En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Nelly Olin met en place les zones de développement de l'éolien terrestre

Pour concilier développement local, lutte contre le changement climatique et protection des paysages, une circulaire relative à la création des zones de développement de l'éolien terrestre a été signée.

Energie  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
En ouvrant le 8e colloque annuel du Syndicat des Energies Renouvelables (SER), le 15 juin dernier, Nelly Olin, Ministre de l'écologie et du développement durable, a informé qu'elle venait de signer la circulaire* relative à la création des zones de développement de l'éolien terrestre contenue dans la loi d'orientation du 13 juillet 2005. L'objectif ? Maîtriser une régulation favorable à son développement.
Les zones de développement de l'éolien (ZDE), proposées par les communes et approuvées par les préfets se définissent désormais en fonction de trois critères : le potentiel éolien, les possibilités de raccordement au réseau électrique et la protection des paysages, des monuments historiques et des sites remarquables et protégés. Elles permettant aux installations éoliennes qui y sont situées de bénéficier de l'obligation d'achat de l'électricité produite. Adressée au préfet, la circulaire, cosignée avec le ministre de l'industrie, François Loos, précise les conditions de mise en œuvre de ces zones qui devraient permettre de développer des parcs éoliens dans de bonnes conditions pour tous les acteurs concernés. En effet, elle vise à approfondir la concertation, faire davantage participer les collectivités et mieux prendre en compte les considérations paysagères. Une période de transition de deux ans est prévue durant laquelle le mécanisme nouveau et l'ancien cohabiteront, afin de ne pas briser la dynamique de l'éolien en France. Je suis en faveur d'un développement harmonieux de l'éolien, tenant compte à la fois de nos objectifs du protocole de Kyoto, mais aussi en respectant les paysages, a précisé la Ministre de l'écologie et du développement durable lors de son intervention au colloque du SER. Ces zones permettront de regrouper les éoliennes, afin d'éviter la dispersion et le « mitage » sur le territoire.Je pense qu'ainsi, les préfets seront parfaitement à même de décider, avec les bons outils, et sereinement, où placer des zones de développement de l'éolien sur le territoire, a souligné Nelly Olin.

Gageons que ces nouvelles dispositions permettront de rassembler les différents acteurs concernés et concilier développement local, lutte contre le changement climatique grâce aux énergies renouvelables et protection des paysages. À l'occasion du colloque, les professionnels du monde agricole et ceux de l'éolien ont d'ailleurs renouvelé leur partenariat en signant une version actualisée du protocole national éolien, qui encadre juridiquement les accords fonciers entre les différentes parties concernées par l'installation d'un parc éolien.

Pour André Antolini, président du SER, un suivi de la procédure des ZDE sera toutefois indispensable ainsi qu'une solution rapide à la problématique des radars qui constitue un obstacle qu'il nous faut lever de toute urgence, indique-t-il. À cet égard, il a réitéré sa demande à la ministre de l'écologie et du développement durable qu'un comité national de pilotage de l'éolien soit institué, la loi de programmation d'orientation de la politique énergétique (POPE) lui fournit d'ailleurs un cadre tout a fait adapté, le conseil supérieur de l'énergie, qui vient d'être installé, estime-t-il.

Selon le SER, il ressort que plus de 20.000 MW de projet éolien sont déjà très avancés et la réalisation de 10.000 MW est possible pour 2010. On voit ainsi enfin se créer une véritable filière éolienne en France et l'objectif de création de 20.000 emplois d'ici 2010 étayé par ces premiers résultats, souligne André Antolini .

Le 29 mai dernier, c'est le parc éolien de Brem-sur-Mer en Vendée (Pays de la Loire) qui a été inauguré. Composés de 5 éoliennes, ce parc représente une puissance totale de 4,25 mégawatts et un investissement d'environ 5 millions d'euros***. Leur production annuelle de 9,6 millions de kilowattheures permet d'alimenter environ 4 250 personnes en électricité autour du parc éolien et d'éviter l'émission de près de 4 000 tonnes de CO2 chaque année. Initié par la Compagnie du Vent en 2000, un permis de construire a été délivré début 2004 pour une mise en service en mars 2006. Pour mener à bien l'installation de ses éoliennes, La Compagnie du Vent précise qu'elle a veillé à faire appel à des entreprises locales dès que cela lui était possible et signale qu'elle a également pris soin de respecter la charte professionnelle de l'association France Energie Eolienne. Par exemple, elle a mis en place une station de lavage des camions sur le site afin d'éviter de salir les routes avec le transport du béton qui a servi aux fondations des éoliennes.

D'ici 2010, la loi POPE du 13 juillet 2005 impose d'élever la part de la consommation nationale d'électricité d'origine renouvelable de 15 à 21 %. Elle propose que 10 % des besoins énergétiques français soient satisfaits à partir de sources d'énergie renouvelables à l'horizon 2010, et que le développement des énergies renouvelables thermiques aboutisse d'ici 2010 à une hausse de 50% de la production de la chaleur d'origine renouvelable.

Une vraie volonté est encore nécessaire pour aboutir à la division par quatre de nos émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050 car le signal-prix du pétrole ne suffira pas à lui seul à atteindre cet objectif.


*Circulaire : http://www.ecologie.gouv.fr/IMG/pdf/circulaire19juin06_eolien-terrestre.pdf

**Rapport fait en application de l'article 3 de la directive n° 2001/77/CE du 27/09/2001.

***Le projet est financé en prêt bancaire à hauteur de 85 % de l'investissement (50 % pour OSEO BDPME, 50 % pour le Crédit Coopératif). Le FIDEME a apporté son concours à hauteur de 10 % en prêt obligataire. La Compagnie du Vent a apporté 5 % de fonds propres.

Réactions7 réactions à cet article

 
Eoliennes

2010,c'est demain,il faut faire vite.
Oui aux éoliennes dans le département de l'Eure.
Nono

Nono | 30 juin 2006 à 18h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Eoliennes

C'est un article très interressant sur les eoliennes, je ne manqurai pas de diffiser auprès de mes collègues et connaissances

A..

teffahi | 06 juillet 2006 à 10h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Très bon article

Je félicite Carine pour son très bon article sur les éoliennes. Toutefois, je dois dire que vous avez été abusée par les chiffres que l'on vous a communiqués.
""On voit ainsi enfin se créer une véritable filière éolienne en France et l'objectif de création de 20.000 emplois d'ici 2010 étayé par ces premiers résultats, souligne André Antolini . ""
Chacun sait que, lorsque les éoliennes sont construites, à l'étranger, p.ex au Danemark, et montées, il n'y a plus de travail autour des machines, à moins qu'on les fasse repeindre chaque année bien sûr (car alors, il n'y a plus de camions de béton à laver)
A Brem-sur Mer:
""Leur production annuelle de 9,6 millions de kilowattheures permet d’alimenter environ 4 250 personnes en électricité autour du parc éolien "". AUTOUR DU PARC EOLIEN. Celà est une tromperie, car ces éoliennes n'alimenteront JAMAIS leurs voisins, puisque le courant produit est racheté à bon prix (pour le promoteur) par EDF (8,35 cts le kw, soit + cher que le prix que je paye 300jours/an) pour être redistribué par le réseau classique ; vous savez, avec les pylônes! C'est un argument souvent utilisé pour faire croire aux riverains que l'éolien, c'est bon pour eux.
""d’éviter l’émission de près de 4 000 tonnes de CO2 chaque année"". Chacun sait qu'en France, les GES ne sont pas produits par l'électricité mais par le transport, l'industrie, le chauffage..
Je suis pour la production d'électricité par des énergies renouvelables, mais je refuse que ce soit argumenté à l'aide de mensonges et de tromperies, car alors, que faut-il croire? Où commence la vérité, y a-t-il une vérité?

NYV | 06 juillet 2006 à 14h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Très bon article

Votre réaction est très saine. Dans de nombreux domaines, dont tout particulièrement l'environnement, il semble que se développe une attitude bien-pensante qui contribue à diaboliser ou à sanctifier divers projets suivant des règles peu claires.
L' éolien, très clairement, est un concurrent du nucléaire. Peut-être le seul concurrent un peu sérieux ?
Si on est opposé au nucléaire, on ne peut que défendre les éoliennes. Les autres arguments favorables aux éoliennes sont en effet exagérés ou fallacieux.
H.V.

Hervé Vauld | 06 juillet 2006 à 19h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 
quid de l'eolien de proximité

En intégrant l'eolien de proximité dans la circulaire et plus tard la loi le gouvernement tue l'eolien de proximité, les machines inférieures à 36 Kw. ou implanté sur un mat de 12 m.
Pour produire de l'electricité nous allons acheter de gros moteurs diesel faisant tourner un groupe électrogène, fuel +huile : on produira ce que nous avions besoin avec les eoliennes et en plus on polluera.....

Anonyme | 07 juillet 2006 à 08h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Très bon article

Je crois que le seul concurrent sérieux offrant une bonne alternative au
nucléaire pour produire l'électricité serait une énergie fiable, régulière,
ce qui n'est pas le cas, malheureusement, de l'éolien qui est trop
tributaire du vent (et pour cause!). Tout juste un petit plus!

NYV | 07 juillet 2006 à 10h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Très bon article

On ne peut être contre le nucléaire et pour les éoliennes tel est mon raisonnement depuis que je m'interesse a cette énergie a cause de l'implantation d'un site de 6 éoliennes.

Je m'aperçois que c'est un busness et non démarche louable.

j'en suis arrivée a pensée que si l'énergie ne peut fournir un canton gratuitement et vendre le surplus pour payer des infrstructures collectives ce n'est pas la peine car on ne change rien au systéme. Et pourtant l'énergie renouvellable devrait pouvoir le faire si on peut penser autrement que busness...

Anonyme | 24 juillet 2006 à 19h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager