excuserez de ne pas répondre point par point à votre argumentaire, mais de toutes façons, je n'interviens nullement dans l'espoir de faire évoluer votre réflexion. Je tiens simplement à signaler au lecteur qu'il trouvera une page complète de contre-arguments liés au nucléaire sur le site de l'interviewé (Jean-Marc Jancovici - sur son site "Manicore", rechercher les pages concernant le nucléaire), ainsi que des tas d'informations expliquant pourquoi les énergies renouvelables ne sont pas suffisante pour remplacer les énergies fossiles.

Évidemment, je suis tout à fait conscient que vous réfutez ce site mais, pour une fois, laissons le lecteur juger.

En ce qui concerne vos craintes apocalyptiques, je m'interroge : mourrais-je demain dans l'explosion d'une centrale nucléaire percutée par un avion de ligne détournée ? Sans vouloir être péremptoire, permettez moi quand même d'en douter. Vous semblez penser que les centrales se comportent comme des dépôts géants d'explosifs et que toute percussion intempestive produira un nouvel Hiroshima. Heureusement, il n'en est rien, et je pense que le fait que Ben Laden ai préféré jeter ses avions contre des tours, plutôt que contre une des 108 centrales américaines actuellement en fonction, en dit long sur l'efficacité destructrice du procédé.

En cherchant bien, je devrai pouvoir trouver bien d'autres moyens plus horribles les uns que les autres de mourir tragiquement, mais si je sais raison garder, je pense que mon plus grand risque consiste à monter quotidiennement dans ma voiture. Non seulement parce les probabilités ne sont pas en faveur des automobilistes, mais aussi parce que, ce faisant, je continue à alimenter le réchauffement climatique. Et si nous ne diminuons pas drastiquement et rapidement nos rejets en gaz à effet de serre, toutes ces petites discussions n'auront servis à rien.

Revenons-en donc au débat initial : combien de temps avons-nous pour combattre le réchauffement climatique, quand on sait que les 50 dernières années de pollution (alors que nous n'étions que 1,2 milliards d'occidentaux à polluer et qu'avec les pays émergeants nous allons grimper à près de 4 milliards) ont enclenché des rétroactions que nous avons peu de chances de maîtriser ? (aller lire le dossier du site VieRurale pour des détails).

L'union européenne pense qu'il faut diviser par 4 nos rejets avant 2050 (par 4, alors que lors du premier choc pétrolier, nous avons laborieusement réussi à réduire notre consommation de pétrole de 30% !), si l'on souhaite éviter un emballement du système. Ces choix datant d'avant les dernières découvertes, comme les rejets de CO2 par les végétaux en période de sécheresse, ou la fonte des pergélisols qui dégagent du méthane, je pense que nous devrons bientôt ramener ces 40 ans à 20.

Le temps des discussions est donc terminé, et nous devons faire nos choix pour ramener nos rejets à moins de 500 kg d'équivalent carbone par an et par personne. Et sans nucléaire, je pense que nous serons nombreux à avoir froid l'hiver.

TM
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

oui c'est vrai JOJO
j'ai voulu faire court
La RT 2000 ne porte pas que sur l'isolation mais il porte sur réglementation thermique et il ne comporte volet l’éclairage que pour le secteur tertiaire.je voulait juste te faire remarquer que en comparant PassivHaus avec RT 200x tu comparais des choux et des pommes.
je l'ai fait maladroitement et avec plein de fautes et j'en suis desolé.

et si les grands sites eolien nécessitent des lignes THT. car des que leur part est préponderante dans la production generale il faut etre capable de transporter l'energie des regions ou il y a du vent vers les regions ou la periode est plus calme.
l'ideal d'un syteme tous EnR serait un transport modialisé ou les pays du sud deviendrait producteur EnR car sinon on passe obligatoirement par le stokage

si Il est tout à fait possible de récuperer la chaleur des tours de refroidissement
d'une centrale thermique. j'aimerais que tu developpe les moyens mis en euvre pour utiliser toute cette energie (mis a part venir tous habiter au pied des tours)

a Syrius
la différence que je voulais faire apparaitre entre CO2 et (NOX et les particules ) c'est que il y a peut etre une lutte contre une pollution de pays riches (particule, ozone dans les villes, enfouissement) avec des solutions qui peuvent augmenter les quantités de GES (GPL et essence gasoil recours au gaz nucleaire)
je sais que cette idées est tres polemique mais j'ai la certitude que le vrai challenge est de lutter contre lesGES
je travail dans le PV et le petit eolien et n'ai aucun lien avec l'atome sauf peut etre par l'intermediaire de ma prise secteur mais toi aussi sans doute.

didier
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Excuses-moi, mais je ne comprends toujours pas bien tes explications sur les différences entre les GES.
Encore moins lorsque tu sembles introduire des notions géoéconomiques ou géopolitiques, en parlant des pays riches...
Je ne sias pas si cela apporte quelque chose de te dire que je ne roule qu'au GPL et que mon lien avec l'atome via les prises secteur est de plus en plus distendu car, là où je l'ai pu (mon entreprise)
j'ai souscrit un contrat avec un fournisseur d'éléctricité d'origine hydroélectrique (GEG : Gaz et Electricité de Grenoble).
En attendant le 1er juillet 2007, jour où je pourrai en faire de même pour la maison.

Je laisse Jojo répondre à ce qui le concerne, mais ton analyse sur les lignes THT partant d'éoliennes me semble une crainte sans fondement.
Sans ta précision sur ton activité, on n'aurait jamais deviné que tu travaillais dans les ENR...

Syrius
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

bonjour

les lignes THT pour transporter l'energie des éoliennes ne sont pas une crainte mais une certitude
négaWatt par exemple parle de 137 TWh ( avec une louche et un grand manche et de tres bon site) ca nous fait 30 000 MW installer soit 10 000 machine de 3MW comme toutes ces machines sont loin des villes... CQFD

pour le jeu d'ecriture qui te permet de te brancher propre pour l'instant il ne produise pas plus de Wh ENR mais il dise qu'il te les vendent a toi, pour la planete ca ne change pas grand chose toi tu a 100% et moi je suis passé de 20% a 19.99999%

pour le GPL tu a efectivement reduit la pollution des villes (probleme de santé public important) en reduisant particules et quelques autres gaz irritant mais au prix d'une augmentation la masse de carbone relargué, car le rendement est bien moins bon .
donc pour un probleme de santé public dans les pays riches on augmente le carbone libere mais les boulversement du climat auront des consequences bien plus lourdes dans les pays pauvres
sinon tu fais des économies avec le GPL ? en tous cas pour moi aucune inquietudes particuliere
moi j'essais L'huile vegetale .

didier
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Bravo

Merci de votre analyse. Ce genre de travail devrait être plus diffusé....
Mais je crains que peu de gens soient prêt à l'entendre et à l'accepter. ...

Hatshep
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Jean-Marc Président !!!!

Tout est dit dans le titre...

président du monde bien sur...

Guillaume | 27 mars 2006 à 17h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Jean-Marc Président !!!!

Je préferai que JM soit une matrice à clônes.

Offrons-nous du bon sens ainsi qu'à nos politiques, nos voisins et nos amis !!

Jean Marc, votre bon sens n'a d'égal que vos connaissances techniques.
Chapeau !!

G.M | 27 mars 2006 à 17h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Le mix énergétique

On doit sortir de l'idée qu'une technique apportera la solution à tous nos problèmes. Si les biocarburants agricoles ne sont pas la panacée, ils peuvent contribuer à aténuer le choc de la raréfaction du pétrole. Les carburants du futur issus de biomasse forestiere ont un potentiel proche de 5 000 litres par hectare, il peuvent également apporter une partie de la solution dans un pays ayant 16 millions d'hectares de forêts. Une nouvelle approche de la consommation et une nouvelle gestion de l'économie de nos déplacements sera néanmoins nécessaire. Il nous reste à mettre en musique toutes les possibilités pour passer en douceur de l'ére du pétrole pas cher et du gaspillage à l'age adulte énergétique. Si la taxe est un moyen, elle ne peut pas, elle ne doit pas être le seul. Du courage messieurs les politiques!
Cordialement.

Marco | 28 mars 2006 à 11h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Le mix énergétique

Vous l'avez bien dit, on ne peut se satisfaire d'une énergie. Pour autant, vous mettez beaucoup d'entrain à en défendre une: le bois. Pourquoi ??

Pour produire la biomasse n'aurons-nous pas besoin d'énergies ?

Ne serait-ce pas mieux de marcher pour aller chercher sa baguette, pour prendre son train ou d'acheter des produits locaux ??
Un peu de courage messieurs les....citoyens.

Avant même d'arriver au "mix énergétique", pourquoi ne pas penser a une consommation raisonnée de l'énergie.

Pensez à etteindre votre PC en partant ce soir et à ne pas laisser de veilles. Le présent est aux comportements !

G.M | 28 mars 2006 à 15h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Le mix énergétique

Le bois existe déjà en quantité même dans notre pays, 81 Mm3/an d'accroissement forestier dont à peine la moitié est valorisée. Il faudra aller chercher celui qui sert de casse-croute aux insectes xylophages et aux champignons dans nos forêts cela aura un coût c'et vrai, on peut aussi croire que celà créera de l'emploi et de la valeur.
Ce ne sera de toute évidence qu'une contribution partielle à la mise en oeuvre du mix énergétique réclamé plus haut.
Le bois présente également l'intérêt d'être présent dans des pays qui n'ont pas de pétrole, de gaz ou de charbon. Il peut leur permettre d'accéder à l'énergie dans des conditions moins pénalisantes pour l'environnement pour peu qu'il soit géré de façon durable. Tout un programme!

marco | 28 mars 2006 à 19h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 
La centrale qui pète...

Très bonne réflexion dans l'ensemble sur les problèmes énergétiques. Et les quelques vérités qui sont rappeleées dans le propos permettent d'élever le débat.
Quelque chose d'un peu gênante, néanmoins.
Les déchets de l'industrie nucléaire, radioactifs, comme chacun sait, pour quelques millenaires, sont passés pour pertes et profits ; tout comme le scénario d'une centrale qui pète...
Hallucinant, non ?
C'est toujours et encore la vieille rengaine sur l'obligation de choisir entre dégats dérivés du CO2 et les cauchemars que nous lègue la filière nucléaire.
On nous somme de choisir entre la peste et le choléra.
C'est dommage que l'interview laisse cette impression...

Syrius | 30 mars 2006 à 02h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

toujours aussi percutant ce J MJ. Mais quand on a raison on peut se le permettre.


je dirais plutot choisir entre la peste et la grippe . pour moi le choix est vite fait.

bien sur on peut aussi choisir de vivre sans electricité. ou alors balancer une paire de bombes atomiques pour diminuer la population mondiale.
Sinon on est obligé de passer par le nucléaire si on veut sauver ce qui peu encore l'etre .

bastien | 30 mars 2006 à 03h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Allez demander aux populations de Tchernobyl (ou ce qu'il en reste) si
leur malheur est comparable à une grippe.
Ou alors à un genre de grippe nouveau, foudroyante.
Je vois que les neurones sont bien lavés... pour laisser entendre,
comme vous le faites, que sans le nucléaire il n'y aurait pas
d'élecrticité.
Cela faisait longtemps que je n'avais plus entendu un pseudo-argument
aussi manichéen.

Syrius | 30 mars 2006 à 10h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Tout à fait d'accord.. meme si ca peut faire foird dans le dos, " une centrale qui pète", il faut ouvrir les yeux et arrêter de vivre dans l'utopie... un monde vert aujourd'hui pour les milliards d'être humains avec 0 rejets et 0 risques n'est pas réaliste.... il est clair pour moi, vu le potentiel des différentes énergies renouvelables (géothermique, éolien, maritime...) qu'il faut les développer. Le nucléaire ne doit pas être un objectif, mais est une solution immédiatement applicable et permettant de préserver l'étmosphère de quelques millions de tonnes de CO2...
au sujet de la libéralisation du marché de l'électricité, il est clair que cela est réalisé pour baisser les prix, mais un autre effet, et que je trouve personnellement non des moindres, est la possibilité de choisir son opérateur!! et personnellement, j'opterai pour une offre 100% verte, même si il m'encoute plus que les kW d'EDF!!
Car il est clair que la meilleure façon en tant que citoyen, et donc consommateur de faire bouger les choses est de créer une forte demande d'énergie verte, afin de faire évoluer l'offre du marché!! Si les industriels sont convaincus de la nécéssité commerciale, les instances politiques suiveront:!

greendays | 30 mars 2006 à 10h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

S'abonner à un fournisseur d'électricité verte, n'est-ce pas cela, justement, être réaliste et voire que l'on peut, tout de suite, faire quelque chose contre le nucléaire ?
Personnellement c'est chose faite depuis plus d'un an, auprès de GEG qui produit son électricité à partir de barrages alpins.
En tant que particulier, il vous faudra attendre encore 15 mois pour pouvoir le faire.
Mais allez-y. EDF appréciera.

Syrius | 30 mars 2006 à 10h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Pour être cohérent avec des choix énergétiques responsables il est désormais possible de s'engager personnellement, y compris à toute petite échelle, auprès de ENERCOOP.

Anonyme | 30 mars 2006 à 11h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 
relation à l'energie

Il est clair que si chacun faisait la chasse au watts perdu, prenait les transport en commun ou des moyens de locomotion comme le vélo ou marcher, se contentait du minimum en appareil électromanager cela ferait changer la situation... Mais les gens n'ont pas encor pris conscience qu'ils peuvent agirent qu'ils ont un rapport de force acheter ou pas... d'avoir un autre manière de vivre sans être rétro ou ringard, bien au contraire!

hermine | 30 mars 2006 à 11h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

RENSEIGNEZ-VOUS !
Si vous cherchez (UNSCEAR, OMS, les docs sur sur Tchernobyl), vous verrez que les décès liés à ce terrible accident sont HORS de proportion avec ce que beaucoup (et surtout chez les média) ont en tête. Franchement, ça vaut le coup de regarder en face et de sortir de la manipulation ANTI-nucléaire dont beaucoup sont victimes.

Je pense que l'un des crimes les plus graves depuis 30 ans est justement cette désinformation massive au sujet des risques du nucléaire (déchets, accidents). Les activités "chimiques" (peintures, mousses, médicaments... mais aussi bombes, gaz militaires et autres joyeusetés) mènent à beaucopu plus de morts.
Se fermer la porte au nucléaire (ou ne pas le développer plus encore) est un crime contre les gens qui vont supporter les conséquences de nos émissions de GES au XXIème siècle.

Tchernobyl : 42 morts.

Exigez de l'information solide, faites confiance à des comités internationaux de SPECIALISTES (médecins, physiciens, etc), pas à des associations passionnément anti-nucléaire depuis 30 ans et qui n'ont jamais su se remettre en cause !

Ne pas confondre 1 et 1000 | 30 mars 2006 à 13h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Bonjour à tous.

2 propos semblent se développer dans ces échanges.

-1- Le premier consiste à qualifier les dangerosités respectives du nucléaire et du réchauffement climatique.

Naturellement, personne ne cherche à minimiser le drame de Tchernobyl mais, il n’y a pas si longtemps, la France a commémoré l’anniversaire de la mort d’un millier de mineur. Tchernobyl est-il plus grave que Courrières ? À l’évidence, oui, mais il est indéniable que cet événement ne remet pas en cause la survie de l’humanité (je ne parle pas, bien sûr, d’un conflit nucléaire généralisé, qui n’a rien à voir avec le sujet), alors que le réchauffement nous fait courir ce risque.

Le problème, avec le réchauffement, c’est que la majorité de la population ne se rend pas compte de l’importance du phénomène. Pour faire court, une variation de 5° sur 10000 ans correspond à un changement d’ère climatique, alors, que penser de 10° en 100 ans ? (avec la fonte de la calotte arctique, prévu pour 2050, le réchauffement va s’accélérer à cause d’un moins bon réfléchissement des rayons du soleil et d’une augmentation des rejets de méthane liés au dégèle du permafrost, ce qui correspond à une centaine d’année de nos rejets.
-2- Le second consiste à quantifier l’énergie propre (au sens « sans rejets de gaz à effet de serre ») dont nous disposons.

Malheureusement, les énergies « vertes », comme vous dites (biomasse, aérogénérateur, solaire thermique et photovoltaïque, pompes à chaleur, géothermie profonde, etc. De grâce, ne parlons pas d’hydrogène, qui n’est pas une énergie primaire !) ne sont pas capables de nous fournir les quantités phénoménales d’énergie que nous consommons. Pour preuve, le Danemark, champion de l’utilisation des aérogénérateurs, et l’Allemagne, championne de l’utilisation du solaire, ont des émissions individuelles 40% plus élevées que les nôtres.

Ces 2 constats m’amène donc à :
-1- ne pas rejeter le nucléaire comme source d’énergie (pour être tout à fait clair, je préfère que la Chine s’équipe de centrales nucléaires plutôt que de centrales à charbon, ressource qu’elle possède en quantité).
-2- réduire autant que je peux mes rejets en gaz à effet de serre, (nos rejets individuels peuvent se mesurer grâce à un Terre’momètre).

TM | 30 mars 2006 à 13h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

45 morts pour tchernobyl??!!!!

des chiffres donnés par des "comités internationaux de SPECIALISTES". Et ils sont payés par qui ces expeerts???

L'OMS n'a même pas le droit de se méler des effets de la radioactivité ou de critiquer l'AIEA.

Menssonges, propagande et manipulation. Aujourd'hui encore les enfants Tchernobyl continuentt de naitre et il faut être aveugle pour ne pas les voir.

Annoncer 45 morts pour Tchernobyl est un crime.

Que les partisants du nucléaire avouent qu'il ne veulent laisser une terre habitable aux générations futures. Quand leur millions de m3 de déchets radioactifs commenceront à se dissoudre dans les nappes phréatiques profonde et pourrir la terre de l'intérieur par la radioactivité.

Le nucléaire une solution au réchauffement climatique???!!! les centrales aspirent les GES maintenant??!!

EPR, centrale post 11 septembre, n'est même pas capable de résister à un crash d'avion de ligne, c'est inadmissible. Si ça arrive, c'est un deuxième Tchernobyl, ou plus grave, et des régions entières fortement peuplées, completement iradiées. Qui va se sacrifier comme les liquidateurs de Tchernobyl???

Les seuls à proposer des solutions sans GES et viable sont ceux qui luttes pour le developpement des energies renouvelables.

L'association NEGAWATT a reédité un scénario 2006. Là nous avons à faire avec des données sérieuses et objectives. Arretons de parler et de dire que les ENR ne suffisent "malheuresement" pas, que la consommation est comme elle est et qu'il n'y a que des centrales au charbon pour remplacer lae nucléaire, etc, etc...

Regardez le scénario NEGAWATT et essayez plutot de contester leurs données.

La conclusion c'est: des efforts et des choix choix politiques fort, mettre en place les moyens de profiter des économies d'énergie facilement réalisables, et développer les ENR.

Avec une sortie du nucléaire possible vers 2035.

Car tous les antinucléaire ne sont pas pour arreter les centrales demain, j'en rassure certains. Moi oui, mais pas tous.

bref:

esssayez de contester ces chiffres plutot que de parler dans le vide comm ce pseudo expert de JANCOVICI qui est pour résumer pronucléaire, proOGM, antiagriculture bio, etc etc...

jojo | 30 mars 2006 à 13h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Jean-Marc Président !!!!

Ce pseudo expert très
apprécié des médias est aussi pro-nucléaire, pro-OGM, anti-agriculturebio,
etc. etc.
C’est le genre « d’expert » capable de répéter les chiffres de « quelque
centaines » de morts liés au nucléaire civil, Tchernobyl compris !

Ou d’expliquer que les ENR ne seront jamais capable d’assurer notre avenir
énergétique.

Etc., etc., etc.,

A appeler ces articles des « calculs de coin de table » et à la manière
dont ils sont rédigés, il sous entend que ces dires sont des vérités
absolues. Or il sait très bien qu’il ne prend que les statistiques,
scénarios, ou hypothèses qui l’arrangent, sans indiquer les incertitudes
qui planent au dessus de chaque élément de sa propagande.

il est donc très dangereux pour les personnes « non sachante »
cherchant à s’informer sur les problèmes énergétiques de société.

c'est un charlo.

jojo | 30 mars 2006 à 13h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 
MANIF Anti EPR Cherbourg le 15 AVRIL

il y a également un appel à signer.

Pour ceux qui ne peuvent pas, faite tourner l'info à vos proches.

EPR, le projet inutile, couteux et dangereux...

jojo | 30 mars 2006 à 13h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Jojo,
juste un mot: vous connaissez très mal JM Jancovici.
Vous devriez consulter plus attentivement son site avant de diffamer.

jmp | 30 mars 2006 à 14h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Jean-Marc Président !!!!

Et vous quelle sorte d'expert êtes vous?
Quelles sont vos compétences ? D'où tirez vous vos informations?

jmp | 30 mars 2006 à 14h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:MANIF Anti EPR Cherbourg le 15 AVRIL

Ce fil de discution n'est pas un appel à la propagante anti nucléaire.
Votre comportement est scandaleux !

jmp | 30 mars 2006 à 14h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Si je le connais très bien

et je connais très bien son site pour avoir lu attentivement ces pseudo "calculs de coin de table" ou les interview qu'il donne.

et je répete: il est pronucléaire, proOGM, antibioagriculture, etc etc etc

et je répete encore que c'est un charlo.

il donne ces "calculs" comme si c'était des vérités absolues.

Je suis ingénieur en énergétique diplomé de centrale Nantes. Je m'interesse bcp aux problèmes énergétiques de société. J'ai donc les bases pour voir clair dans son jeu.

Mais ce genre de site ou ses discours sont très dangereux pour les personnes qui chercheraient à s'informer et qui croiraient comme il laisse l'entendre que tout ce qu'il dit est la vérité absolue.

ou alors effectivement, il faut bcp de nucléaire, les OGM sont indispensables, et les produits bio ne sont pas une bonne chose.

jojo | 30 mars 2006 à 14h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:MANIF Anti EPR Cherbourg le 15 AVRIL

tu sais pas ce que c'est la "propagande" !!

la "propogande, faut des moyens pour la faire.

la proagande, c'est le CEA, FRAMATOME, l'ANDRA, etc etc...

pas des pauvres assoc qu'ont pas de tunes.

jojo | 30 mars 2006 à 14h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Jean-Marc Président !!!!

j'ai déjà répondu.

vous allez sur www.negawatt.org.

là vous trouverez de vrais experts.

Vous lisez leur scénario 2006,

et vous essayez de contredire leurs données.

jojo | 30 mars 2006 à 14h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

pour repondre à syrius:

>Allez demander aux populations de Tchernobyl (ou ce qu'il en reste) si
>leur malheur est comparable à une grippe.

ça eleve le debat, quand on a pas d'arguments sur le fond, on attaque sur la forme (c'est plus facile). je pense que tout le monde a compris ce que je voulais dire.


pour les 45 morts:

il parait evident pour moi qu'il s'agit d'un autre extremiste de l'autre bord.tout le monde sait qu'il annonce n'importe quoi. le mieux c'est de l'ignorer.


pour TM:

merci, je me sens moins seul


pour jojo:

>Que les partisants du nucléaire avouent qu'il ne veulent laisser une terre habitable aux générations futures.
>Quand leur millions de m3 de déchets radioactifs commenceront à se dissoudre dans les nappes phréatiques profonde et
>pourrir la terre de l'intérieur par la radioactivité.

le nucléaire permet justement de limiter les rejets GES (pour le moment on a pas d'autre solution.ça ne veut pas dire qu'il ne faut pas devellopper les ENR, au contraire.) pour laisser une terre habitable (enfin plutot pour ne pas detruire ce qu'il en reste)


>Le nucléaire une solution au réchauffement climatique???!!! les centrales aspirent les GES maintenant??!!

ça c'est du n'importe quoi. ça montre que vous ne comprenez pas de quoi l'on parle, on que vous etes volontairement de mauvaise foie.
J'ai pas le courage de vous faire un cour sur le rechauffement climatique, mais si quelqu'un d'autre veut bien s'en charger.


>EPR, centrale post 11 septembre, n'est même pas capable de résister à un crash d'avion de ligne, c'est inadmissible.

Pas de commentaire, ce serait trop facile, et je risquerais d'être méchant.


>Regardez le scénario NEGAWATT et essayez plutot de contester leurs données.

C'est ce que je vais aller faire. si dans le meme temps vous pouviez aller faire un tour sur celui de jean Marc Jancovicci (www.manicore.com), ça ne pourra faire de mal ni à vous, ni à moi.


>Je suis ingénieur en énergétique diplomé de centrale Nantes

comme quoi etre ingénieur ne fait pas tout, j'ai meme du mal à y croire.

bastien | 30 mars 2006 à 14h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Alors Bastien ?
C'est bien toi qui a parlé de grippe ; je ne l'ai pas rêvé ?!
Qualifier les maux pouvant découler de l'imprudence nucléaire de grippe, par opposition à la "peste" que serala suite de conséquences du rechauffement climatique.
Non, je ne m'attaque pas à la forme pour esquiver le débat de fond.
Tu as bien vu par les contributions qui ont suivi ce que les pro-nucléaires continuent à croire à propos de l'accident de Tchernobyl : qu'il n'y a eu que 42 morts.
Alors de grâce, arrête de comparer ce qui s'est passé en Ukraine avec une simple affection saisonnière. Cela fait trop plaisir aux anesthésistes idéologisés que sont les manipulés du tout nucléaire.
Avoue qu'ils ont des moyens autrement plus importants que les militants anti.
Les mots ont leur importance Bastien. Demandes aux victimes de l'antisémitisme.
Quant à l'affirmation dérisoire de l'absorption des GES par les centrales nucléaires, là je crois que tu n'as pas compris, our que tu feins de ne pas comprendre.
La multiplication de réacteurs n'entamera en rien notre consommation de pétrole (c'est d'ailleurs ce que commence par affirmer l'inteviewé JMJ).
Alors que c'est elle la principale source de rejets.

Syrius | 30 mars 2006 à 14h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
comunication

::
Il faut communiquer que est du choix du confort de chaq'un qu'il s'agit pour reduir l consomation, oui le prix aide mais la mentalité ne change pas pour autant si la communication du lien entre tout n'est pas compris.

aabb | 30 mars 2006 à 14h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

1: pour moi le nucléaire est bien moins dangereux que le rechauffement climatique. (ça va les mots te conviennent?? )

2: je n'ais jamais dit que les centrales aspiraient des GES. c'est jojo qui l'a sorti de son chapeau en contre-argument idiot.

L'interêt des ENR et du nucléaire, c'est qu'ils rejetent tres peu de GES/Kw produits. ils permettent donc de reduire les rejets, et permette d'eviter d'aggraver la situation (enfin ça c'est si on est optimiste. la réalité c'est plutot qu'il est un peu tard pour bouger,et que 90% du mal est deja fait ) .

Les ENR non plus n'aspirent pas de GES, c'est pas pour ça qu'il faut les abandonner.

bastien | 30 mars 2006 à 15h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:MANIF Anti EPR Cherbourg le 15 AVRIL

C'est vrai que dès que des écolos cherchent à faire une manif, ça tourne lourd pour tout le monde.

Pourquoi les écolos n'ont pas la côte dans ce pays?

Pourtant, ces gens ont un sens de la réfléxion qui va au dela de leur nombril (puisqu'on parle d'environnement et de bien être pour tous).
Comme il est dans l'air de ne pas les prendre aux sérieux, de ne pas les considérer, de les prendre pour des fous dans leur bulle et à côté de la réalité, c'est sûr que l'écologie reste un cri sourd.

Le nucléaire reste un débat très sérieux. Il faut en parler et donner l'info.

Merci pour votre compréhension. Merci à ceux qui se démènent pour tirer l'info qui reste cachée.

Ne cherchons pas à nous mettre des coups dans les pattes, mais unissons-nous. Nous avonc un problème social important dans le pays (le CPE en témoigne).
Bonne journée à tous!

têf | 30 mars 2006 à 15h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Re-bonjour.

Comme d’habitude, ce genre de discussion tourne à l’affrontement personnel, ce qui n’apporte rien au débat. Si je souhaite quand même intervenir de nouveau dans ce fil, c’est simplement pour remettre les liens que j’avais placés dans mon commentaire précédent et qui ont été supprimés. Je ne suis pas sûr que le traitement soit automatique, puisque j’ai carrément une phrase qui a sautée, mais j’espère que ce fil n’est pas modéré par quelqu’un qui aurait déjà un parti pris (le post d’« Anonyme » montre que les liens peuvent passer).

TM | 30 mars 2006 à 15h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:MANIF Anti EPR Cherbourg le 15 AVRIL

Bonjour à tous.

Il est toujours intéressant de constater comment chacun se pense défavoriser.

Sans vouloir changer de sujet, j’estime que le dénouement de l’affaire du porte-avion Clemenceau montre bien l’importance qu’on les « écologistes » dans ce pays. Arrêtons donc de croire que nous sommes tous manipulé, dans un sens comme dans l’autre. L’information, quelque quelle soit, est accessible pour qui le souhaite, à condition de s’en donner la peine et de ne pas se laisser aveugler par les opinions.

Je suis donc de l’avis de jmp : agir comme le fait jojo est inacceptable dans un fil de discussion comme celui-ci.

TM | 30 mars 2006 à 15h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Réponse à Bastien:

Pas de réponse sur le fait que EPR ne résiste pas aux crash d'avion?? très bien, ne te fache surtout pas. contente toi de ne rien dire, c'est bcp mieux comme ça, effectivement. On est d'accord.

Le site de monsieur pseudo expert charlo, j'ai déjà dit que je le connais très bien. et tu sais ce qu'il en est. c'est un ramassi d'idioties balancées comme des verités absolues.

tu ne connais pas NEGAWATT?? et tu me demande de m'informer??!! la moindre personne qui s'interesse un minimum aux problèmes énergétique est obligée de connaitre cette association et ses experts.

vas t'informer, vas....

jojo | 30 mars 2006 à 15h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:MANIF Anti EPR Cherbourg le 15 AVRIL

Merci, ça me fait très plaisir que tu sois pas d'accord avec moi.

L'information et donnée par les médias. Et les médias dominants en France appartiennent en gros tous soit à Dassault, soit à Lagardère, qui sont je le rappel deux gros pourrit de marchands d'armes.

TF1 c'est Bouygues et c'est presque pire.

FR2 FR3 c'est l'état et également l'influence des patrons.

en gros, tout les moyens d'informations accessibles la plus facilement à la populasse appartiennent tous à des gros patrons et sont influencés par l'état.

ormis le "canard enchainé"

Alors, c'est pas "l'information est accessible pour qui le souhaite, à condition de s’en donner la peine et de ne pas se laisser aveugler par les opinions.", non c'est pas comme tu le dis.

Il est très facil de se laisser manipuler ou "aveuglé" par les médias et la propagande omnipprésente. et il faut être très motivé pour se donner une grande peine afin d'"acceder" à une information fiable et au maximum objective.

comme une information ne peut être Objective par définition, il faut écouter les deux thèses opposées avant de se forger une opinion.

Donc, pour en revenir aux problèmes énergétiques, j'ai bien écouté les deux thèse. et il est clair que si l'on trouve des justifications au nucléaire, ça signifie soit qu'on y gagne de l'argent et qu'on s'en fout de l'environnement ou des autres (le PDG de FRAMATOME par exemple), mais cela concerne peut de monde. Soit on est manipulé.

car il n'y a raisonnablement aucune justification posible à developper le nucléaire.

Seulement, pouvoir ennoncer ça comme je le fait, demande bcp de temps à s'informer sur la question.

tu es donc manipulé TM...tu ne seras certainement pas d'accord, pourtant c'est le cas, t'es manipulé que tu le veuille ou non.

et pour ce post de pub à la manif du 15 avril, saches que je milite activement contre le nucléaire et que je profite de toutes les occasions qui me sont données pour diffuser l'info.

salut,

jojo | 30 mars 2006 à 16h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Un livre que je recommande à tous ceux qui s'intéressent aux enjeux énergétiques, mais aussi sociaux, écologiques et politiques en rapport avec l'environnement.
Rédigé par un journaliste qui mériterait lui aussi d'être inteviewé par ce News magazine : Jean-Paul Besset.
Son titre : " Comment ne plus être progressiste sans devenir réactionnaire ".

Bonne lecture à tous.

Syrius | 30 mars 2006 à 16h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Un problème: la sensibilisation

Le problème, c'est que les gens ne se sentent pas concernés, malgré leurs dires. Par exemple, il y avait la semaine derniere et cette semaine une manifestation sur le développement durable d'une dizaine de jours, avec des scientifiques allant à la rencontre du grand public, des conférences très interessantes, un festival du film sur des films "environnementaux" tels que le cauchemar de darwin, et dont 2 étaient en avant première mondiale: résultat: 30 à 40 personnes par séance sur une ville de 150 000 habitants et dans un campus de 30 000 étudiants, et la plupart de ces personnes étaient déjà fortement sensibilisées.

Après, sur la question du nucléaire, ce n'est pas une solution idéale, mais il n'y a pas de solution idéale. En outre, quand on focalise sur les déchets radioactifs, on oublie trop souvent les déchets chimiques, qui sont en quantités beaucoup plus importantes, beaucoup moins controlés et certains n'ont pas de demi-vie, comme par exemple les métaux lourds, les dioxines; d'autres produisent des métabolites qu'on est meme pas capable d'analyser, comme les PCB. Ainsi, j'aurai aimé voir les ONG avoir une position dure pour défendre la proposition REACH, mais c'est vrai que c'est moins médiatique que le nucléaire.

Enfin, lorsqu'on parle de transparence, est ce transparent de s'autoproclamer commission indépendante (CRIIRAD) alors qu'on est une association anti-nucléaire? Ceci n'est toutefois pas une justification du manque de transparence de l'Etat, de la cogema et d'EDF qui amène son lot de fantasmes.

toytoy | 30 mars 2006 à 17h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Un problème: la sensibilisation

La CRIIRAD n'est pas anti-nucléaire.

Elle mesure la radioactivité et publie ces résultats, c'est tout.

c'est un labo comme les autres à l'exeption que leurs contrats de mesures ne peuvent comporter de clause de confidentialité.

Elle s'occupe également de la radioactivité dans les milieux hospitalier ou des déchets radioatif liés à l'activité médicale.

J'ai assisté à une conférence de Romain Chazel le 19 mars, et il a répété qu'ils ne veulent pas prendre part au débat sur le nucléaire.

Pour preuve, la bannière de la manifestation de la manif anti EPR le 15 avril n'est pas sur leur site, alors qu'elle est présente dans de nombreux sites écolos.

jojo | 30 mars 2006 à 18h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Jean-Marc Président !!!!

Je comprends qu'on ne puisse pas être d'accord en tout avec JMJ.
Mais il ne faut pas mélanger les débats et s'opposer de manière destructrice.
JMJ fait partie de ces personnes qui arrivent à faire passer des messages dans l'opinion concernant le dérèglement climatique.
Il fait partie de ces personnes qui ont fait des choix personnels courageux, et qui eprmettent que l'on parle de sujets certainement plus importants pour nos enfants et petits enfants que le CPE par exemple.
Alors on peut diverger notamment sur la question du nucléaire ou du potentiel des ENR. Cela ne remet pas en cause pour autant le travail extrémement sérieux de JMJ, pas plus que celui tout aussi sérieux et intéressant de Negawatt, meêm si ces travaux divergent sur certains points.
L'important est que l'opinion et nos dirigeants comprennent qu'il faille faire quelque chose et très vite.
Je ne suis pas suffisamment calé en science et je n'ai pas suffisament de temps pour travailler l'intégralité du sujet pour savoir si il vau mieux tel ou tellle solution mais a titre personnel, je suis convaincu :

- qu'on ne peut pas a court terme sortir du nucléaire ET réduire les émissions de CO2
- que l'EPR est un mauvais choix car il va couter très cher pour des avantages très faibles par rapport aux réacteurs actuels
- qu'il ne f

Guillaume | 30 mars 2006 à 18h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Pour les morts de Tchernobyl, voici une de mes sources :

Né le 4 avril 1949, X 67, interne des Hôpitaux de Paris 76, docteur en médecine et docteur ès sciences, professeur des universités, André Aurengo dirige le Service de médecine nucléaire de la Pitié-Salpêtrière. Dans ce service, spécialisé en pathologie thyroïdienne, sont suivis plus de 4 000 patients atteints de cancer thyroïdien, ce qui constitue l'une des plus grandes cohortes mondiales.
André Aurengo et son équipe ont effectué plusieurs missions en Ukraine, et traité a la Pitié 33 enfants ukrainiens atteints de cancer thyroïdien à la suite de l'accident de Tchernobyl. Membre du Conseil d'administration d'EDF, André Aurengo est vice-président de la section de radioprotection du Conseil supérieur d'hygiène publique de France, membre de la délégation française à l'UNSCEAR et correspondant de l'Académie nationale de médecine.

Pour les ingénieurs de Nantes qui critiquent à ce point Jean-Marc Jancovici, je suis scié : ce qu'il écrit et surtout les calculs d'ordres de grandeurs qu'il mène sont l'essence même d'un bon travail d'ingénieur et sont particulièrement éclairant.
Negawatt est construit sur la lutte contre le nucléaire, pas la lutte contre le réchauffement climatique : l'orientation de départ, dogmatique, fausse le raisonnement.

Amicalement,

Ne pas confondre 1 et 1000 | 30 mars 2006 à 19h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Jean-Marc Président !!!!

Je comprends qu'on ne puisse pas être d'accord en tout avec JMJ.
Mais il ne faut pas mélanger les débats et s'opposer de manière destructrice.
JMJ fait partie de ces personnes qui arrivent à faire passer des messages dans l'opinion concernant le dérèglement climatique.
Il fait partie de ces personnes qui ont fait des choix personnels courageux, et qui eprmettent que l'on parle de sujets certainement plus importants pour nos enfants et petits enfants que le CPE par exemple.
Alors on peut diverger notamment sur la question du nucléaire ou du potentiel des ENR. Cela ne remet pas en cause pour autant le travail extrémement sérieux de JMJ, pas plus que celui tout aussi sérieux et intéressant de Negawatt, même si ces travaux divergent sur certains points.
L'important est que l'opinion et nos dirigeants comprennent qu'il faille faire quelque chose et très vite.
Je ne suis pas suffisamment calé en science et je n'ai pas suffisament de temps pour travailler l'intégralité du sujet pour savoir si il vau mieux tel ou tellle solution mais a titre personnel, je suis convaincu :

- qu'on ne peut pas a court terme sortir du nucléaire ET réduire les émissions de CO2 et que la priorité est pour moi le dérèglement climatique et donc la réduction des émissions de CO2 malgré les risques du nucléaire et le problème des déchets que je ne sous estime pas
- que l'EPR est un mauvais choix car il va couter très cher pour des avantages très faibles par rapport aux réacteurs actuels
- qu'il ne faut pas pour autant freiner le développement des ENR (principalement solaire mais aussi éolien)
- au final quel que soient les choix technologiques, nous allons de gré ou de force basculer dans une nouvelle ère énergétique, et quil faudrait une volonté politique forte pour baisser tout de suite notre consommation énergétique, et que la taxe sur l'énergie me parait une excellente solution.

En gros : sortons des dogmes qui font trop de mal aux militants et a la vision de l'écologie par le grand public, et avançons de manière pragmatique : nous sommes dans un monde régi par l'économie et le "grand capital". On peut le regretter ou s'en satisfaire, la n'est pas le problème, mais c'est bien en agissant sur la finance qu'on pourra faire bouger quelque chose.

Donc la taxe...vite....

Guillaume | 30 mars 2006 à 19h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:MANIF Anti EPR Cherbourg le 15 AVRIL

Le budget de Greenpeace monde : 160 000 000 d'euros, dédiés à la lutte contre les atteintes à l'environnement et PRINCIPALEMENT (cf site france : 2 titres sur 6) contre le nucléaire. Rien dans les gros titre contre le réchauffement climatique.

Donc si ça ce n'est pas de l'organisation solide capable de faire bouger les choses... il ne faut être trop parano !

Mais j'insiste, le parti pris au départ est CONTRE le nucléaire, au détriment des enseignement de plus de 50 ans d'exploitations de centrales et notamment 30 ans en France avec le plus bas taux d'accidents de toute l'industrie !

Ne pas confondre 1 et 1000 | 30 mars 2006 à 19h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Arthur.
Si j'ai bien compris, l'auteur que tu qualifies de "pointure", ce médecin qui dirige le service de médecine nucléaire de la Pitié, est également membre du conseil d'administration de... EDF.

Merci de nous avoir éclairé sur la nature de tes sources.

Quant à Négawatt, ce n'est pas sur la lutte contre le nucléaire que cette structure s'est construite. Mais sur l'urgente nécessité de réduire nos consommations.
Evidemment, cet objectif a longtemps déplu, d'abord de manière officielle, puis de manière plus occulte, aux dirigeants qui ont pour mission de construire un maximum de réacteurs nucléaires dans notre pays.

Comment, oser proner la sobriété énergétique ?

Alors, oui, effectivement, cela se transforme en une lutte "anti-nucléaire".

Mais enfin, sortez de votre bulle : vous rendez-vous compte de la monstruosité de cette filière industrielle ?
Rien que pour nous faire consommer de plus en plus de courant électrique.
Il n'est pas si loin le temps où les publicités d'EDF invitaient les abonnés à ne pas baisser leur chauffage en partant d ela maison : qui s'en souvient ?

Syrius | 30 mars 2006 à 19h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

oui Arthur,

tu nous donne là tes sources très indépendantes, EDF, UNSCEAR, ...

sans commentaire, c'est trop fort pour moi...

jojo | 30 mars 2006 à 19h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Un problème: la sensibilisation

Tant mieux si elle a changé de politique!! A confirmer à l'usage.

toytoy | 30 mars 2006 à 20h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Au fait, je vois que personne ne semble avoir écouté les deux émissions de samedi sur France Inter, Rendez-vous avec X, consacrées à l'accident de Tchernobyl.
Celles des 11 et 18 mars derniers.

Edifiant.

Allez-y faire un tour sur le site de Radio France, il est peut-être encore possible de les podcaster.

Syrius | 30 mars 2006 à 20h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

A l'attention de TM, voire de tous les autres participant à cette discussion très animée.

Cher lecteur,

Je me permets d'intervenir suite à vos propos qui consisteraient à dire que la main du modérateur (la mienne donc..) serait partiale du fait que nous avons supprimé les liens que vous avez indiqués.

Je vous rappelle que les liens ne sont pas permis (hors site ministère, communauté européenne). C'est un choix auquel nous nous tenons.

De plus, vous semblez sous-entendre que nous vous "muselons" en supprimant les liens vers les sites antinucléaires. Il n'en est rien. Nous avons à plusieurs reprises, publié des articles sur l'asso NégaWatt ou Sortir du Nucléaire par exemple.

Par ailleurs, nous rappelons à tous qu'il convient de rester cordial sur les forums sous peine de les voir malheureusement tous fermer comme c'est le cas sur de nombreux autres sites.

Cordialement

David Ascher

David Ascher | 30 mars 2006 à 20h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:MANIF Anti EPR Cherbourg le 15 AVRIL

160 millions d'euros. peut être mais c'est quedale pour la plus grosse assoc pour l'environnement.

faut comparer ces chiffres aux investissements en communication du lobby nucléaire sinon ça veut rien dire.

et dis donc le roi Arthur:

1 et 1000 c'est pas pareil

mais 1*0 et 1000 *0 et ben ca fait 0

zero

ah!!

jojo | 30 mars 2006 à 20h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:MANIF Anti EPR Cherbourg le 15 AVRIL

Vous savez comme moi que le nucléaire dans le monde ne représente aujourd'hui que 6% de l'energie fournie, et que la plupart les centrales mondiales vont disparaitre sans être remplacées..Ce qui montre que le nucléaire n'est PAS la solution contre l'effet de serre...d'autant plus que bientot il ne représentera que 3% de l'energie consommée...
Si on voulait remplacer le pétrole par du nucléaire il faudrait multiplier par 10 le nombre de centrales dans le monde...
Aujourd'hui envisagez vous un parc de centrales dans les main d'investisseurs privés? Et la sécurité là dedans?

A bon entendeur....SALUT.

ne pas confondre 3% et 97% | 30 mars 2006 à 21h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Bonjour David.

Je ne souhaite remettre en cause ni votre politique éditoriale, ni votre système de modération. Par contre, je pense qu'il n'était clair pour personne que nos écrits seraient modifiés après leur publication, ce qui est assez désagréable.

Par exemple, vous réagissez à un de mes posts, dans lequel je dis effectivement que mes liens précédents ont été supprimés, alors que d'autres, qui apparaissaient dans des interventions antérieures aux miennes, ne l'avaient pas été. Au moment où j'ai écrit ce commentaire, j'étais donc de bonne foi, mais il m'est maintenant difficile de le prouver.

Dans la même veine, vous estimez que je laisse "sous-entendre que vous muselez l'information en supprimant les liens vers les sites antinucléaires". Je ne sais pas ce qui vous fait penser ça, mais je peux vous affirmer que ceux qui ont suivi cette discussion ne me classe pas du tout dans les antinucléaires ! Il devient donc intéressant de s'interroger sur l'intérêt d'un fil où les écrits se modifient tout seul...

Je conçois tout à fait qu'il ne soit pas facile de proposer des espaces de réactions publiques tout en cherchant à se prémunir des dérives possibles, mais le plus simple serait certainement de les modérer à priori (et de le faire savoir, bien sûr). Comme ça, même si les messages censurés ne correspondent pas aux écrits d'origine, au moins ils n'évolueraient pas dans le temps.

Ceci dit, le mieux serait d'autoriser les liens, car qui a envie de débattre dans un fil où l'on ne peut même pas citer ses sources ?

Cordialement,
Thierry Meyer.

TM | 30 mars 2006 à 23h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Cher Thierry,

Les messages sont modérés après coup. Cela veut dire que lorsque la rédaction mets plus de 5 minutes à modérer, les liens s'accumulent. et il peut se produire des croisements et vous avez l'impression que l'on aurait spécifiquement supprimer vos liens. Il n'en est en fait rien !

De plus, nous ne souhaitons pas modérer les messages avant parution, sous peine de se voir taxer de censure.

Concernant les liens spécifiquement, nous avons décider de les supprimer systématiquement car les abus seraient trop nombreux et destiner à faire de la pub pour son site perso, le site de son asso, le siite de son entreprise etc…

Or, dès lors que l'on supprime un lien, il convient de tous les supprimer, sinon, on devient partial...

Bien cordialmeent

David Ascher

DAvid Ascher | 31 mars 2006 à 11h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Le mix énergétique

Je pense que rien n'est simple ni tout blanc ou tout noir. Je vis en afrique depuis des années et je travaille dans l'agriculture raisonnée ( pas exclusivement bio n'en déplaise aux puristes.) et dans l'environnement, et avec ça, même favorable aux énergies renouvelables, je sais qu'elles ne suffiront pas et qu'il faudra effectivement plusieurs sources d'énergies pour répondre à nos besoins.
Je retourne en France assez régulièrement et je constate que les zones éloignées des grandes agglomérations sont souvent oubliées... c'est bien de dire que l'on doit oublier sa voiture mais quand il n'y a plus de desserte en train et pas de bus on fait comment? d'autant que je ne suis pas certaine que le train fasse faire de réelles économies: pour un aller bordeaux rennes, j'ai été contrainte de passer par Paris et de prendre un TGV occupé à 20%...
La population doit prendre conscience des enjeux importants pour le futur de nos enfants...chauffer moins les logements, consommer des produits de saison et non des fraises ou des tomates à Noël produites à grand renfort de chauffage et sous éclairage artificiel, prendre son vélo pour les petits déplacement et non sa voiture pour aller au centre de remise en forme, choisir la douche et non le bain...

bibi | 31 mars 2006 à 15h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Jean-Marc Président !!!!

La taxe vite ... pas tout à fait d'accord, doucement avec la taxe.
Ce qu'il faut faire vite, c'est expliquer à quoi elle va servir cette taxe ,puis en discuter avec ceux qui vont la payer et les convaincre pour éviter de se fourvoyer comme avec cette C... de CPE.
Il nous faudra changer de comportement avec l'énergie c'est clair, mais comment convaincre quand le discours à été depuis des années axé sur le chauffage électrique et le gaspillage à tout va pour justifier la croissance?

Marco | 31 mars 2006 à 16h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:MANIF Anti EPR Cherbourg le 15 AVRIL

Le problème c'est que si on multiplie par 10 le nombre de centrales dans le monde (441 aujourd'hui) on aussi va diviser par 10 la durée nécessaire à la consommation des réserves prouvées (40 à 50 ans d'aprés Areva avec le parc actuel). Ce qui ramenera la durée de vie des centrales à construire à moins de cinq ans. Bonjour le prix du kWh nucléaire.
Il est parfois bon de rappeler des éléments fondamentaux .
Alors merci à Anne Lauvergeon d'avoir refusé de brader notre techno aux chinois.
Il est pas idiot de vouloir garder pour soi ce que l'on a mis des années à construire ... avec le concours de nos amis américains de Westinghouse.

bonne journée à tous.

marco | 31 mars 2006 à 16h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

MERCI JOJO !!

Oui Merci Jojo d'illustrer si bien le propos des gens qui défendent l'utilisation du nucléaire.
Lorsque vous parlez de "millions de mètres cubes de déchets nucléaires"... vous vous trompez d'un facteur 1000 !!
L'ANDRA a publié récemment son inventaire des déchets radioactifs, personnellement, j'en ai pris connaissance via le site du Monde qui relayait l'information, d'ailleurs en cherchant à la dramatiser de mon point de vue en titrant "Un million de mètres cubes de déchets nucléaires". Le fait que ce journal ait publié les chiffres devrait, du point de vue des anti-nucléaires, les rendre d'autant plus probants : il n'y a qu'à aller voir leur page sur les énergies et voir la personne en photo depuis des lustres pour comprendre leur position sur le sujet (vous me suivez ?).
Bref, les déchets HAVL (Haute Activité, Vie Longue), ceux pour lesquels le débat sur l'avenir des déchets a été organisé, et dont la loi Bataille demande au gouvernement de trancher après 15 ans de travaux, ces déchets, en cumulé depuis 30 ans d'opération des centrales nucléaires (plus la médecine, la recherche et (je ne suis pas sûr) le militaire) ne représentent que 1854 mètres cubes. Donc si les gens ne mélangeaient pas 1 et 1000, on y verrait plus clair et les gens seraient moins stressés au sujet de cette énergie beaucoup plus propre que le charbon et même le gaz "naturel" (je rappelle au passage que le charbon sale est tout aussi "naturel" !).

Enfin, faire partie du conseil d'administration d'EdF ne me semble absolument pas gênant vu les autres diplômes (ici, certains aiment bien les diplômes) et responsabilités.
L'UNSCEAR a été créé par l'ONU et l'OMS pour étudié les effets des rayonnements ionisants il y a plus de 50 ans et ils s'appuient sur l'étude de 10aines de milliers de personnes irradiées : les survivants de Nagasaki et d'Hiroshima (si, il y en a eu figurez-vous, et ils sont très bien suivis, et je parie que certains seraient très surpris de voir leur état de santé... je l'ai été moi-même !).

Il faut reconnaître que l'on se fait tellement bourrer le crâne par les médias et certaines associations que lorsque l'on se penche sur la question, que l'on prend le temps de trouver les sources et de les étudier, on est très surpris par ce qu'on y trouve. C'est le même constat, mais pour le coup dans l'autre sens, sur le réchauffement climatique, là, on est plutôt assomé et très déprimé.

Enfin, le monde bouge et je ne désespère pas de voir un jour Greenpeace déclarer que si le nucléaire n'est pas la panacée, c'est la seule alternative viable dans le monde d'aujourd'hui, sauf à interdire aux gens de se chauffer, entre autre. Remarquez, bien que je trouve cela irréaliste (on est en démocratie), je ne suis pas contre, mais ce qui me gêne c que ceux qui prônent la lutte contre les émissions de GES et contre le nucléaire mentent en omettant de préciser que le confort actuel (et je ne parle pas des AR en avions pour les vacances de février aux Séchelles) disparaît avec. Etre contre les deux, pourquoi pas, mais alors dîtes aussi qu'on arrête de se chauffer! Que lorsqu'il n'y a plus de vent, et des nuages, les trains s'arrêtent !

Merci pour les réponses et bon week-end,

Cordialement,

Arthur
NE PAS CONFONDRE 1 et 1000 !!

NPC1&1000 | 31 mars 2006 à 22h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
MERCI JOJO !!!

Ce message est repris du long fil de discussion...
Mais les si nombreuses interventions de notre héros devaient mener à un titre élogieux.

Bonne lecture et n'oublions pas que l'on peut être :
- pour les économies d'énergie (c mon cas)
- pour le solaire (surtout thermique) (c mon cas)
- pour l'éolien (mais dans les pays où cela fait baisser la conso de GN ou de charbon, pas de nucléaire) (c encore mon cas)
- pour le nucléaire (sans nécessairement vouloir qu'on le gaspille, ni que les centrales soient mal entretenues et opérées)
- pour un peu plus de recul sur le fantastique gaspillage qu'opère l'humanité et en premier lieu tous les pays riches...

Donc, il n'y a pas deux clans, les anti et les pro nucléaires...

Merci !

MERCI JOJO !!

Oui Merci Jojo d'illustrer si bien le propos des gens qui défendent l'utilisation du nucléaire.
Lorsque vous parlez de "millions de mètres cubes de déchets nucléaires"... vous vous trompez d'un facteur 1000 !!
L'ANDRA a publié récemment son inventaire des déchets radioactifs, personnellement, j'en ai pris connaissance via le site du Monde qui relayait l'information, d'ailleurs en cherchant à la dramatiser de mon point de vue en titrant "Un million de mètres cubes de déchets nucléaires". Le fait que ce journal ait publié les chiffres devrait, du point de vue des anti-nucléaires, les rendre d'autant plus probants : il n'y a qu'à aller voir leur page sur les énergies et voir la personne en photo depuis des lustres pour comprendre leur position sur le sujet (vous me suivez ?).
Bref, les déchets HAVL (Haute Activité, Vie Longue), ceux pour lesquels le débat sur l'avenir des déchets a été organisé, et dont la loi Bataille demande au gouvernement de trancher après 15 ans de travaux, ces déchets, en cumulé depuis 30 ans d'opération des centrales nucléaires (plus la médecine, la recherche et (je ne suis pas sûr) le militaire) ne représentent que 1854 mètres cubes. Donc si les gens ne mélangeaient pas 1 et 1000, on y verrait plus clair et les gens seraient moins stressés au sujet de cette énergie beaucoup plus propre que le charbon et même le gaz "naturel" (je rappelle au passage que le charbon sale est tout aussi "naturel" !).

Enfin, faire partie du conseil d'administration d'EdF ne me semble absolument pas gênant vu les autres diplômes (ici, certains aiment bien les diplômes) et responsabilités.
L'UNSCEAR a été créé par l'ONU et l'OMS pour étudié les effets des rayonnements ionisants il y a plus de 50 ans et ils s'appuient sur l'étude de 10aines de milliers de personnes irradiées : les survivants de Nagasaki et d'Hiroshima (si, il y en a eu figurez-vous, et ils sont très bien suivis, et je parie que certains seraient très surpris de voir leur état de santé... je l'ai été moi-même !).

