En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le recyclage du cuivre constitue un enjeu de premier ordre

Dans un contexte d'augmentation de la demande de matière première et sa mise en application de la directive européenne sur les DEEE, le recyclage du cuivre apparaît plus que jamais comme un enjeu de premier ordre.

Déchets  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
   
Le recyclage du cuivre constitue un enjeu de premier ordre
   
En France, la quantité de DEEE est évaluée à 1,7 millions de tonnes par an, soit 24 kg/hab/an environ. La moitié, soit 14kg/an/hab seraient en provenance des ménages et en croissance de 3 à 5 % par an. Jusqu'à maintenant ces déchets étaient au mieux récupérés à travers les encombrants ou en déchetterie par apport volontaire des habitants ou mélangés aux ordures ménagères et dirigés par conséquent vers les mêmes traitements soit le stockage ou l'incinération. Comme l'exige la réglementation, les DEEE doivent désormais faire l'objet d'une filière de collecte et de traitement dédié afin d'être valorisés en limitant les impacts sur la santé et l'environnement. Or ces déchets, tels que les téléphones portables et les ordinateurs en fin de vie, contiennent de 5 à 18 % de leur poids en cuivre. Cette contrainte de recyclage vient à point nommé pour répondre aux besoins croissants en matière première, manifestés par la hausse régulière des cours du cuivre depuis 2 ans. Au 1er juin 2006, le cours s'établissait à 7963 US $ / tonne de cuivre, soit une progression de 75,5 % depuis le début de l'année.

Dans ce contexte, le cuivre apparaît plus que jamais comme le ''champion'' du recyclage. Pour François Cottin, responsable environnement chez IBM France, le cuivre est un excellent exemple de recyclage , car il est un constituant majeur des produits de haute technologie. Une tonne de cartes téléphoniques contient en moyenne 180 kg de cuivre. On le retrouve aussi dans les substrats céramique, dans les câbles, les connecteurs, les transformateurs, les bobines et les moteurs de ventilateurs pour ordinateurs, précise-t-il.

Au niveau mondial, l'usage de cuivre a atteint 22,450 millions de tonnes à fin 2004, alors qu'il était inférieur à 10 millions de tonnes en 1970. La demande mondiale de cuivre a progressé de 37 % sur les 10 dernières années, dont 5,4 % pour la seule année 2004.
L'Europe est la première région utilisatrice de cuivre et représente 29 % de la demande mondiale, avec une progression de 14 % sur la période 1995-2005. Elle est toutefois concurrencée par la Chine, premier pays utilisateur de cuivre dans le monde depuis 2002. En 2005, la part de la Chine dans l'usage mondial de cuivre s'établissait ainsi à 22 %, contre 9 % dix ans plus tôt. L'an dernier la demande a progressé en Russie et en Turquie, ainsi que dans la plupart des pays candidats à l'adhésion à l'Union Européenne.

35 % des besoins mondiaux sont aujourd'hui assurés par le recyclage de déchets contenant du cuivre (robinetterie, appareils ménagers, matériel informatique et électronique…). Cette part atteint même 45% en Europe, selon International Copper Study Group (ICSG). Les raisons ? Ce métal de couleur rougeâtre est recyclé et réutilisé facilement sans aucune perte de qualité ni de performance, explique le centre d'information du cuivre. Il n'existe en effet aucune différence entre le métal recyclé et le métal issu de l'extraction minière.

Outre l'avantage de ce recyclage à l'infini qui permet de préserver les matières premières et la réduction des déchets, l'European Copper Institute explique que son utilisation permet une économie d'énergie ide 85%* par rapport à l'extraction et la production primaire ce qui réduit d'autant l'émission de gaz à effets de serre. Et d'ajouter que l'augmentation des masses de cuivre dans ces équipements améliorerait non seulement leur potentiel de recyclage, mais les rendraient également plus performants, grâce à la remarquable conductibilité du cuivre.

*Bureau of International Recycling

Réactions1 réaction à cet article

 
Recyclage du cuivre

Le Cuivre est un métal recyclable à l'infini.

Il faut donc réagir maintenant et arrêter de s'en débarasser !
Et même au niveau "particulier", vous pouvez alimenter la filière du recyclage, il n'y a pas que les entreprises qui consomment du cuivre...

Comme le dit l'article, les ordinateurs, tout ce que tourne a l'electricité, nos salle de bain, tout ca c'est plein de cuivre à recycler !
Hélas, nos poubelles aussi...


Le cuivre, c'est l'or rouge :p

Triskel | 02 juillet 2007 à 10h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…