En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les enfants des écoles de Boulogne-Billancourt ont présenté leur atelier « Fabrik Ludik »

Créer des jeux de société, tel est le but de l'atelier Fabrik Ludik animé à la ludothèque de Boulogne-Billancourt. Cette année, plus d'une centaine d'enfants ont participé en fabriquant 21 jeux exclusivement sur le thème de l'environnement.

Gouvernance  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
   
Les enfants des écoles de Boulogne-Billancourt ont présenté leur atelier « Fabrik Ludik »
Construction des jeux en classe
   
Créée en 1980 la ludothèque de Boulogne-Billancourt est une association oeuvrant pour faire découvrir au plus grand nombre le jeu sous toutes ses formes. Pour atteindre cet objectif, diverses actions sont menées : acheter jeux et objets liés aux jeux afin d'en assurer le prêt, organiser des compétitions et événements ludiques, constituer une collection de jeux anciens et modernes et participer à des missions de formation et/ou d'animation en milieux scolaires, professionnels et d'entreprises, résidences de personnes âgées, privés, etc…
C'est dans ce cadre que la ludothèque a décidé de mettre en place en 2004 un atelier dénommé Fabrik Ludik qui permet aux enfants des écoles primaires de la ville de Boulogne-Billancourt de découvrir le monde du jeu à travers la création de jeux de société. Pour l'année 2005/2006, plus d'une centaine d'enfants provenant de quatre classes de CE1 et CE2 ont participé et ont choisi de travailler sur le thème de l'environnement et de la nature.
Animé par la ludothèque au travers d'Evelyne Favaretto, l'atelier Fabrik Ludik a débuté en janvier au sein des écoles dans le cadre des enseignements de sciences et technologies. Dès le lancement de l'atelier, le thème de l'environnement s'est très vite imposé : je me suis aperçue que les enfants se sont d'eux-mêmes orientés vers les animaux et la nature. Étant moi-même une mordue de la thématique environnement j'ai ainsi pu concrétisé un projet qui me tenais à coeur : sensibiliser le grand public à la préservation de leur environnement par le jeu, explique Evelyne Favaretto. Pour Marine Granger, Directrice de la ludothèque, le sujet de l'environnement collait très bien au moment où la ville de Boulogne-Billancourt lançait une grande campagne sur ce thème.
Une fois le thème choisi, les enfants ont été initiés aux différents types de jeux de société grâce à la visite de la ludothèque. Ils ont dû ensuite imaginer les jeux, écrire les règles et les fabriquer. Ils ont pour cela rencontré deux créateurs de jeux avec lesquels ils ont pu confronter leurs idées. Pour aller plus loin sur la thématique environnement, les enfants ont choisi d'utiliser du matériel recyclable : cartons, bouteilles plastiques, bois ou encore des pièces détachées de jeux en stock à la ludothèque (dés, pions, …).

Au total, après six mois de travail, ce sont plus de 21 jeux qui ont été créés par les enfants. Les enfants ont été très satisfaits et dès le début des séances ils ont vraiment accroché. Dans tous les groupes il y avait toujours un pour encourager ceux qui se démotivaient mais ils ont eu énormément d'idées, explique Evelyne Favaretto. Le vendredi 23 juin dernier les enfants ont eu l'honneur de présenter leurs travaux aux noms évocateurs : « la chasse à la chèvre », « l'arbre aux milles feux », « la ferme infernale », « la poubelle géante » ou encore « les déchets fantômes ». Chaque jeu fabriqué par un petit groupe d'enfant a été présenté aux camarades de classes qui ont pu les tester en jouant. Pour « la poubelle géante » par exemple, le but est de reconnaître au touché des minis déchets regroupés dans une boîte : crayon cassé, papier de bonbons… Chaque joueur doit piocher une carte qui précise le déchet qu'il doit retrouver. Une fois tous les déchets retrouvés tour à tour, les enfants doivent les recycler en choisissant la poubelle la mieux adaptée entre la poubelle à verre, à produits toxiques, à produits recyclables ou à ordures ménagères.
Pour Marine Granger, cet atelier est un très bon projet car il fait travailler sur tous les aspects du jeu et est très complet pour le développement intellectuel et manuel de l'enfant.
Du côté des institutrices, l'enthousiasme est similaire même si elles reconnaissent que c'est un travail très lourd et long à mener. L'atelier a mobilisé toutes les heures prévues pour les sciences et technologies, témoigne Madame Duclusaud, institutrice à Boulogne-Billancourt en ajoutant que le plus dur a été la rédaction des règles du jeu.

Depuis septembre 2004 et la circulaire du 08 juillet 2004 pour la généralisation d'une Education à l'Environnement pour un Développement Durable (EEDD), le concept de Développement Durable est au programme de l'éducation nationale de la maternelle aux lycées. La mise en œuvre de l'EEDD pose de nombreuses questions tant au niveau des contenus et objectifs de cette « éducation à » que de ses possibilités d'intégration dans le cadre de l'organisation scolaire actuelle. L'atelier « Fabrik Ludik » est une forme de réponse possible pour des classes primaires parmi beaucoup d'autres toutes aussi ludiques et mobilisatrices.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager