En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le Premier Ministre souhaite, à l'aide de mesures fortes, accélérer le développement des énergies propres

Parallèlement au nucléaire, le Premier Ministre, dans sa déclaration sur la politique énergétique, a annoncé des mesures très favorables aux énergies propres et renouvelables qui ne manqueront pas de doper efficacement leur développement.

Energie  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
Le Premier ministre a reçu, le 15 mai dernier, les Ministres de l'Écologie Nelly Olin, du Budget Jean-François Copé et de l'Industrie François Loos afin de faire le point sur la politique énergétique. Trois thèmes ont été abordés : la réduction de la dépendance énergétique, le développement des énergies propres et le soutien au pouvoir d'achat.

Une consultation qui semble avoir porté ses fruits puisque dans la tourmente actuelle autour de l'EPR notamment, des orientations fortes ont été adoptées en faveur des énergies renouvelables.

La première mesure qui doit être entérinée par la publication d'un arrêté ministériel concerne l'électricité photovoltaïque : nous allons […] augmenter très significativement à partir de juin prochain les tarifs de rachat de cette électricité , a indiqué le Premier ministre dans son discours en précisant : nous allons ainsi faire décoller le photovoltaïque en France . Une bonne nouvelle pour la filière industrielle photovoltaïque française !
En effet, le tarif d'achat devrait être doublé passant de 150 € à 300 € par mégawatt heure. S'ajoutera à ce tarif, une prime de 250 € par mégawatt heure pour l'intégration au bâti. De plus le crédit d'impôt à 50 % sur le matériel, pour les particuliers devrait être maintenu.
Concrètement, cela signifie qu'un particulier qui décide d'installer sur le toit de sa maison 10 m2 de tuiles solaires sera aidé de deux manières : l'Etat prendra en charge la moitié des 11 000 € du coût de l'installation et l'électricité ainsi produite sera rachetée par EDF à un tarif deux fois plus élevé que celui pratiqué jusqu'à présent, ce qui rapportera 550 € par an au particulier , explique Dominique de Villepin. Selon lui, l'amortissement de cet investissement devrait être deux fois plus rapide.

Les professionnels, réunis au sein du Syndicat des énergies renouvelables, se sont réjouis de cette annonce qui va enfin rapprocher la France de ses voisins européens les plus actifs dans le domaine, comme l'Allemagne ou l'Espagne , estiment t'ils.

Jusqu'à présent, les principaux acteurs français du secteur réalisaient l'essentiel de leur chiffre d'affaires à l'exportation et dans les DOM, dans un marché mondial en plein développement avec 1 700 MW supplémentaires en 2005 et une progression de plus de 30 % par an depuis plusieurs années en moyenne. Ce nouveau tarif devrait permettre de porter le marché français à quelque 50 mégawatts en 2010, et de créer près de 4 000 emplois nouveaux , estime le SER dans un communiqué.

Une deuxième mesure concerne les centres de stockage de déchets et les installations agricoles qui produisent de l'électricité à partir du biogaz. Les tarifs de rachat du biogaz seront augmentés de 50 % à compter de juin prochain , a affirmé Dominique de Villepin.

Par ailleurs pour se préparer à l'ère de l'aprés-pétrole, et parallèlement à l'énergie nucléaire, le gouvernement déclare engager une stratégie de relance massive des investissements énergétiques dans le pays.
La relance s'appuie notamment sur le plan de développement des biocarburants visant à porter leur incorporation à 10 % du volume d'ici 2015, a indiqué le Premier ministre qui a tenu a rappelé que les 2 appels d'offre lancés depuis 2005 permettent la construction de 16 usines nouvelles représentant 2 milliards d'euros d'investissement .

Pour inciter les Français à utiliser des carburants verts, le chef du Gouvernement espère que d'ici la fin de la décennie chaque Français qui le souhaitera devra pouvoir utiliser un véhicule pouvant consommer des carburants à haute teneur en biocarburants . Cela concerne deux types de véhicules : des véhicules essence, bicarburation, pouvant consommer de l'éthanol quasiment pur ou des véhicules diesel pouvant intégrer des hautes teneurs en biocarburants.
L'accès à ce type de carburant devrait par ailleurs être facilité par la mise en place d'un réseau de pompes vertes, déjà devenues réalité dans de nombreux pays dans le monde, notamment au Brésil et en Suède. Ainsi dès la fin de l'année, des expérimentations devraient être lancées sur des flottes de collectivités, d'entreprises et de l'État, tandis que les ministres de l'économie, de l'agriculture et de l'industrie seront chargés de préparer d'ici cet été un plan d'action précis associant les constructeurs automobiles, les distributeurs de carburants, les représentants du monde agricole et les automobilistes.

Pour la période 2006-2010, le gouvernement déclare avoir obtenu un engagement d'investissement supplémentaire de 4 milliards d'euros de la part des producteurs pétroliers en particulier pour le raffinage et la recherche.
De plus, près de la moitié des 40 milliards d'euros d'investissements d'EDF, dans son plan de service public pour les 5 ans à venir, sera réalisée en France.
Concernant le projet de réacteur nucléaire de nouvelle génération, EPR, à Flamanville, Dominique de Villepin a décidé de poursuivre la procédure et a demandé au Préfet de la Manche de lancer l'enquête publique avant l'été.
Ce projet, estimé essentiel pour l'avenir énergétique du pays, bénéficiera du travail parlementaire de ces dernières semaines sur le renforcement de la transparence et de la sécurité nucléaires, ainsi que sur la gestion durable des déchets radioactifs .

Enfin, avec l'objectif de soutenir le pouvoir d'achat des Français, la révision des prix du gaz actuellement trimestrielle, indexés sur les coûts d'approvisionnement à l'étranger, va désormais, devenir annuelle. Comme une hausse de 5,8 % est intervenue le 1er mai, il n'y aura pas de nouvelle évolution des tarifs avant le 1er juillet 2007 , a indiqué Dominique de Villepin.
Quant à l'électricité, les tarifs des particuliers ne devraient pas augmenter pas plus vite que l'inflation durant les 5 prochaines années.
Pour satisfaire l'avenir et protéger le pouvoir d'achat des Français, il vaut mieux aider les Français à utiliser les énergies propres qu'encourager la consommation de pétrole , a t'il conclu !

Réactions12 réactions à cet article

 
Décevant

Le Premier Ministre propose de relancer à grands frais le solaire photovoltaïque alors que la filière solaire thermique (préparation de l'eau chaude sanitaire) est beaucoup plus adaptée à une diffusion massive. La preuve : Barcelone a rendu obligatoire les chauffe-eau solaires sur tous les bâtiments neufs.
Il ne dit rien sur les économies d'énergie, l'urbanisme, la politique des transports, l'isolation des logements anciens qui sont pourtant des axes essentiels d'une politique énergétique.
Le blocage des prix du gaz ne servira qu'à endormir les Français dans l'illusion que l'énergie bon marché est un droit et à empêcher Gaz de France d'investir. Pourquoi, alors, ne bloque-t-on pas le prix du fioul ?

daniel | 22 mai 2006 à 10h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Décevant

Tout à fait d'accord avec Daniel !!
Une politique timorée ne peut avoir de réels impacts sur notre société.
Comment parler de transport par rail ou de ferroutage et dans le même temps envisager un dédoublement de l'autoroute A7 pour satisfaire au trafic routier ?
Décidément, il y a toujours autant d'opacité dans les méandres politiciens !!

Fragued

Fragued | 24 mai 2006 à 12h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Energies propres

Anonyme | 25 mai 2006 à 11h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Energies propres

A partir des ordures ménagères la société INTED va produire de l'électricité au Congo Brazzaville qui a un grand besoin en énergie.
Le compost produit servira au développement de l'agriculture.

Anonyme | 25 mai 2006 à 11h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Energies propres

A balle !

C'est bien que la méthansation des déchets soit également utilisée en Afrique.
Une ressources locales, le cycle du carbone respecté etc.

Et puis en France également. + 50% pour le biogaz ! J'espère que cela va dopé un grand nombre de petits projets dont la rentabilité était limite limite.
Les gros industriels (Suez et Veolia) prendrons également leur part , avec le gaz de décharge... espérons qu'ils ferront des efforts pour TRIER.

C'est bien que l'on fasse des gestes pour le développement des énergies renouvelables et de l'indépendance énergétique.

Produisons avec notre Maison ! ! !

isma | 25 mai 2006 à 14h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Décevant

Ce n'est pas de l'opacité mes amis.

Ce gouvernement, plus que d'autres, est à la botte de gros intérêts industriels et financiers.

D'un côté le discours lénifiant sur l'environnement (alors que cette semaine ce même gouvernement était contre l'amendement parlemenaire sur la récupération des eaux de pluie), de l'autre côté la préocupation de satisfaire les lobbys.

Franchement, vous voyez le gouvernement voter des mesures qui pourraient nuire aux intérêts du groupe PSA, ou Bouygues, ou la COGEMA-Framatome ?

La préocupation environnementale s'arrête là où commence le commerce sous administration des camarades de promotion.

Ne feignez pas de l'ignorer.

Syrius | 25 mai 2006 à 16h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 
stage de sensibilsation à l'environnement

Devant autant de bêtise institutionnelle, j'invite les décideurs à faire un stage en association de protection de la nature sur les énergies renouvelables et les économies d'énergies.

Sortons de cette économie soviétique et revenons au bon sens.

coco | 25 mai 2006 à 18h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Décevant

Je suis tout à fait d'accord avec vous!
De Villepin n'a que de belles paroles pour endormir les citoyens et faire monter sa quote de popularité. Il faut une politique énergétique globale pour qu'il y ait amélioration.
Ce que je crains c'est que le gouvernement augmente les impots (au lieu d'appliquer le principe "pollueur payeur" ) et aux prochaines élections toutes ces belles paroles s'oublient....

Ilhame

Ilhame | 26 mai 2006 à 10h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Energies propres

Qu'en est-il des déductions fiscales pour le photovoltaique comme d'autres formes d'économie d'énergie: le géothermique couplé à une pompe à chaleur: il serait utile de ne pas exclure les résidences dites "secondaires" de ces investissements; savez-vous si l'état travaile à une révision des aides ? Merci

califirnia | 27 mai 2006 à 21h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Bons exemples

Il vaudrait mieux suivre les mesures déjà mises en place et efficaces que de tenter de faire de pseudo-innovations. Le solaire thermique est le plus efficace alors il faut le promouvoir et ce sera seulement lorsque l'équipement sera complet et que les réductions d'énergie pour le même confort seront fortement amorcées que l'on pourra favoriser le solaire électrique.
Par ailleurs, concernant les carburants verts, utiliser les huiles de fritures usagées, la fermentation des déchets et des carcasses de vaches dans les abattoirs, le surplus de production agricole... serait un grand pas. Mais produire de la betterave ou autre à grand renfort de produit chimique et en appauvrissant les sols pour maintenir un trafic automobile élevé est une hérésie tant d'un point de vue développement qu'environnement, ou économique...

Jérôme | 29 mai 2006 à 12h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 
c'est un voeux pieu

Oui c'est une bonne initiative,
mais il faudrait que tout les services de l'état en aval suivent (DDE entre autre), les services délivrant les permis de construire n'ont pas l'air très chaud dès qu'on leur présente un projet solaire avec intégration en toiture (soit disant que cela ne s'intègre pas dans le paysage des toitures traditionneles invironnantes).
(projet de chauffage solaire personnel refusé)
Le solaire (voltaïque ou thermique) aura du mal a percé en France tant que tous les acteurs de la filière ne seront pas motivés.
Bernard

Bernard71 | 29 mai 2006 à 21h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:c'est un voeux pieu

Entièrement d'accord avec vous Bernard, j'avais également le projet pour des petites maisons que je restaure de mettre au moins l'eau chaude solaire. Eh bien impossible à cause d'une Zppaup. Pourtant aujourd'hui les capteurs s'intègrent bien aux toitures. Nos services de l'architecture et du patrimoine sont très exigeant sur l'esthétique !!! sauf quand c'est un batiment public ... . Parfois on a vraiment envie de passer outre , mais les amendes peuvent être très élevées . Alors que faire, ce résoudre au nucléaire !! pourtant tout le monde est d'accord pour le developpement des énergies propres sauf que les règlementations ne suivent et par conséquences ceux qui les font . On tourne en rond comme d'habitude ...

titof49 | 30 mai 2006 à 16h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…