En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Veolia Propreté rachète le numéro 4 sur le marché belge des déchets : Biffa Belgique

Pour un montant de 45 millions d'euros, Veolia Propreté rachète Biffa Belgique, filiale de Severn Trent et numéro 4 sur le marché belge des déchets et renforce ainsi ses bases de développement en Europe du Nord et au Benelux.

Gouvernance  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
Veolia Propreté a racheté Biffa Belgique, le numéro 4 sur le marché belge des déchets pour un montant de 45 millions d'euros. En avril dernier, l'entreprise de collecte de déchets Biffa Belgium, qui a réalisé en 2005 un chiffre d'affaires de 85,5 millions d'euros avait été mise en vente par sa maison mère britannique, Severn Trent, cette multinationale voulant se séparer de l'ensemble de son secteur traitement des déchets. Le groupe britannique souhaite en effet se recentrer sur les métiers de l'eau.

Selon Veolia Propreté, avec cette acquisition, la société va développer en Wallonie des activités de collecte et de recyclage des déchets ménagers et commerciaux. Elle exploitera les installations de traitement par stockage avec captation et valorisation du biogaz et gérera également les équipements de prétraitement des déchets dangereux situés à Anvers.

Le rachat de Biffa Belgique entre en droite ligne avec notre stratégie de développement qui vise à atteindre un équilibre entre croissance externe et croissance organique, cette dernière ayant déjà atteint +6% en 2005, explique Denis Gasquet, directeur Général de Veolia Propreté. Nous tendons également à concentrer nos moyens de développement principalement en Europe, en Amérique du Nord et en Asie, qui sont pour nous, des zones à fort potentiel de croissance, ajoute t'il.

Grâce à ces nouvelles implantations stratégiques, le directeur Général de Veolia Propreté estime que le groupe est prêt à anticiper l'évolution de nos métiers vers toujours plus de recyclage pour parvenir, plus généralement, à faire du déchet une ressource énergétique, minérale et organique.

Réactions5 réactions à cet article

 
Recherche recette urgence !

Comment s'opposer ? Quel Esprit-Saint, quelle Pentecôte viendra illuminer les consommateurs lambdas qu'il est impératif de faire des efforts pour diminuer les déchets ? Alors qu'il est si facile pour lui de tout acheter en un minimum de temps dans une grande surface. Comment réinventer les relations sociales entre consommateurs et producteurs vraiment artisanaux ? Comment lutter contre ces géants aux intérêts monstrueux ? Comment ? Comment ?

Patrice
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Recherche recette urgence !

Bien sûr, toutes vos recettes sont de bon sens. Et je les applique déjà depuis fort longtemps, en cherchant chaque jour à les améliorer. Mais... Nous sommes une infime minorité à les pratiquer. Combien se déplace en transport en commun, préférant s'énerver dans les bouchons ? Combien de grosses cylindrées sur les routes, notamment ces infâmes 4x4 ? Combien de clients dans les magasins de commerce équitable ? Combien de citoyens plus influencés par la pub que par le bon sens ?
Agir ? Bien sûr ! Tenez une idée. Nous sommes inondés de publicité émanant des grandes surfaces. Pourquoi ne pas leur reporter ainsi que leurs emballages ? Connaissez-vous la liste Robinson qui empêche que votre boîte aux lettres ne débordent de mailings non désirés ? En voilà des arbres épargnés et des tonnes de déchets non produits !
Et puis agir sur l'environnement c'est aussi agir au niveau de la planète. Tiens, une action est en cours pour intervenir en Guyane française. Tous les détails sur acide.skynetblogs.be.

Patrice
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Diminuer les déchets ?

Une vraie politique de diminution des déchets est-elle possible ? Est-elle même souhaitée par nos dirigeants ?
Au vu du marché juteux qu'ils représentent, j'en doute sérieusement.
En fait le citoyen - consommateur - cochon payeur est cocu dans les grandes largeurs. D'abord parce qu'on le culpabilise parce qu'il produit trop de déchets. Déchets largement promus par les grandes surfaces et les firmes agro-alimentaires. Nous n'avons quasiment jamais le choix de choisir des emballages biodégradables ou consignés.
Ensuite parce qu'on lui fait croire que se débarasser des déchets coûte cher et on le taxe à l'avenant. Enfin, parce qu'on finit par se rendre compte que ces déchets sont devenus des marchandises qui rapportent gros. Une fois de plus, le système mutualise les pertes et privatise les bénéfices. La honte.

Patrice | 18 mai 2006 à 03h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Diminuer les déchets ?

tout à fait d'accord avec vous
tout semble bien orchestrer pour nous faire surconsommer des matières premières (au travers des emballages et des objets rapidement périssables) pour faire marcher le système en place,
dans l'irrespect le plus total de nos ressources et de notre environnement
à nous de nous opposer à cette surconsommation honteuse

Philippe

philippe | 18 mai 2006 à 22h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Recherche recette urgence !

Arrive un moment où il faut arrêter de pleurer, se lamenter et "penser" et où il faut agir !!!
Il y a des choses simples et faciles que chacun fait tout les jours en faveur de l'environnement, mais qui passe inaperçu dans la masse des lamentations. Juste quelques questions: Avez vous pris votre voiture pour aller travailler? êtes vous passer par l'autoroute ou les voies rapides? En fonction de quel critères avez vous choisi votre véhicule? Comment chauffer vous votre maison? Achetez vous les produits du commerce équitable? Triez vous vos déchets? Recupérez vous l'eau des toitures?
.
Pleurer peu parfois donner bonne conscience, mais a un moment donner il faut mieux faire, même si c'est en silence! et même si ce n'est pas forcément suffisant. Le but est d'insufler la dynamique. Avant de lire, il faut déchiffrer, avant de courir, il faut savoir marcher, avant d'être arriver à 100km/h, même le vent est passer par zéro!

Chez moi pendant des années j'ai triez les déchets en l'expliquant aux enfants (petit et grand qui partage mon quotidien. Et pendant des années le tri était a refaire derrière eux (et pas forcément que les petits, les papas sont souvent des enfants plus tétus que les enfants!) mais ca y est, on y est arrivez, et maintenant on passe a la phase suivante. Ca vous semble peut être peu, mais ce qui savent trier aujourd'hui, sont ceux qui seront là demain pour faire plus, parceque ca leur semblera facile!

kryton | 23 mai 2006 à 11h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…