En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Norvalo inaugure son nouveau centre de valorisation des pneumatiques de Dompierre-Becquincourt

Ouvert il y a plus de 16 ans et situé dans la Somme, le centre de valorisation des pneus de Dompierre-Becquincourt a été totalement réaménagé pour répondre aux besoins de la filière et aux exigences réglementaires des installations classées.

Déchets  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
La France produit chaque année quelque 400.000 tonnes de pneus usagés générés lors de leur remplacement par des pneumatiques neufs ou lors du traitement des véhicules en fin de vie. Certains de ces pneus usagés sont réutilisables (PUR) et peuvent faire l'objet d'un rechapage ou d'une vente comme pneus d'occasion. D'autres, non réutilisables (PUNR), doivent être éliminés.
Composés de mélanges de caoutchouc, d'acier et de textile, les pneus usagés ne sont pas des déchets dangereux en tant que tel, cependant, ils représentent un danger pour l'environnement et la santé si leur prise en charge n'est pas correcte. En décembre 2002, un nouveau cadre réglementaire a été instauré en France, basé sur la responsabilité des producteurs de pneus neufs dans le traitement de ces déchets. La filière a donc été conduite à s'organiser et à se structurer. Ainsi, les quelques 70.000 distributeurs/détenteurs de pneus recensés en France sont désormais obligés de remettre leurs pneumatiques usagés à des collecteurs agréés, l'agrément étant soumis au respect de prescriptions techniques et à l'obtention d'un contrat auprès d'une entreprise responsable de la mise sur le marché des pneus.
Les plus importants producteurs ont choisi de s'organiser eux-mêmes en confiant la collecte et la valorisation de leurs produits à un organisme tiers. Les sept principaux manufacturiers (Brigestone/Firestone, Continental, Dunlop, Goodyear, Michelin, Kléber, Pirelli) ont ainsi créé la société Aliapur en lui confiant la mission d'organiser et d'animer la filière, de la collecte jusqu'à la valorisation. Opérationnelle depuis septembre 2003, Aliapur a sélectionné un réseau de prestataires couvrant l'ensemble du territoire national dont la société Norvalo, filiale du groupe Sita qui a en charge le centre de valorisation des pneumatiques de Dompierre-Becquincourt. En 2005, Aliapur a collecté et traité 294.000 tonnes de pneus auprès des professionnels de l'entretien et de la réparation automobile, des carcassiers, rechapeurs et des sociétés de collecte de déchets. 37 % des pneus collectés ont fait l'objet d'une valorisation matière, 34% ont fait l'objet d'une valorisation énergétique, 17 % ont été réutilisés ou rechapés, 10 % ont été utilisés en travaux publics et 2 % en aciérie.

Face à la mise en place de la filière, Norvalo a donc décidé de réaménager le site de Dompierre-Becquincourt pour qu'il réponde aux besoins de traitement et aux exigences réglementaires en termes de qualité, sécurité et environnement.
Le site est spécialisé dans la valorisation matière des pneus usagés par granulation ambiante. Afin de séparer les différents composants, les pneus sont broyés mécaniquement par étapes successives. La ferraille est extraite par procédé magnétique et le textile est séparé par densimétrie. Les broyâts sont ensuite transformés en poudrettes et granulats de caoutchouc et conditionnés. Le caoutchouc est alors utilisé pour fabriquer des sols (aires de jeu, terrains de sport), des roues et roulettes, du mobilier urbain, ou comme revêtement phonique ou drainant autoroutier. Les ferrailles repartent en aciéries et les textiles sont utilisés pour les pistes d'entraînement hippique ou comme additif pour augmenter la siccité de produits liquides.
Norvalo a investi plus de 10 millions d'euros et a misé sur une refonte totale de ses installations : construction d'une plateforme de pré-broyage de pneumatiques et d'une zone de stockage de broyât associée, création d'un bâtiment industriel dédié à la valorisation par granulation des pneumatiques, mise en place de nouveaux process performants et innovants, rénovations des bureaux administratifs et des locaux sociaux… Le centre est désormais équipé de quatre lignes de broyage automatique et dispose d'une capacité annuelle de traitement de plus de 45.000 tonnes de pneus usagés provenant des poids lourds et des véhicules de tourisme. S'étendant désormais sur 2 ha le site emploie plus de 30 personnes à temps plein.
Sur le plan environnemental, le centre est entré dans une démarche de certification selon la norme ISO 14001. Par ailleurs, le site est certifié Qualicert-Valorpneu depuis décembre 2005, distinction spécifique au métier du pneumatique délivré par Aliapur et attribuée après audit aux collecteurs, transformateurs et valorisateurs de la filière qui respectent les exigences d'un cahier des charges élaboré par la profession et publié au Journal Officiel en février 2001. Le cahier des charges Qualicert-Valorpneu définit en détail les obligations que doivent respecter les intervenants de la filière : respect de la réglementation, tri des pneumatiques, valorisation, transparence des services offerts et traçabilité des services rendus.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager