En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'éolien a passé une bonne année !

Entre le 1er février 2005 et le 1er février 2006, 202 permis de construire, représentant une puissance de 1230 MW ont été délivrés. Ces projets autorisés s'ajouteront aux 1500 MW accordés entre le 1er février 2004 et le 1er février 2005.

Energie  |    |  Carine SeghierActu-Environnement.com
   
L'éolien a passé une bonne année !
   
Depuis 2004, le ministère délégué à l'industrie interroge les préfets en début d'année pour connaître la situation de l'éolien dans leurs départements. Il ressort de cette nouvelle enquête, établie à partir des réponses de 95 départements, que 202 permis de construire, représentant une puissance de 1230 MW, ont été délivrés entre le 1er février 2005 et le 1er février 2006. Au total, on dénombrait fin 2005, 757 MW installés contre 366 MW fin 2004. Le déploiement de l'éolien se poursuit à l'est et au centre de la France. Douze nouveaux départements voient ainsi des projets éoliens pour la première fois, souligne le ministère. C'est notamment le cas du Cher, du Maine et Loire, du Var et de la Vienne où des permis de construire pour 250 MW ont été déposés. Par ailleurs, certains départements doivent faire face à un afflux de demandes de permis de construire comme notamment les départements de la région Champagne-Ardenne avec début 2006 une puissance multipliée par quatre par rapport à celle de l'année écoulée.

Concernant le nombre de permis de construire, alors que l'on en dénombrait 566 en cours d'instruction au 1er février 2005, pour une puissance s'élevant à 3198 MW leur nombre s'élève un an plus tard à 661, soit 4651MW. D'une enquête à l'autre, la forte dynamique observée conforte les scénarios de croissance de l'éolien les plus ambitieux envisagés par le gouvernement, a expliqué le ministre délégué à l'Industrie, François Loos. La diversification des sources d'énergie est un axe essentiel de la politique énergétique française.e

S'intéressant au nombre de permis refusés, l'enquête révèle que 58 permis représentant une puissance de 346 MW ont été refusés, alors que 656 MW l'étaient au cours de la période précédente. Le ratio des permis refusés sur les permis accordés, de l'ordre de 28%, est équivalent à celui observé les années antérieures. Ces refus restent en grande partie motivés par des considérations paysagères et acoustiques, indique le ministère. Ce sont les régions Centre, Corse et Provence-Alpes-Côte d'Azur qui se distinguent par leur important taux de refus de permis de construire. En outre, les régions Languedoc-Roussillon, Haute-Normandie et Midi-Pyrénées, qui présentaient de forts taux de refus lors de l'enquête précédente, ont vu leur taux respectivement divisé par 4, 9 et 18.

S'agissant des recours déposés à l'encontre des décisions administratives, leur taux augmente en un an de 5 points pour atteindre 27%, sans toutefois être au niveau de 2004 qui était de 33%.

Par ailleurs, le délai moyen d'instruction des permis de construire par les services de l'Etat, à compter de la notification du délai d'instruction du permis de construire, est allongé d'un mois par rapport à l'enquête précédente, ce qui le porte à 9 mois. Ceci s'explique en partie par le volume important des demandes déposées dans certaines régions, telles que le Nord-pas-de-Calais ou la Picardie, ainsi que par les modifications de la réglementation introduites par la loi de programme n°2005-781 du 13 juillet 2005 fixant les orientations de la politique énergétique, estime le ministère de l'industrie. La loi fixant les orientations de la politique énergétique a en effet instauré des changements en ce qui concerne l'éolien comme le changement des seuils des permis de construire et des études d'impact ou l'instauration des zones de développement de l'éolien (Z.D.E.). On peut s'attendre à une diminution de ces délais d'instruction suite à la publication 19 juin 2006 de la circulaire interministérielle relative aux Z.D.E. Cette nouvelle circulaire précise aux préfets le nouveau dispositif de soutien au développement de l'éolien et leur rappelle l'instauration d'une période transitoire de deux ans durant laquelle l'ancien et le nouveau dispositif coexisteront.

Réactions10 réactions à cet article

 
Re:Nos paysages à la moulinette !!!

Je cite: "NB: nombreux sont ceux (majorité silencieuse mais votante), qui en attendant mieux en énergies durables, préfèrent pour l'instant l'enfouissement sécurisé de quelques barils de déchets nucléaires que de supporter un tel massacre de notre environnement rural...."

Et bien y a AREVA qui recherche des sites pour enfouir son poison: t'aurais pas un jardin par hasard

monom
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Nos paysages à la moulinette !!!

Dans l'air du temps, la délivrance irresponsable de centaines de permis pour la construction d'éole- hyiènes!

Alors que la France est surproductrice de KW il est de bon ton (très "tendance"), sous la pression de lobbies écolos-bobos, que les collectivités territoriales donnent quelques gages de bonne volonté sur le "renouvelable".

Le citoyen de base aimerait cependant bien savoir sur la base de i) quel concenssus démocratique se font ces opérations, ii) qui finance l'investissement et qui encaisse les revenus du vent de l'Etat (cf. la mer), iii) quel est le bilan énergétique (GES) pour la construction des pylônes, hélices et socles en béton ferraillé, iv) quel sera la perte de revenus touristiques (fréquentation) des sîtes paysagers définitivement saccagés et qui les compensera, v) quel sont les conséquences (financières, médicales, climatiques) des nuisances sonores subies au pied de ces ventilateurs géants pour les hommes, les plantes et les animaux (faune, bétail) et qui les paiera???

C'est probablement de l'écolo-gestion...et bon vent pour nos descendants !!!

NB: nombreux sont ceux (majorité silencieuse mais votante), qui en attendant mieux en énergies durables, préfèrent pour l'instant l'enfouissement sécurisé de quelques barils de déchets nucléaires que de supporter un tel massacre de notre environnement rural....

FIOLEBISE | 03 août 2006 à 20h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Nos paysages à la moulinette !!!

j'ai fait une formation sur l'énergie en général et je travaille maintenant dans l'éolien, je pense donc pouvoir apporter quelques éléments de réponses :
-la france n'est plus surproductrice : cet hiver et cet été, avec le froid puis la canicule, on a eu deux mini-crises sur les marchés électriques, où les prix de gros ont été multipliés. il n'y a plus eu de centrale nucléaire mise en service depuis 6 ans, alors que la demande a considérablement augmenté depuis.

-n'importe qui peut financer ces investissements s'il a de l'argent disponible. si vous cherchez un peu, même sans habiter près d'un parc éolien, vous pourrez trouver des cercles de particuliers qui se regroupent pour investir là dedans. sinon, vous pouvez aussi passer par des FCP ou autre placements bancaires.

-bilan énergétique : au cours de sa vie, une éolienne produit environ 80 fois l'énergie nécessaire à sa production, son installation, son raccordement.

-si l'implantation des éoliennes ne se fait pas n'importe où, elle ne fait pas baisser la fréquentation touristique, au contraire.

-les nuisances : pour les hommes, il n'y a aucun danger à passer près d'une éolienne. Il pourrait y avoir un danger si vous habitiez au pied, mais en général on évite.... pour les animaux, il n'y a aucune étude qui ait prouvé des nuisances sur du bétail dans un champ avec des éoliennes. le seul impact, c'est la collision avec les oiseaux, mais je peux vous montrer des études qui montrent que la circulation routière tue 1000 fois plus d'oiseaux. allez voir un parc éolien, vous ne trouverez jamais plus d'un ou deux cadavres d'oiseaux.

arnaudcla | 04 août 2006 à 15h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Nos paysages à la moulinette !!!

je peux rajouter qqs infos :
allez sur le site d'EDF pour lire le profil environnemental du kWh d'électricité, réalisé par ECOBILAN (pas par EDF) et on voit que 1 kWh électrique produit en C02 :
3g pour l'éolien
5g pour le nuclaire
97g pour le photovoltaïque
962g pour une centrale au charbon 600MW
998g pour le fioul
etc.

Je crois que les suisses ont fait des analyses de cycle de vie pour les éolinnes .... ?

Mais je suis intéressé par le rapport sur la mortalité des oiseaux : où peut on le trouver ?
Sur ce sujet, je pense que les oiseaux se crasheront sur les éoliennes le jour où ils auront l'équivalent de la vache folle chez eux... (une olienne c'est pas une turbine d'avion, ça s'évite...)

et je ne crois pas qu'on fasse de développement anarchique en france (vu comment les procédures et législation sont longues et contraignantes).

Je mettrai pour finir un élément en parallèle sur le nucléaire : avec la hausse de t° des cours d'eau en été, ben les centrales nucléaires ont un impact plus imortant sur le milieu naturel proche avec leurs rejets plus chauds...

Et une éolienne, ça se fout de la t° de l'eau, et aussi du vent (tant que c'est pas -30°C...)

Arthur | 04 août 2006 à 18h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
halte à l'anti éolien

Je travaille moi aussi dans le domaine de l'éolien et ces remarques, infondées pour la plupart, sont typiquement celles que l'on retrouve chez les anti-éoliens!!

Pour commencer, pour ceux qui pensent encore que le nucléaire répond à tous nos besoins, il suffit de regarder la presse de ces derniers jours: EDF a du acheter de l'électricité car les centrales (nucléaires) ne pouvaient pas produire assez d'énergie sous peine de dépasser les températures de rejet d'eau de refroidissement autorisées dans les cours d'eau. EDF a même du demander des autorisations spéciales pour rejetté de l'eau plus chaude dans nos cours d'eau: quid de l'effet sur l'environnement aquatique, déjà mis à l'épreuve par les sécheresses successives??

Pour répondre à l'argument du paysage, je signale que d'une part, les projets sont soumis à étude d'impact qui comporte un volet paysager très important et très surveiller par les services de l'état (SDAP, DIREN, DDE ...)et que d'autre part, il existe de nombreux exemple de refus de permis de construire pour des projets qui ne respectent pas le paysage, signe que l'on ne fait pas n'importe quoi.

Enfin, pour ceux qui continue à s'opposer aux projets éolien, je donne deux conseils: le 1er est de se rendre sur un parc comme cela a déjà été suggéré; le 2e: si cela ne vous a pas convaincu il vous reste l'enquête publique pour vous exprimer sur le sujet (si vous êtes directement concerné par un projet bien sûr).

crapin | 06 août 2006 à 16h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Bravo l'éolien

Je suis heureux de constater que nous sommes entrés
franchement dans une politique d'accroissement de l'éolien . A quelques kilometres de chez moi , il y a un ensemble éolien construit par les Energies du midi,. Les mats ont 85 metres de haut et la hauteur totale avec pales est de 125 metres . j'y vais souvent car cet ensemble est d'une grande beauté et , à mon sens ne nuit absolument pas au paysage . Quand à la question du bruit ,je n'entends que le bruit du vent qui souvent souffle fort à cet endroit de Champagne .
Continuons comme cela, c'est le bon sens économique
qui , enfin , arrive à avoir sa place .
bien à vous

pommier | 08 août 2006 à 09h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Déchets nucléaires

"Les déchets radioactifs à vie longue, après 15 années d'exploitation des 58 réacteurs français, occupent l'équivalent en volume d'une piscine olympique (2000 m3)"
EDF Juin 2003 Bilan de nos indicateurs environnementaux

Plusieurs sites souterrains étanches (couches d'argile profondes) sont en cours d'aménagement pour l'enfouissement sécurisés et contrôlés des déchets en question.

CQFD...

FIOLEBISE | 10 août 2006 à 19h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Raisonnons intelligemment !!

Pro-éolien ne veut pas dire systématiquement anti-nucléaire et pro-nucléaire ne signifie pas anti-éolien.

Mon épouse travaille dans l'éolien et pourtant, elle défend aussi le maintien de notre parc nucléaire ; pour elle, les 2 énergies ne sont pas concurrentes mais bien confrontées toutes 2 au même problème du stockage d'éléctricité.
Elle constate d'ailleurs chaque jour qu'aucune forme d'énergie ne répond exactement à tous nos besoins.
Quand EDF est obligé d'acheter du courant à l'étranger, ce n'est pas à cause de ses centrales nucléaires ; d'ailleurs, aux vues des conditions anti-cycloniques de juillet, les besoins d'achats auraient été énormes avec plus d'éolien installé en remplacement du nucléaire. En effet, la production des éoliennes au mois de juillet en Languedoc-Roussillon n'a pas atteint 20 % de son potentiel installé. Cela ne doit pourtant pas condamner l'éolien...ni le nucléaire.

Une attitude écologique intelligente doit se manifester avec une certaine capacité de comprendre que l'avenir énergétique est un "Mix". Cette pluralité des sources d'énergie se gère en fonction des progrès technologiques et des intérêts communs.

Fragued | 11 août 2006 à 02h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Nos paysages à la moulinette !!!

c'est sûr qu'edf a plutôt intérêt à faire de la pub pour son nucléaire...

arnaud | 24 août 2006 à 21h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 
parcs éoliens en mer

pourquoi la france sacrifie t-elle ses paysages alors qu'il serait si simple de faire comme nos voisins nordiques qui batissent leurs éoliennes en mer? quel consensus citoyen en france?aucun a mes yeux!

Anonyme | 04 septembre 2006 à 12h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…