En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le ministre de l'industrie présente la programmation pluriannuelle des investissements de production électrique

Le ministre en charge de l'énergie, a pris le 7 juillet dernier un arrêté fixant des objectifs, exprimés en termes de puissance à installer, pour les différentes sources d'énergie (nucléaire, fossile, renouvelable).

Energie  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
Après avoir transmis en juin dernier au Parlement le rapport relatif à la PPI*, François Loos, le ministre en charge de l'énergie, a pris le 7 juillet dernier un arrêté fixant des objectifs, exprimés en termes de puissance à installer, pour les différentes sources d'énergie (nucléaire, fossile, renouvelable). Cet arrêté, qui détaille les investissements nécessaires pour que la rencontre entre l'offre et la demande d'électricité soit assurée, permet au ministre, quand les acteurs du marché n'ont pas prévu suffisamment d'investissements, de lancer des appels d'offres pour différentes catégories d'outils de production d'électricité.

En matière d'énergie renouvelable, l'arrêté prévoit un développement des filières pour porter leur production à 21% de la consommation en 2010 conformément à la directive européenne. Ceci suppose de maintenir, voire d'augmenter, la production hydroélectrique et de développer très significativement l'éolien et également la production d'électricité à partir de biomasse, a indiqué le ministère de l'industrie en présentant la programmation pluriannuelle des investissements de production électrique (PPI) pour 2006-2015, le 10 juillet dernier. De ce fait, pour soutenir le développement de ces énergies, le ministre a d'une part signé des arrêtés révisant les tarifs d'obligation d'achat et d'autre part lancé la procédure d'appel d'offres pour des centrales de production d'électricité à partir de biomasse pour 300MW.
Toutefois, François Loos a souligné l'insuffisance du rythme actuel de la production d'électricité éolienne. La France devait produire 1.000 MW d'électricité éolienne en 2006 et 2.000 en 2007. Cependant, elle ne respecterait ses objectifs qu'à partir de 2013,a-t-il estimé. Les travaux de préparation de la PPI ont montré qu'il n'y avait pas d'ici 2015, en France, d'autre choix que l'éolien pour un développement significatif des énergies renouvelables dans la production électrique. Ce développement devra nécessairement avoir lieu majoritairement à terre, le potentiel de l'éolien en mer paraissant plus limité en France, au vu des technologies et coûts actuels, indique le rapport, préparé par un groupe de travail associant l'ensemble des acteurs (administrations, industriels, associations). Il est donc essentiel de parvenir à surmonter les problèmes liés à l'acceptabilité locale des projets, ajoute-t-il. Les travaux du PPI ont en outre montré que, pour une dizaine de gigawatts, l'aléa lié à l'intermittence de l'éolien pouvait être maîtrisé sous réserve d'une répartition adéquate des parcs éoliens en Métropole. Quant au solaire photovoltaïque, selon le rapport relatif à la PPI, il ne contribuera significativement à la production électrique nationale qu'au-delà de 2015.

En matière d'énergie nucléaire, l'arrêté prévoit la mise en service d'un nouveau réacteur nucléaire d'ici 2012. EDF a demandé aux ministres compétents, le 4 mai, l'autorisation de créer un réacteur EPR à Flamanville (Manche). Cette autorisation, qui doit être délivrée par décret, fait actuellement l'objet d'une enquête publique. En matière d'énergie fossile, le rapport prévoit la remise en service par EDF de 2600 MW de groupes fioul et la construction par EDF de 500 MW de turbines à combustion. Le rapport PPI signale également l'existence de besoins d'investissements particulièrement urgents pour certaines zones géographiques : la région Provence Alpes Côte d'Azur, la Bretagne, la Corse, la Réunion et Mayotte. Le ministère finalise actuellement des exercices similaires à la PPI électrique en matière de chaleur et de gaz.


*http://www.industrie.gouv.fr/energie/electric/pdf/ppi2006.pdf

Réactions20 réactions à cet article

 
Preférence PAC !!

C'est votre avis, je le respecte totalement.

Pour mon futur projet, j'ai fais faire une analyse technique (confort, disponibilité, utilisation au quotidien) ; puis une analyse financière (investissement, coût d'exploitation, entretien).
Ce diagnostic a été fait par un expert professionnel et indépendant.

Les PAC géothermiques sont les plus rentables (agrément et coût) pour une surface > à 100 m² et vont surtout le rester avec le temps ; l'investissement reste correct et je consommerai moins de CO2 ( grâce au nucléaire, à l'hydraulique et à l'éolien) qu'avec ma villa actuelle chauffée au gaz naturel.
Pour m'assurer du bon fonctionnement de ce type d'installation, je rencontre de nombreux utilisateurs qui confirment mon étude. Ils font fonctionner leur PAC en heures creuses grâce à l'inertie de la dalle qui assure un confort optimal.

Compte tenu des évolutions économiques de ces prochaines années, les PAC géothermiques sont un chauffage d'avenir. Si le fait d'acheter du courant à EDF vous gêne, vous pourrez choisir votre fournisseur librement dans les années qui viennent. Vous pouvez aussi dès à présent produire votre électricité par éolienne ou solaire PV pour un coût total un peu supérieur.

Fragued
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:sans parler des la supercherie des PAC

Commentaire qui me parait tout á fait censé.
La consommation du batiment, c'est 40-50% de la consommation du Pays.
En Suède (Lindås) il existe des maisons très confortables qui ne nécéssitent pas de chauffage du tout, et qui ne coutèrent qu'á peine plus cher qu'une maison standard.(car pas construites en série)
Et il y a encore des gens enFrance et ailleurs qui installent du chauffage et même du refroidissement....
Des études ont montre que 10% seulement de l'énergie consommée, n'est pas gaspillée ou perdue...

Xav
 
Signaler un contenu inapproprié
 
et la circulaire du 19 juin 2006

Comment le ministre veut il développer l'éolien en barrant le chemin à l'implantation d'éolienne de proximité en signant avec Mme OLLIN la circulaire du 19 Juin 2006.
Cette politique va mener à leur perte les entreprises qui se développe au travers du petit éolien de proximité.
Nous avons plus de 200 machines en cours de traitement, et nous avions prévu d'embaucher plus de 30 personnes sur fin 2006 début 2007. Nous stoppons le recrutement
Mais les élections sont proches....
ARAMIS

aramis | 20 juillet 2006 à 10h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
consommation

Je constate que les consommations augmentent et que EDf ne fait rien contre...au contraire, ils ont poussé et poussent encore pour le chauffage électrique qui est une hérésie du point de vue rendement...(aujourd'hui 70% des logements neufs sont équipé de chauffage électrique...alors que c'est interdit au danemark...
Edouard

Edouard | 20 juillet 2006 à 13h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 
sans parler des la supercherie des PAC

en plus d'inciter à plus de chauffage élec (donc indirecteemnt à plus de centrale d'appoint à fossile, EDF se redore le blason en faisant la promotion des Pompes à chaleur, qui feraient économiser de l'électricité ...

ce qui est parfaitement faux puisque les PAC n'étant pas au mêmes budget d'investissement que le chauffage élec, elles constituent donc une nouvelle niche commerciale pour EDF , de nouvelles part de marché donc...

de plus elles nécéssitent autant d'énergie primaire non renouvelable et polluante que les installations de chauffage classiques par chaudière !!

celà accentue aussi les besoins de recourrir aux centrales thermiques, tout en bridant le développement de vraies alternatives éconologique tel que le solaire thermique, les chauffage biommasse,....

mais surtout les Négawatts et leur déclinaison dans l'habitat, à savoir la conception climatique, voir ...bioclimatique...

une maison bioclimatique réduit le besoin initial et donc reduit la conso en énergie finale (qui ne serat pas élec mais tout simplement biomasse) puis primaire ...
la Pompe à chaleur reduit la consomation sans s'attaquer au besoins intial (qui lui même, doit resté suffisament gros justement, pour justifier l'investissement de la PAC!!) ... l'énergie final peut paraître faîble en comparaisson d'un chauffage élec , mais il s'agirait là de comparetr des choux et des carotes!! Au final il faut multiplier par 3,5 ou 4 cette énergie finale facturée (au compteur de l'individu) pour en déduire l'énergie primaire réellement consommée...


belle supercherie ...

c'est pas grâve ça fait un bon semblant de sens éco-cytoyen et de service public ...surtout durant les heures de grande écoute du JT ( pub edf avec la taupe dans le jardin!)

pour plus d'infos, sur google, tappez "géothermie problème" ... SVP

r177777 | 20 juillet 2006 à 17h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:sans parler des la supercherie des PAC

oupss ...désolé ...ceci était une réponse au message sur les consomations
https://www.actu-environnement.com/ae/forum/affiche_message.php4?id=13633&forum=1840

r177777 | 20 juillet 2006 à 17h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:consommation

je vous ai répondu ceci ... https://www.actu-environnement.com/ae/forum/affiche_message.php4?id=13640&forum=1840

mais je ne l'ai pas bien posté à la suite ...désolé ...

r177777 | 20 juillet 2006 à 17h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:sans parler des la supercherie des PAC

je suis entierement d'accord.
tant que l'état Français jouera sur les deux tableaux, sera juge et parti, on n'arrivera à rien. amortir les investissement colossaux en cherchant à tout prix à faire du chiffre d'affaire pour EDF...pour gonfler sa valeur en prévoyant sa vente?!

Anonyme | 20 juillet 2006 à 21h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:consommation

Petit élément en complément : au Danemark, l'électricité contient beaucoup plus de CO2 que celle produite en France... d'où peut-être la raison du manque d'intérêt du chauffage électrique là-bas, alors qu'en France, se chauffer à l'électrique émet moins de CO2 que de se chauffer au fioul.
Les chaudières individuelles émettent plus de CO2 en France que les voitures individuelles...

ne pas confondre 1 et 1000 | 07 août 2006 à 16h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 
chauffage élec = plus gros générateur de CO2!

désolé, mais le raport ADEME/EDF/CEA de debut 2005 admet très clairement que le chauffage éléctrique est le plus gros générateur de GES ... y compris en France !

r17777 | 08 août 2006 à 13h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Chauffage = gros générateur de CO2 en général

Et alors, où voulez-vous en venir ?

Tout le monde sait que le chauffage en général est le plus gros emetteur de CO2 ; qu'il soit issu du gaz, du fioul, ou de l'éléctrique puisqu'il faut alimenter en pointe le réseau avec des centrales thermique fossiles.

C'est une évidence, la capacité nucléaire, hydraulique ou éolienne est insuffisante pour répondre aux pics de consommation hivernaux.

Je ne vois pas pourquoi vous êtes désolé !!

Fragued | 11 août 2006 à 17h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 
mauvaise manip

En fait je répondait sur cet autre fil ( https://www.actu-environnement.com/ae/forum/affiche_message.php4?id=13633&forum=1840 )de ce même sujet

Mais comme le moteur du forum actuenvironement est un peu obsolète....

Je pensais répondre à ce message qui disait que le chauffage élec était le moins générateur de CO2 (bjr les esprits manipulés ! ) , mais ça a créé un nouveau fil ...

donc je suis deux fois plus désolé

r17777 | 12 août 2006 à 11h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Chauffage = gros générateur de CO2 en général

ma réponse ici https://www.actu-environnement.com/ae/forum/affiche_message.php4?id=13875&forum=1840

décidément faudrait renomer l'option "Ajouter un message" avec "créer une nouvelle discussion" ...
les choses serait bien plus claires!
par ce que bjr la multiplication des fils qui se veulent perlé de la même chose...

merci d'avance

r17777 | 12 août 2006 à 11h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:mauvaise manip

je répondais à ceci https://www.actu-environnement.com/ae/forum/affiche_message.php4?id=13842&forum=1840

mais comme l'option "ajouter un message" prète à confusion, ça à encore créer un nouveau fil ...

en général, sur la quasi totalité des forum que je pratique régulièrement vous avez deux boutons de même forme et côte à côte. le premier "répondre" le second "nouveau" ... par ce qu'ajouter ça peu très bien valoir pour les deux ...

je ne pense pas être le seul à avoir constaté se défaut mineur ...
merci d'essayer d'y remédier...

r17777 | 12 août 2006 à 12h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Reconcentrez-vous 5 minutes !!

Vous semblez vous embrouiller tout seul !!
Je ne vois toujours pas la finalité de vos propos.

Les chauffages au gaz, fioul, bois ou autres présentent chacun autant d'avantages et d'inconvénients que le chauffage électrique. Néanmoins, ce dernier s'avère plus rentable dans le cas d'un investissement locatif car il diminue l'investissement et les charges.

Je possède depuis 10 ans 3 appartements en location trés bien isolés, tous avec chauffages électriques radiants; les locataires chauffent un maximum en heures creuses (donc peu de CO2) et apprécient l'absence d'entretien.

Pour ma future villa (bio-climatique), après une étude par un expert, j'utiliserai une PAC basse température et du solaire thermique car l'investissement reste raisonnable et l'efficacité réelle.

Bref, lorsque l'on fait construire, chacun doit rester libre de choisir son mode de chauffage et son type d'habitat. L'étude d'un professionnel du chantier pourra aider.

Fragued | 14 août 2006 à 17h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Reconcentrez-vous 5 minutes !!

Je suis en total désacord avec vous, la pompe à chaleur est une erreur, poussée par les professionnels, mais reste une erreur : elle consomme de l'énergie électrique, aujourd'hui EDf relance et rachete a tour de bras des centrales thermiques, qui produisent au final autant de CO2 qu'une bête chaudiere à fioul d'aujourd'hui...en plus votre circuit est rempli de fréon..Quand on connait l'étanchéité de ces systèmes, heureusement qu'ils ne se généralisent pas.....

ed | 15 août 2006 à 15h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Preférence PAC !!

je vais vous expliquer pourquoi vous vous trompez au niveau CO2, sans vouloir vous offusquer.
Aujourd'hui, EDF relance les anciennes centrales au charbon, pour faire face à la demande accrue d'électricité l'hiver. Toute nouvelle installation électrique s'ajoute aux consommations existentes, et puise son énergie non dans les centrales nucléaires et hydrauliques, mais dans celles à charbon ou à gaz, fuel....etc.
Votre installation a beau être "rentable" etc etc mais elle est aussi émetrice de gaz à effet de serre qu'une banale chaudière à fuel...
Coridalement,

Ed | 05 septembre 2006 à 22h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Preférence PAC !!

Je me permets de vous apporter une donnée qui vous échappe : le supplément de consommation d'éléctricité en heures creuses est soustrait de la quantité qu'EDF exporte quotidiennement. Il s'agit essentiellement de courant trés faible emetteur de CO2 (Nucléaire, hydraulique au "fil de l'eau", éolien).

En France, le thermique (principalement gaz et charbon) fournit le réseau pour une consommation soutenue en journée, aidé par l'hydraulique de "retenue" et l'importation pour les fortes pointes.

C'est pourquoi un transfert de consommation en heures creuses est un acte véritablement écologique. Il diminue les exportations d'EDF (tant pis pour EDF !!) mais surtout les emissions de GES (et c'est là le principal !!).

Si cette consommation était mieux exploitée par les français, elle donnerait des arguments forts pour éviter la mise en exploitation d'une nouvelle mine de charbon dans la Nièvre et la centrale thermique qui lui sera adossée.

Fragued | 06 septembre 2006 à 13h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Preférence PAC !!

ah oui là vous avez raison.
je fais attention à mettre mes machines la nuit de mon côté...
cependant, la pompe à chaleur sert de clim l'été......

ed | 06 septembre 2006 à 13h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Preférence PAC !!

C'est un bon début ; vous pouvez aussi recharger vos portables (téléphones, PC, outillage electro-portatif, piles accu,...) et faire tourner le lave-vaisselle, la filtration de la piscine,... en heures creuses.

Cependant, comme vous le signalez, les PAC qui climatisent (elle ne le font pas toutes !!) posent un souci de surconsommation estivale diurne. C'est tout à fait vrai, notamment quand les habitations sont mal conçues et mal isolées !!

C'est pourquoi l'ADEME invite les particuliers à s'équiper de panneaux solaires photovoltaïques dont l'excès de production de courant est obligatoirement acheté à prix d'or par EDF.

Par conséquent, ce courant devient totalement disponible quand l'ensoleillement estival est à son paroxysme et que les clim tournent à fond.

Globalement, l'environnement sort gagnant de cette combinaison ; c'est toujours çà de pris !!

Fragued | 06 septembre 2006 à 14h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager