En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les nouveaux tarifs d'achat de l'électricité renouvelable évoluent à la hausse

Le ministre délégué à l'industrie François Loos a profité du Salon des Energies Renouvelables qui s'est déroulé du 15 au 17 juin dernier à Paris - Portes de Versailles pour dévoiler les nouveaux tarifs d'achat de l'électricité renouvelable.

Energie  |    |  Carine SeghierActu-Environnement.com
Après l'augmentation des tarifs du solaire photovoltaïque de mai dernier, la création d'un tarif de rachat de la production d'électricité produite à partir de centrales éoliennes en mer et un relèvement des tarifs de rachat de l'électricité produite à partir de la méthanisation des déchets et de la géothermie ont été annoncés, le 15 juin dernier au salon des énergies renouvelables.

En ce qui concerne le solaire photovoltaïque, le gouvernement avait informé, le 16 mai dernier, un doublement des tarifs en métropole de 15 à 30 centimes d'euros le kilowattheure avec en plus une prime de 25 c€/kWh pour l'intégration au bâtiment.

Au Salon des Energies Renouvelables, le ministre délégué à l'Industrie, François Loos a annoncé la création d'un tarif de rachat de la production d'électricité produite à partir de centrales éoliennes en mer. Il a été fixé à 13 centimes d'euros le kW/h.
Rappelons que le premier parc français en mer doit voir le jour en 2008, à 7 kilomètres au large de Veulettes-sur-Mer (Seine-Maritime). Avec une puissance totale de 105 mégawatts, il sera capable de produire environ 300 000 mégawattheures chaque année, soit l'équivalent de la consommation d'une ville de 150 000 habitants.

Pour l'éolien terrestre, le ministre a indiqué que la structure de tarifs sera adaptée pour que, sur un site donné, les opérateurs soient incités à maximiser la production en investissant dans les machines les plus performantes. Les sites les plus ventés étant souvent déjà équipés, le nouveau tarif favorisera les sites de vent « moyen », a-t-il précisé tout en soulignant en revanche qu' il n'était pas question de soutenir des parcs qui tourneraient moins de 2000 heures.

Concernant les tarifs pour la géothermie – un procédé qui consiste à récupérer la chaleur de la croûte terrestre pour l'utiliser sous forme de chauffage ou d'électricité –, ils sont portés à 12 centimes d'euros le kW/h, contre 7,6 centimes le kW/h et jusqu'à 15 centimes d'euros le kW/H (7,9 centimes le kW/h actuellement) en cas de cogénération (production de chaleur et d'électricité). Ce tarif, selon, François Loos, doit susciter des développements nouveaux sur la base de la technologie mise au point avec l'installation pilote de géothermie de Soultz-sous-Forêts (Bas-Rhin) d'Electricité de Strasbourg.

Quant à la méthanisation de déchets, énergie issue de la fermentation de matière organique, ce procédé bénéficiera d'un tarif majoré de plus de 50% à 14 centimes d'euros le kWh.

Une première série de textes portant sur le biogaz, l'éolien terrestre et en mer, le solaire et la géothermie sera publiée dans les prochaines semaines. Le reste des textes, y compris la cogénération, devrait être publié à l'automne.

Ces mesures politiques permettront-t-elles d'atteindre les objectifs de la directive européenne qui fixe à 21% de l'électricité française en 2010 ?. Dans tous les cas, une chose est sûre : les énergies renouvelables gagnent du terrain en France chez les particuliers à l'instar du nombre impressionnant de visiteurs au Salon des Energies Renouvelables. L'offre se devra donc de suivre !

Réactions2 réactions à cet article

 
une premiére étape

la seconde serait peut-être d'aider les installateurs, les acheteurs, les bureaux d'études, les archis, les constructeurs, bref tous les acteurs de l'énergies a si retrouver dans la multitudes de choix. a quand une agence des énergies renouvelables et des économies d'énergie. un catalogue disponible sur les constructeurs, les aides les bureaux d'études spécialiser, un réferentiel dynamique et pédagogique. J'ai souvent l'impréssion qu'il y a des malentendus entre des installateurs et des archis, des difficultés dans l'interprétation des textes de loi, des soucis financiers des installateurs car il n'installent pas asser, il font donc payer un peu cher des installations parce qu'ils n'on pas le choix s'ils veulent s'en sortir. A quand des scoop ouvriére de production ayant des contables, des archis, des bureaux d'études, des installateurs, qui partage se soucis ensemble de faire progrésser la filiére.:

domdom | 06 juillet 2006 à 21h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 
rachat d electricite

moi qui suis equipe d une eolienne pour particulier j aimerais savoir si il est prevu une revalorisation du prix du kw qui est a l heure actuelle derisoire il se trouve que l on me rachete 0.082 ct d euros le kwatt

llysu | 04 août 2008 à 10h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…