Il faut reconnaître que l'on se fait tellement bourrer le crâne par les médias et certaines associations que lorsque l'on se penche sur la question, que l'on prend le temps de trouver les sources et de les étudier, on est très surpris par ce qu'on y trouve. C'est le même constat, mais pour le coup dans l'autre sens, sur le réchauffement climatique, là, on est plutôt assomé et très déprimé.

Enfin, le monde bouge et je ne désespère pas de voir un jour Greenpeace déclarer que si le nucléaire n'est pas la panacée, c'est la seule alternative viable dans le monde d'aujourd'hui, sauf à interdire aux gens de se chauffer, entre autre. Remarquez, bien que je trouve cela irréaliste (on est en démocratie), je ne suis pas contre, mais ce qui me gêne c que ceux qui prônent la lutte contre les émissions de GES et contre le nucléaire mentent en omettant de préciser que le confort actuel (et je ne parle pas des AR en avions pour les vacances de février aux Séchelles) disparaît avec. Etre contre les deux, pourquoi pas, mais alors dîtes aussi qu'on arrête de se chauffer! Que lorsqu'il n'y a plus de vent, et des nuages, les trains s'arrêtent !

Merci pour les réponses et bon week-end,

Cordialement,

Arthur
NE PAS CONFONDRE 1 et 1000 !!

NPC1&1000 | 31 mars 2006 à 22h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Le problème avec les pronucléaire, c'est qu'on a beau leur dire les choses , expliquer par a+b , leur montrer qu'ils sont manipulés, ca ne sert à rien, à rien du tout, ils n'écoutent pas

les oreilles bouchés.

les yeux fermés,

et les oreilles bouchés,

etc, etc,.....

je ferais donc très rapide car j'ai autre chose à foutre que d'aprendre à entendre un sourd qui ne veut pas écouter.

et je ne me repeterai pas. Voir mes autres messages et contredire mes arguments pour ceux qui le souhaitent.

MERCI JOJO !!

de rien

Oui Merci Jojo d'illustrer si bien le propos des gens qui défendent l'utilisation du nucléaire.
Lorsque vous parlez de "millions de mètres cubes de déchets nucléaires"... vous vous trompez d'un facteur 1000 !!

Facteur 1000? pas 2000 ni 3, non, c'est 1000!!

L'ANDRA a publié récemment son inventaire des déchets radioactifs,

ils sont sympa à l'ANDRA!

personnellement, j'en ai pris connaissance via le site du Monde qui relayait l'information, d'ailleurs en cherchant à la dramatiser de mon point de vue en titrant "Un million de mètres cubes de déchets nucléaires". Le fait que ce journal ait publié les chiffres devrait,

devrait ou ne devrait pas, peut être que oui ou peut être que non, qui sait??

du point de vue des anti-nucléaires, les rendre d'autant plus probants : il n'y a qu'à aller voir leur page sur les énergies et voir la personne en photo depuis des lustres pour comprendre leur position sur le sujet (vous me suivez ?).

non

Bref, les déchets HAVL (Haute Activité, Vie Longue),

beau sigle

ceux pour lesquels le débat sur l'avenir des déchets a été organisé, et dont la loi Bataille demande au gouvernement de trancher après 15 ans de travaux

demandait, pas demande

, ces déchets, en cumulé depuis 30 ans d'opération des centrales nucléaires (plus la médecine, la recherche et (je ne suis pas sûr) le militaire)

y'a d'autre chose dont t'es pas sur, rasure moi?

ne représentent que 1854 mètres cubes.

que?!?!?! a ouais, que ça!!! ah bah ca vas alors, tu m'a convaincu!!

Donc si les gens ne mélangeaient pas 1 et 1000, on y verrait plus clair et les gens seraient moins stressés au sujet de cette énergie beaucoup plus propre que le charbon et même le gaz "naturel" (je rappelle au passage que le charbon sale est tout aussi "naturel" !).

ouais le charbon ça laisse des marques. c'est comme ça qu'ils ont inventé le crayon à papier.

Enfin, faire partie du conseil d'administration d'EdF ne me semble absolument pas gênant

non bien sur, c'est évident.....(trop fort!!!!!!, j'halucine)

vu les autres diplômes (ici, certains aiment bien les diplômes)

ouais j'en ai chier à un moment. réviser au lieu d'aller me bourer la geule avec les autres. se défoncer sur ces cours au lieu de se déglinguer la gueule au sky jusqu'a 5h du mat....

et responsabilités.
L'UNSCEAR a été créé par l'ONU et l'OMS pour étudié les effets des rayonnements ionisants il y a plus de 50 ans et ils s'appuient sur l'étude de 10aines de milliers de personnes irradiées :

dis moi, tout le temps que t'as pas répondu, c'est que tu cherchait des infos c'est ca?

les survivants de Nagasaki et d'Hiroshima (si, il y en a eu figurez-vous, et ils sont très bien suivis, et je parie que certains seraient très surpris de voir leur état de santé... je l'ai été moi-même !).

ouais ouais

Il faut reconnaître que l'on se fait tellement bourrer le crâne par les médias et certaines associations

exactement ouais t'en sais quelquechose

que lorsque l'on se penche sur la question,

penche encore un peu, penche, vas y

que l'on prend le temps de trouver les sources et de les étudier,

attends attends,vas y molo. d'hier à aujourd'hui, t'as effectivement cherché les sources. mais t'as pas eu le temps de les étudier encore. soit pas si pressé

on est très surpris par ce qu'on y trouve. C'est le même constat, mais pour le coup dans l'autre sens, sur le réchauffement climatique, là, on est plutôt assomé et très déprimé.

putain grave!!

Enfin, le monde bouge et je ne désespère pas de voir un jour Greenpeace déclarer que si le nucléaire n'est pas la panacée, c'est la seule alternative viable dans le monde d'aujourd'hui,

ouais attends un peu...

sauf à interdire aux gens de se chauffer, entre autre.

putain, mais il est mort depuis 20 ans cet argument!!

Remarquez, bien que je trouve cela irréaliste (on est en démocratie),

je vais te dire un secret: la démocratie ca n'existe pas. ca t'en bouche un coin ca hein!

je ne suis pas contre, mais ce qui me gêne c que ceux qui prônent la lutte contre les émissions de GES et contre le nucléaire mentent en omettant de préciser que le confort actuel (et je ne parle pas des AR en avions pour les vacances de février aux Séchelles) disparaît avec.

faux

Etre contre les deux, pourquoi pas, mais alors dîtes aussi qu'on arrête de se chauffer!

pfff et y se répete en plus!

Que lorsqu'il n'y a plus de vent, et des nuages, les trains s'arrêtent !

ah ah !!! n'importe quoi...

Merci pour les réponses et bon week-end,

ouais de rien

Cordialement,

Arthur
NE PAS CONFONDRE 1 et 1000 !!

non non surtout pas.......

1 et 1000 c'est pas pareil

mais 1*0 et 1000*0 et ben ca fait 0

un zero neurone

0

aller vas encore chercher quelques infos, et un conseil, va pas que sur le site d'EDF ou de l'UNSCEAR

jojo | 31 mars 2006 à 23h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Pardonnez moi si je vous ai semblé insultant, ce n'était pas mon but.

La forme de mes propos à pu parraître insultante, mais pretendre vouloir montrer aux autres comme vous le faite, qu'une unité n'est pas égale à 1000 peut néanmoins parraître pédant.

Je ne me décrédibilise pas car la forme de mes réponses est certainement sarcastique, mais cela n'y retire en rien le fond qui est l'objet du propos.

Je vous rappel que vous aussi, à me "remercier" ou faire référence aux diplomes, vous avez fait preuve d'une cocasserie déplacée.

Ceci dit, je ne réponderais plus sur ce ton, pour m'attacher dorénavent uniquement aux problèmes énergétique de société que vous semblez mal appréhender. c'est effectivement une discipline à part entière et complexe car mettant en jeux un grand nombre de paramètres ausi bien physiques que soscioculturels ou politiques.

En tout les cas, le nucléaire est une absurdité, que vous le vouliez ou non. Dire le contraire c'est prouver que vous êtes manipulé.


0+0...vous connaissez la suite....

jojo | 01 avril 2006 à 02h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Les conditions de la soutenabilité

Au-delà des erreurs sur les chiffres, il y a une malhonnêteté à finalement considérer que le seul problème véritablement digne d'intérêt est l'effet de serre. Veut on s'orienter vers un avenir sans gaz à effet de serre ou vers un avenir "durable" ? Il faut rappeler que les deux conditions de la durabilité ("sustainability") sont :
- la capacité de renouvellement des ressources qui alimentent en amont le système économique ("renewability") ;
- la capacité d'absorption des déchets qui ressortent du système économique en aval (capacité de charge);
Sur ces deux aspects le nucléaire présente un mauvais bilan : non renouvelable avec seulement quelques décennies de ressources disponibles (et encore, si on reste dans une situation où le nucléaire est très marginal, soit pas plus de 5 à 6 % de l'énergie finale mondiale) et des problèmes de déchets insolubles. Donc le débat est biaisé si on le limite seulement à la problématique de l'effet de serre, puisque dans tous les cas le nucléaire n'est pas une énergie soutenable.
Si on reprend le titre de l'article, qui parle de consommation et d'équilibre du système planétaire, on a donc du mal à comprendre les propos sur le nucléaire qui sont assez incohérents...
Formatage des grands corps d'Etat, quand tu nous tiens !

Abo | 03 avril 2006 à 13h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Les conditions de la soutenabilité

Bravo pour votre remarque, bien pertinente, ma foi.
Il est absolument inconcevable que l'on veuille faire flèche de tout bois (ou de l'électricité de toute matière...) pour produire une forme d'énergie qui n'est pas la meilleure dans tous les domaines.
Et qui est essentiellemnt destinée à perpétuer nos gaspillages.

Ayons toujours présent à l'esprit qu'une catastrophe d'origine nucléaire ne sera jamais anodine ni préférable à quoi que ce soit.
Et que la possibilité d'une catastrophe est inhérante à toute activité industrielle.

Comment peut-on décider de s'accomoder de cela pour le nucléaire ?

Et si je décidais de ne pas avoir la trouille pour ma génération, attitude bien égoïste, j'ai tout de même très peur pour ma descendence.

Syrius | 03 avril 2006 à 18h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Les conditions de la soutenabilité

Merci d'avoir rappellé les conditions de la soutenabilité, qui indiquent clairement que la solution nucléaire n'est pas durable.

Autant je trouve JMJ très percutant dans ses propos, autant je le trouve complètement hors sujet pour le nucléaire.

Qu'il lise quelques lignes de l'excellent livre de poche "Mal de Terre" d'Hubert Reeves, pour se rendre compte que ce sont les énergies renouvelables qui sont la solution, et pas le nucléaire.

Jeffio | 03 avril 2006 à 20h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Jean-Marc Président !!!!

a propos de taxes, il me semble que ce qu'il faudrait taxer ce sont les appareils consommateurs d'énergie, en fonction justement de leur potentiel de consommation.
Cela se justifierait sur la base du principe de la nécessité de contrecarrer la tentation consommatrice et inciter les industriels qui fabriquent ces appareils à regarder à deux fois avant de mettre sur la marché tel ou tel équipement gros consommateur.
Car ce qui se produit actuellement c'est que les gains de productivité et/ou les avancées technologiques sont majoritairement tournées vers une consommation grandissante d'énergie (cf la mode des 4 x 4).
En taxant l'appareil et non la consommation, on devrait pouvoir inciter à l'autorégulation et ne pas pénaliser la satisfaction des besoins primaires. En obligeant à réfléchir avant de s'équiper avec un matériel non performant du point de vue de la conso.
Certes, ce genre de taxation ne fera pas plaisir à certains fabricants, comme l'a montré le tollé soulevé par le projet de loi sur la taxation des véhicules en fonction de leurs émissions de CO2.
Et ne fera non plus plaisir aux distributeurs d'énergie, EDF en tête.
Mais si l'on veut freiner la boulimie dévastatrice de l'environnement, au nom de nécessités plus impérieuses que les seuls comptes d'exploitation des grands groupes (publics ou privés), il serait temps que l'efficacité des lobbys trouve enfin un contrepoids. La taxe, par exemple.
Je ne sais pas si notre futur Président a quelque chose à dire à ce sujet...

Syrius | 04 avril 2006 à 18h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

a JOJO

didier | 05 avril 2006 à 14h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Les conditions de la soutenabilité

L'argument présenté souvent pour éliminer une source d'énergie renouvelable de remplacement (des fossiles ou du nécléaire) est de dire que le potentiel n'est pas suffisant (ou aléatoire) pour couvrir le besoin.

C'est argument n'est pas recevable quand on se place dans le cadre du développement durable (ou soutenable) en effet, par la force des choses on devra adapter nos consommations aux énergies disponibles et construirer une offre répondant aux disponibilités et non aux besoins (qui eux devront s'adapter).

Le developpement durable c'est aussi d'être capable de tirer le meilleur parti de ce qui est disponible et durable. Il est donc hautement souhaitable d'optimiser les sources renouvelables actuelles et d'en trouver de nouvelles.

Marco | 05 avril 2006 à 15h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Les conditions de la soutenabilité

J'ajouterai à tout cela que le secteur des énergies renouvelables serait actuellement beaucoup plus performant, en terme de technique comme en terme de production, s'il avait bénéficié des mêmes subventions que le nucléaire ces cinquante dernières années !
Rappelons que le soutien aux énergies renouvelables ne représente qu'entre un et quatre pour cent du soutien apporté au nucléaire !

NN | 06 avril 2006 à 15h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:MANIF Anti EPR Cherbourg le 15 AVRIL

Hello les enfants, je me permets de réagir à cet article.

Je suis également d'accord que ce n'est pas la place pour faire de la propagande anti-nucléaire.

Pour les arguments relevés avant, voici quelques observations:

Dire que le fait que le nucléaire ne représente que 6% de la consommation d'énergie prouve que ce ne peut être la solution et qu'il faut s'en débarasser revient à dire que toute source d'approvisionnement minoritaire est inutile donc ..... les éoliennes, le solaire ... qui représente encore bien moins que 6% de la consommation mondiale d'énergie. C'est donc idiot comme raisonnement. Le bon raisonnement me semblerait plutôt de dire que le nucléare ne peut être la solution unique à nos problèmes. Il faut aussi chercher des solutions autres que les énergies fossiles (dont les économies d'énergie et les énergies renouvelables) pour arrêter de produire du CO2.

Deuxièmement, concernant les réserves en Uranium. Il est vrai qu'avec la consommation actuelle et les réserves prouvées actuelles, on a encore environ 50 ans de production nucléaire. MAIS, il y a actuellement très peu de prospection car on est en surcapacité (et donc les prix sont très bas). Nul doute que dés que la prospection reprendra (c'est déja reparti en Finlande), on étendra rapidement les réserves prouvées (car l'uranium est partout, meme dans votre jardin). De plus, si les prix sont suffisamment hauts, cela devient rentable de l'extraire de l'eau de mer!! Et la, les réserves sont gigantesques. Avec un baril de pétrole à 200$, ce procédé devient déja rentable.. et on est pas si loin.

Enfin, contrairement à jojo, je pense que la propagande anti-nucléaire est bien plus efficace que la propagande des grandes entreprises et que la plupart des gens entendent d'avantage chanter les méfaits que les bienfaits du nucléaire. Si ce mode de production d'énergie n'aviat que des désavantages, franchement personne ne serait pour vu tout le raffut que les anti-nucléaires font.. Les seuls personnes en faveur du nucléaire sont ceux qui prennent le temps de se renseigner et ne boivent pas les paroles de Greenpeace ou de S. Lhomme qui est très présent dans les médias (il a fait une demi-page dans Métro rien que la semaine dernière). Je préfèrerais voir des manifestations contre les automobiles (responsables de millliers de mort et de malades) que contre le nucléaire (dont la seule vraie tare est de produire des déchets nucléaires en quantités tout à fait réduites).

dupaks | 06 avril 2006 à 16h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Ce Jojo est incroyable.

Jojo, ne me fais pas croire que tu es militant anti-nucléaire, parce que si c le cas, j'espère que tu n'es pas lu par des gens des associations auxquelles tu participes vu le tort que tu leur fais en insultant les gens et en apportant aucun argument scientifique à tes propos.

Grace à toi, des gens vont certainement abandonner le combat anti-nucléaire en voyant la bétise que tu étales au fil de la discussion.

Le fin du fin, c'est de critiquer JMJ pour ses calculs de bout de table alors que tous ses chiffres sont correctement documentés et qu'il est reconnu comme une autorité dans le milieu (Bon c'est vrai qu'il a pas un diplome en énergétique de centrale Nantes, il a fait que Polytechnique, personne n'est parfait.).

Merci donc jojo pour tourner en ridicule le combat anti-nucléaire!!

dupaks | 06 avril 2006 à 16h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:MANIF Anti EPR Cherbourg le 15 AVRIL

Dire que le fait que le nucléaire ne représente que 6% de la consommation d'énergie prouve que ces nombreux désavantages ne sont aucunement justifiés.

"Nul doute que dés que la prospection reprendra (c'est déja reparti en Finlande), on étendra rapidement les réserves prouvées"

Si moi j'en doute.

A ce sujet, continuons d'extraire l'uranium tout en irradiant les pauvres mineurs Nigérians. Personne n'en parle de ça, on s'en fou, ça nous concerne pas, les nigérians n'ont qu'a creuver en extrayant gratuitement notre cher uranium.

La fin du raisonnement de dupaks c'est le plus halucinant:

La propagande pronucléaire est bien plus importante que l'information anti nucléaire. C'est évident et dire le contraire démontre sa bétise.

Le citoyen de base ne s'intéresse pas aux problèmes du nucléaire. A cause entre autre d' EDF, le nucléaire est banalisé dans l'esprit des gens et représente une solution "évidente". C'est la propagande et la désinformation depuis 50 ans qui ont créé ça.

Les seules personne pour le nucléaire sont celles qui se laissent manipuler par la propagande.

Et les occasions d'entendre un antinucléaire s'éxprimer sont très rare en comparaison avec la désinformation omniprésente des pronucléaire.

jojo | 06 avril 2006 à 19h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

A didier,

Mon cher Didier,

Les bâtiment HQE ne sont pas performant d'un point de vue énergétique. Le HQE, c'est plus de la paprasserie qu'a

jojo | 06 avril 2006 à 20h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

A didier,

Mon cher Didier,

Les bâtiment HQE ne sont pas performant d'un point de vue énergétique. Le HQE, c'est plus de la paprasserie qu'aautre chose. La solution c'est d'imposer des critères de C (kwh/m2d'habitation/an) des bâtiment comme dans les auyres pays. en france avec le RT 2000 on était environ à un C de 100 et il se réduit de 15% avec la RT 2005. En suisse, c'est 40, en Allemegne ils ont un standard à 15!, et tous les autres pays sont endessous de nous. ca montre encore notre retard.

Le choix du C est un chois politique.

Quel est le sujet pour que ma demonstration d'une Centrale rthermique soit hors sujet?

Effectivement, toutes les centrales thermiques, nucléaire ou non, ont un COP ridicule.
Il faut donc arreter la construction de ces centrales. Il serait possible de récuperer la chaleure des tours comme cela se fait dans les chaudière à condensation au gaz par exemple.

De plus, le rendement du Photovoltaique est à prendre avec attention car dans ce cas le soleil est gratuit. On préferera parler d'énergie journalière produite ou de retour sur investissement pour une installation donnée.

Les PAC ne sont pas une ENR.

jojo | 06 avril 2006 à 20h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Mon cher dupaks,

Ton raisonnement limité n'est d'aucun intérêt.

Les chiffres de JMJ sont contestés de toutes part, pas uniquement par moi.

jojo | 06 avril 2006 à 20h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Et bien j'aimerais bien savoir par quel personne un tant soit peu crédible (ce qui t'exclut naturellement) critique ces chiffres avec de vrais arguments à l'appui.

Si tu as la moindre référence, n'hésite pas à nous la communiquer.

Mais bon, vu que ton principal argument est que tout le monde n'a rien compris sauf toi, ça m'étonnerait que tu arrives à nous sortir la moindre référence valable.

dupaks | 06 avril 2006 à 23h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

DEPUIS 30 ans en France on PAPOTTE dans le vide, on parle on parle on donne les LECON au monde entier.....et on ne fait RIEN ahhaha vu de l'extérieur ce débat nucléaire est grotesque....et pendant ce temps les allemands investissent, agissent, un par un, collectivité par collectivité, concretemement, de manière décentralisée et massive....
Et nous????????? le taux de renouvelable dans notre électricité CHUTE depuis des années......
si c'est ça construire l'avenir???
Le nucléaire est une solution de TRANSITION qui est vouée à disparaitre car incontestablement dangeureuse et NON rentable ...ne raisonnez pas nucléaire public c'est mort...raisonnez nucléaire privé et REVENEZ en paler :o)

tandis que les investissement en recherche et en installation d'aujourd'hui sur les energies renovuelables le sont pour l'éternité.

JE ME MARRE.

meddle | 07 avril 2006 à 12h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

c'est vrai qu'en France on est assez en retard sur les énergies renouvelables et de manière générale sur les questions environnementales.

Les allemands font mieux que nous sur bien des points, je suis assez d'accord.

Et je trouve aussi qu'au lieu de gueuler contre l'énergie nucléaire qui occupe une place bien trop prépondérante dans le débat, ce serait plus utile de gueuler contre les projets de nouvelles autoroutes, les appartements non-isolés, les voitures en ville, les centrales au charbon et au gaz, les projets de nouveaux aéroports et pour le développement de l'énergie solaire.

Contrairement à toi, je ne me marre pas et j'aimerais vraiment voir autant de gens gueuler contre la place prépondérante de la voiture dans notre société que de gens dans les manifs anti-nucléaires, ce serait bien plus utile.

dupaks | 07 avril 2006 à 12h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Vous avez bien raison de vous marrer.
Comme disait le barbier Figaro dans la piece de Beaumarchais :
"Je m'empresse de rire de tout, de peur d'etre oblige d'en pleurer"
Ce sont nos enfants qui en pleureront.

Syrius | 07 avril 2006 à 12h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Parce que vous trouvez qu'il y a beaucoup de monde dans les manifs anti-nucleaires... ?
Beaucoup popur aui ?
Pour Framatome, ou la COGEMA, peut-etre.

Syrius | 07 avril 2006 à 12h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Parce que vous trouvez qu'il y a beaucoup de monde dans les manifs anti-nucleaires... ?
C'est surement l'avis de Framatome, ou de la COGEMA...

Quant aux autres domaines de protestation possibles que vous evoquez, tous connaissent des evolutions, lentes, mais certaines.
Il n'y a que le nucleaire qui soit un tabou intouchable.
D'abord pour nos elus.

Syrius | 07 avril 2006 à 13h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Il n'y a pas, il n'y a pas eu de débat sur le nucléaire en France..ne soyons pas naïfs. Les investissements sont fait et il faut amortir. La France souhaite que le monde poursuive derrière elle sa fuite en avant, mais pas de bol ça coince et tout va contre nos choix (déchets, dette du démantelement, privatisation impossible..on se retrouve isolés...
Avec nos normes habitat ridicules, nos belles paroles nos institutions transparentes, pavées de bonnes intentions mais sans aucun pouvoir (ademe) toujours rien de concrêt.
Les français attendent que les choses viennent d'en haut, et ne font rien individuellement contrairement aux Allemands. D'en haut ils auront des déchets nucléaires (je comprends pas qu'on puisse être pour le nucléaire donc pour les déchets...ça me fait PITIE....on A LE CHOIX alors arrêtez de dire que cette solution est bonne!!!!! le nucléaire n'est là que pour porter et entrainer derrière lui la surconsommation électrique...On a même favorisé depuis des lustres le chauffage electrique des bâtiments au lieu de créer des normes de construction saines....La France du nucléaire MARCHE sur la TETE.

Les allemands auront des panneaux sur leurs toits, des éolienne dans leur mer des multitudes de sources diversifiées et réparties.

Le nucléaire je ne suis ni pour ni contre...Bien au contraire

meddle | 07 avril 2006 à 14h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Mon cher Dupaks,

Comme tu es intelligent…

Tu crois donner des réponses percutantes qui me scient sur place c’est ça. Tu sous entend que je sais dire uniquement que les pro-nucléaire sont manipulés et cons.

Je dis cela c’est vrai, car je le pense, mais je ne dis pas que ça.

J’ai donné plusieurs arguments qui permettent de juger que le nucléaire est une aberration. Mais toi, tu ne réponds qu’à ceux qui t’intéressent. Tu laisses les autres de côté, tu fais semblant de ne pas entendre.

Comme tu n’entends pas les sources que tu cites en faisant ta recherche sur google.
A ce sujet, qu’elle belle démonstration sur l’évaluation du niveau de propagande anti ou pro-nucléaire !!! Quelle technique !! Tu l’as inventé tout seul ce procédé de mesure ? Tu m’impressionnes vraiment.
Evidemment que tu trouveras plus de sites perso ou de sites d’assoc anti-nucléaire que des sites pro-nucléaire. Comme le nucléaire est une idiotie à tout points de vues, de nombreuses personnes ou associations font des sites perso anti-nucléaire. Et comme tu le dis, dans les sites pro-nucléaire, ont va trouver les industriels du secteurs qui ne sont pas si nombreux que ça.

Par contre, au lieu de regarder ce qui se dit sur internet, tu devrais plutôt essayer d’analyser les médias dominants. A ce sujet, tu pourras lire un article intéressant sur le site d’ACRIMED, ou une pub d’AREVA est déguisée en article dans le journal « le monde ».

Comme je l’ai déjà dis, mais tu n’a pas pris la peine d’y répondre, tous les médias Français sont aux mains d’industriels : armement (DASSAULT, LAGARDERE), bétonneurs de centrales nucléaires (BOUYGUES), etc. etc. A ce sujet, dans le 1er numéro du tout nouveau le journal « le plan B », ils publient une carte de la possession des médias français, et tu pourras constater que ce que j’avance est la vérité, la concentration des médias français est préoccupante. En effet, tu vois « le figaro » critiquer le nucléaire ou la production d’arme à l’uranium appauvri alors que c’est DASSAULT le grand patron de ce journal.
Tu vois TF1 critiquer le nucléaire civil alors que BOUYGUES a engloutit des millions de m3 de béton dans les centrales et espère remporter l’appel d’offre sur les EPR ?

Les messages de « meddle » sont fort justes. En quelques lignes, il expose clairement la situation. De courts messages comme ceux là devraient suffire aux pro-nucléaires à retrouver la raison. Mais ce n’est pas le cas. Non, il faut toujours argumenter, insister, et répéter les mêmes choses.

Mais je vais tout de même reprendre le temps d’exposer encore une fois les désavantages de la production d’énergie électrique par les centrales thermiques à fission nucléaire.

Comme tu laisses entendre que je n’expose pas d’arguments, je vais les redonner une dernière fois. Car si tu souhaites réagir intelligemment à ce message, je te propose de répondre un par un aux éléments que je vais donner ici.

Je précise ça pour que tu évites d’en prendre un dans le lot, le plus facile, et de te focaliser dessus pour ensuite conclure que les désavantages ne sont pas si grands et acceptables, comme les pro-nucléaires ont l’habitude de procéder, toi dans le lot comme tu l’a démontré avec tes précédents messages.

Non, cette fois, répond un par un aux nombreux désavantages que l’énergie nucléaire présente, ils sont nombreux.
Ils sont nombreux et chacun d’entre eux s’autosuffit à lui-même pour ne pas accepter cette technologie. Alors en les considérants ensemble, ajouter un à un, c’est évidemment bien pire.

Je ne rentrerais bien sur pas dans les détails, ces informations étant bien connues et vérifiables facilement si l’on s’en donne la peine.

La liste suivante n’est pas exhaustive :

1) EPR, centrale post 11 septembre, comme toutes les centrales existantes, n'est même pas capable de résister à un crash d'avion de ligne, c'est inadmissible. Si ça arrive, c'est un deuxième Tchernobyl, ou plus grave, et des régions entières fortement peuplées, complètement irradiées.

2) si un accident comme celui-ci se produit, qui va se sacrifier comme les liquidateurs de Tchernobyl???
Comment les autorités feraient pour limiter les dégâts et construire un dôme comme à Tchernobyl ?? En URSS c’était facile d’inciter les pauvres liquidateurs à se sacrifier pour sauver ce qui pouvait l’être : aller y, vous serez remercié, on fera de vous des héros qu’ils disaient. Ils se sont fait avoir, tout a été fait pour les taire et les oublier. Moi je n’irais pas en tout cas, mais je propose à tous les pro-nucléaire d’y aller et de se sacrifié si une centrale française pète.

3) La France fait tout pour cacher les informations qui gêneraient l’industrie nucléaire dans le mépris de la population :

Loi en débat sur la nouvelle ASN, loi sur le secret nucléaire, faux débat public sur les déchets, sur l’EPR et maintenant sur ITER (les appels d’offres d’EPR étaient déjà parti avant le débat, le débat sur les déchets n’a conclu sur rien mais une proposition de loi actuellement en débat à l’assemblée propose l’enfouissement profond, et la décision de construire ITER est déjà prise avant la fin du « débat » (pour faux semblant de démocratie)).
Mais le pire, c’est quand même Tchernobyl avec l’arrêt du nuage à la frontière, donc sans donner de consigne de précaution sur les consommations alimentaires comme celles données en Allemagne par exemple.

On peut donc penser que s’il se passait un accident grave, ont ne peut compter sur les pouvoirs français pour en informer et dire la vérité, dans le mépris de la sécurité de la population.

L'OMS n'a même pas le droit de se mêler des effets de la radioactivité ou de critiquer l'AIEA.

4) La technologie nucléaire n’est pas un progrès technique :

C’est même une machine thermiquement très peu performante.

Du nucléaire pour chauffer de l’eau !! Quelle technologie à la pointe de la recherche !!

Je reprends donc les données sur le COP d’une centrale thermique : 2.6 kwh d’énergie primaire (uranium) en moyenne, reste au final 1 kWh d’électricité. Rendement très faible.

On ne peut donc pas dire que le nucléaire soit une énergie du futur, c’est un moyen de production médiocre, comme toute les centrales thermiques. Il faut de nouvelles centrales à récupération d’énergie du refroidissement.

5) L’énergie électrique nucléaire est très chère, c’est même la plus chère.

Car dans le prix du kwh on ne compte pas les 50 ans de subvention de l’état par les impôts, je répète que depuis 50 ans, 50 ans, 50 ans !!!!, une part des impôts va au nucléaire (pas la peine de donner de chiffres) ; le coût de démantèlement des centrales (voir chiffre estimé sur les centrales anglaises ou américaines, c’est démentiel !!), le coût de stockage des déchets

6) toujours sur la coût, le rapport bien connu « Eole contre pluton » de l’association Detente démontre qu’avec le budget EPR, un projet éollien donnerait plus de 2 fois plus d’électricité et créerait 5 fois plus d’emplois. Sans compter le démantelement d’EPR et l’enfouisssement des déchets.

Qui sait ce que ces investissements auraient donnés s’ils avaient été attribués aux ENR ??

7) Le nucléaire civil est lié au nucléaire militaire et peut permettre d’obtenir la bombe

Selon l’AIEA, s’ils le veulent, l’Allemagne et le Japon peuvent obtenir la bombe en moins de 3 mois grâce à leurs centrales nucléaire.

L’Inde et le pakistan on procédé de cette façon. D’abord le nucléaire civil, afin d’obtenir le plutonium issu du retraitement des déchets, ensuite la bombe.

L’Irak voulait faire comme ça, grâce à une belle centrale vendue par la France !!

Aujourd’hui, ont peut regarder ce qui se passe en Iran.

8) Les militaires utilisent l’Uranium appauvri, façon la plus rentable de se débarrasser des déchets, pour leurs missiles et contaminent de cette façon des surfaces de terre énormes (conflit en ex-Yougoslavie, Irak 1&2, Afghanistan).

Au lieu d’utiliser du tungstene rare et cher, les déchets ayant les mêmes caractéristiques de pénétration bien utile aux missiles, et dont on se sait quoi faire, deviennent une source de profit !!!!!!! C’est bien foutu la vie!!

Ca serait dommage d’empêcher le développement de se marché super porteur !!

9) Le nucléaire nécessite des lignes THT

Il est drôle d’entendre des anti-éoliennes critiquer les éoliennes sur leur impact esthétique par rapport à leur intégration dans l’environnement.

Parce que les lignes THT sont invisibles, les poteaux THT s’intègrent vachement mieux dans la nature, oui c’est très beau.

Et je rappel que des études montrant que le champ magnétique des THT provoque des leucémies. Mais ces études sont cachées (voir point N°3). L’industrie hautement électrique pourra toujours trouver des experts à soudoyer pour contredire des études indépendantes et faire perdre du temps.

Les ENR, production décentralisée, ne nécessitent pas de THT

10) Le nucléaire n’assure pas l’indépendance énergétique de la France :

L’uranium est importé en totalité, principalement du Nigéria, où je t’assure malgré ce que tu as beau dire, les miniers sont irradiés et meurent dans l’hôpital payé par AREVA sans savoir pourquoi. L’uranium naturel, dans les conditions qu’il est extrait là bas et bien radioactif car rassemblé en grande concentration. Voir un reportage de 90min sur canal + à ce sujet. La bas, ils contaminent même l’eau potable avec leur pourriture d’uranium.

Pour répondre sur tes nouvelles mines ou source d’extraction, ont ne peut tout de même affirmer que l’uranium est une ressource illimitée !

Tu ne peut pas dire de ton uranium ce que moi avec le soleil je peux dire : qu’il sera là et qu’il y aura du rayonnement solaire pour encore au moins 4 milliards d’années.

Il y aura de l’uranium aussi longtemps que ça ?

Et pour ta solution de récupérer l’uranium dans la mer, c’est trop courrant d’entendre les pro-nucléaire justifier des choix présent en comptant sur une hypothétique technologie future qui n’est pas sur d’aboutir. (voir stockage des déchets ou transmutation, ou encore ITER). Ca suffit !!

11) Les centrales nucléaires, en fonctionnement normal, rejettent des effluents radioactifs dans la nature. C’est inadmissible !!

12) L’industrie nucléaire nécessite de nombreux transports routiers de matière radioactive et dangereuses, qui sont autant de risques d’accident grave.

13) L’industrie nucléaire produit des déchets radioactifs.

Je ne sais pas si c’est l’argument le plus fort, mais ce qui est sur c’est que rien que ça suffit à abandonner cette folie que constitue le nucléaire.

Tout le monde le sait mais beaucoup font semblant ou croient naïvement qu’il existe une solution acceptable à ce problème.

Je dois rappeler que l’homme n’a jamais été capable de construire des ouvrages qui résistent plus de 6000 ans.

Les déchets les plus radioactifs ont une demie vie de plus de 15 millions d’années !!! 15 millions d’années !! C’est ahurissant. Comment l’homme peut handicaper la planète pour aussi longtemps ?? Il y à 15 millions d’années, nous n’existions même pas !!

Et ils peuvent contaminer une grande quantité de terre ou les nappes profonde (dans le cas de l’enfouissement profond).

Selon le rapport [bataille] « il est impossible de prouver qu'un confinement restera efficace jusqu'à la décroissance totale de la radioactivité des déchets... le but d'un stockage est de retarder au maximum son retour à la surface » C’est inadmissible !!

le CEA propose encore des thèses sur la vitrification, la fissuration, le vieillissement ou la diffusion d’ions dans les bétons, preuve qu’ils ne maîtrisent pas encore le sujet.

Et il n’y a pas que des déchets hautement radioactifs mais des moyennement et faiblement radioactifs, qui font, si on les additionne tous, des volumes considérables.

La France envois des déchets moyennement radioactifs en Russie alors qu’ils y sont stockés las bas à l’air libre sans aucune surveillance en contaminant l’environnement.

Il y a encore plein de chose à dire sur les déchets. Mais ce qui est sur c’est que nous en avons déjà une trop grande quantité et qu’il faut absolument arrêter d’en créer d’avantages.

Il y a d’ailleurs beaucoup de chose à dire sur chacun des points évoqués…..

La SOLUTION maintenant, car en plus de dire ce qui ne va pas, les pro-nucléaire exigent de nous des solutions.

Et bien les solutions sont là, et bien connues pour qui se donne la peine de chercher.

Copié collé d’un de mes précédent message (j’ai déjà perdu bcp trop de temps) :

L'association NEGAWATT donne une solution.

Une solution sans GES et propre pour l’homme et l’environnement, garantissant l’indépendance énergétique, sans problème d’épuisement de ressource.

L’association NEGAWATT n’est pas n’on plus d’accord avec pseudo JMJ. Elle est composée d’un collège de vrais 20 experts et en rassemble plus d’une centaine.

Elle a réédité un scénario 2006. Là nous avons à faire avec des données sérieuses. Arrêtons de parler dans le vide et de dire que les ENR ne suffisent ou ne suffiront "malheureusement" pas, que la consommation d’énergie est comme elle est et qu'il n'y a que des centrales au charbon pour remplacer le nucléaire, etc, etc...

Regarde le scénario NEGAWATT et essaye plutôt de contester leurs données.

La conclusion c'est : des efforts et des choix politiques fort, mettre en place les moyens de réaliser des économies d'énergie, et développer les ENR.

Avec une sortie du nucléaire possible vers 2035.

Car tous les antinucléaire ne sont pas pour arrêter les centrales demain, j'en rassure certains. Moi oui, mais pas tous.

Je rappel les principales ENR : éoliennes terrestre mais offshore aussi, le solaire (thermique et PV), la géothermie profonde, la marée motrice, la micro-hydraulique, la biomasse (bois, éthanol, etc.), etc etc etc...

Si ça ne suffit pas, Il y a aussi le gaz associé à des machines haut rendement qui sont très propres.

Et il ne faut jamais dissocier la production par les ENR avec la maîtrise de l'énergie. ça n'a pas de sens de produire en renouvelable sans y associer des efforts d'économies d'énergie. Il est d’ailleurs possible de construire des bâtiments dit "passifs" ou "zero énergie" ou même "à énergie positive" qui produisent plus d'énergie (en plus décentralisée) qu'ils n'en consomment. De tels bâtiments existent réellement, au stade expérimental faute de moyen, mais existent réellement. Au lieu de financer la production centralisée d’énergie, finançons des bâtiments qui n’en consomment pas, ça parait plus logique…

Mais bon en même temps, la logique…faut pas trop en demander….

Car, il est intéressant de voir que les politiques qui d’habitude font des choix sur une échelle de temps de l’ordre du mois ou de l’année maximum, suivant les différentes échéances électorales, sont là confrontés à un problème qui se regarde en terme de plusieurs décennies voir de siècle.

Car quand on construit une voie ferrée au lieu d’une autoroute, c’est pour 100 ans au moins, la construction d’une centrale, c’est plusieurs années plus environ 40 ans d’exploitation et encore 10 ou 20 de démantèlement, quand on construit un bâtiment, c’est pour 40-50 ou 100 ans, quand on met de l’argent dans un métro au lieu d’une 4 voie, c’est pour très longtemps, etc. etc. etc. Il y a donc là une dissolution du sens des responsabilités.

C’est donc tout de suite qu'il faut réagir.

Voilà mon cher Dupaks.

Tout ça rien que pour toi.

Je te souhaite bon courage pour répondre à ce message. Mais tu n’oseras certainement pas.

Oui je te souhaite bon courage car les arguments que je viens de donner sont incontestables. Non que ce soit moi qui les ai donnés, d’ailleurs, ce message est plus un travail de synthèse car je n’ai rien inventé.

C’est incontestable car il n’y à rien a y redire, les faits sont là et tu ne peux pas dire le contraire.

D’ailleurs, tu ne trouveras pas de contradiction sur les sources de l’industrie nucléaire car ils ne peuvent en apporter (à part peut être sur 2 ou 3 points mais ce sera les plus faciles, en y répondant un gros mensonge qui passera comme dans du beurre auprès de crédule comme toi).

Alors je vais t’expliquer comment ils procèdent pour quand même faire accepter cette technologie du passée dépassée auprès de la population :

Ils font leur possible pour ne pas ébruiter ces informations (voir point N°3)

Ils disent que le nucléaire ne produit pas de GES.


Aller salut Dupaks,

Au plaisir,

J’attends avec impatience ta réponse incisive.

jojo | 07 avril 2006 à 18h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

erratum

la remarque suivante devait être à la fin du point 5) et non 6) : "Qui sait ce que ces investissements auraient donnés s’ils avaient été attribués aux ENR ?? "

jojo | 07 avril 2006 à 21h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

comment oser finir votre message par:"Et sans nucléaire, je pense que nous serons nombreux à avoir froid l'hiver. après ce que j'ai dis"?????!!!!!!!!!!!

2035

2035

et le chauffage électrique est une conerie!!!

"Je tiens simplement à signaler au lecteur qu'il trouvera une page complète de contre-arguments liés au nucléaire sur le site de l'interviewé (Jean-Marc Jancovici - sur son site "Manicore", rechercher les pages concernant le nucléaire), ainsi que des tas d'informations expliquant pourquoi les énergies renouvelables ne sont pas suffisante pour remplacer les énergies fossiles.
"va te faire foutre.fallait répondre à mes argument pas balancer le nom d'un pro-nucléaire.
aller sur NEGAWATT.ORG
JMJ dit bcp de chose vraie mais se trompe sur le nucléaire.JMJ annonce quelques centaines de morts pour Tchernobyl!!!Koffi Anan lui meme a parlé de 9 millions de morts!!!!!!!!!voilà une preuve qu'il peut très bien mentir ouvertement ton JMJ!

"Sans vouloir être péremptoire, permettez moi quand même d'en douter."

non, je ne permets pas.

"Vous semblez penser que les centrales se comportent comme des dépôts géants d'explosifs et que toute percussion intempestive produira un nouvel Hiroshima. Heureusement, il n'en est rien"

si si il en est je vous assure, une centrale peut se comporter comme une bombe nucléaire, tt dépend si la masse critique est atteinte!

"je pense que le fait que Ben Laden ai préféré jeter ses avions contre des tours, plutôt que contre une des 108 centrales américaines actuellement en fonction"
sauf, que vous n'ete pas lui, on peut penser qu'il voulait toucher le symbol de l'économie occidentale. de l'avis de charpack, prix nobel pro-nucléaire, il faut s'y attendre.

"En cherchant bien, je devrai pouvoir trouver bien d'autres moyens plus horribles les uns que les autres de mourir tragiquement, mais si je sais raison garder, je pense que mon plus grand risque consiste à monter quotidiennement dans ma voiture"

alors ça c'est horriblement égoiste!!!!!!
comparer un accident de voiture à un accident nucléaire!!!!
relisez le point 1) "deuxième Tchernobyl, ou plus grave, et des régions entières fortement peuplées, complètement irradiées. "

c'est comparable ça???

votre message est sans interet.

j'ai perdu mon temps! jl faut répondre point par point! vous n'avez surement rien lu de mon message.

j'attend toujours la réponse de dupaks

jojo | 08 avril 2006 à 10h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Cher jojo.

Pourquoi chercherions-nous à dialoguer avec quelqu'un qui est incapable d'avoir un comportement civilisé ? La seule solution que vous trouvez pour promouvoir vos arguments consiste à agresser vos interlocuteurs. Vous êtes la plaie de ce type d'échange (il suffit de se promener un peu sur les différents fils de ce site pour se rendre compte de vos agissements) et je ne comprends pas que les modérateurs ne vous aient encore pas interdit d'interventions.

TM | 08 avril 2006 à 15h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

c'est vous la plaie...

vous ne voyez que ce que vous voulez bien voir

nos deux combats devrait s'unir, et à cause de gens comme vous, ils se rentrent dedans!!

je vous signale que mon but satisfait également à la lutte contre le dereglement climatique

VIVE LE NUCLEAIRE POUR ECLAIRER LES PUB DU METRO!!!!!!!

jojo | 08 avril 2006 à 20h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Il est bien aisé, pour les pro-nucléaires, de traiter d'incivilisés les citoyens qui, comme moi, s'excitent contre le nucléaire.

Ah ! qu'il est simple de jouer les flegmatiques civilisés lorsque le POUVOIR est de son côté !!!

Car vous savez bien - et nous également - que vous avez déjà gagné la bataille, car les réacteurs nucléaires sont là et bien là : pour l'eternité !

Alors, de grâce, excusez notre excitation, mais elle est le fruit du désespoir.

Car enfin, ne nous faites pas l'injure de feindre que le combat qui nous oppose est un combat loyal.

Car pendant que nous discutons, les centrales tournent déjà, et depuis plus de 30 ans.

Alors, les débats flegmatiques avaient leur place en 1972, lorsque Pompidou était mourant et toutes les décisions prises par son Premier ministre, Messmer.

Je me permettai à ce stade un écart de vulgarité : vous nous avez DEJA enculés. Alors vous pouvez garder votre calme ; c'est évident.

Toutes les justifications que vous feignez de donner n'ont aucun besoin de se voir confortés par la réalité ou par la logique.
A tort ou à raison, les centrales sont déjà là et nous entraînent TOUS dans leurs risques, qu'on le veuille ou non. Qu'on soit d'accord ou pas.

Syrius | 08 avril 2006 à 21h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Un problème: la sensibilisation

l'argument massue c'est la radioactivité mais ce qu'on a oublié c'est la question du magnétisme négatif qui nous bouffe l'energie vitale.. a découvrir tranquillement des qu'on a un peu de sensibilité...

pas de pseudo | 09 avril 2006 à 10h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:MANIF Anti EPR Cherbourg le 15 AVRIL

pas de bla-bla ma question est : a votre avis, a quoi réagit la terre en ce moment ?.. posez-vous la question intimement et vous trouverez la réponse.. au dela de vos espérances.. il y a des évidences a ne pas negliger

pas de pseudo | 09 avril 2006 à 11h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Bonjour Syrius.

Je crois que vous vous méprenez totalement sur mes interventions. Comme beaucoup sur ce fil (si, si, relisez-le), je ne suis nullement un pro-nucléaire, et si je continue à intervenir dans cette discussion, c'est toujours dans l'espoir de faire comprendre au lecteur que le danger ne vient pas du nucléaire mais du réchauffement climatique.

Et je dois admettre qu'il est loin d'être facile de garder son calme face à des contradicteurs qui se permettent tous les abus de langage. Je ne sais pas quel âge vous avez, mon cher Syrius, mais je peux vous assurer que je n'étais pas en âge de voter dans les années 70, et que vous n'avez donc aucune raisons de m'accuser de vous avoir violenté.

Malgré tout, si je continue à supporter vos insultes, c'est parce que je suis moi aussi au désespoir. Et je peux vous garantir que cela fait maintenant plusieurs années qu'il ne se passe pas une journée sans que je me désole en regardant mes enfants. Des milliers de savants de part le monde nous avertissent que l'avenir de l'humanité se jouera avant 2050, mais personne ne semble vouloir tenir compte de ses informations.

Je le dis et je le répète, mon seul objectif est de ramener nos émissions individuelles d'équivalent carbone à moins de 500 kg par an et par personne. Ce n'est quand même pas ma faute si les émissions individuelles des français sont 40% (40 % !) moins élevé que les Danois (les champions des aérogénérateurs) et que les Allemands (les champions du solaire) et ce, grâce au nucléaire.

Pour moi, notre seule chance de survie passe par une décroissance énergétique (et donc, malheureusement, économique) massive. Mais si la majorité souhaite continuer dans la voie de la consommation "durable" tant que les éléments ne se seront pas déchaînés, je préfère qu'elle le fasse un utilisant des énergies non émettrices en gaz à effet de serre.

TM | 09 avril 2006 à 12h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Mon cher ami.
Permettez-moi de vous rappeler que, quel que soit votre âge ou le mien, cela n'avait aucune espèce d'importance lorsque le programme nucléaire français a été décidé.
Car personne n'a voté pour ce programme et il a été décidé dans les obscurs cabinets ministériels emplis de technocrates.
Alors, l'âge de voter, vous savez...
Et c'est toujours ainsi actuellement (voir la décision de relancer l'EPR). Mais j'admets que la situation actuellement n'est plus la même qu'à l'époque. Car en 2006, c'est vrai, une majorité de la population est favorable au nucléaire (comme elle l'est pour la peine de mort). Car trente ans de propagande et d'investissements massifs, cela vous marque les esprits, de toute évidence, et cela conforte le paysage énergétique en perpétuant des choix désormais irréversibles (c'est en cela que nous avons été violentés).

Sachez d'autre part que je partage sans réserve vos préoccupations sur les dérèglements climatiques et le désespoir de voir que très peu de citoyens semblent en avoir conscience.

Mais je trouve très attendrissant de voir de quelle manière les tenants du tout nucléaire, qui ne se sont jamais préoccupés des atteintes à l'environnement, obnubilés qu'ils ont toujours été par la mirage technique, se trouvent maintenant un cheval de bataille dans la lutte contre le rechauffement...
Vous êtes d'une mauvaise foi dégoûtante. Car si vous aviez vraiment des préoccupations environnementalistes, cela se serait su il y a fort longtemps.
Alors, tant qu'un argument peut servir votre cause, même s'il n'a jamais été au coeur de vos soucis, et même si vous avez toujours considéré que ces arguments n'étaient que le fruit de l'imagination des doux rêverus que sont les écolos, eh bien, il est bon à prendre cet argument.
Vous tenez là, ou croyez tenir, une tactique imparable pour faire taire ceux qui tentent de vous mettre en garde contre la folie de la production d'électricité à partir de la fission de l'atome.

Quand bien même les Danois et les Allemands auraient, comme vous l'affirmez, une surproduction de 40% de CO2 par rapport à nous (à vérifier), je peux très facilement vous répondre que ces peuples n'ont pas (ou beaucoup moins que nous) des quantités industrielles de déchets radioactifs à gérer.
Je sais bien que cela n'a pas l'air de vous émouvoir, les déchets radioactifs ; persuadé que vous êtes que l'humanité finira bien par trouver une solution. En attendant on les stocke. Comme on peut.
Non seulement on stocke les nôtres, mais dans leur grande magnanimité, les Français en font venir d'ailleurs (et même de très loin) pour les retraiter dans l'Hexagone.

Madame Lauvergeon et son AREVA peuvent ainsi se targuer de contribuer à la lutte contre le rechauffement climatique. Sans nous parler des cadavres qu'ils stockent dans leurs placards.

Sachez enfin que je partage entièrement votre souci de réduction drastique de nos émissions. Et, comme vous, je crois que cela ne peut passer que par l'apprentissage de la réduction de nos consommations.
Mais allez demander aux tenants du tout-nucléaire s'ils en pensent autant. Je ne parle pas de vous personnellement. Mais des nos grands âmes sensibles qui se nichent chez EDF ou AREVA et qui poussent depuis des décennies les Français à consommer leur production d'électricité.
Il serait très intéressant à cet égard de comparer la consommation moyenne de KW/hs électriques d'un foyer français à celle d'un foyer danois ou allemand. Car eux ont appris à économiser l'énergie, tandis que nous avons été poussés à la gaspiller.

Il faut en réalité apprendre à mesurer tous les déchets et émissions produits par la production d'énergie. Et pas seulement le CO2.
Tout comme il ne faut pas se focaliser sur le CO2 lorsqu'on parle de pollution automobile, car une bagnole, surtout diesel, émet d'autres gas qui sont bien plus nocifs (NOX, particules).
Seulement voilà, le protocole de Kyoto n'a retenu que le CO2 comme vecteur de mesure, ce qui fait le jeu des dieselistes, lesquels ne vous parleront jamais des autres gas ou polluants et vanteront, à l'image de ce que font les briseurs d'atomes, les bienfaits de leur production.
Comme c'est beau, PSA, EDF et AREVA champions de la préservation de l'environnement. Si l'on ajoute Monsanto et Unilever, la famille de nos sauveurs est au complet.

Bonne nuit les petits, dormez bien. A demain.

Syrius | 09 avril 2006 à 14h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

mais ouais c'est ça, developons le nucléaire car il ne produit pas de GES.......

pfffff!!!!

n'importe quoi, c'est vraiment trop débile.

répond donc vite fait aux 13 points que j'ai donné TM, au lieu de parler dans le vide comme tu le fait sans arret,

il a disparu "dupaks"?

tu as raison syrius, ca fait un moment qu'on s'est fait enfler, et ce qui est fait est fait, cependant, c'est à nouveau l'occasion de ne pas laisser faire car en ce moment la France tente de renouveler son parck électronucléaire (pour les seuls interets des industriels du secteur comme chacun sait.....), donc c'est important en ce moment

tiens au fait TM, je repensais à ta remarque piquée a JMJ (tu sais celui qui reflechis à ta place) sur le fait que les ENR ne peuvent suffir à remplacer l'atome.
et bien sache que rien qu'enrayonnement solaire, la terre reçoit 1000 fois plus d'énergie que nous n'en consomons dans le monde entier dans tt les secteurs (transport, industrie, batiment, ...)

t'as vu, 1000 fois plus, impressionant non?

comme quoi conclure que les ENR ne peuvent suffire, c'est en prenant des hypthèses sur les moyens mis en oeuvre, mais cherche pas, JMJ les donnes jamais ces hypothèses.

satisfait toi des objectif de la France envers Kyoto ou de tes 500kgde co2 par personne, t'as raison

t'as un bel avenir pour toi et tes enfants

jojo | 09 avril 2006 à 15h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Chers tous.

Je pense que cela fait maintenant un moment que nous tournons en rond, et qu'il est inutile de poursuivre. Le lecteur aura les arguments des uns et des autres, et pourra donc se faire sa propre opinion.

Quelques petites remarques avant de vous quitter :
- nous sommes en démocratie et tant qu'il y a des alternances, dire que le gouvernement nous manipule est une aberration. Comme le fait de mettre dans le même sac toutes les personnes qui ne pensent pas comme vous : ne pas vouloir se priver de l'énergie nucléaire ne veut pas dire que l'on doit se priver des autres énergies non émettrices de gaz à effet de serre.
- les 40% de différence que j'avance proviennent d'un site de l'ONU (je ne vous donnerai pas le lien, puisque celui-ci sera effacé par le modérateur, mais je suppose que vous allez dire qu'il est à la solde des "lobbies"), qui centralise les émissions de CO2 de tous les pays, mais vous pouvez aussi trouver l'info chez Wikipédia ( France : 6,9 T de CO2 par personne, Allemagne 10,4, Danemark 9,5) . Ce qu'il faut aussi savoir, c'est que la France a toujours fournis plus d'énergie renouvelable que l'Allemagne (2003 : France 17 053 000 tonnes équivalent pétrole, Allemagne 11 582 000 - source Eurostat), et que cette dernière construit actuellement de nouvelles centrales électriques au charbon (source ce site).
- le protocole de Kyoto prend en comptes 6 gaz à effet de serre, et pas seulement le CO2.
- 500 kg d'équivalent carbone ne veut pas dire 500 kg de CO2. L'équivalent carbone est une unité qui permet de confondre tous les gaz à effet de serre, un peu comme la tonne équivalent pétrole permet de ne pas mentionner l'énergie utilisée.
- je suis heureux d'apprendre que jojo arrive à se chauffer l'hiver grâce à l'énergie solaire (en se faisant bronzer ?). Qu'il se dépêche de déposer un brevet et sa fortune est faite.

TM | 09 avril 2006 à 19h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

AH!!!!!!

AH LA LA LA LA!!!

Trop fort !!!!!

tu sais ce que ça veut dire l'expression "cas desesperé"?

et bien regarde voir sur "Wikipédia" si tu veux.

tu pourras aussi regarder à "démocratie" et "tourner en rond" par la meme occasion.

tiens et pour finir, tape "mal entendant" ou plutot "mal voyant"

aller salut, et bonne chance pour la suite, je sent que t'en à bien besoins....

jojo | 09 avril 2006 à 20h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

ah ouais au fait, au sujet de ta blague sur l'énergie solaire, le bronzage et toutça....

c'était très drole

tiens je vais t'apprendre un truc, tu sais quoi, et ben, les éoliennes ou ta voiture, et bien elles marchent à l'énergie solaire.

et ouais, le vent et le petrole (entre autre) proviennent directement du rayonnement solaire....

t'as l'impression de bronzer devant un bidon d'essence?

si tu vas un jour dans le rayon science et technique de ta bibliotheque, vas ouvrir un bouquin ou y aura marqué "convertion de l'énergie", tu verras tu sera surpris.

" Le but de la discussion ne doit pas être la victoire, mais l'amélioration. "
J. Joubert

avec toi c'est exactement l'inverse.....

jojo | 09 avril 2006 à 20h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

"nous sommes en démocratie et tant qu'il y a des alternances"

AH LA LA!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

", dire que le gouvernement nous manipule est une aberration"

AH AH !!!! TROP GRAVE !!! PUTAIN TROP FORT!!!

J'HALUCINE!!!

OULALA AIE AIE AIE!!!!

excusez moi mais je suis sidéré....

ouf, ca va mieux....

d'ou qu'on est en démocratie?

"Il n'y a rien, absolument rien dans l'Etat, du haut de la hierarchie jusqu'en bas, qui ne soit abus de réformer, parasitisme à supprimer, instrument de tyrannie à détruire... Quiconque met la main sur moi pour me gouverner est un usurpateur et un tyran."
(Proudhon)

médite ça

jojo | 09 avril 2006 à 21h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Et bien Jojo, au lieu de te moquer bêtement, tu ne pourrais pas commenter les chiffres?
C'est bien ce que tu demandes à tout le monde.
Alors?
La France n'est pas une démocratie?
Allons! tu te sers de jolies phrases piquées à des "penseurs". Regarde un peu le monde et dis quel pays est plus à envier que le notre.

MSP | 09 avril 2006 à 21h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Bonjour à tous !

Merci tout d'abord à Thierry et Didier pour votre patience et vos réponses claires, calmes, argumentées et agréables à lire (peu de fautes et pas d'injures !).

Je suis en train de visiter le site de Négawatt (en fait, j'y retourne car je l'avais déjà consulté il y a deux ans). Jojo, vous répondrez sûrement à mes interrogations ? car il m'en reste quelques- unes.

Je me suis tout d'abord intéressé à "la compagnie des Négawatt". Elle est décrite comme un "collège d'experts et de praticiens de l'énergie (...) tous professionnels". Cette compagnie est la base scientifique de l'association et donc de son discours officiel.
La description des membres est étonnante ! Pas une entreprise où travaillent ces gens n'est mentionnée (sauf lorsque c'est l'Etat). Nombreux sont ceux qui sont journalistes ou membres d'associations (qui sont parfois citées). Seuls sont - parfois - mentionnés les diplômes obtenus. Pour avoir aussi un diplôme d'ingénieur, je puis affirmer que l'entreprise qui embauche et le poste atteint au bout de quelques années sont des reconnaissances des compétences nettement plus valables (même si ce n'est pas la panacée et de loin) que le diplôme, surtout lorsque l'on revendique une spécialisation qui n'est bien souvent que du saupoudrage.
Mais la première preuve de compétences reste et restera longtemps la publication d'articles scientifiques et techniques dans des revues à comité de relecture. C'est la raison pour laquelle nous avons plusieurs fois demandé sur ce fil de discussion que soient mentionnées vos sources. Vous ne l'avez jamais fait (cf le mail fleuve de Jojo). Et pour cause ! Aucune publication dans une revue à comité de relecture n'est mentionnée sur le site ! Tout au plus peut-on lire que Guy Archambault "a rédigé un certain nombre d'ouvrages techniques. (et) anime de nombreux colloques et séminaires sur ces sujets."...


Ce premier point jette un sacré discrédit sur la validité scientifique des affirmations de l'association.
C'est précisément ce que l'on apprécie chez JMJ : non seulement il a écrit des bouquins, et avec Hervé Le Treut, référence internationale sur l'effet de serre par exemple, mais surtout, il cite toutes ses sources... la principale étant le GIEC.

Juste pour rappel, le fonctionnement du GIEC garantit autant que faire se peut la qualité de ses rapports : CHAQUE LIGNE est acceptée A L'UNANIMITE par TOUS LES PAYS MEMBRES DE L'ONU. Y compris les gros méchants des USA, de l'Arabie Saoudite ou du Nigéria... Un seul véto et la ligne tombe... Pour qu'un lobby aille faire passer des infos là-dedans...

Mais continuons par la lecture du "Document de synthèse du scénario de Négawatt" (version de décembre 2005).

Les 5 premières pages (sur 12) sont consacrées à l’électricité. De nombreux chiffres sont avancés sur les fournitures électriques via le solaire photovoltaïque, l’éolien, la géothermie, la microhydraulique… mais il n’y a AUCUNE référence à la moindre étude scientifique permettant de rendre plausible les évolutions annoncées ! Dire que le photovoltaïque va être multiplié par 320 en 40 ans (en passant de 0,2 TWh à 65, de 2010 à 2050) est très attractif j’en conviens… mais sur quoi se basent ces 65 TWh ? Et pourquoi entend-on souvent que le nucléaire ne pourrait pas bénéficier d’une telle progression de son nombre de centrales ? En ce qui concerne l’éolien, on ne peut même pas calculer sur leur scénario la multiplication du parc à installer… mais la courbe de la part de l’éolien dans le mix énergétique parle toute seule peut-être.. pour moi, elle ressemble plus à un mur qu’à une courbe d’augmentation !
Enfin, puisque les centrales nucléaires ferment petit à petit et qu’il faut bien des sources de productions massives d’électricité, et que le potentiel hydroélectrique est saturé (je ne fais que répéter ce qui se trouve dans le document..), la solution est apportée par des centrales à gaz à cycle combiné, sans séquestration de carbone car « ce n’est pas une technologie suffisamment connue ». Les auteurs doivent peut-être se dire que puisque le gaz est « naturel » et que c’est la plus propre des énergies fossiles, il n’y a pas de mal ? Là oui, je suis d’accord avec vous, messieurs, il y a un sacré bourrage de crâne de la part de GdF et des autres gaziers à travers le monde. Et c’est grave. Bref, les auteurs prévoient 164 TWh d’électricité générée par ces fameuses centrales très propres en 2050. Cela fait l’équivalent de 20 tranches nucléaires plein pot toute l’année, mais à la place de quelques tonnes de déchets, on émet (avec environ 50g d’équivalent carbone / kWh) 80 millions de tonnes d’équivalent carbone, soit près de 300 millions de tonnes de CO2 (car, allez savoir pourquoi, il y a 44 g de CO2 pour 12 d’équivalent carbone). Avec disons 80 millions de Français, ça fait 1 tonne équivalent carbone / personne et par an en 2050… sans compter les émissions liées à la nourriture (et c’est le premier poste en France aujourd’hui), ni les transports, ni les productions industrielles. Or le minimum à atteindre (en terme de réduction.. ) estimé par le GIEC est de 500 kg d’équivalent carbone / personne en 2050… et encore on ne fera que stabiliser les émissions avec ça, et à un niveau jamais vu par l’homme, donc rien que les émissions liées à l’électricité nous portent à faux en regard des recommandations du GIEC.
Tout est dit, le premier but de NégaWatt est de faire des économies (très bien), puis de se passer de nucléaire (je ne suis toujours pas convaincu que la raison en vaille la chandelle), mais pas du tout de respecter les niveaux d’émission de GES qui semblent à peu près raisonnables au GIEC (les vrais experts).
Qu’en dites-vous ?????



Ensuite, les transports sont abordés. Il est ainsi indiqué qu’une étude précise que 16% des km parcourus en ville pourraient l’être en vélo ou à pieds en 2050, au lieu de 9% aujourd’hui… mais le scénarios n’indique rien de la façon dont on va contraindre les gens à laisser leur voiture au garage pour aller acheter leur pain ! On peut regretter que ce soit le cas, mais pour changer de telles habitudes, il faut avoir une méthode qui ne fait pas l’unanimité aujourd’hui ! (pour ma part, ça me paraît très bien, et la méthode s’appelle taxer l’énergie, mais bon, il s’agit de leur scénario, pas du mien. Je voulais simplement dire que les économies d’énergie, je suis résolument pour aussi !).

Bon, en fait, il faut que je m’arrête là.

A bientôt,

Cordialement,

Arthur

PS : il ne faut pas confondre un et mille… Kofi Annan a parlé de millions de victimes de Tchernobyl, pas de morts. Greenpeace parle de 60 000 morts (pas des millions), et les gens sérieux, dont l’OMS (qui ne se gène pas pour dénoncer des scandales comme celui que les fabricants de cigarettes aient sciemment ajouté dans leurs produits des éléments rendant dépendant alors que la preuve existait déjà concernant les cancers développés ensuite chez des millions de gens (là oui…). Et le chiffre d’affaire d’Altria, le premier fabricant de cigarettes dans le monde est de 100 milliards de dollars en 2005…) ont publié un rapport mis à jour de leurs travaux mettant en lumière que le nombre de morts imputable à l’accident par irradiation était inférieur à 50. L’ONU et l’OMS ont validé ce rapport…

Ne pas confondre 1&1000 | 09 avril 2006 à 21h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

ah Arthur,

un si long message

pour en fait ne rien dire....

Quel domage

je répete:

"Je ne rentrerais bien sur pas dans les détails, ces informations étant bien connues et vérifiables facilement si l’on s’en donne la peine"

c'est vrai que toi on les connais tes sources, c'est EDF eet lUNNSCEAR...ah ah ah !!!!

et je répete encore :

"JMJ dit bcp de chose vraie mais se trompe sur le nucléaire."

dans les choses bien, il y a les travaux du GIEC effectivement, je sais oui

tu connais pas T. Salomon, ni O. Sidler, ni B. Peuportier qui est professeur au MINE de Paris?????

Et alors tu t'interesse a quoi dans la vie? me dis pas à l'énergétique

c'est dommage que tu ai consulté le scenario 2006 dispo sur le site, car c'est en fait la SYNTHESE, et non le rapport complet.

c'est pourtant clairemennt indiqué, tu n'as pas lu?

c'est pourquoi il n'y a pas les détails que tu demande, quel domage....

moi je l'ai presque à l'état final, et t'inquiete pas, il sera bientot dispo....tu pourras approfondir ton analyse


Au revoir Arthur.......



0+0= la tete à TOTO

jojo | 09 avril 2006 à 22h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Tiens.
Grâce à l'internaute qui a pour adresse mail "non", voila l'élément patriotard qui manquait à notre débat.
Il aurait pu signer d'un bel cocorico...
Je parie que ce pronucléaire n'a jamais quitté l'Hexagone.
Ou alors pour aller passer ses vacances au club Méd d'un pays du Maghreb.
Et qu'il ingurgite à hautes doses du TF1 à longueur d'années.

C'est bien connu, n'est-ce pas ? :
"La France a le meilleur système de santé du monde".
"C'est le pays de la liberté et des Droits de l'Homme". Etc.

Ah ! J'oubliais. La France est une belle démocratie, diigée par un parti qui a obtenu 19% des voix au premier tour de l'élection présidentielle.

Mais bon, là je m'égare. Ne parlons pas de politique.
Puisqu'il paraît que le choix du nucléaire n'est pas un choix politique.
C'est juste un choix technologique, permettant à la France de tenir son rang dans le concert des nations les plus avancées.

On connaît bien ce genre de sottises.

Syrius | 10 avril 2006 à 02h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

jojo, je constate que tu ne fais toujours rien d'autre que d'insulter les gens sans jamais fournir aucune information argumentée dans le moindre post. Par contre, tu ne te gènes pas pour dénoncer tous les chiffres que les gens donnent et qui sortent qaund même d'organisations valbles (ça m'étonnerait que l'OMS et l'ONU soient à la solde d'AREVA).

En attendant, je te prépare une réponse mais vu que je travaille une bonne part du temps et que le WE, j'ai autre chose à faire que m'occuper de tes palabres, ça me prend un peu de temps surout que je cherche à argumenter mes réponses (pas comme toi) et à trouver quelques références valables. Mais bon, comme tu piétines ouvertement ce mode d'expression en ne t'en donnant toi même pas la peine de faire des réponses construites ni en faisant preuve de la moindre courtoisie vis à vis des autres interventants, je me demande bien si ça en vaut la peine.

Pour te montrer à quel point tes propos sont détestables, voila des petits extraits de tes 3 posts précédents pour que tu te rendes compte toi même du tort que tu causes au combat anti-nucléaire en essayant de rendre ridicules les gens qui ne pensent pas comme toit (et qui eux essayent d'apporter des arguments valables) alors que tu es vraiment le dernier à faire des commentaires intéressants:

"n'importe quoi, c'est vraiment trop débile.

répond donc vite fait aux 13 points que j'ai donné TM, au lieu de parler dans le vide comme tu le fait sans arret"

"aller salut, et bonne chance pour la suite, je sent que t'en à bien besoins...."

"AH AH !!!! TROP GRAVE !!! PUTAIN TROP FORT!!!

J'HALUCINE!!!

OULALA AIE AIE AIE!!!! "

Franchement si tout le monde faisait comme toi, y aurait belle lurette que personne ne s'intéresserait plus au débat. Tu n'y apportes absolument rien, à part tes vérités toutes faites tirées de nulle part.

dupaks | 10 avril 2006 à 02h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

je n'ai pas la pretention de pourvoir repondre a toute les interogations mais je ne suis pas certain que la paranoia de certain puissent trouver aucune reponce

mais voici des elements pour JOJo

le HQE c'estde la paprasserie peut etre mais on l'appliquer sans faire les papier et c'est une vision globale qui ammene en generale une amelioration de 30%
la RT2005 simpose a tous (en france) et ne se penche que sur l'aspect isolation alors que le standart allemand que tu cite est sur les besoin global en energie moins les production ENR mais il prevoit un autre chiffre ou au lieux de parler de la balance a 15 il parle de conso annuel

ddier | 10 avril 2006 à 02h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Bon, j'avoue avoir eu beaucoup de mal à déchiffrer ce message de dgoa, et je ne suis même pas sûr de l'avoir fait complètement, tellement il y a des fautes d'orthographe.

En tout cas, je crois découvrir que certains gaz émis par les moteurs à combustion sont permanents, alors que d'autres ne le seraient pas (?)
Je suppose que tu veux faire la différence entre CO2 et NOX ou particules, puisque c'est de ceux-là que j'ai parlé et que tu me répondes expressément.
Mais en quoi CO2 et NOX sont-ils différents quant à leurs effets de serre ?

Non, excuses-moi, j'ai du mal à te suivre. Je ne vois pas où tu veux en venir.

Pour les réponses que tu prétends apporter à Jojo, elle me font penser à la célèbre phrase de Roselyne Bachelot, ex ministre de l'environnement, qui disait qu'il ne fallait pas trop faire d'énergies renouvelables pour en laisser aux générations futures.
Elle n'avait rien compris.

Syrius | 10 avril 2006 à 02h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Je ne comprends pas Dupaks,

Si tu prepare actuellement une réponse à mon long message, ne perds pas de temps à
raconter tes idioties comme tu viens de le faire. Bosse, bosse sur ta réponse.

Didier,

Tu ne sais pas comment est fait un calcul reglementaire RT 2000. Le problème n'est
pas que tu ne sache pas. Le problème c'est que tu en parles, sans savoir.

La RT 2000 ne porte pas que sur l'isolation. Un des trois criteres pour satisfaire à
la RT 2000 consiste à avoir Cbat inférieur à Créf. Et Cbat prend aussi en compte
l'éclairage, l'ECS, et la ventilation.

Fait comme Dupaks, bosse un peu sur les sujets dont tu veux donner ton opinion avant
d'en parler.

Quand à tes réponses Didier, je pense aussi comme Syrius que tu t'entendrais
surement très bien avec Roselyne Bachelot....

Les ENR ne nécessitent pas de lignes THT.
Pour qu'une "activité industriel" rejette des effluents radioactifs dans la nature,
il faut qu'elle soit dans le secteur du nucléaire.

Il est tout à fait possible de récuperer la chaleur des tours de refroidissement
d'une centrale thermique.

Bref,

c'était évident qu'avec des personne obtues comme vous, le débat n'avance pas.

Je vais arreter de perdre mon temps ici.

Je me retrouve obligé d'expliquer le minimum de la base d'un calcul RT 2000 à une
personne qui pretend savoir en quoi la reglementation consiste

Je suis obligé de dire que les ENR n'ont pas besoins de lignes THT, qu'il y a plus
que 45 morts dans la tragédie de Tchernobyl, qu'on ne bronze pas devant un bidon
d'essence, qu'EDF risque de prendre position sur le débat car fortement impliqué et
ayant de très gros interets et qu'il faut donc prendre les information venant de
cette institution avec attention, etc. etc. etc.

des choses pourtant évidente et bien connues.

" C'est une grande misère que de n'avoir pas assez d'esprit pour bien parler, ni
assez de jugement pour se taire. "
La Bruyère

" Si ce que tu as à dire est moins beau que le silence alors tais toi! "
Proverbe Arabe

J'ai pensé très fort à vous lorsque j'ai lu ces citations....

Au revoir, et bonne chance à tous....

Vive la France.........................

"jojo" | 10 avril 2006 à 12h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Re bonjour à tous.

La bétise n'ayant pas de fin pour Jojo, je cesse de discuter avec lui à la suite de la réception d'un e-mail de menaces de sa part.

Je dis bien: un e-mail de menaces(c'est tellement incroyable que je n'en reviens toujours pas), que je retransmets ci -dessous!!! Cela prouve définitivement qu'il est impossible de discuter sereinement avec Jojo. J'ai d'ailleurs demandé à la rédaction d'actu-environnment de le bannir..

Jojo, reviens donc à la raison (ce qui impliquerait de plates excuses sur ce forum) et peut être pourrons nous reprendre un jour la discussion plus tranquillement

e-mail de jojo en date du 10/04/2006:

"Je l'ai posté sur le forum, je ne sais pas pourquoi il n'a pas été ajouté.

Cette réponse est en grande partie pour toi effectivement.

Surtout les deux citations à la fin,

si tu as un problème à ça, on peut en discuter quand tu veux, j'habite Paris et je serais très content de régler ce problème là.


> On dirait que tu ne réponds qu'à moi, jojo, poste plutot
> sur le forum. Et je te prie d'arrêter de m'insulter également.
>
"

dupaks | 10 avril 2006 à 12h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Oh mon cher Dupaks,

Tu as crus à des menaces de ma part ?

Quelle méprise....

Permets moi de te dire que tu as mal interprété mon message. En effet, je t’ai proposé de « discuter » pour régler nos différents, je ne t’ai aucunement menacé.

Ce n’est pas grave mon cher Dupaks, ce n’est pas la première fois que tu fais des erreurs de appréciation.

Et je maintiens mon invitation si tu veux que l’on discute de tout ça ensemble…

Peut être à bientôt, et bon courage pour la suite mon ami….

jojo | 10 avril 2006 à 12h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:MANIF Anti EPR Cherbourg le 15 AVRIL

Je pense que la planéte réagit au trop plein de personnes qui vont prendre le train pour aller jusqu'a cherbourg manifester...

Si j'avais le choix je voudrai pas ou peu de nucléaire.

Mais j'aime trop mon confort, les hopitaux et l'accés à l'information pour y renoncer.

Du fait, je ne milite pas contre un choix collectif.

Vivement 2007 pour voir la minorité s'éxiler....

g.misty@greenpeace.org | 10 avril 2006 à 22h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

C bien le gaz, ça pollue pas et c'est pas dangereux. Sauf peut être quand ça péte ou que c'est brûlé....

Ah mince, c'est à ça que cela sert aujourd'hui !!

Au fait, on utilise quelle énergie pour comprimer ce gaz ???

Aucun fondement | 11 avril 2006 à 13h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Mon cher Sans Fondement.

J'eûs aimé savoir à qui j'ai à faire, mais masqué derrière cet anonymat, je ne peux que nourrir le soupçon que tu es un employé d'EDF ou d'AREVA.

Car nous constatons malheureusement que beaucoup d'intervenants dans ce débat nous cachent leur casquette. Ce qui est déontologiquement inadmissible et qui, ce faisant, nous confortent dans nos analyses.

Pour répondre à ton interpellation sur le gaz, saches que je ne suis nullement dupe du fait que rouler au GPL ne règle aucun problème. C'est juste un modeste moyen de limiter, justement, l'émission de polluants.
On ne peut procéder que comme cela, par gestes limités dans nos choix quotidiens.
Je parie que tu roules au diésel, comme 70% de nos compatriotes, persuadés que vous êtes, de faire des économies.
Au fait, as-tu peur du GPL, comme la plupart des automobilistes en France ?

Syrius | 11 avril 2006 à 13h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Le mix énergétique

D’accord avec tout ce qui se dit ici...

à savoir ... le mixe énergétique ... la taxation + d'autres outils volontaire (hé ! ho!! les politique ! on se réveil là!!!)

D’accord aussi avec tout le reste ... à savoir ...
Revoir nos comportements individualistes et nos choix collectifs ... revoir l'organisation de notre société ...

C’est fou tout le laisser aller accumuler depuis des décennies ...

On voit même maintenant des serristes qui pleurent par ce que le gaz augmente et que du coup, leurs activités polluantes et illogiques sont remise en cause ...

Y’a vraiment toute une éducation à refaire ...

Cependant un petit bémol par rapport à une formulation de Bibi
"Chauffer moins les logements"

Attention avec ce discourt ... bibi ..tu risque d'entraîner la réaction contraire ... "ha c'est liberticide écolo ... si y'avais que moi , j'les #X°/f§ ..... "

Bibi, on peut tout a fait généré le même confort thermique dans une maison sans pour autant conservé cette même déprédation des ressources primaires ...
C’est ce que l'on nome la conception climatique (ou bio climatique, passive... etc)

Bref une manière de concevoir nos équipement de tout les jours, qui ne mène pas à confonde "rationalisation de l'énergie" avec "rationnement du confort"

Arrêtons nous aussi les écolos, d'être les porteurs de ce message improductif ...
"il faudra se priver pour s'en sortir"… sous entendu « de tous »…
Nous devrions commencer une fois pour toute à bien faire la part des choses entre utile et superflue …

Dans ce cas il faudrait tout simplement dire « il va falloir se priver de tout le superflue, et amélioré la manière de produire le reste de nos besoins vitaux »

r17777 | 11 avril 2006 à 19h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Le mix énergétique

oups j'oubliais...
Pour le transport ...

En ce moment je tapote sur un truc appeler "clavier" ... au bout du quel y'a un truc branché qu on appel « ordinateur » ...

Ce même ordinateur m'évite bien souvent de me déplacer ...

Bref dans la vie une bonne partie de s solution de l'avenir passent par la dématérialisation de certaines choses ... à commencer par celle qui concerne tous les échange informatif...

+ de télé administration ... + de télétravail...
+ de téléconférence ...

Et moins d'avions pour le boulot ... et bientôt plus du tout pour les loisirs!!

Je vois tellement de gens qui se donnent bonne conscience par ce qu’ils ont acheter une lampe à économie d'énergie ... mais qui vont à Agadir tout les été en avion...

Sans parler de tous ceux qui équipe leur maison de POMPE à chaleur et qui ne connaissent même pas quels sont les rendement globaux en prenant en compte toute la chaîne du puit à la roue !!
(sur Google … tapez « géothermie individuelle solution ou problème » et vous tomberez sur un truc intéressant)

Bon sinon le Janco il est bien gentil sauf qd il nous sert des analyse au protocole orienté des le départ …
Sinon ça reste un très bon communicant … j’aime bien sa logique énergétique (diminution du besoin) … jusqu’au moment ou il déraille totalement sur les moyen de production de demain


Allé J.Marc commence par lire « le mal de terre » d’Hubert R et ensuite « l’énergie au futur »
Et tu resitueras un peu mieux ton super nucléaire dans le modèle fermé qu’est la terre …

r17777 | 11 avril 2006 à 19h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Bonjour, j

Pour répondre à certaines personnes qui m'ont contacté à posteriori, je vous livre une part de ma réponse à un long mail de jojo qui apporte certaines contre-vérités. Désolé pour le long post, je vous souhaite bonne lecture:

« 1) EPR, centrale post 11 septembre, comme toutes les centrales existantes, n'est même pas capable de résister à un crash d'avion de ligne, c'est inadmissible. Si ça arrive, c'est un deuxième Tchernobyl, ou plus grave, et des régions entières fortement peuplées, complètement irradiées. »

L'EPR dispose d'une double enceinte en béton armé, d'une épaisseur de 1.8m à l'extérieur puis 1.3m à l'intérieur, séparée par 1.8m. Cette enceinte est calculée pour résister à l'impact d'un avion de ligne à faible vitesse ou un avion de chasse à haute vitesse. Il est en effet à priori pas possible de toucher une cible aussi petite qu'une centrale à grande vitesse avec un avion de ligne.
A signaler que, sous ces conditions, le coeur du réacteur ne fondra pas.

Mais, l'hypothèse de fonte du coeur est quand même prise en compte comme sur protection. L'EPR dispose donc d'un dispositif de récupération du coeur fondu en cas de très grave accident afin d'éviter tout rejet à l'extérieur.

Ceci fait que l'EPR est l'établissement industriel le mieux protégé de tous ceux qui existent au monde. Si un groupe terroriste voulait tuer un grand nombre de personnes, il irait plutôt emplafonner un immeuble de la défense ou une usine SEVESO. Là, ca ferait plus de dégats.

« 2) si un accident comme celui-ci se produit, qui va se sacrifier comme les liquidateurs de Tchernobyl??? Comment les autorités feraient pour limiter les dégâts et construire un dôme comme à Tchernobyl ?? En URSS c’était facile d’inciter les pauvres liquidateurs à se sacrifier pour sauver ce qui pouvait l’être : aller y, vous serez remercié, on fera de vous des héros qu’ils disaient. Ils se sont fait avoir, tout a été fait pour les taire et les oublier. Moi je n’irais pas en tout cas, mais je propose à tous les pro-nucléaire d’y aller et de se sacrifié si une centrale française pète. »

La conception de l'EPR est très différente de celle de Tchernobyl (il faut rappeler que Tchernobyl était un réacteur à eau bouillante sans enceinte de confinement) et il est impossible qu'un accident d'une telle ampleur se reproduise sur une centrale française.

« 3) La France fait tout pour cacher les informations qui gêneraient l'industrie nucléaire dans le mépris de la population
Loi en débat sur la nouvelle ASN, loi sur le secret nucléaire, faux débat public sur les déchets, sur l’EPR et maintenant sur ITER (les appels d’offres d’EPR étaient déjà parti avant le débat, le débat sur les déchets n’a conclu sur rien mais une proposition de loi actuellement en débat à l’assemblée propose l’enfouissement profond, et la décision de construire ITER est déjà prise avant la fin du « débat » (pour faux semblant de démocratie)). Mais le pire, c’est quand même Tchernobyl avec l’arrêt du nuage à la frontière, donc sans donner de consigne de précaution sur les consommations alimentaires comme celles données en Allemagne par exemple.
On peut donc penser que s'il se passait un accident grave, ont ne peut compter sur les pouvoirs français pour en informer et dire la vérité, dans le mépris de la sécurité de la population.
L'OMS n'a même pas le droit de se mêler des effets de la radioactivité ou de critiquer l'AIEA. »

Explique moi en quoi la loi sur la nouvelle ASN est faite pour cacher des informations. Je ne connais pas de loi sur le secret nucléaire.

Je reconnais par contre que le débat public est faussé car on avait déja décidé de construire l'EPR avant le débat (Là, je suis d'accord avec toi, comme quoi on peut discuter).

Concernant l'histoire du faux nuage de Tchernobyl, j'ai lu récemment un très bon dossier là dessus qui récapitule toutes les coupures de presse du moment. La polémique concerne le professeur Pierre Pellerin qui aurait dit cette aberration.

Hors, Le 1er mai il indiquait sans ambiguïté dans un communiqué très largement diffusé, que « le passage du nuage avait concerné l'ensemble du territoire français », ce qui est manifestement l'inverse de ce qu'on l'accuse d'avoir dit.

Je rappelle également que, pour avoir porté cette accusation de mensonge sur Antenne 2 en 1999, M. Noël Mamère a été condamné pour diffamation en correctionnelle le 12/10/2000, jugement confirmé en appel le 3/10/2001 puis par la cour de cassation le 22/10/2002.

Je m'arrêterais là car ce n'est pas vraiment l'objet du débat, mais ça casse le mythe généralement répandu.

Concernant l'OMS qui n'aurait pas le droit de critiquer l'AIEA, je n'ai jamais entendu parler de ça. Mais si tu as des sources fiables, n'hésite pas à les communiquer.

«4) La technologie nucléaire n'est pas un progrès technique :
C'est même une machine thermiquement très peu performante.
Du nucléaire pour chauffer de l'eau !! Quelle technologie à la pointe de la recherche !!
Je reprends donc les données sur le COP d'une centrale thermique : 2.6 kwh d'énergie primaire (uranium) en moyenne, reste au final 1 kWh d'électricité. Rendement très faible.
On ne peut donc pas dire que le nucléaire soit une énergie du futur, c'est un moyen de production médiocre, comme toute les centrales thermiques. Il faut de nouvelles centrales à récupération d'énergie du refroidissement.»

Merci pour les chiffres (qui sont tout à fait corrects). Comme tu l'as dit, les rendements des machines thermiques sont faibles, ceci à cause de ce fichu cycle de Carnot. C'est une loi physique qui s'applique aussi bien aux voitures qu'aux réfrigérateurs,...
Le nucléaire n'est donc pas plus mauvais que les autres de ce point de vue là.

«5) L'énergie électrique nucléaire est très chère, c'est même la plus chère.
Car dans le prix du kwh on ne compte pas les 50 ans de subvention de l'état par les impôts, je répète que depuis 50 ans, 50 ans, 50 ans !!!!, une part des impôts va au nucléaire (pas la peine de donner de chiffres) ; le coût de démantèlement des centrales (voir chiffre estimé sur les centrales anglaises ou américaines, c’est démentiel !!), le coût de stockage des déchets »

De ce point de vue là, on peut toujours discuter autant que l'on veut, on ne connait pas le cout final de la gestion des déchets radioactifs ( c'est ce que la loi actuellement en débat au parlement essaie de faire). Les évaluations du ministère de l'industrie disent le contraire, mais ça ne sert à rien de débattre la dessus (à moins que tu ne sois un spécialiste bien au courant, ce que je ne suis pas et que je ne pense pas que tu sois non plus)

« 6) toujours sur la coût, le rapport bien connu « Eole contre pluton » de l'association Detente démontre qu'avec le budget EPR, un projet éollien donnerait plus de 2 fois plus d’électricité et créerait 5 fois plus d'emplois. Sans compter le démantelement d'EPR et l'enfouisssement des déchets.

Qui sait ce que ces investissements auraient donnés s'ils avaient été attribués aux ENR ??"

Ce rapport est bon. Ce qu'il dit, c'est que si on investissait la même somme dans une centrale nucléaire que dans les ENR, on produirait plus d'emploi et ferait plus d'électricité qu'une centrale nucléaire. C'est sans doute vrai. Mais ça ne pemet pas d'affirmer (et les auteurs s'en garde bien, cf les avertissements du début) de dire que les ENR pourraient remplacer le nucléaire. Ils n'évaluent pas plus la capacité des ENR en France. Or, il faut être réaliste, les ENR en France (hors hydraulique déjà saturé) ne pourront pas compenser plus de 10% de la production d'éléectricité en France.
Ce rapport ne concerne donc pas le remplacement du nucléaire par les ENR mais l'abandon du premier EPR au profit des ENR.

C'est tout à fait louable et pour une fois que des anti-nucléaires usent d'une méthode scientifique, on ne peut que les saluer.

Ceci dit, le lancement d'unpremier EPR permet également de maintenir ouverte l'option nucléaire et de choisr, le moment venu de relancer la filière nucléaire ou non dans notre pays. Construire cet EPR ou non ne concerne donc pas que la quantié d'électricité four nie par cet EPR mais la quantité totale d'électricité fournie par la filière nucléaire. Si l'on est sur de pouvoir se passer de la totalité de l'électricité nucléaire, ne le lançons pas. Ceci dit, je doute que beaucoup de personnes serait prêtes à parier là dessus.


« 7) Le nucléaire civil est lié au nucléaire militaire et peut permettre d'obtenir la bombe
Selon l'AIEA, s'ils le veulent, l'Allemagne et le Japon peuvent obtenir la bombe en moins de 3 mois grâce à leurs centrales nucléaire.rait
L'Inde et le pakistan on procédé de cette façon. D'abord le nucléaire civil, afin d'obtenir le plutonium issu du retraitement des déchets, ensuite la bombe.
L'Irak voulait faire comme ça, grâce à une belle centrale vendue par la France !!
Aujourd'hui, ont peut regarder ce qui se passe en Iran. »

La, ce que tu dis est complètement faux. On peut très bien avoir la bombe sans pour autant avoir de centrales nucléaires. Pour faire une bombe nucléaire, il te faut seulement une usine d'enrichissement qui t'enrichisse ton uranium.

C'est pour cela que tout le débat avec les iraniens porte sur l'activité d'enrichissement et non pas sur leur accès (légitime) au nucléaire civil. tant qu'ils ne possèdent pas d'usine d'enrichissement, on est tranquilles car il est impossible de construire une bombe avec du combustible pour centrales!!

« 8) Les militaires utilisent l'Uranium appauvri, façon la plus rentable de se débarrasser des déchets, pour leurs missiles et contaminent de cette façon des surfaces de terre énormes (conflit en ex-Yougoslavie, Irak 1&2, Afghanistan).
Au lieu d''utiliser du tungstene rare et cher, les déchets ayant les mêmes caractéristiques de pénétration bien utile aux missiles, et dont on se sait quoi faire, deviennent une source de profit !!!!!!! C'est bien foutu la vie!!
Ca serait dommage d'empêcher le développement de se marché super porteur !! »

Bon, les militaires utilsent de l'uranium. Ca ne change rien, ils utilsient donc un matériau qui existe sur Terre à l'état naturel. Ca n'a rien à voir avec le nucléaire civil..
Il faut dissocier la question du nucléaire civil et de l'uranium. L'uranium est un matériau présent sur Terre qui possède de mulitples usages ( dont des usages militaires et d'autres médicaux.)

« 9) Le nucléaire nécessite des lignes THT
Il est drôle d'entendre des anti-éoliennes critiquer les éoliennes sur leur impact esthétique par rapport à leur intégration dans l'environnement.
Parce que les lignes THT sont invisibles, les poteaux THT s'intègrent vachement mieux dans la nature, oui c'est très beau. Et je rappel que des études montrant que le champ magnétique des THT provoque des leucémies. Mais ces études sont cachées (voir point N°3). L’industrie hautement électrique pourra toujours trouver des experts à soudoyer pour contredire des études indépendantes et faire perdre du temps. Les ENR, production décentralisée, ne nécessitent pas de THT »

La ce que tu dis concerne toutes les sources centralisées de production d'électricité (nucléaire, mais aussi hydraulique, centrale au gaz, au charbon et renouvelables centralisées du type groupement d'éoliennes qui seront nécessaires si on envisage vraiment une production de masse à partir d'éolinnes...). »

Je suis d'accord avec toi sur l'aspect esthétique des éoliennes (perso, je trouve ça beau les éoliennes). Je préfère voir un champ d'éoliennes qu'une ligne THT.

« 10) Le nucléaire n'assure pas l'indépendance énergétique de la France :

L'uranium est importé en totalité, principalement du Nigéria »
tu veux surement parler du Niger, le nigéria c'est le pétrole
« , où je t'assure malgré ce que tu as beau dire, les miniers sont irradiés et meurent dans l’hôpital payé par AREVA sans savoir pourquoi »
Merci de nous citer tes sources car si il y a eu une polémique il y a quelques mois, on a jamais entendu parler de mortalité massive contrairement à ce que tu prétends
« L'uranium naturel, dans les conditions qu'il est extrait là bas et bien radioactif car rassemblé en grande concentration. Voir un reportage de 90min sur canal + à ce sujet. La bas, ils contaminent même l’eau potable avec leur pourriture d’uranium. Pour répondre sur tes nouvelles mines ou source d'extraction, ont ne peut tout de même affirmer que l'uranium est une ressource illimitée ! Tu ne peut pas dire de ton uranium ce que moi avec le soleil je peux dire : qu’il sera là et qu’il y aura du rayonnement solaire pour encore au moins 4 milliards d’années. C'est vrai, on ne peut pas dire ça!! Il y aura de l’uranium aussi longtemps que ça ? Et pour ta solution de récupérer l’uranium dans la mer, c’est trop courrant d’entendre les pro-nucléaire justifier des choix présent en comptant sur une hypothétique technologie future qui n’est pas sur d’aboutir. (voir stockage des déchets ou transmutation, ou encore ITER). Ca suffit !! »

bon, ces techniques de récupération existent déja, donc ce n'est pas hypothétique. Ca reste juste trop cher pour le moment. Mais si tu ne veux pas en entendre parler, tant pis.

«11) Les centrales nucléaires, en fonctionnement normal, rejettent des effluents radioactifs dans la nature. C’est inadmissible !! »

La encore c'est totalement faux. Cite nous tes sources au lieu de raconter n'importe quoi. S'il est vrai que les centrales nucléaires ne sont pas totalement propres, car elles ont des rejets, ceux-ci sont soumises aux normes du ministère de l'industrie et je peux t'assurer qu'on ne leur permet pas de faire n'importe quoi.

«12) L'industrie nucléaire nécessite de nombreux transports routiers de matière radioactive et dangereuses, qui sont autant de risques d'accident grave.»

Bon, c'est aussi vrai pour bon nombre d'autres produits. Pas grand chose à dire là dessus, c'est assez vrai, même si ces convois sont quand même assez sécurisés.

«13) L'industrie nucléaire produit des déchets radioactifs. Je ne sais pas si c'est l'argument le plus fort,»

C'est très certainement l'argument le plus fort, voire le seul valable.

«mais ce qui est sur c'est que rien que ça suffit à abandonner cette folie que constitue le nucléaire.
Tout le monde le sait mais beaucoup font semblant ou croient naïvement qu'il existe une solution acceptable à ce problème.
Je dois rappeler que l'homme n'a jamais été capable de construire des ouvrages qui résistent plus de 6000 ans.
Les déchets les plus radioactifs ont une demie vie de plus de 15 millions d'années !!! 15 millions d'années !! C'est ahurissant. Comment l'homme peut handicaper la planète pour aussi longtemps ?? Il y à 15 millions d'années, nous n'existions même pas !! »

Tu te trompes encore d'un facteur 1000, les déchets les plus radioactifs ont une demi vie de 10000 ans environ

« Et ils peuvent contaminer une grande quantité de terre ou les nappes profonde (dans le cas de l'enfouissement profond). »

Qu'entends tu par contaminer?

« Selon le rapport [bataille] « il est impossible de prouver qu'un confinement restera efficace jusqu'à la décroissance totale de la radioactivité des déchets... le but d'un stockage est de retarder au maximum son retour à la surface » C'est inadmissible !! »

Effecftivement, il est très dur de prouver que les déchets resteront confinés pendant 10000 ans au sein des colis radioactifs. Donc le but est de démontrer que l'augmentation de radioactivité finale une fois les déchets dissolus est inférieure de quelques % à la radioactivité initiale du lieu, ce qui est sans effet sur la santé.
Peut être trouves tu cela inadmissible. Ceci dit, pour ma part, cela ne me dérange pas d'avoir une augmentation potentielle de radioactivité de quelques % (largement inférieur à la variabilité spatiale française!!)

« le CEA propose encore des thèses sur la vitrification, la fissuration, le vieillissement ou la diffusion d'ions dans les bétons, preuve qu'ils ne maîtrisent pas encore le sujet.
Et il n'y a pas que des déchets hautement radioactifs mais des moyennement et faiblement radioactifs, qui font, si on les additionne tous, des volumes considérables. »

C'est vrai, même si on peut discuter sur le considérable, c'est quand même très inférieur au volume des déchets considérés comme toxiques. Ceci dit, les déchets à faible activité ne représentent pas un grand risque pour la santé humaine.

« La conclusion c'est : des efforts et des choix politiques fort, mettre en place les moyens de réaliser des économies d'énergie, et développer les ENR. »

Je suis plutot d'accord avec ta conclusion.

« Avec une sortie du nucléaire possible vers 2035.
Car tous les antinucléaire ne sont pas pour arrêter les centrales demain, j'en rassure certains. Moi oui, mais pas tous. »

Héhé, je vais te surprendre, là aussi je suis d'accord avec toi. Si il est possible de disposer d'énergie totalement propre en 2035 sans émission de CO2 ni de déchets nucléaires, je suis le premier à signer, je suis bien sur 100% pour.

Ceci dit, il faut être pragmatique. Vu que la majorité des gens ne sont pas prêts à renoncer au confort certain apporté par l'énergie bon marché, il est à peu près certain que cela n'arrivera pas à l'horizon 2035, malgré toute la bonne volonté que toi ou quelques trop rares personnes voudront bien y mettre.
A signaler que ce débat est tout à fait occulté par les anti-nucléaires qui ne se rendent pas compte qu'aucun gouvernement ne prendra le risque de limitre drastiquement la consommation d'énergie de tout un chacun (notamment via la taxe défendue par JMJ)


Dés lors, que permet le nucléaire?
De disposer d'énergie peu onéreuse, non émettrice de CO2, émettant par contre des déchets nucléaires.

Le débat revient donc à:
Faut il émetttre des millions de tonnes de CO2 (ingérables et dispersés dans l'atmosphère) avec des conséquencs planétaires et non limitées aux seuls pays responsables de la pollution, les plus pauvres étant les plus affectés; ou plutot quelques tonnes de déchets nucléaires, que l'on sait confiner, et dont les conséquences futures sont très limitées spatialement et en tout cas qui affecteront (avec des conséquences limitées) en premier les pays responsables de cette pollution?

Je penche plutot pour la deuxième option. Donc je préfère garder ouverte l'option nucléaire et prendre le risque des déchets et limiter l'apport de CO2 dans l'atmosphère plutot que disséminer du CO2 sans se soucier du réchauffement climatique et ne pas continuer à produire de déchets nucléaires.

La meilleure des voies reste, bien sur, l'absence totale de déchets promise par les ENR, mais non compatible, à court et à moyen terme avec les aspirations de confort de la majeure partie de la population (dont personne ne peut vraiment s'exclure si il dispose de la qualité de vie occidentale)

dupaks | 12 avril 2006 à 03h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Le mix énergétique

oups c'est vrai les liens sont interdis ici....

alors pour le bouquin d'Hubert Reeves c'est chez "seuil"

et l'énergie au futur ... n'existe plus en version papier ... mais se lit directement sur le net ... cherchez du côté de l' ADER

r17777 | 12 avril 2006 à 14h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Bernard Lescoeur, dans un courrier adressé au Directeur Général de la Sûreté du Nucléaire et de la radioprotection affirme que:

"Il convient de noter qu’EDF n’envisage pas d’assurer une capacité de résistance vis-à-vis de tout acte de guerre ou tout acte terroriste envisageable."

"Les hypothèses relatives à l'impact doivent assurer une couverture "raisonnable" du risque, et ne peuvent prétendres envelopper toutes les éventualités."

En cas "d'éventualité " non prévue, qui va se sacrifier comme les liquidateurs de Tchernobyl si une centrale française pète?

Tout le monde sait que le France a cachée des informations lors de la catastrophe de Tchernobyl.

1) L'Agence Internationale pour l'Énergie Atomique et l'Organisation Mondiale de la Santé reconnaissent qu'elles peuvent être appelées à prendre certaines mesures restrictives pour sauvegarder le caractère confidentiel de renseignements qui leur auront été fournis...
2) Sous réserve des arrangements qui pourraient être nécessaires pour sauvegarder le caractère confidentiel de certains documents, le Secrétariat de l'AIEA et le Secrétariat de l'OMS se tiennent mutuellement au courant de tous les projets et tous les programmes de travail pouvant intéresser les deux parties.
Réf: [Organisation Mondiale de la Santé, Documents fondamentaux, Quarantième édition, Genève, 1994, pp. 182. ]
De plus:
-" Cependant, du point de vue de la santé mentale, la solution la plus satisfaisante pour l'avenir des utilisations pacifiques de l'énergie atomique serait de voir monter une nouvelle génération qui aurait appris à s'accommoder de l'ignorance et de l'incertitude et qui, pour citer Joseph Addison, le poète anglais du XVIII siècle, saurait chevaucher l'ouragan et diriger la tempête".
réf: ["Questions de santé mentale que pose l'utilisation de l'énergie atomique à des fins pacifiques". Série de Rapports Techniques, No 151, pp. 59, Genève, 1958, p.59]

Le gouvernement du Royaume-uni évalue à 101 milliards d'Euros le démantèlement du parc de centrales nucléaire du pays. [le figaro du 31 mars 2006]

Les britaniques ont 16 centrales nucléaires (35 réacteurs).

La France possède 58 réacteurs nucléaires.

Patrick Devedjian a déclaré : "Pendant des années, les français ont beaucoup contribué, par leurs impôts, au développement du parc nucléaire."

Coût de l'enfouissement profond : 15 à 20 milliards d'euros [Le Monde du 27 octobre 2005]

La production d'électricité nucléaire est la plus coûteuse.

Les ENR, productions décentralisées, ne nécessitent pas de lignes THT (Très Haute Tension)

"Les éléments radioactifs présents dans le combustible irradié présentent des caractéristiques très différentes. En effet, certains radionucléides ont une très forte radioactivité mais avec une vie assez courte alors que d'autres éléments moins radioactifs ont, en revanche, une durée de vie qui se compte en millions d'années. Le césium, par exemple, qui a une très forte activité, de l'ordre de 3 200 milliards de Bequerels par gramme, a une période23 relativement courte de 30 ans. A l'opposé, l'uranium qui a une période très longue de 4,5 milliards d'années a, en revanche, une activité beaucoup plus faible qui n'est que de 1 200 Bequerels par gramme."
[Rapport parlementaire sur : Les possibilités d'entreposage à long terme de combustibles nucléaires irradiés, PAR M.Christian Bataille,
Député]

Ce rapport souligne également les difficultés liées aux forts dégagements thermiques des déchets....

Demie vie de l'iode 129: 15 millions d'années.

Les centrales nucléaires, en fonctionnement normal, rejettent occasionnellement des effluents radioactifs dans la nature.

Définition de "contaminer" dans le contexte : dispersion dans l'environnement de radionucléides.

Il est nécessaire et tout à fait possible de réduire sa consommation d'énergie tout en conservant le même confort.

Il est alors possible de prendre la décision (politique) de sortir du nucléaire.

Il est évident et incontestable que le renouvellement du parc électronucléaire français est décidé uniquement pour les seuls intérêts des industriels du secteur et non de la population ou dans un but de lutte contre le dérèglement climatique.

jojo | 12 avril 2006 à 16h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

jojo, si c'est bien toi. Merci pour ton post; qui est bien documenté pour une fois.


Je ne réponds pas à tout, d'autant que ce ne serait qu'une bataille de chiffres pour lesqels je n'ai pas de connaissances précises.

Juste deux détails:

1. l' EPR ne résiste pas à tout, comme tu l'as mentionné, c'est vrai mais il est qand même mieux protégé que quelque autre installation que ce soit.

2. L'uranium n'est pas un déchet radioactif (mais un produit naturel), donc le fait qu'il reste radioactif (faiblement) pendant de très longues périodes n'est pas un argument contre le nucléaire.

dupaks | 12 avril 2006 à 16h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Juste une réaction épidermique à la réponse sur l'uranium que Dupaks vient de faire au long argumentaire de Jojo.

Le fait que l'uranuium soit un produit naturel :
- n'enlève rien au reproche de sa radioactivité ;
- n'exonère en rien l'industrie nucléaire de sa responsabilité.

Car l'uranium dormait tranquille dans les profondeurs rocheuses avant que cette industrie n'entreprenne d'en faire sa matière première.

Le problème n'est pas l'uranium en soit (ni l'arsenic, ni le cyanure...), mais l'usage qu'on décide d'en faire.

Notez que là on n'a parlé que de la matière première, et pas des milles autres cochonneries que produit cette industrie soit disant propre.

Syrius | 12 avril 2006 à 17h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Je ne vois pas pourquoi ce serait "une bataille de chiffre"

y'a pas de chiffre las dedans, ce que je dis est clair (rien que ds mon dernier message):

- EPR ne résiste pas à un crash d'avion de ligne

- l'OMS n'est pas indépendante vis à vis de l'AIEA

- La France à menti pour Tchernobyl

- La production d'électricité nucléaire est la plus coûteuse.

- Les ENR, productions décentralisées, ne nécessitent pas de lignes THT (Très Haute Tension)

- les déchets nucléaires seront fortement radioactifs et dangereux pour plusieurs millions d'années.

- Les centrales nucléaires, en fonctionnement normal, rejettent occasionnellement des effluents radioactifs dans la nature.

- Il est nécessaire et tout à fait possible de réduire sa consommation d'énergie tout en conservant le même confort. Il est alors possible de prendre la décision (politique) de sortir du nucléaire.

- Il est évident et incontestable que le renouvellement du parc électronucléaire français est décidé uniquement pour les seuls intérêts des industriels du secteur et non de la population ou dans un but de lutte contre le dérèglement climatique.

y'a pas de chiffre las dedans, ce sont des faits.

jojo | 12 avril 2006 à 19h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

« Il est maintenant plus facile de briser un atome qu'une idée fausse. »

delestage.org

jojo | 12 avril 2006 à 19h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
écologie modérée

Aujourd'hui la planète va mal non pas parce qu'il y des centrales nucléaires mais un effet de serre qui augmente à cause des énergies fossiles .
Ce que j'apprécie chez JMJ c'est qu'il prone une diminution de la consommation des énergies fossiles et non pas comme le disent certains une augmentation du nucléaire .
C'est vrai que dans notre petit confort quotidien c'est plus facile de signer des pétitions anti-nucléaire que de faire moins de kms en voiture ... c'est d'autant plus hypocrite que nous en profitons bien de cette énergie française essentiellement nucléaire .
Aujourd'hui en France ce qui nuit le plus à l'écologie ce sont les écolos extrémistes ( anti-nucléaire , végétariens etc ... ) ça fait peur , c'est trop diificile à atteindre et ça ne résout pas grand chose .
Par contre JMJ , Nicolas Hulot ou Nicolas Vannier font la promotion de gestes simples accessibles à tous pour lutter contre l'effet de serre : réduire les emballages inutiles , réduire les kms en voiture , mieux isoler son logement , éviter de prendre l'avion etc ... bref des actions accessibles à tous, beaucoup plus efficaces que de brandir la peur du nucléaire .

effet2serre | 14 avril 2006 à 13h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Merci à tous pour vos efforts, que ce soit les anti et les pro nucléaires, pour creuser fort les idées et trouver des arguments de poids.

Je me demande si nous ne sommes pas dans un conflit de valeur, car il semble que pour les anti-nucléaires il soit intolérable de continuer à manipuler des matières dangereuses, et pour les pro-nucléaires il y ait une certaine prise de risque décidée.

Mettre d'accord tout le monde semble le plus grand défi.

Le nucléaire c'est aussi l'autonomie énergétique pour la France (ce dont nous nous accordons). Nous commençons à nous accoutumer aux énergies renouvelables, mais la confiance n'y est pas encore (beaucoup ont peur du biogaz , on n'entend que peu parler des chauffe-eau solaire et de l'importance de l'isolation).

Connaissons-nous vraiment nos besoins, nos consommations? Ces énergies, et les petites attentions qui les accompagnent, demandent de faire ce travail pour nous rassurer, nous assumer, nous maîtriser aussi. Faisons-le, et soyons forts et constants pour s'y tenir, ce sera une réussite personnelle et collective. Ce sera de nouvelles habitudes à prendre, mais le plus dur sera de démarrer.

Ce discours ultra optimiste et idéaliste, peu de monde veulent le boire (pour le moment), ce serait trop beau.

Je nous invite donc à avaler encore un peu de nucléaire, en attendant de voir les énergies renouvelables maitrisées par chacun, mais surtout de nous voir maîtres de nous-même et de nos consommations.

Merci pour votre attention et pour vos remarques, le débat est intéressant!

Stéphanie | 15 avril 2006 à 04h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Stéphanie.
Je te remercie vraiment pour ces paroles d'encouragement, issues tout droit, dirait-on, des évangiles.
Je ne sais pas ce que vous faites exactement dans la vie, mais je constate que vous véhiculez des propos qui s'apparentent étrangement aux messages publicitaires d'un positivisme forcéné.
Ce serait gentil si cela se limitait à prodiguer des bons conseils.
Mais derrière ce discours d'apparence consensuel se cache un message réducteur et nocif, lorsque vous dites par exemple que le nucléarire "c'est l'autonomie énergétique de la France", ajoutant un pernicieux commentaire entre parenthèses pour dire, tenez-vous bien : "ce dont nous-nous accordons"...
C'est navrant de se voir enrtolé de force dans un sous-commentaire d'apparence anodin (entre parenthèses) pour dire quelque chose qu'aucun citoyen informé et de bonne foi ne saurait admettre.
Ce commentaire c'est du poison, c'est de la pure propagande, c'est de l'intoxication !!!
Et que dire de la phrase suivante, affirmant à propos des énergies renouvelables, que "la confiance n'y est pas encore" ?!!!
Je suis profondément révolté par cette tentative pernicieuse de dévoyer le débat ; de le placer derrière un rideau de fumée consensuel pour mieux véhiculer le message du lobby nucléaire.

Merci néanmoins pour votre invitation à la maîtrise de nos consommations, lancée Urbi et Orbi (week-end pascal oblige...).
Mais faites gaffe, il n'est pas complétement sûr que tous vos amis soient d'accord avec ce qu'ils considèrerent encore comme une perte de notre confort de vie.

Un dernier mot à propos de ce que vous avez cru analyser dans la pensée des militants anti-nucléaires, comme quoi nous serions des gens incapables de tolérer le risque.

Alors que les tenants de la fission nucléaire pour chauffer de l'eau seraient, quant à eux, plus enclins à aller de l'avant dans l'aventure... "décidée" dites-vous ?

Cette analyse réductrice renvoie au modèle bien connu opposant, d'un côté, libéraux à l'esprit entreprenant, et frileux communautaristes de l'autre.

La véritable aventure et le véritable défi consiste à être capables de nous adapter à ce que la Terre peut nous offrir à tous. De la manière le plus équitable et durable possible.
A l'opposé, la position caricaturale, nous la trouvons dans un G. Bush père lorsqu'il lance à la face du monde, réuni en conférence pléniè!re à Kyoto : "le niveau de vie américain n'est pas négociable".
Votre "prise de risque décidée", en parlant des vertus des pro-nucléaires, omet de dire par qui, et pour qui, ce risque est décidé.
Amen.

Syrius | 15 avril 2006 à 13h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

"être capables de nous adapter à ce que la Terre peut nous offrir à tous".

On est un certain nombre à être d'accord sur ce point . Mais tu en conviendra Syrius, c'est un changement de "culture'" profond je parle de la notre, culture d'occidentaux.

Passer d'une société de consommation effrénée à une société de consommation raisonnée et partagée prendra des siècles si on ne compte que sur notre sagesse.

Ce qui va nous forcer a y arriver ce sera l'économie le pétrole cher et peut etre la taxe qui sera peut etre un moyen de mettre les pendules a l'heure.

JMJ a eu le mérite d'ouvrir le débat, et il a suscité des réactions.
Tout ca va dans la bonne direction, mieux informé le citoyen est mieux armé pour influer sur son avenir.

Bon courage à tous le combat n'est pas pour ou contre le nucléaire, il est pour ou contre la survie de l'espèce.

MArco

marco | 15 avril 2006 à 21h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 
réponse à JOJO

1° JMJ n'est pas anti-agriculture-bio pour preuve : http://www.manicore.com/documentation/manger_bio.html

2° L'actualité montre des milliers d'anti-nucléaire manifester , la majorité venue avec leur bagnole et il y a des milliards de voitures et d'avions sur la planète qui tous les jours rejettent du CO2 or aucune manif !!!!

3° Ce n'est pas parce que quelqu'un est pro-nucléaire que le reste de son discours est mauvais , il faut arrêter d'être manichéiste , il n'y a pas d'un coté un monde tout noir et de l'autre un monde tout blanc .

4° quand je regarde autour de moi les gens sont davantage prêts à faire des efforts à leur portée ( défi pour la terre ) que d'aller s'enchainer pour empêcher un convoi de déchets radioactif de circuler : l'extrémisme est contre-productif , il nuit à l'écologie.

effet2serre | 16 avril 2006 à 19h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Jean-Marc Président !!!!

Il ne me semble pas que le sujet porte sur la trop grande quantité de voitures ? mais plutôt sur la douteuse opportunité d'avoir JMJ président.

Cependant, je suis bien obligé d'admettre qu' avoir JMJ président ne serait pas si mal que ça étant donné que son discour sur les travaux du GIEC, sur les économies d'énergie ou sur notre consommation à outrance sont à mon avis très juste. Et qu'il soit pro-nucléaiire (une de ces seule erreur) est bien sur fortement contestable mais ça à été le cas de tout nos présidents depuis de Gaulle....

Les anti-nucléaire sont des "extrémistes"??? très drole...

C'est vrai qu'il y a beaucoup de monde dans les manifs anti-nucléaire! ou la la, 4 voir 5000 presonnes au grand max...ouf! quelle mobilisation! Heureusement ça à l'air de bouger un peu vu la dernière manif de Cherbourg.

Enfin bon, je vais pas revenir las dessus, penses ce que tu veux sur le nucléaire. Demande toi seulement pourquoi tu penses ce que tu en penses...

Je précise qu'une étude commandée à un bureau d'étude indépendant montre qu'avec le même budget d'EPR, un projet de maitrîse d'énergie avec production par diverses ENR dans le grand ouest représenterait l'équivalent de 2 fois plus d'électricité produite et 15 fois plus d'emplois ....

Cette étude vient de sortir et notre travail consiste maintenant à la faire connaitre et imposer aux politiques qu'ils justifient maintenant leurs choix en connaissance de cause.

Au passage, JMJ pourrait également dire ce qu'il en pense.....

Ton combat est très important "effet2serrre", je penses aussi.

Mais tu pense qu'il l'est moins que le miens et là nous ne sommes pas d'accord.

Ce qui est certain, c'est que mon combat est en accord avec le tiens car je lutte pour les ENR qui ne produisent pas de GES et les économies d'énergie, et également un développement soutenable anarchoanticapitalistelibertaire (mais ce n'est pas l'objet du propos, je le précise car tu ma parles de voiture alors qu'on parle de nucléaire)

oui mon combat satisfait au tiens contrairement à toi...alors si j'étais toi, j'éviterai de dire qu'il y a trop d'anti-nucléaire, que nous sommes nuisible à vos espérances ou que le nucléaire est négligeable devant le déreglement climatique...

Laisse les anti-nucléaire developper les ENR et la maîtrise d'énergie, avec les budgets du nucléaire, et tu aurras un monde sans nucléaire et sans emissions de GES.

jojo | 19 avril 2006 à 18h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Merci Syrius pour ton message!

Ce qui m'intéresse beaucoup en ce moment c'est non seulement le constat de ce que pense un certain nombre de personnes sur l'environnement, mais aussi la façon dont nous interprétons les paroles des autres.

Je reste très décidée à comprendre les gens, à observer et à amener des points qui ont de l'allure pour mieux nous mener.

Je trouve intéressante la façon dont vous avez compris mon premier message. Je ne tenais pas à être réductrice mais constatatrice des évenements actuels. Le constat de la présence du nucléaire : pourquoi a-t-il été développé, et pourquoi le gouvernement souhaite poursuivre dans cette voie? Pourquoi ne pas davantage s'intéresser aux énergies renouvelables, alors que comme le nucléaire, il s'agit bien d'être autonome. Sans doute je me suis mal exprimée, je voulais en fait faire sentir ce que nous pouvons pu penser de bien (ce dont nous nous accordons donc) dans le nucléaire : l'autonomie.

Mais peut-être avons-nous été obligé de penser cela, face à un tel développement en place, face à l'engouement de nos "polytechnocrates" des années 50?

Je dis nous mais c'est peut-être là l'erreur : que pense la population de cette technologie, depuis 1957 (première centrale près de Chinon)? Le nucléaire est une science fascinante mais qui a peut-être toujours fait peur à la plupart d'entre-nous.

Pourquoi certains le tolèrent alors? Ils doivent avoir confiance dans la façon dont est menée la sécurité dans le fonctionnement des centrales. Pourquoi les anti-nucléaires ont peur? Ils n'ont pas confiance en l'homme alors (en certains hommes)? Si c'est cela, alors les pro-nucléaires prennent bien un risque, car ils ne considèrent pas qu'il existe des failles quoi que nous élabarons.

Voilà pour éclairer mes précédents dires, mais j'ai toujours eu un peu de mal à m'exprimer, donc je tiens compte de tes remarques et de ton point de vue Syrius.

J'aimerai pouvoir dire beaucoup d'autres choses mais ma tête va exploser si je continue à penser à ce dilemne. Je vais continuer mon bonhomme de chemin en observant et en tentant de voir de de bonnes choses pour notre bien-être à tous. C'est mon bonheur!

Bon courage dans toutes vos actions!








Mettre d'accord tout le monde semble le plus grand défi.

Le nucléaire c'est aussi l'autonomie énergétique pour la France (ce dont nous nous accordons). Nous commençons à nous accoutumer aux énergies renouvelables, mais la confiance n'y est pas encore (beaucoup ont peur du biogaz , on n'entend que peu parler des chauffe-eau solaire et de l'importance de l'isolation).

Connaissons-nous vraiment nos besoins, nos consommations? Ces énergies, et les petites attentions qui les accompagnent, demandent de faire ce travail pour nous rassurer, nous assumer, nous maîtriser aussi. Faisons-le, et soyons forts et constants pour s'y tenir, ce sera une réussite personnelle et collective. Ce sera de nouvelles habitudes à prendre, mais le plus dur sera de démarrer.

Ce discours ultra optimiste et idéaliste, peu de monde veulent le boire (pour le moment), ce serait trop beau.

Je nous invite donc à avaler encore un peu de nucléaire, en attendant de voir les énergies renouvelables maitrisées par chacun, mais surtout de nous voir maîtres de nous-même et de nos consommations.

Merci pour votre attention et pour vos remarques, le débat est intéressant!


Auteur : Stéphanie
Réponse : Re:La centrale qui pète...
--------------------------------------------------------------------------------

Stéphanie.
Je te remercie vraiment pour ces paroles d'encouragement, issues tout droit, dirait-on, des évangiles.
Je ne sais pas ce que vous faites exactement dans la vie, mais je constate que vous véhiculez des propos qui s'apparentent étrangement aux messages publicitaires d'un positivisme forcéné.
Ce serait gentil si cela se limitait à prodiguer des bons conseils.
Mais derrière ce discours d'apparence consensuel se cache un message réducteur et nocif, lorsque vous dites par exemple que le nucléarire "c'est l'autonomie énergétique de la France", ajoutant un pernicieux commentaire entre parenthèses pour dire, tenez-vous bien : "ce dont nous-nous accordons"...
C'est navrant de se voir enrtolé de force dans un sous-commentaire d'apparence anodin (entre parenthèses) pour dire quelque chose qu'aucun citoyen informé et de bonne foi ne saurait admettre.
Ce commentaire c'est du poison, c'est de la pure propagande, c'est de l'intoxication !!!
Et que dire de la phrase suivante, affirmant à propos des énergies renouvelables, que "la confiance n'y est pas encore" ?!!!
Je suis profondément révolté par cette tentative pernicieuse de dévoyer le débat ; de le placer derrière un rideau de fumée consensuel pour mieux véhiculer le message du lobby nucléaire.

Merci néanmoins pour votre invitation à la maîtrise de nos consommations, lancée Urbi et Orbi (week-end pascal oblige...).
Mais faites gaffe, il n'est pas complétement sûr que tous vos amis soient d'accord avec ce qu'ils considèrerent encore comme une perte de notre confort de vie.

Un dernier mot à propos de ce que vous avez cru analyser dans la pensée des militants anti-nucléaires, comme quoi nous serions des gens incapables de tolérer le risque.

Alors que les tenants de la fission nucléaire pour chauffer de l'eau seraient, quant à eux, plus enclins à aller de l'avant dans l'aventure... "décidée" dites-vous ?

Stéphanie | 19 avril 2006 à 23h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:MANIF Anti EPR Cherbourg le 15 AVRIL

Je me fais du souci pour la culture scientifique de dupaks lorsqu'il nous assène qu'il sera énergétiquement rentable d'extraire l'uranium de l'eau de mer ou que l'augmentation du cours de l'uranium va accroitre sans limite les réserves de cette ressource.
Point de vue d'un éconeumiste !

La réévaluation de l'accident de Tchernobyl montre que les déchets sont loins de représenter le seul problème du nucléaire civil.

Le réchauffement climatique sert de caution au nucléaire civil, au lieu de nous assagir en choisissant la sobriété énergétique : voilà le cynisme des nucléocrates.
Un problème environnemental en engendre un autre sans nous débarasser du premier.

Effectivement les 2,5% d'énergie finale issu du nucléaire ne constitue pas un argument suffisant à l'encontre de ce dernier. Mais si l'on ajoute la mutation que le passage de 2,5% à 80% (mise hors de danger climatique) représente pour la société (tout électrique, aménagements monstres, flotte automoblie renouvelée... etc) en 3-4 decennies, je crois que cela doit finir de convaincre les plus sceptiques.

Jancovici fait un très bon travail pédagogique sur le risque climatique mais il doit arrêter de nous mener en bateau avec le nucléaire civil. D'ailleurs ses arguments sont factuels pour le climat et passionnels pour le nucléaire.

laffreux | 21 avril 2006 à 14h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:MANIF Anti EPR Cherbourg le 15 AVRIL

Merci laffreux de te préoccuper de ma culture scientifique.

Ce que j'ai dit sur l'uranium résulte d'une conversation avec des gens travaillant dans l'extraction de l'uranium à qui j'ai posé la question parce que je me demandais moi aussi comment on allait faire avec que 40 ans de réserves prouvées d'uranium. Et donc ils ne sont pas vraiment inquiets sur le sujet (cf mon post précédent).

"Point de vue d'un éconeumiste !"

Je ne suis pas économiste et les gens auxquels j'ai posé la question non plus.

"La réévaluation de l'accident de Tchernobyl montre que les déchets sont loins de représenter le seul problème du nucléaire civil."

Quelle réévaluation? Celle de l'ONU?

"Le réchauffement climatique sert de caution au nucléaire civil"

C'est vrai que le but premier du nucléaire n'a pas été de lutter contre le réchauffement climatique. Mais c'est quand même un bon argument en sa faveur (personnellement, c'est quasi-uniquement pour ça que je trouve le nucléaire intéressant).


", au lieu de nous assagir en choisissant la sobriété énergétique : voilà le cynisme des nucléocrates."

Donc je n'en fais pas partie car je défends ardemment les économies d'énergie et je m'y attelle de mon côté.

"Un problème environnemental en engendre un autre sans nous débarasser du premier."

Ce n'est pas très clair mais le débat reste le même : CO2 ou déchets nucléaires? Je penche pour les déchets.

"Effectivement les 2,5% d'énergie finale issu du nucléaire ne constitue pas un argument suffisant à l'encontre de ce dernier. Mais si l'on ajoute la mutation que le passage de 2,5% à 80% (mise hors de danger climatique) représente pour la société (tout électrique, aménagements monstres, flotte automoblie renouvelée... etc) en 3-4 decennies, je crois que cela doit finir de convaincre les plus sceptiques."

Je ne défends pas du tout cette option. Je défends bien plutôt la sobriété énergétique, les énergies renouvelables, l'abandon de la voiture avec le nucléaire comme énergie de base (si on ne trouve pas mieux) quand les énergies renouvelables ne sont pas suffisantes.

"Jancovici fait un très bon travail pédagogique sur le risque climatique mais il doit arrêter de nous mener en bateau avec le nucléaire civil. D'ailleurs ses arguments sont factuels pour le climat et passionnels pour le nucléaire."

Tu exagères un peu je pense car toutes ses données sur le nucléaire sont correctement documentés (elles sont visibles à l'adresse: http://www.manicore.com/documentation/articles/idee_nucleaire.html)
mais il est vrai qu'en la matière, il est difficile de trouver des interlocuteurs qui ne se placent pas sur le plan passionnel.

dupaks | 21 avril 2006 à 20h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:MANIF Anti EPR Cherbourg le 15 AVRIL

Bonjour Dupaks,

rapidement, je (re)réagis sur tes remarques suivantes:


"C'est vrai que le but premier du nucléaire n'a pas été de lutter contre le réchauffement climatique. Mais c'est quand même un bon argument en sa faveur (personnellement, c'est quasi-uniquement pour ça que je trouve le nucléaire intéressant)."

"Ce n'est pas très clair mais le débat reste le même : CO2 ou déchets nucléaires? Je penche pour les déchets. "

si je te repette: 2.5%?

tu en penses quoi?

fait donc un rapide "calcul de coin de table" à la JMJ....

il est temps qu'on arrete de prendre les gens pour des abrutis....

salut

jojo | 22 avril 2006 à 13h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

C'est bizarre, je ne retrouve pas ces chiffres même sur le site de Greenpeace. ils parlent de 200000 victimes et non pas de déces.

Et ils disent que si on appliquait la méthode de l'AIEA à l'ensemble des personnes évacuées et les habitants des zones mooins contaminées, on arriverait à 9000 décès.

Bref, les chiffres que tu avances si ils émanent vraiment de Greenpeace ne sont pas ceux qu'ils relaient sur leur site. Peux tu nous donner ta source, syrius?

De plus, que l'on puisse contester les chiffres de l'AIEA, qui promeut le nucléaire civil, je peux en convenir. Mais que l'on conteste les chiffres de l'ONU et de l'OMS qui en sont pas réputées pour être à la solde du nucléaire me parait plus hasardeux. surtout lorsque par ailleurs on n'hésite pas à se servir des chiffres de ces organisations pour son propre argumentaire.

A ce propos, le rapport de l'OMS est visible en ligne à l'adresse ci-dessous:

http://www.who.int/entity/ionizing_radiation/chernobyl/who_chernobyl_report_2006.pdf

dupaks | 25 avril 2006 à 16h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Tu sais, le message que j'ai posté précédemment et dont tu me parles, n'est qu'un copier-coller d'un article extrait du site de Greenpeace.
Alors, vraiment, je ne comprends pas que tu ne le retrouves pas...

En tout état de cause, l'abondante littérature qui paraît en ce moment sur cette catastrophe et ses conséquences, devrait inciter à plus de pudeur dans l'argumentaire fallacieux disant que Tchernobyl n'a fait que 42 morts.

Quant à l'indépendance supposée de l'OMS et de l'ONU par rapport au lobby nucléaire, je pense que tu plaisantes. N'est-ce pas oublier que l'AIEA n'est qu'une agence de l'ONU ? Et que l'OMS est censée ne rien publier qui ne soit pas du goût de l'AIEA ?

Mais bon, je sens que l'on peut polémiquer sans fin sur le nombre de victimes, ce qui, soit dit en passant, me rappelle une fâcheuse querelle de chiffres relavant plus du négationnisme que de la santé publique.

La question est donc de savoir si toi, en tant que salarié de l'industrie nucléaire, et donc fervant partisan de cette technique, savoir donc si tu es prêt à t'inscrire sur la liste de liquidateurs volontaires qui seront appelés à éteindre les feux nucléaires du prochain réacteur en folie.

Seulement alors j'aurai tendance à considérer tes prises de position comme autre chose que la défense de ta marmite de soupe.

Car je te le dit sans ambages, je te considère, et avec toi tous les salariés du nucléaire, comme déontologiquement disqualifiés pour opiner dans ce débat. Votre opinion ne peut pas être objective, car elle est avant tout la manifestation d'intérêts particuliers.

Je trouve cela parfaitement indécent.

Syrius | 25 avril 2006 à 18h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Tu as raison...

Donc les gens qui travaillent dans le nucléaire n'ont pas le droit de débattre du nucléaire.

Donc les gens qui travaillent dans les énergies renouvelables ne peuvent pas parler des énergies renouvelables.

C'est ridicule!!

Je vois que la discussion tourne court avec ce genre d'attitude.

Sache que si je travaille pour le nucléaire, ce n'est pas par nécessité mais par conviction et que je n'ai pas attendu d'y travailler pour me faire une idée précise sur cette énergie parmi la masse énorme de fausses informations qui circulent sur son compte. J'ai pu donc me forger ma propre opinion et me rendre compte de son utilité.

De plus, lorsque je réponds à quelqu'un, j'argumente toujours mes réponses pour essayer de contrecarrer les idées reçues afin que chacun puisse se faire sa propre opinion. Mais on dirait bien que cette méthode te gène.

Je suis déçu de voir que tu refuses le débat en t'essayant à des attaques personnelles au lieu de discuter sur le fond (mais c'est une attitude assez répandue chez les anti-nucléaires).

dupaks | 25 avril 2006 à 18h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Bonjour Dupaks,

Je croyais que tu avais disparu car tu n'as pas répondu à au moins deux de mes derniers messages...

Un des deux portait sur le "calcul de coin de table" avec les " 2.5%" (mais tu peux le faire aussi avec 6 ou 8% si tu veux) que je te proposais de faire. Tu te souviens?

Pour répondre à ta remarque sur les agences de l'ONU et l'OMS, et leur prétendue indépendance par raport à l'AIEA :

1) L'Agence Internationale pour l'Énergie Atomique et l'Organisation Mondiale de la Santé reconnaissent qu'elles peuvent être appelées à prendre certaines mesures restrictives pour sauvegarder le caractère confidentiel de renseignements qui leur auront été fournis...
2) Sous réserve des arrangements qui pourraient être nécessaires pour sauvegarder le caractère confidentiel de certains documents, le Secrétariat de l'AIEA et le Secrétariat de l'OMS se tiennent mutuellement au courant de tous les projets et tous les programmes de travail pouvant intéresser les deux parties.
Réf: [Organisation Mondiale de la Santé, Documents fondamentaux, Quarantième édition, Genève, 1994, pp. 182. ]

J'avais déjà donné ces passages mais tu n'y a également pas répondu. Tu en penses quoi?

J'avais donné ce passage aussi :

-" Cependant, du point de vue de la santé mentale, la solution la plus satisfaisante pour l'avenir des utilisations pacifiques de l'énergie atomique serait de voir monter une nouvelle génération qui aurait appris à s'accommoder de l'ignorance et de l'incertitude et qui, pour citer Joseph Addison, le poète anglais du XVIII siècle, saurait chevaucher l'ouragan et diriger la tempête".
réf: ["Questions de santé mentale que pose l'utilisation de l'énergie atomique à des fins pacifiques". Série de Rapports Techniques, No 151, pp. 59, Genève, 1958, p.59]

intéressant non? Car les agences de l'ONU étudient actuellement comment faire accepter le risque nucléaire à la population, et comment faire retourner vivre la population dans des zones contaminées par un éventuel accident nucléaire...sympa!

Tu te proposerais alors comme te demande syrius de t'inscrire sur la liste des éventuels liquidateurs, en cas d'un éventuel accident nucléaire? normalement tu ne risque rien, ça ne doit pas arriver. Et tu sais les zones contaminées le serait seulement un peu plus que la radioactivité naturelle? tu pourras y foncer et ramasser le grafite à pleine main!

Le nucléaire, d'un point de vue énergétique, n'est pas très important, ça ne représente que quelques pourcent. quelques pourcent....Par contre, d'un point de vue risque et environnemental, c'est démesuré.

Je ne comprend pas comment des personnes censées (et qui n'y ont pas d'interêts personnels) peuvent se laisser influencer à ce point là pour trouver une justification au nucléaire.

Vendredi dernier j'étais à un débat contradictoire à Montreuil avec le responsable recherche du PCF ancien administrateur du CEA en face de Hélène gassin.
C'était pittoyable, jamais, jamais, le pronucléaire du PCF n'a pu donner un argument valable. et jamais, jamais, il n'a répondu aux contres arguments d'Hélène Gassin. En fait c'est facile d'argumenter pour les pro-nucléaire, à chaque fois que j'ai eu l'occasion d'assister à ce genre de débat contradictoire j'ai remarqué le même déroulement suivant les mêmes principes.

Voilà comment les pro-nucléaire (de haut niveau) procèdent:

- ils donnent des arguments faux ou qui font plus travailler l'affectif ou l'imaginaire des gens

- quand un anti-nucléaire réfute ces inépties en donnant des contres argument, le pro-nucléaire ne répond pas.

c'est si facil de ne pas répondre.....

comme toi Dupaks, tu ne réponds qu'aux arguments les plus facile, tu laisse les autres....

aller salut,

jojo | 25 avril 2006 à 18h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Mon cher Dupaks.

Tu penses encore et toujours que Tchernobyl n'a à déplorer que 42 morts ?

Réponds seulement à cette question et nous verrons si cela vaut la peine de continuer à discuter.

Par éthique intellectuelle il est certain que les gens qui travaillent dans les renouvelables n'ont pas leur place dans le débat qui défend cette forme de production d'énergie.
Cela n'a rien de ridicule. Cela s'appelle honneteté du débat.
Comme beaucoup d'autres technocrates, tu es obnubilé par la technologie et tu prétends t'être forgé une opinion objective. Mais ton paradigme intellectuel se limite au toujours plus et plus de technique.
Sans te poser aucune autre question de fond.

L'humanité a déjà survecu à plusieurs changements climatiques et, malgré tout ce que cela peut avoir de dramatique, cette catstrophe n'est pas de nature à compromettre la survie de l'espèce.
Contrairement aux activités de ton employeur.

Syrius | 25 avril 2006 à 19h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Salut jojo,

Contrairement à ce que tu dis, j'ai passé beaucoup de temps à te répondre point par point lors de tes anciens messages (voir mes commentaires à tes 13 arguments ci -dessus).

Concernant le potentiel complot de l'OMS et de l'ONU sur les chiffres de Tchernobyl, je n'y crois guère.

Je préfère faire confiance aux médecins de l'OMS qui ont mené une véritable enquête épidémiologique et qui s'appuient sur des faits et sur une vraie méthode scientifique (avec des incertitudes qu'ils ne réfutent d'ailleurs pas) que sur les déclarations de Greenpeace dont les évaluations sont beaucoup moins bien documentées et qui s'appuient plus sur des "on dit" et des hypothèses douteuses que sur de vrais faits.

Après, libre à chacun de croire que ces médecins cachent des centaines de milliers de morts et fomentent un grand complot international afin qu'EDF puisse acheter des centrales prêtes à exploser au moindre incident à Areva mais ce n'est pas mon cas.

Ceci étant dit, je crois qu'il n'est pas nécessaire de poursuivre le débat sur ce point précis plus en avant car je ne dispose pas de plus d'informations que toi sur ces sujets et je ne peux m'en remettre qu'aux déclarations des uns et des autres (même si je crois plus les uns que les autres, mais chacun est libre de ses choix).

dupaks | 25 avril 2006 à 19h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Syrius,

tu postes trop vite, j'avais pas vu ton message.

Pour le premier point, je pense que j'ai répondu dans le post ci-dessus: je fais plus confiance aux évaluations de l'OMS qu'aux allégations de Greenpeace.

Pour le reste:

"Par éthique intellectuelle il est certain que les gens qui travaillent dans les renouvelables n'ont pas leur place dans le débat qui défend cette forme de production d'énergie.
Cela n'a rien de ridicule. Cela s'appelle honneteté du débat."

Ce serait vrai si le discours des gens était systématiquement faussé par le fait qu'ils travaillent pour tel ou tel. Ce n'est pas mon cas comme je l'ai rappelé ci-dessus. Si je n'étais pas convaincu de l'utilité du nucléaire, je n'aurais pas cherché un emploi dans ce domaine et surtout je n'irais pas poster sur des forums pour défendre cette énergie. Là, vraiment, ce serait ridicule. Si tu me concèdes ça, reprenons le débat.

"Comme beaucoup d'autres technocrates, tu es obnubilé par la technologie et tu prétends t'être forgé une opinion objective. Mais ton paradigme intellectuel se limite au toujours plus et plus de technique.
Sans te poser aucune autre question de fond."

Je me pose beaucoup de questions sur le fond contrairement à ce que tu veux bien laisser croire. Je défends mes opinions qui, sur bien des points, doivent d'ailleurs rejoindre les tiennes et je peux te garantir que ce sont des questions de fond. Ce n'est pas parce que l'on défend une opinion contraire à la tienne sur le nucléaire que l'on est un abruti fini qui n'a pas réfléchi.

"L'humanité a déjà survecu à plusieurs changements climatiques et, malgré tout ce que cela peut avoir de dramatique, cette catstrophe n'est pas de nature à compromettre la survie de l'espèce.
Contrairement aux activités de ton employeur."

Alors là, autant s'en remettre au bon dieu tout de suite alors. Les plus éminents scientifiques de la planète (qui composent le GIEC notamment) alertent le monde sur les conséquences dramatiques que pourraient avoir le réchauffement climatique (bien plus rapide que n'importe quel réchauffement antérieur). On parle là de déplacements entiers de population, de disparition de terres émergées, d'apparition de pandémies et de disparition de centaines d'espèces. Des conséquences bien plus dramatiques que ne pourraient avoir n'importe quel accident nucléaire civil même dix fois plus grave que tchernobyl.

Je trouve très dangereux de jouer le scepticisme vis à vis de ces risques. Il est plus qu'urgent de limiter nos émissions de gaz à effet de serre!!

dupaks | 25 avril 2006 à 20h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

2.5% dupaks, 2.5 %????????????

jojo | 25 avril 2006 à 23h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Tout d'abord, je tiens à souhaiter un bel et joyeux anniversaire à tout le monde!!

Dupaks,

Tu a certes passé beaucoup de temps à répondre aux 13 points que j'avais évoqué, mais tu n'as pas apporté d'éléments me contredisant.

Tu as seulement brassé du vent*.

Et j'ai ensuite répondu à ta "réponse" qui a donc mis un peu d'air en mouvement.

Et tu n'as pas répondu à ma réponse de ta réponse sur mon message.

Je te proposais ensuite de commenter les "2.5%", on attend toujours...


* " brasser du vent " : par exemple, détailler les moyens de protection d'EPR à une remarque qui dit qu'EPR n'est pas prévu pour le crash des plus gros avion de ligne, pour moi ça revient à brasser du vent.
Soit, EPR dispose de trois barrière, il est bunkerisé et il y à des tonnes de béton. et certe, il est très résistant, j'en suis convaincu. Mais il n'est tout de même pas conçu pour resister à un crash style 11 septembre. Point !

jojo | 26 avril 2006 à 11h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Tu peux repréciser ta question parce que "2,5%" je vois pas ce que ça veut dire. J'ai retrouvé cette réponse dans le post d'une autre personne mais ça n'était pas beaucoup plus clair.

Merci.

dupaks | 26 avril 2006 à 11h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

A oui certainement, excuse moi je n'ai pas été assez explicite.

je précise donc:

2.5% ? c'est la part d'énergie secondaire fournie par le nucléaire.

2.5 % des besoins en énergie mondiaux sont comblés par le nucléaire.

Et je ne suis même pas sur que ce pourcentage tient compte des fort besoins en énergie de cette même filière. mais considérons que oui.

2.5 % .... c'est pour ça que le nucléaire, d'un point de vue énergétique, est un faux problème et est insignifiant.

Et c'est pour ça que résoudre le problème des émissions de GES avec le nucléaire est impossible.

c'est ça le paradoxe nucléaire.

Le nucléaire c'est en même temps tout petit et immense à la fois, tout petit en énergie mais immense en risques variés et pollutions diverses

T’en penses quoi toi alors ?

jojo | 26 avril 2006 à 13h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

J'ai déja répondu à cet argument dans une autre discussion (sur la quelle tu as aussi posté, je pensais que tu l'avais lu). Je te relaie ce que j'y ai dit:

"Dire que le fait que le nucléaire ne représente que 6% de la consommation d'énergie prouve que ce ne peut être la solution et qu'il faut s'en débarasser revient à dire que toute source d'approvisionnement minoritaire est inutile donc ..... les éoliennes, le solaire ... qui représente encore bien moins que 6% de la consommation mondiale d'énergie. C'est donc idiot comme raisonnement. Le bon raisonnement me semblerait plutôt de dire que le nucléare ne peut être la solution unique à nos problèmes. Il faut aussi chercher des solutions autres que les énergies fossiles (dont les économies d'énergie et les énergies renouvelables) pour arrêter de produire du CO2. "

J'ajoute que, au moins pour la france, on produit 80% ou presque de notre électricité avec le nucléaire. Alors certes ça ne permet pas de régler un problème planétaire mais ça nous permet au moins de respecter le protocole de kyoto.

Concernant l'énergie primaire, on sera de toutes façons bientôt limité dans nos consommations de pétrole, puis de gaz, puis de charbon à moyen terme (par l'épuisement des ressources si ce n'est par la taxe demandée par JMJ) donc la part du nucléaire augmentera toute seule sans nouvelle centrale.


De plus, rien ne dit que la part absolue du nucléaire n'augmentera pas dans le futur. Même si, à mon avis, cela ne représentera pas une très grosse part à moyen terme (ce sur quoi nous sommes d'accord).

Mais tout ceci ne constitue pas un argument contre le nucléaire. Il sera d'autant plus dur de réduire nos émissions de gaz à effet de serre si l'on se passe de nucléaire. C'est comme apprendre à lire à un aveugle plutôt qu'à un borgne (je m'excuse pour la comparaison douteuse).

encore une fois, je n'ai jamais dit que le nucléaire constituait la solution unique au problème du réchauffement climatique, loin s'en faut. Cela s'applique aussi largement aux énergies renouvelables.

Je défends largment de ce point de vue là la solution de la taxe, la seule et unique vraie alternative crédible!!

dupaks | 26 avril 2006 à 16h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Il y a tout de même un biais fâcheux dans ton raisonnement, qui consiste à dire que, pour peu qu'elle soit, la part de 6% -si c'est vraiment 6%- du nucléaire a au moins autant d'importance dans le panier énergétique que les productions renouvelables.

Ce biais fâcheux, insidieux, pernicieux résulte du fait que tu mets sur le même plan ces formes de production d'énergie. Alors qu'il n'y a aucune comparaison possible entre le fait de produite 1 KW/h à partir de la fission nucléaire et produire 1 KW/h grâce au vent ou au rayonnement solaire.

Tu ne peux pas omettre de considérer que, dans un cas, tu as mis en branle une industrie très lourde, sophistiquée, périlleuse et, quoi que tu dises, condamnée elle aussi à disparaître à l'horizon du milieu du siècle du fait de l'épuisement des ressouuces. Alors que, de l'autre côté, tu as à faire à une production légère, decentralisée, inépuisable, ne nécessitant aucun gros investissement et, par dessus tout, ne présentant aucun risque.

Alors, quand bien même on serait tous d'accord pour dire que l'apport du nucléaire ne doit pas être négligé, fût-il modeste, tu ne peux pas oublier à quel prix cet apport modeste se fait-il !!!

Quant à la prétendue tranquillité procurée par le nucléaire en matière de sécurité et pérennité des approvisionnements, je vous trouve bien sots, vous les partisans du nucléaire : attendez de voir ce qui va probablement se passer avec le commerce de l'uranium si le prix du baril de brut explose à brève échéance, comme cela est annoncé.
On en parle alors. Et tu verras ce que deviens l' " indépendance énergétique de la France ".
Faute d'avoir investi pour développer les productions par sources renouvelables, notre pays sera probablement obligé de recourir aux importations d'électricité. Si tant est qu'elle en trouve... Ou de remettre en route et en vitesse des centrales au gaz à fabriquer de toute urgence.
A cet égard, je ne me réjouis pas, comme toi, que 80% de notre électricité ait la même origine.

Enfin, au rique de me répéter, juste un mot sur votre nouveau cheval de bataille qu'est devenu la chasse au CO2.
Tout d'abord pour dire que je me réjouis de voir que le puissant lobby nucléaire est prêt à se lancer dans cette bataille qui a toujours été celle des écologistes.
Mais personne n'est dupe et nous savons bien que c'est pour vous une lutte opportuniste, que vous découvrez bien tard et que vous vivez comme une aubaine argumentaire.
Bienvenue malgré tout au club de la lutte contre la pollution au carbone. Mais sachez que nous ne pourrons jamais cohabiter sereinement car votre prise de position est uniquement dictée par la volonté d'une poursuite obstinée de votre activité d'apprentis sorciers.
Alors que les écologistes, n'ayant d'autre intérêt à défendre que la préservation de la planète, auront toujours des motivations moralement supérieures aux vôtres.
Votre combat contre le CO2 sera toujours entâché d'un soupçon congénital.

Syrius | 26 avril 2006 à 17h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Hum, on n'est pas tout à fait d'accord sur l'épuisement des réserves d'uranium mais bref.

Sinon, je suis assez d'accord avec toi sur le fait que le nucléaire n'a pas été inventé pour diminuer le CO2 (mais bien plus, en tout cas en France, pour être moins dépendant du pétrole suite au choc pétrolier de 1973). Je l'ai déja signalé dans un post précédent

Je m permets juste les commentaires suivants sur tes derniers propos:

"Tout d'abord pour dire que je me réjouis de voir que le puissant lobby nucléaire est prêt à se lancer dans cette bataille qui a toujours été celle des écologistes.
Mais personne n'est dupe et nous savons bien que c'est pour vous une lutte opportuniste, que vous découvrez bien tard et que vous vivez comme une aubaine argumentaire."

Ces propos ne s'appliquent pas à tout le monde et en tout cas, certainement pas à moi. J'ai été sensible aux problèmes environnementaux et au réchauffement climatique bien avant de
m'intéresser au nucléaire. J'ai même commencé par faire de la recherche en climatologie si tu veux tout savoir. C'est en me documentant que je me suis rendu compte de l'utilité de l'énergie nucléaire et que je me suis orienté vers ce domaine. Je ne me reconnais donc pas du tout dans le portrait que tu tisses au-dessus.


"Bienvenue malgré tout au club de la lutte contre la pollution au carbone. Mais sachez que nous ne pourrons jamais cohabiter sereinement car votre prise de position est uniquement dictée par la volonté d'une poursuite obstinée de votre activité d'apprentis sorciers.
Alors que les écologistes, n'ayant d'autre intérêt à défendre que la préservation de la planète, auront toujours des motivations moralement supérieures aux vôtres.
Votre combat contre le CO2 sera toujours entâché d'un soupçon congénital."

Cf ce que j'ai dit ci-dessus. Mon souci premier a toujours été le respect de l'environnement. Seulement lorsque l'on est scientifique et écolo comme tu dis, on se rend bien vite compte que les inconvénients liés à la production d'électricité d'origine nucléaire sont bien faibles par-rapport aux autres formes de production massive d'énergie.

Actuellement, il n'est pas raisonnable de se passer de l'énergie nucléaire car il est impossible de produire suffisamment d'énergie avec les énergies renouvelables ou de diminuer drastiquement notre consomation à court terme sans dégats majeurs (à moins d'une très grave crise économique). C'est vivre dans l'utopie totale que de dire le contraire.

Le premier chantier est donc d'éliminer (au moins diviser par 4) notre production de GES par le biais d'économies d'énergie et de développement des énergies renouvelables. Quand ce sera fait, on pourra alors se permettre de se passer du nucléaire.

Finalement, je suis content de voir que tu t'inclues dans le club des gens qui luttent contre les émissions de CO2. Ca n'était pas tout à fait clair dans un post précédent ou tu semblais trouver que le réchauffement climatique était moins grave qu'il n'y paraissait (mais je pense que ta passion à te battre contre le nucléaire a déformé tes propos)

dupaks | 26 avril 2006 à 19h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Oui c'est très juste Syrius,

Ah mon cher Dupaks!

Ce n'est pas 6 mais 2.5 %!! tu as mal lu? Je parle en énergie finale.

Et contrairement à ce que crois, les énergies renouvelables représente DEJA 3 fois plus que le nucléaire......

C'est domage car cette erreur est une des hypothèses de ton raisonnement...

Très drôle...

2.5 % c'est quedale !, le nucléaire…. tout petit ....mais si dangereux....

Moi tu vois à ta place, je ferais juste un peu plus d'effort soit en maîtrise de l'énergie, soit en production par ENR, tout juste pour pouvoir me passer de ce petit pas grand chose de 2.5 % ...mais bon chacun pense ce qui veut.

Et j’insiste : le nucléaire ne résoudra jamais le problème des GES avec ces faibles pourcentage. Ça se confirme quand on regarde le bilan CO2 des scénarios énergétique fortement nucléarisé avec un scénario tendanciel des besoins (voir Global Chance et l’analyse des différents scénarios dans )

C’est très drôle quand tu dis : "De plus, rien ne dit que la part absolue du nucléaire n'augmentera pas dans le futur. Même si, à mon avis, cela ne représentera pas une très grosse part à moyen terme (ce sur quoi nous sommes d'accord). "

Dis moi dupaks, tu crois au destin?

Il faut justement DECIDER que la part de nucléaire dans le futur ce sera 0!

Enfin, je voudrais rafraichir la mémoire à certains. j'ajouterai qu'une centrale nucléaire, on en à déjà une, et depuis très longtemps. Et que sans elle, il n'y aurait pas de vie sur terre car effectivement, nous avons besoin d'une quantité minimale d'énergie. Nous, les plantes, la pluie, les oiseaux, (c'est beau ce que je dis...)
Et cette centrale nucléaire est tellement bien foutue qu'elle est placée à un endroit où il n'y à pas besoin de confiner le rayonnement et elle gère ces déchets toute seule, par contre elle risque d'exploser, mais dans très longtemps (et oui aucune source d'énergie n'est parfaite) mais pas par erreur humaine ou par la chute d'un avion.

Oui c’est vrai que cette « centrale » nucléaire envoie l’énergie sous forme diffuse. Mais c’est tout à fait gérable car elle est convertie en diverses autres formes, vent, biomasse, etc.

Enfin bref, des justifications au nucléaire Dupaks, tu n’en a donné aucune tout au long de tes nombreux messages…

jojo | 26 avril 2006 à 20h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

je te cite dupaks :

"Actuellement, il n'est pas raisonnable de se passer de l'énergie nucléaire car il est impossible de produire suffisamment d'énergie avec les énergies renouvelables ou de diminuer drastiquement notre consomation à court terme sans dégats majeurs (à moins d'une très grave crise économique). C'est vivre dans l'utopie totale que de dire le contraire. "

C'est quand "actuellement"?

c'est "actuelement", aujourd'hui?

Demain?

après demain peut être?

C'est pas, en 2035? ou 2040?

On te parles de DECIDER de sortir du nucléaire, et ce le plus tôt possible!! pas d'arrêter les centrale ce soir!

et donc de FAIRE LES CHOSES POUR QUE CE SOIT POSSIBLE!!!

C'est ça la vrai solution!!

et ta remarque sur l'évaluation du risque nucléaire par rapport aux pseudo avantages.....franchement, si j'étais toi, surtout aujourd'hui, le 26 avril 2006, je me tairais!!!!

jojo | 26 avril 2006 à 20h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

oh excuse moi dupaks,

Mais tu te trompes sur le ton de mes messages :

Ils ne sont pas "agressifs" du tout,

Quelles insultes? j'ai peut être laché un ou deux "débile" par ci par là, mais ça concernait tes messages et non ta propre personne.

Je pense, et j'essai, que mes réponses soient ironiques, c'est vrai, mais pas du tout "agressifs"

un ton sarcastique quoi, ou humoristique....

Avoue quand même que pour répondre à tes remarques, c'est pas évident de rester sérieux...

Syrius y arrive lui mais je sais pas comment il fait moi personnellement j'ai beaucoup de mal pour répondre sérieusement aux trucs que tu écris et que tu veux faire passer comme des "argument" ou des "chiffres"....

car je te rappel Dupaks, que des arguments, tu n'en a donné aucun. (voir * "brasser du vent " dans un de mes précédent message)

Et des questions que je t'ai posé et auxquelles tu n'as pas répondu, y'en à beaucoup, beaucoup.....

Tiens comme celle là citée juste plus haut :

"Moi tu vois à ta place, je ferais juste un peu plus d'effort soit en maîtrise de l'énergie, soit en production par ENR, tout juste pour pouvoir me passer de ce petit pas grand chose de 2.5 % ...mais bon chacun pense ce qui veut."

Tu peux prendre cette remarque comme une question.

Et alors toi tu en pense quoi ?

et évite le couplet du "il faut diversifier l'énergie", "profitons de toutes les sources disponible" etc. etc. L'énergie nucléaire est dangereuse, et produit des déchets, elle permet la prolifération d'armes atomiques, etc; etc. Elle n'a rien à vois avec les autres sources d'énergie!!

Alors, 2.5 %, t'en pense quoi? ça vaut le coup c'est ça?

Mais bon, pas la peine de répondre, t'as qu'a dire que t'en à marre que je t'insulte.....

Merci pour ta participation à ce débat dupaks, c’était vraiment très enrichissant, j'ai été très content de discuter avec toi

Aller, au revoir, je te souhaites bon courrage pour la suite...

jojo | 27 avril 2006 à 09h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Jean-Marc Président !!!!

Bravo jojo,

je partage à 100% tes convictions et ton combat... je travaille dans l'éolien en zone cyclonique insulaire et je suis sûr que c'est une des solutions (et non pas la seule solution) pour ces îles : les futurs moyens de production énergétiques seront un "bouquet d'ENR" ... Pas du 100% éolien ou autre solution débile envisagée par Jancovici et surtout pas comme il a pu le dire, l'écrire et essayer de le démontrer par un calcul en coin de table, une production 100% éolienne... par exemple... c'est un peu débile d'envisager cela, surtout de la part d'un soit disant polytechnicien...

A part cela, je suis d'accord avec lui sur les taxes pour les particuliers sur les carburants : pourquoi une personne conduisant un 4x4 pour faire de la route aurait le droit de gaspiller 20 litres au 100 (voir plus avec turbo et clim en marche..) alors que l'on peut utiliser une voiture consommant 5 l/100km.... Si ces gens là s'autorisent le droit de polluer 4 fois plus que nous, ils sont tenus de "dépolluer" 4 fois plus.... le principe de la taxe peut être intéressant s'il est utilisé rapidement et intégralement à la recherche de solutions propres pour les voitures, trains, camions, etc...

Enfin une dernière remarque sur le nucléaire : "on emprunte la terre à nos enfants et petits enfants".... Que la personne, parent d'un ou plusieurs enfants, voir grand parent, vienne me dire en face qu'il en a rien faire de laisser des déchets à gérer pour un peu d'électricité aujourd'hui (et parce qu'on ne veut pas forcer et étudier dans d'autres directions plus propres) pour les 10 ou 20 générations à venir.... On laisse nos déchets radioactifs dans le monde de nos enfants...génial comme concept pour le pronuclaire? Vous venez de quelle planète? Pas très "système Terre à l'équilibre" comme dit Jancovici....

Outre le risque que représente le nucléaire (les reportages actuels sur Tchernobyl devraient vous faire réfléchir, de même que le soit disant "stop" du nuage radioactif à nos frontières... nous avons été aussi contaminés et je connais des personnes jeunes aujourd'hui, vivant à l'époque dans la vallée du Rhône, les Alpes et le bord du Massif central et qui avait entre 8 et 13 ans .... Bcp de ces personnes n'ont plus de thyroïde et présentent des disfonctionnements hormonaux importants.... juste à cause d'un nuage radioactif..... et si cela vous concernait? ou un de vos proches?

Je terminerai par une dernière question : je suis proéolien et des éoliennes à côté de chez moi ne me dérange pas....vous, les pronucléaires, accepteriez vous une centrale nucléaire à côté de chez vous? vous verrez le changement de votre rivière adorée... surtout avec les sécheresses qui se préparent...ça risque d'être difficile de toujours avoir suffisament d'eau pour refroidir le réacteur.....

El Xa | 28 avril 2006 à 19h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:La centrale qui pète...

Bravo jojo,

je partage à 100% tes convictions et ton combat... je travaille dans l'éolien en zone cyclonique insulaire et je suis sûr que c'est une des solutions (et non pas la seule solution) pour ces îles : les futurs moyens de production énergétiques seront un "bouquet d'ENR" ... Pas du 100% éolien ou autre solution débile envisagée par Jancovici et surtout pas comme il a pu le dire, l'écrire et essayer de le démontrer par un calcul en coin de table, une production 100% éolienne... par exemple... c'est un peu débile d'envisager cela, surtout de la part d'un soit disant polytechnicien...

A part cela, je suis d'accord avec lui sur les taxes pour les particuliers sur les carburants : pourquoi une personne conduisant un 4x4 pour faire de la route aurait le droit de gaspiller 20 litres au 100 (voir plus avec turbo et clim en marche..) alors que l'on peut utiliser une voiture consommant 5 l/100km.... Si ces gens là s'autorisent le droit de polluer 4 fois plus que nous, ils sont tenus de "dépolluer" 4 fois plus.... le principe de la taxe peut être intéressant s'il est utilisé rapidement et intégralement à la recherche de solutions propres pour les voitures, trains, camions, etc...

Enfin une dernière remarque sur le nucléaire : "on emprunte la terre à nos enfants et petits enfants".... Que la personne, parent d'un ou plusieurs enfants, voir grand parent, vienne me dire en face qu'il en a rien faire de laisser des déchets à gérer pour un peu d'électricité aujourd'hui (et parce qu'on ne veut pas forcer et étudier dans d'autres directions plus propres) pour les 10 ou 20 générations à venir.... On laisse nos déchets radioactifs dans le monde de nos enfants...génial comme concept pour le pronuclaire? Vous venez de quelle planète? Pas très "système Terre à l'équilibre" comme dit Jancovici....

Outre le risque que représente le nucléaire (les reportages actuels sur Tchernobyl devraient vous faire réfléchir, de même que le soit disant "stop" du nuage radioactif à nos frontières... nous avons été aussi contaminés et je connais des personnes jeunes aujourd'hui, vivant à l'époque dans la vallée du Rhône, les Alpes et le bord du Massif central et qui avait entre 8 et 13 ans .... Bcp de ces personnes n'ont plus de thyroïde et présentent des disfonctionnements hormonaux importants.... juste à cause d'un nuage radioactif..... et si cela vous concernait? ou un de vos proches?

Je terminerai par une dernière question : je suis proéolien et des éoliennes à côté de chez moi ne me dérange pas....vous, les pronucléaires, accepteriez vous une centrale nucléaire à côté de chez vous? vous verrez le changement de votre rivière adorée... surtout avec les sécheresses qui se préparent...ça risque d'être difficile de toujours avoir suffisament d'eau pour refroidir le réacteur.....

el Xa | 28 avril 2006 à 19h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:MERCI JOJO !!!

Dis donc, tu n'es pas excessif, toi, comme garçon.
Et puis on est impressionnés par le coté constructif de ta réponse !

Au lieu de démolir les messages enthousiastes (et relativement intéressants, même si assez approximatifs et pas très bien écrits) des autres, surtout en prenant tout à la lettre (chaque mot, chaque ligne), tu devrais peut-être, au choix :
1) te taire
2) donner TES sources pour affirmer qu'il vaut mieux ne pas avoir d'électricité, ou avoir de l'électricité produite à partir de charbon ou de gaz, que d'avoir du nucléaire

Merci de ne pas te contenter de démolir, c'est pas comme ça qu'on va avancer.

Actuellement, 75% de notre électricité (en France) est produite à partir de nucléaire. Avec un rendement de 30%, oui.
Si on veut arrêter le nucléaire, il faut (cas idéal) tout à la fois :
- réduire la consommation globale d'électricité (en particulier celle qui sert à chauffer, puisque se chauffer à l'électricité c'est idiot, en terme de rendement énergétique),
- se lancer à fond dans les énergies renouvelables (éolien, solaire photovoltaique et thermique, biomasse).

Bon, évidemment si on s'en sort comme ça c'est l'idéal !

Maintenant en étant réaliste, c'est à dire en considérant que les gens vont se diriger principalement vers les solutions les moins chères (à commencer par des entreprises électriques libéralisées), on risque surtout de se retrouver avec de l'électricité produite de manière centralisée (puisque tout le modèle est conçu comme ça) au Charbon et au Gaz, avec qques solutions d'appoint renouvelables.

En fait je suis tout à fait pour qu'on arrête le nucléaire, car après tout il est normal de préférer le risque zéro, mais est-ce qu'il va enfin se trouver une personne réaliste pour admettre qu'on ne peut pas sortir du nucléaire tant qu'on n'a pas fait d'immenses progrès dans notre rapport à l'énergie (et que des décisions politiques courageuses n'ont pas été prises) ??
On ne peut pas "sortir du nucléaire" d'ici 20 ans sans devoir se remettre au charbon, ce qui est tout à fait inimaginable du point de vue des émissions de CO2...
On ne peut pas à moins d'une sorte de miracle politique, qui ferait de la lutte pour l'environnement un des thèmes majeurs de la politique française, la place que cette lutte mériterait, vu qu'on joue tout simplement nos vies, nos santés et celles de nos enfants et de toute la faune, la flore, en bref simplement la vie sur Terre.

Endydune | 04 septembre 2006 à 15h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:MERCI JOJO !!!

Juste oublié de préciser que le rendement de 30% pour produire de l'électricité n'était pas l'appanage du nucléaire : c'est tout simplement le rendement normal d'une centrale thermique vu qu'elles fonctionnent toutes sur les mêmes principes physiques de base.

Donc évidemment le charbon et le gaz (et le fioul), c'est nul aussi comme solution, et pas seulement à cause de l'effet de serre induit !

C'est pour ça que le chauffage électrique est déconseillé : le rendement global (production d'électricité à partir de combustible fossile - production de chaleur dans la maison à partir d'élec) est de 30%, quand il peut être de 70 ou 80% avec une chaudière (gaz, charbon, fioul, mais aussi bois ou autres), car on ne passe pas d'une énergie thermique à une énergie électrique (c'est ça qui tue le rendement) vu qu'on produit directement l'énergie dont on a besoin.

Endydune | 04 septembre 2006 à 16h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:La centrale qui pète...

Diplomé de centrale Nantes ou pas, relis le site de JMJ, car on dirait que tu ne l'as pas lu... Ou que tu as besoin de lunettes plus performantes !

Endydune | 04 septembre 2006 à 16h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:La centrale qui pète...

Voilà comment il faut discuter, monsieur Jojo, avec du respect pour la personne en face et des arguments qui reposent sur quelque chose : les affirmations péremptoires sans preuve concrète et par ailleurs imprécises ou erronées ne constituent pas des preuves !

Il ne reste donc de tes 13 points qui posent problème avec le nucléaire que le 13eme, à peu de choses près.
Et oui les déchets nucléaires sont un problème qui suscite, je t'en assure, la préoccupation qu'il mérite dans les hautes sphères et les milieux environnementaux et nucléaires. Non pas que ça soit un gage d'assurance que tout va bien, mais disons que personne ne se met la tête dans le sable à ce propos, il y a une quantité de recherches sur ce sujet.

J'ai bien conscience de ne pas apporter de chiffres mais Dupaks a déjà fait ce qu'il fallait pour les 12 premiers points, et même sur le 13eme, et je n'ai pas le temps de chercher des éléments chiffrés sur tout ça.

Rappelons que le débat initial était sur les gaz à effet de serre et non sur le nucléaire. Certes c'est un élément important mais ce n'est pas le seul !

Accessoirement, entre les Anti et les Pro nucléaire, il y a des gens qui écoutent les avertissements des Antis et se méfient du coté partisan des Pro, mais qui pèsent le pour et le contre sur ce sujet... avec pour horizon les émissions de polluants (dont les GES).
Et beaucoup finissent, comme Dupaks, comme TM, comme JMJ, comme moi, par en arriver à penser que "pour l"instant" on ne peut tout simplement pas se passer du nucléaire... et cela pendant au moins 20 ans, le temps de développer les autres alternatives !

Endydune | 04 septembre 2006 à 18h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Les conditions de la soutenabilité

Clap clap clap ,

Complétement d'accord
Nucléaire :caca

L'énergie du futur c'est le soleil et le magma

Et arrêtez de bricoler les molécules avec des réactions chimiques qui ne font pas partie du ras des pâquerettes

Quelle que soient les énergies il ne faut pas les utiliser pour pomper l'eau de l'écorse terrestre. Cette eau est nécessaire au fonctionnement du climat.

Deplus si on appliquait la gestion globale de l'eau la première conséquence serait le développement harmonieux de la vie sur terre en faisant reculer les déserts et en redonnant plus autonomie à chaque région.
( autonomie= sans avoir à s'envoyer des tomates,des haricots et des fleurs par avions qui polluent )

http://perso.wanadoo.fr/biefs.dupilat/

jeandb | 28 février 2008 à 16h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Jean-Marc Président !!!!

Mr JMJ est un moulin à parole qui ne vous laisse pas en placer une

Il parle pour se convaincre qu'il est le meilleur et que tout opposant est un minus.

Le dialogue n'est donc pas possible.

http://perso.wanadoo.fr/biefs.dupilat/

jeandb | 28 février 2008 à 16h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager