En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Lafarge reçoit le trophée des énergies renouvelables

À l'occasion de son Colloque annuel le 15 juin dernier à Paris-Expo, le Syndicat des énergies renouvelables a remis son 4ème trophée au Groupe Lafarge, saluant ainsi l'engagement du leader mondial des matériaux de construction dans ce domaine.

Energie  |    |  Françoise Ascher Actu-Environnement.com
   
Lafarge reçoit le trophée des énergies renouvelables
   
Fort consommateur d'énergie, le Groupe Lafarge a pris l'engagement depuis déjà de nombreuses années, de réduire de 20 % ses émissions de CO2 par tonne de ciment produit dans le monde sur la période 1990-2010. Pour atteindre cet objectif, il a choisi d'améliorer l'efficacité énergétique, l'ajout au ciment de composants minéraux (laitiers et cendres volantes) et l'utilisation de combustibles de substitution. Pour accélérer le développement de sa politique environnementale, Lafarge a élargi son champ d'action grâce à un partenariat avec le WWF (World Wildlife Fund), l'organisation mondiale de protection de la nature, conclu en 2000. Aux termes de ce contrat, la mesure de la biodiversité sur les carrières en réhabilitation, et la mise au point d'une méthodologie de management au niveau mondial. Une première dans ce secteur ! Résultat ? À fin 2005, la réduction des émissions totales de gaz à effet de serre du Groupe s'élève à 12, 7 %, alors que l'objectif fixé par le Protocole de Kyoto aux pays industrialisés (Annexe I) sur la période 2008-2012 par rapport au niveau de 1990, n'excéde pas 5,2 % !

Ces défis relevés dans les domaines du changement climatique, visent aussi le lancement d'opérations exemplaires au niveau local. C'est ainsi que le Groupe obtient le feu vert de la part de la Mission interministérielle de l'effet de serre (MIES) au titre du Mécanisme pour un développement propre (MDP), pour la réalisation d'un parc éolien dans le périmètre de sa cimenterie de Tétouan au Maroc. Nous avons malheureusement dû nous limiter à une puissance totale de 10 mégawatts pour respecter la législation marocaine relative aux installations indépendantes du réseau national, déplore Olivier Luneau, directeur Développement Durable et affaires publiques du Groupe. Il n'empêche que les 12 turbines éoliennes génèrent quelque 38 GWh d'électricité par an, couvrant 50 % des besoins de la cimenterie !Elles permettent en outre, d'économiser 30 000 tonnes de CO2 - soit l'équivalent de la plantation de 2 millions d'arbres ! Il s'agit d'une petite contribution à la réduction des gaz à effet de serre, a-t-il poursuivi. Mais nous sommes fiers d'avoir été le premier cimentier mondial à pouvoir développer ce type d'installation !

Dans ce cadre, Lafarge a pu mettre en œuvre un second projet agréé par le Conseil exécutif du MDP, en Malaisie. Cette fois, la démarche a concerné le remplacement des combustibles fossiles (charbon) par la biomasse, plus précisément par des coques de noix d'huile de palme ! D'ores et déjà, ce sont 60 000 tonnes d'émissions de CO2 qui sont économisées chaque année - l'équivalent de 4 millions d'arbres plantés. Et deux autres projets d'éolien sont en cours de mise au point en Inde et au Brésil.

Au-delà des limites de ses propres sites industriels, le Groupe entend aussi couvrir l'ensemble de la chaîne de création de valeur dans l'industrie du bâtiment, du fournisseur au client final. C'est pourquoi Lafarge met aujourd'hui, l'accent sur la construction durable. Pour prouver que des grandes entreprises peuvent contribuer au développement des énergies renouvelables dans le secteur de la construction, explique Olivier Luneau, nous avons créé la Fondation Bâtiment Energie avec d'autres industriels, le CSTB et l'Ademe. Objectif : financer des projets de R&D destinés à réduire la consommation d'énergie dans la perspective de diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre à l'horizon 2050.

Dans le cadre du Conseil international des affaires pour le développement durable (WBCSD), nous travaillons à plus long terme au sein d'une entité appelée Energie Efficency in Building, indique encore le Directeur. Le noyau dur est constitué d'une dizaine de grands groupes internationaux avec l'idée de développer le cheminement nécessaire pour parvenir à des bâtiments autosuffisants en énergie et 0 émetteurs de carbone d'ici à 2050, tout en étant économiquement viables.
Principe : des bâtiments efficaces du point de vue écologique, esthétique, et construits puis gérés au meilleur coût. Le projet déroulé sur 3 ans est co-dirigé avec l'entreprise américaine United Technology Corp., un fabricant spécialisé sur les équipements à l'intérieur du bâtiment lui-même, tandis que Lafarge se concentre sur les matériaux.

Le 2ème projet à long terme dans lequel Lafarge intervient en tant que Chairman, s'inscrit dans le cadre du Programme des Nations Unies pour l'Environnement (UNEP) baptisé ''Soustainable Building Initiativ''. L'objectif vise également à promouvoir et à soutenir des pratiques durables dans la construction et le bâtiment.

Autre axe de réflexion du Groupe dans ce domaine : Hypergreen. Il s'agit d'un concept de tour de très grande hauteur, mi-habitation, mi-bureau, qui lance le débat, résume Olivier Luneau ! Imaginé par l'architecte français Jacques Ferrier pour les mégapoles mondiales, le projet s'avère responsable au regard de l'environnement sur l'ensemble de son cycle de vie (70 % d'autosuffisance), grâce au recours à des énergies renouvelables (récupération d'eau, systèmes photovoltaïque et éolien, etc) et à des matériaux de construction à haute performance, tels que le Ductal® en structure.

Citons par ailleurs, la création d'une chaire d'enseignement et de recherche consacrée à la science des matériaux pour une construction durable, avec des pôles d'excellence académique - l'Ecole Polytechnique et l'Ecole des Ponts - et de grandes universités internationales comme le MIT et Berkeley. Soit un marathon tous azimuts qui reflète les valeurs fondamentales du Groupe.


> Sites : www.ser-fra.com, www.lafarge.com.

Réactions4 réactions à cet article

 
lafarge reçoit le trophé

bonjour!

l'association reboiser le Sahara crit avec une très frande joie l'initiative le trophé attribué à la société Lafarge pour ses efforts de lutte contre la pollution de l'air
P/le bureau le Président A+

daoud | 22 juin 2006 à 11h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Autre récompense

La 12è édition des trophées l" Décibel d'Or" avait également récompensé la société Lafarge Plâtres dans la catégorie « matériaux acoustiques » pour le montant acoustique Prégymétal M 62 dB permettant un haut niveau d'affaiblissement acoustique avec une cloison à simple parement en plaque de plâtre.

GangrN | 22 juin 2006 à 12h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 
il faut aller plus loin !

Bravo à Lafarge pour ce trophée..
Mais quand ce puissant groupe va-t-il oser faire aussi la promotion pour la construction, du bois et des éco-matériaux bien plus économes en Carbone que le ciment et ses dérivés béton, parpaings et autres ?

René | 22 juin 2006 à 12h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Utilisation du béton

Pourquoi pas diminuer le nombre de constructoion en béton ? ça ne rapporte pas ?

Hariet | 22 juin 2006 à 15h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager